Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

24/11/20 : Assistante importante ce mardi soir pour manifester à Bordeaux, place de la Comédie, contre la loi " sécurité globale" adoptée en première lecture ce jour même à l'assemblée par 388 voix contre 104 et 66 abstentions.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

13/11/20 : Les élections régionales et départementales prévues en mars auront très vraisemblablement lieu en juin suite à la proposition faite en ce sens par Jean-Louis Debré qui a remis son rapport au premier ministre: option retenue par le gouvernement.

12/11/20 : Confinement: Il serait irresponsable de lever ou d'alléger le dispositif actuel a déclaré le premier ministre, lequel a ajouté qu'un allégement strictement réservé aux commerces pourrait être envisagé le 1°décembre.

09/11/20 : Dans le cadre du reconfinement, la Ville de Bayonne et son maire J.R. Etchegaray ont aménagé 45 box au Palais des sports de Lauga pour accueillir les sans abri. Les lits ont été fournis par le 1er RPIma et dispositif assuré par l'association Atherbea

09/11/20 : Mme Estelle Leprêtre, directrice adjointe de la direction départementale de la cohésion sociale du Morbihan, est nommée sous-préfète de Jonzac en Charente-Maritime. Elle prendra ses fonctions le 23 novembre prochain.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/11/20 | Rajeunissement pour Les Halles d'Andernos-les-bains

    Lire

    L’équipe municipale d’Andernos-les-bains se lance un défi de taille : reconstruire son centre-ville afin de donner un coup de boost à son attractivité. Trois opérations principales : construction d’un complexe cinématographique et culturel, réaménagement des espaces publics dans la rue du 11-Novembre, sur la place du 14-Juillet et l’avenue de Bordeaux. La dernière, et pas des moindres : la démolition-reconstruction des halles du marché. Cette structure de 1200m2 qui accueille 25 commerces, ne répond plus aux usages et normes en vigueur. Pour cette reconstruction, la Région soutien la commune avec une aide de 600 000€.

  • 28/11/20 | Un magasin de producteurs à Châteauneuf-sur-Charente

    Lire

    En 2017, la commune de Châteauneuf-sur-Charente (16) a acquis un bâtiment au sein duquel différents commerces et services de proximité sont actuellement installés. Au sein de ce bâtiment, un magasin de producteurs va voir le jour sur une surface de 167 m² et où la gestion de celui-ci sera réalisés par les producteurs. Afin de permettre à la collectivité d’aménager les espaces adaptés à cette activité, la Région Nouvelle-Aquitaine a attribué lors de sa dernière commission permanente une aide de 32 750 euros.

  • 28/11/20 | Saintes : le site de la Palu va devenir un espace naturel sensible

    Lire

    Classé en zone Natura 2000, La Palu est un site naturel unique de 122 hectares, situé non loin du centre-ville et au bord du fleuve Charente, au coeur de la ville de Saintes. Le conseil municipal vient de valider une convention avec le Département pour faire du site un Espace naturel sensible (ENS). Le Département co-financera à hauteur de 40% l'ensemble des actions liées à la gestion, la préservation et la valorisation de l'environnement des lieux, ainsi que la mise en place d'une éco-taxe.

  • 27/11/20 | La collecte nationale des banques alimentaires est lancée

    Lire

    La banque alimentaire de Bordeaux et de la Gironde organiste sa collecte ces 27 et 28 novembre. Cette fois-ci, elle sera physique dans le respect des gestes barrière,comme habituellement dans les magasins les plus importants. La seconde est dématérialisée, avec l’opération de distribution de coupons correspondant à des repas (2 euros pour un repas). Les sommes réunies sont transformées ultérieurement en achat de denrées alimentaires. Au niveau des produits, il est préférable de favoriser féculents et conserves de poisson, viande et légumes. Surtout pas de produits frais, ni de produits pour bébé.

  • 27/11/20 | Restructuration de Repetto: L'Etat entre dans la danse

    Lire

    Une première réunion de travail entre la direction de Repetto, le cabinet de la ministre de l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, et les services de Bercy a eu lieu jeudi 26 novembre sur l'accompagnement de l'entreprise dans sa restructuration. L'occasion de faire le point sur les indicateurs financiers de l'entreprise, son processus de restructuration et le climat social en son sein. Les axes d'un projet de développement ont aussi pu être esquissés. Pour mémoire, suite à plusieurs années difficiles, Repetto a annoncé la mise en place d'un plan social menaçant 51 postes en France dont 31 à Saint-Médard-d’Excideuil (24).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | EDF sur le front de l'insertion par l'activité en Nouvelle-Aquitaine

30/09/2017 | A l'occasion de son séminaire annuel, le FAPE EDF a rassemblé les acteurs de l'insertion par l'activité économique de la Région pour dresser un bilan.

A l'occasion de son séminaire annuel, le FAPE EDF a rassemblé les acteurs de l'insertion par l'activité économique de la Région pour dresser un bilan.

A l'occasion de son séminaire annuel, le Fonds Agir Pour l'Emploi EDF a organisé en partenariat avec Aquitaine active et l'INAE, une table ronde sur le thème de «l'Insertion par l'Activité Économique en Nouvelle-Aquitaine ». Une rencontre qui s'est déroulée jeudi, à la Halle des Douves de Bordeaux et dont l'objectif était non seulement de rassembler les acteurs de l'insertion agissant au plan régional mais aussi de valoriser les projets originaux ainsi que les associations œuvrant pour l'insertion des personnes en difficulté, dans le monde du travail. Des échanges qui ont notamment eu lieu autour des thèmes : « l'IAE dans une dynamique de coopération et de mutualisation » et « Mobilité et insertion des acteurs de la filière ».

« Acteur à part entière de l'économie sociale et solidaire, le Fonds Agir Pour l'Emploi EDF (FAPE EDF) soutient les projets portés par les associations d'intérêt général pour contribuer au développement de l'emploi et favoriser l'insertion professionnelle » note, d'entrée de jeu, Martin Leys, Président de l'organisme. « Une structure financée chaque année par les salariés et retraités du groupe et dont la collecte a permis de rassembler l'an dernier, 700 000€, abondés à 200% par l'entreprise », poursuit-il. Au total, en 2016, 2,4M€ récoltés auront permis de soutenir plus de 280 projets sur l'ensemble du territoire et de créer ou consolider 3184 emplois. Sur le plan régional, le FAPE EDF, c'est depuis 2013, 221 projets aidés dont 178 créations ou reprises de TPE grâce à 1,2M€ récoltés. Des initiatives « naturelles » pour Benoît Thomazo, délégué EDF en Nouvelle-Aquitaine : « EDF possède des gènes de service public. Il en va de la responsabilité sociale de l'entreprise de développer l'insertion et l'emploi local, de s'occuper des territoires. »

Une mission dont sont également parties prenantes, les collectivités territoriales, les entreprises et les organismes de financement et d'insertion locaux. Un travail complexe sur le terrain qui implique les compétences spécifiques de structures diverses.

L'IAE, fruit d'un travail en communEt parmi elles, Aquitaine Active, acteur de la finance secondaire dont l'objectif est d'accompagner les projets entrepreneuriaux et de leur permettre d'accéder à des financements pour développer l'emploi sur le territoire. Une initiative qui s'adresse aux créateurs d'entreprises tels que les demandeurs d'emploi ou les structures de l'ESS. « En 2016, nous avons accompagné et financé 197 entreprises. 6,39M€ ont été mobilisés pour les entreprises locales et 82% des entreprises accompagnées ont passé le cap des trois ans. Parallèlement, 873 emplois ont étés créés ou consolidés », précise Pascale Pagès, représentante de la structure. Parallèlement, des organismes comme l'INAE, inter-réseau de Nouvelle-aquitaine créé en 2016 et dédié au développement de l'insertion par l'IAE (il regroupe 50% des 417 structures régionales de l'IAE) et met « l'accent sur l'humain et sa capacité à innover sur la territorialité », précise son Président, Dominique Rugel. Une structure qui mise au quotidien sur la coopération. Et une politique qui semble payer. « Fin 2013, on a répondu à un appel à projet de la Direccte Gironde pour mettre en relation les entreprises du territoire susceptibles de recruter et les structures d'insertion. On a créé un poste de relation entreprises (recherche et présentation de salariés pouvant intéresser les entreprises). Un poste qui a évolué aujourd'hui en coordinateur de parcours de formation et propose maintenant aussi des options aux jeunes en contrat d'avenir », note Stéphane Piéfort, Directeur de l'Agerad, un chantier d'insertion du blayais qui accueille entre 25 et 30 personnes par an. Former un salarié en fonction des besoins de l'entreprise ? « Le moyen de l'accompagner vers un emploi durable en dehors de chez nous », poursuit-il.
L'avenir ? « Monter une plate-forme commune à toutes les structures dans un rayon de 25 kms. Un travail collectif entre pays de Haute-Gironde et de Haute-Saintonge et mélangeant une douzaine de structures liées à l'insertion ou au handicap ». La question de la coopération ? Un « véritable enjeu » pour Isabelle Zaoui-Carlier, Directrice d'INAE. « Surtout pour la Nouvelle-Aquitaine où les petites structures (moins de 50 salariés) sont majoritaires. La coopération permet non seulement d'apporter de réponses au salarié en insertion, mais aussi d'être compétitif sur un marché où une structure seule ne peut pas répondre ». Des initiatives souvent innovantes et toujours axées sur les besoins du territoire. Un Territoire souvent rural où demeure pour tous le problème de la mobilité.

A l'occasion de son séminaire annuel, le FAPE EDF a rassemblé les acteurs de l'insertion par l'activité économique de la Région pour dresser un bilan.

Le problème de la mobilité : une question au cœur de l'insertionCréé en 1998 sur le Bassin d'Arcachon, l'association Insercycles qui dispose d'un parc de 45 scooters destinés à la location, s'est depuis peu lancée dans la récupération et le recyclage de vélos. Une activité qu'elle effectue en partenariat avec les collectivités territoriales qu'elle envisage de « fournir en vélos », précise Christian Méjouri, son Directeur. Une initiative directement liée à la problématique de la mobilité sur le Bassin et le Val de Leyre, mais très bien équipé en pistes cyclables. Et un atelier de réparation qui permettrait de qualifier les salariés. Des discussions avec le CFA de la Chambre des Métiers de Bordeaux ayant déjà commencé à cette fin. Autre contexte, autre structure, l'Ader Mobilité de Corrèze, dont une des activités est la location de scooters et de voitures, envisage l'avenir avec scepticisme :  « la prime à la casse n'est pas adaptée au public que l'on a. Il faudrait qu'ils aient déjà une voiture et même dans ce cas, comment vont-il trouver le complément financier nécessaire ? », précise Jean-Marie Nicolle, son Directeur. Autre problématique, celle Benoît Hnatyszyn, directeur du garage solidaire Saint-Fiacre, organisme proposant la réparation et la revente de véhicules à un prix modique pour les personnes en difficulté et pour qui : « il est difficile d'insérer des personnes en mécanique pure car les garages cherchent des personnes diplômées. En plus, la prime à la casse ne nous permettra plus de revendre les véhicules que nous réparions avant. Ils vont directement partir à la casse et nous devrons vendre des véhicules plus récents et donc plus chers ».

La question des emplois aidés Peu abordée durant les débats, la réduction des emplois aidés était cependant présente dans l'esprit de tous les intervenants. Une question qui a suscité des réactions diverses. Catherine Fourmy, Directrice adjointe de la DIRECCTE Gironde considérant que : « les moyens alloués aujourd'hui seront poursuivis en 2018 et qu'en cas de baisse des emplois aidés, l'IAE ne devrait pas en souffrir car, mise à part les régies de quartier et de territoires, elle fonctionne surtout avec des CDDI. Son de cloche différent au Conseil Départemental de la Gironde puisque pour Denise Greslard-Nedelec, vice-présidente insertion :  « La baisse des contrats aidés impacte (notre) accompagnement ». puis, rappelant que 68 structures IAE sont soutenues par le Département, elle précise que « cela ne modifiera pas (notre) implication et (notre) soutien auprès de ces structures ». Alexandra Siarrri rappelant quant à elle que malgré le peu de structures concernées, les emplois aidés offrent de nombreux services à la collectivité, des « services adaptés aux transformations de la société » ; ces structures étant souvent « porteuses d'innovation sociale et avant-gardiste pour les personnes en difficulté ».

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : Emmanuel Diaz

Partager sur Facebook
Vu par vous
6697
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Le préfet de la Dordogne, Frédéric Perissat, attentif lors de sa visite aux technologies de l'usine SOCAT à Terrasson, filiale de Delmon Group Economie | 21/11/2020

La SOCAT, une entreprise tournée vers l'avenir lauréate de France Relance

Laurent Oudot, Alain Rousset et Éléna Poincet dans les bureaux de Tehtris Economie | 19/11/2020

Cybersécurité : Tehtris une PME française dans la cour des grands

La coopération agricole assure qu'il n'y aura pas de pénurie et appelle à consommer français - image d'illustration Economie | 05/11/2020

Re-confinement: la Coopération agricole en appelle à la solidarité des consommateurs, de la grande distribution et de l'Etat

manif des commerçants Bayonne Economie | 05/11/2020

Commerçants et restaurateurs ouvrent...leur amertume et leur angoisse à Bayonne

confinement acte 2 : l'agglomération de Pau réactie ses mesures de soutien aux entreprises et aux commerces Economie | 03/11/2020

L'agglo de Pau réactive ses mesures de soutien aux commerces et aux entreprises

Arnaud Montebourg, Emmanuel Grenier et Arnaud Leroy Economie | 30/10/2020

World Impact Summit : « La transition écologique n’est pas une punition » selon Arnaud Leroy (ADEME)

L'équipe du service RH de l'entreprise éphémère Créativ'Béarn à Mourenx Economie | 23/10/2020

Créativ'Béarn : "Un pour tous et tous pour un" sur la recherche d'emploi

Le site Saft de Poitiers a inauguré un nouveau bâtiment de production d'électrolyte ce 7 octobre 2020 Economie | 22/10/2020

Saft fait de Poitiers une capitale mondiale de l’électrolyte

Le hangar de la Maison du tri de Bordeaux, située dans les locaux de l'Atelier D'éco Solidaire Economie | 21/10/2020

Les Maisons du tri : de nouveaux lieux de collecte pour recycler ses meubles

Les nouvelles suites du Club Med de La Palmyre, sorties de terre l'hiver dernier Economie | 19/10/2020

Club Med Atlantique, un si cher projet inauguré en grande pompe

Forum de l'aéronautique Anglet Economie | 19/10/2020

Aéro & Industrie s'exposent à Anglet pour redonner le moral à l'aéronautique

Neuf abattoirs dont celui de Thiviers est partenaire du projet Economie | 16/10/2020

En Nouvelle-Aquitaine, la filière cuir s'engage pour des peaux de qualité

Data17, le nouveau data-center de Saint-Jean d'Angély a été inauguré en présence d'élus du Département, de la CdC Vals de Saintonge et de la Ville de Saint-Jean d'Angély Economie | 10/10/2020

Le 4e data-center de la région ouvre ses portes à Saint-Jean d’Angély

Gershon Pinon, Julien Micheau et Laure Duprat, associés et fondateurs d'Hypnoledge Economie | 08/10/2020

Hypnoledge : l’hypnose pour s’ouvrir sur le monde

La Banque de France a présenté à Limoges les perspectives économiques de la rentrée Economie | 07/10/2020

Des perspectives économiques revues à la baisse en Nouvelle-Aquitaine