aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/08/16 | A Anglet, les agriculteurs jouent la transparence

    Lire

    Pour la 9ème année, la FDSEA 64 et les Jeunes agriculteurs transforment, ce mercredi 23 août dès 10 h, une partie du parking de la Barre en vaste ferme. Éleveurs et producteurs présentent leurs animaux et leur savoir-faire. "Une opération vérité" revendique le syndicat qui d'ailleurs attire la foule des touristes et les locaux d'une ville qui a une longue tradition maraichère. Fabrication de fromage, expositions, démonstration de chiens de troupeaux sur le parking herbeux d'Izadia et déjeuner sur place sont au menu. Une opération de relations publiques bien utile

  • 23/08/16 | 180 panneaux de signalisation vandalisés en Béarn

    Lire

    Pour une raison inconnue, près de 180 panneaux de signalisation ont été recouverts de peinture noire dans les vallées d'Ossau et de l'Ouzom, dans les Pyrénées-Atlantiques. Ces dégradations qui n'ont pas été revendiquées se sont produites au cours de la nuit du jeudi 18 au vendredi 19 août. La remise en état des panneaux est évaluée à plusieurs centaines de milliers d'euros par le Conseil départemental. Son président, Jean-Jacques Lasserre, ainsi que le préfet ont dénoncé des "actes irresponsables", préjudiciables à l'économie locale ainsi qu'à la sécurité routière.

  • 22/08/16 | La Rochelle : une grande parade pour fêter le retour des athlètes de Rio

    Lire

    Une parade nautique est prévue samedi 26 août entre 11h et midi, entre la maison de la Charente Maritime (Les Minimes) et le vieux port de La Rochelle, en présence des sportifs locaux de retour des Jeux Olympiques de Rio. Pour la Ville et le pôle Voile de La Rochelle, c'est l'occasion de saluer la performance de ces athlètes, qui prendront part à la parade en présence de nombreuses autres embarcations. Parmi eux, Charline Picon, qui a décroché l’or en planche à voile RS:X.

  • 22/08/16 | Les passions baroques de Sinfonia: 22-27 août

    Lire

    Evénement majeur de la musique baroque, le festival Sinfonia propose une vingtaine de concerts et rencontres à Périgueux et ses alentours. De la découverte du répertoire baroque aux grands chefs d’œuvres intemporels avec la Passion Selon St Jean de Bach, les Vêpres de Monteverdi ou le Magnificat de Vivaldi, ce sont quelques uns des meilleurs ensembles baroques du moment qui se retrouvent à Périgueux : le Concert Spirituel, la Maîtrise de Radio France et Ophélie Gaillard, la chapelle Rhénane, l’ensemble Aedes… La jeunesse et le talent trouvent aussi leur place dans la programmation. www.sinfonia-en-perigord.com.

  • 21/08/16 | Chasse à la matole: Darrieussecq pour une dérogation claire

    Lire

    "Couleurs Landes" au sein du Conseil départemental en la personne de Geneviève Darrieussecq :" Gastronomie, élevage et gavage, corridas et courses landaises, chasses traditionnelles, etc... représentent des pans entiers de notre patrimoine culturel et de notre art de vivre, et subissent des attaques incessantes de lobbies divers. Nous demandons donc au gouvernement de prendre enfin ses responsabilités et d’octroyer une dérogation claire, comme le permet la directive de l’Union Européenne, pour la chasse à la matole, chasse traditionnelle se pratiquant uniquement dans le département des Landes."

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Edouard Martin, figure du syndicalisme ouvrier, était l'invité de la FDSEA de la Dordogne

29/11/2013 | Pour ses premières assises du syndicalisme, les agriculteurs périgourdins avaient invité le leader de la lutte des sidérurgistes d'Arcelor Mittal à Florange.

Edouard Martin, leader du syndicalisme ouvrier était en Dordogne ce jeudi

Edouard Martin, pilier de la protestation contre la fermeture des hauts fourneaux de Florange, en Moselle, a rendu visite ce 28 novembre aux agriculteurs périgourdins. La FDSEA organise jusqu'à demain ses premières assises du syndicalisme. Pour qui ? Pour quoi s'engage t-on ?. Edouard Martin, devenu un symbole de lutte sans fin contre les tout puissants a fait part de son engagement, de ses motivations, de ce qui l'anime dans sa lutte. Edouard Martin estime que les Français méconnaissent l'agriculture et que les agriculteurs doivent faire preuve de pédagogie vis-à-vis de nos concitoyens.

Une figure du syndicalisme ouvrier au milieu d'une assemblée d'agriculteurs : l'image peut surprendre. Mais Edouard Martin, qui s'est illustré contre la fermeture de l'usine de Florange, en Moselle était en Dordogne ce jeudi après midi. "La FDSEA de la Dordogne a beaucoup insisté pour que je me rende à ces premières assises. J'ai hésité, j'ai eu peur d'un piège. J'avais pas mal de clichés à l'esprit et finalement j'ai accepté. L'agriculture et l'industrie étaient les deux pilliers de la reconstruction de la France de l'après guerre. Aujourd'hui, ces deux pans de l'économie sont oubliés au nom du produire moins cher. Il y a de moins en moins d'agriculteurs, de moins en moins de sidérurgistes."  Pendant plus d'une heure, Edouard Martin, figure du syndicalisme ouvrier, ne connaissant rien à la production agricole est venu témoigner de son combat, de celui d'une poignée de sidérurgistes qui a refusé la fermeture de leur usine.
"La fermeture, c'était la mort de la vallée. Nous n'avions pas le droit de baisser les bras, au nom des générations futures." Edouard Martin a aussi raconté ses moments de doutes, a subi parfois le désaccord de ses collègues, des contres manifestations. Le combat contre la fermeture de l'usine a duré deux ans, c'est très long. "C'était le combat de la  sauvegarde d'un modèle social." Aujourd'hui les hauts fourneaux n'existent plus, plus de 600 salariés sont en voie de reclassement et ceux qui atteignaient l'âge de la retraite sont partis dans des conditions convenables. Six mois après l'arrêt des hauts fourneaux, l'usine n'est pas morte : elle emploie 2200 personnes pour la production d'un acier high tech pour l'industrie automobile. 

Faire preuve de pédagogie"L'agriculture et l'industrie ont en réalité beaucoup de points communs.  La richesse d'un territoire comme la France, c'est son agriculture et son industrie. Un pays sans agriculture et sans activité sidérurgique, c'est un pays qui se meurt. Il faut relancer les investissements en agriculture. Les Français méconnaissent la problématique des agriculteurs et ces derniers passent souvent pour des gens qui touchent uniquement des subventions de l'Europe. Pour sauver notre usine, nous avons sorti le conflit de notre usine. Nous sommes allés à la rencontre de la population de la vallée, puis nous avons médiatisé notre dossier. La campagne électorale nous y a beaucoup aidé. Je n'ai pas de solutiuon toute faite, mais je pense que les agriculteurs doivent sortir de leurs champs, de leurs exploitations pour expliquer ce qu'ils vivent. Les gens doivent comprendre que les agriculteurs entretiennent les paysages, qu'une famille d'agriculteurs, cela contribue au maintien d'un commerce et parfois d'une école dans un village. Les consommateurs, moi le premier doivent s'interroger sur leur manière de consommer. Ce fruit et ce légume que je consomme, d'où vient il ? de la ferme voisine ou d'ailleurs. Plusieurs agriculteurs ont évoqué le taux de suicide élevé, la baisse du la participation aux élections de la chambre d'agriculture, la lassitude. Edouard Martin a exhorté les agriculteurs à ne pas pas baisser les bras, le syndicalisme, c'est aussi se sentir moins seul." 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
536
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !