Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/11/19 : La Banque Alimentaire de Bordeaux et de la Gironde lance un SOS: elle a un "urgentissime" besoin de chauffeurs poids lourds bénévoles pour la journée de collecte du vendredi 29 novembre. Contact Régis Pauget, responsable collecte: 06 86 55 47 76

21/11/19 : Il y aura forcément un club périgourdin en 32e de finale de la coupe de France de football. Le Bergerac Périgord Football Club (N2), qui a sorti Clermont, recevra le Trélissac (N2), lors du 8e tour. Le match est prévu 7 ou le 8 décembre.

21/11/19 : Dordogne : Un exercice de sécurité civile a lieu ce jeudi entre 20 h et 23 h à l'usine Polyrey de Baneuil classée Seveso 2. Le but est de tester l'organisation de l'entreprise, la transmission de l'alerte et la réactivité des services de sécurité.

20/11/19 : Charente-Maritime : La Rochelle et 11 communes du littoral de St Agnan à la Presqu'ile d'Arvert viennent d'être reconnue en état de catastrophe naturelle suite aux mouvements de terrain consécutifs à la sécheresse entre le 01/10/18 et le 31/12/18.

20/11/19 : Lors du dernier conseil municipal de Bordeaux, qui s'est réuni ce mercredi 20 novembre autour des orientations budgétaires, le maire Nicolas Florian a assuré qu'il n'y aurait pas d'augmentation des impôts locaux ni en 2020 ni durant le mandat à venir.

20/11/19 : Du 26 au 29/11 à Vesoul (70), se tiennent les finales nationales des Meilleurs jeunes boulangers de France et du Trophée des Talents du Conseil et de la Vente en Boulangerie-Pâtisserie. Mathieu Perrenx et Samuel Roussiaud y représenteront les Landes!

20/11/19 : Compte tenu des conditions d'enneigement exceptionnellement bonnes de cette fin d'année 2019, les stations de Gourette et La Pierre Saint Martin annoncent leur ouverture anticipée pour le samedi 30 novembre et le dimanche 1er décembre

19/11/19 : À l’occasion de la 9ème édition des Foulées Littéraires de Lormont, l'ancien sélectionneur de l'équipe de France de football, Raymond Domenech sera présent le samedi 30 novembre, de 11h30 à 12h30, lors de l’inauguration.

18/11/19 : Le Pôle Environnement Nouvelle-Aquitaine organise le 3 décembre à Artigues-près-bordeaux une journée technique sur le thème de la prise en compte de la biodiversité dans les projets des industriels et des collectivités. + d'info

17/11/19 : Charente-Maritime : l’équipe du festival de documentaire Sunny Side of the Doc ont annoncé ce week-end le décès soudain de son commissaire général et cofondateur Yves Jeanneau, survenu le 14 novembre à La Rochelle, à l’âge de 69 ans.

16/11/19 : Nouvel exploit des Bergeracois, lors du 7e tour de la Coupe de France de Football : le Bergerac Périgord FC, club de national 2, a éliminé ce samedi après midi, le club de Clermont, pensionnaire de Ligue 2 et actuellement sixième au classement.

15/11/19 : Yannick Jadot, député européen EELV, sera présent à Bordeaux le lundi 18 novembre 2019 pour soutenir les candidats et têtes de liste écologistes sur Bordeaux Métropole notamment Pierre Hurmic, tête de liste écologiste à Bordeaux.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/11/19 | Aide aux personnes sans-abris : Toit à Moi s’implante à Bordeaux

    Lire

    L'asso Toit à Moi achète des appartements pour y loger des personnes sans abris et assurer leur accompagnement personnalisé et régulier pour se reconstruire et définir un projet de vie. Des citoyens parrains et marraines font des dons réguliers permettant de financer l’achat des appartements ; des mécènes financent le fonctionnement de l’asso et notamment l’accompagnement des personnes, et des bénévoles participe à cet accompagnement. Sur la métropole bordelaise, 3 appartements ont ainsi pu être acquis à Bordeaux, Bègles et Lormont et accueilleront dans les prochaines semaines des personnes sans abris. Pour participer au projet: www.toitamoi.net/fr

  • 21/11/19 | Quatre Maisons France Service labellisées en Charente

    Lire

    Le 1er janvier 2020, 4 maisons de services vont être labellisées Maisons France Services en Charente. Il s’agit des Maisons de Montmoreau, Saint-Séverin, Barbezieux et Montemboeuf. L’objectif de la préfète est de permettre aux 20 maisons de services qui existent déjà d’intégrer le réseau France Services.

  • 21/11/19 | Bordeaux : des scientifiques cherchent Montaigne

    Lire

    Jusqu'au 22 novembre prochain,une équipe composée d'archéo-anthropologues, d'historiens et d'une paléo-généticienne est à l'oeuvre dans les sous-sols du musée d'Aquitaine, à Bordeaux. Leur objectif : déterminer si le tombeau et le crâne découverts sur place sont bien ceux du philosophe Michel de Montaigne décédé en 1592 et pour lequel des doutes subsistent sur l'emplacement de sa dépouille. La mairie précise ainsi que "les études lancées comprendront notamment l’examen du tombeau, des recherches d'archives et l’analyse génétique des restes osseux".

  • 21/11/19 | AirB&B: les hôteliers français participeront-ils l'organisation des JO 2024?

    Lire

    Nous avons fait part dès mardi dans le Grand entretien d'Aqui de l'indignation du président de l'Union des métiers et industries de l'hôtellerie Roland Heguy en apprenant à Biarritz le partenariat tissé entre le comité d'organisation des JO 2024 à Paris et la plateforme AirB&B. Ce, la veille du début de son congrès national. La réplique ne s'est pas faite attendre, les hôteliers français, dans ce cas, ont décidé ce mercredi de suspendre leur participation à leur organisation.

  • 20/11/19 | Brive et Limoges labellisées « Terre de Jeux » pour les JO 2024

    Lire

    A l’occasion du 102ème Congrès des Maires, la ville de Brive et celle de Limoges ont été labellisées « Terre de Jeux ». Cela vont leur permettre de s’associer à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 et d’être sur le catalogue des sites d’entraînements diffusés aux comités olympiques et paralympiques nationaux. Ces 2 villes s'engagent au quotidien à favoriser la pratique sportive sur leur territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Emploi dans le numérique : comment attirer et fidéliser ses salarié(e)s ?

09/11/2019 | Les générations X et Y privilégient davantage la qualité de vie et l’ambiance au travail à la carrière et au salaire selon l’étude de l’Observatoire Pour les Entreprises Numériques en NA…

Laïla Benraiss-Noailles et Thierry Rouby

L’Observatoire Pour les Entreprises Numériques de Nouvelle-Aquitaine (OPEN 01), piloté par le Syndicat Régional des Professionnels de l’Informatique et du Numérique de Nouvelle-Aquitaine (SYRPIN), en lien avec l’Institut de Recherche en Gestion des Organisations (IRGO), vient de mener une étude sur l’attractivité et la fidélisation des jeunes salariés, dans les secteurs du numérique et de l’informatique. Les résultats tordent le cou aux idées reçues. En effet, la génération Z (18/25 ans), qualifiée de nomade, chercherait en réalité à avoir la sécurité de l’emploi ainsi qu’une bonne ambiance au travail. La génération Y (25/40 ans), quant à elle, prioriserait sa qualité de vie et souhaiterait être soutenue par son employeur pour rester dans l’entreprise. Le salaire ne serait pas une priorité…

Aujourd’hui, les secteurs du numérique et de l’informatique peinent à recruter. 20 % de turnover sont enregistrés en moyenne dans les entreprises. Pour savoir comment attirer la jeune génération et garder ses salariés, l’OPEN 01 et le SYRPIN ont mené une enquête de février à avril 2018 afin de comprendre les comportements des générations X et Y face à l’emploi. Les résultats de cette étude⃰ ont été dévoilés lors de l’Université des Entrepreneurs organisée par le MEDEF 33, le 5 novembre dernier, au Palais de la Bourse à Bordeaux.
Cette enquête a été réalisée sous la forme d’entretiens semi-directifs et de questionnaires en ligne auprès de 114 étudiants âgés de 22 ans en moyenne et titulaires d’un Bac+2 ou un Bac+3 illustrant la génération Z ainsi qu’auprès de 149 salariés âgés de 31 ans et 4 mois en moyenne, majoritairement des hommes (77 %), diplômés à 50 % d’un niveau Bac+5 avec une ancienneté dans le poste actuel de 4 ans, dont la rémunération se monte à 45 000 € maximum pour 68 % d’entre eux, incarnant la génération Y. Du côté des Z, 20 % des réponses ont été écartées d’entrée de jeu car ces dernières mentionnaient le fait que ces étudiants souhaitaient créer leur propre entreprise à l’issue de leurs études.

La sécurité de l’emploi chez les Z, la qualité de vie pour les Y
Thierry Rouby, chargé de mission au SYRPIN, tient à souligner que « cette étude a été faite dans le cadre d’une perception car ces étudiants sont sur la fin de leur cursus et ne possèdent donc pas une grande connaissance du monde de l’entreprise ». A partir des données récoltées, des analyses ont été établies sur le rapport qu’entretiennent les générations X et Y avec le monde du travail. Du côté des Z, si, aujourd’hui, ils sont qualifiés de nomades, les données ne révèlent pas vraiment cet aspect-là. « Les étudiants de cette génération ont vu leurs parents au chômage, connaissent la valeur de l’argent. Ils ont davantage les pieds sur terre. Du coup, ils sont avides d’une certaine stabilité dans le travail, d’une sécurité et ne priorisent pas le salaire, souligne Laïla Benraiss-Noailles (IRGO, Maître de conférences à l’Université de Bordeaux et Directrice adjoint de l’IAE). Leurs préoccupations rappellent celles des anciens. Du côté des Y, eux priorisent leur qualité de vie. « Ils ne visent pas de poste managériale car souhaitent avoir du temps pour eux, pour leur famille. Aussi, ils attendent un soutien de leur employeur dans leur activité. S’ils ne l’obtiennent pas ils quitteront leur poste ».
Ces analyses serviront pour les employeurs à trouver la perle rare ou garder leurs salariés. En effet, « dans une offre d’emploi, sachant que la génération Z recherche la stabilité et une bonne ambiance, les employeurs sauront comment rédiger leur annonce en mettant ces éléments en avant. Pareil pour les employeurs de jeunes Y », précise Laïla Benraiss-Noailles. Mais cette enquête a fait émerger également des zones d’ombre. En effet, « qu’entendent-ils par exemple sur l’ambiance au travail ? Comment la définissent-ils ? Aussi, quelles seraient les modalités à mettre en place comme conditions de travail, du télétravail, du nomadisme ? », s’interrogent Laïla Benraïss-Noailles. Toutes ces questions tenteront de trouver des réponses dans une prochaine étude qui sera menée ultérieurement…

⃰A noter que cette étude n’aurait pu voir le jour sans le travail et l’implication d’enseignants chercheurs et de professionnels de la filière, tels que Olivier Herrbach (IRGO), Laïla Benraiss-Noailles (IRGO), Maria Furhmann (Synargos Conseils), Tiphaine Bichot (Athome Solution), Agnès Passault (Groupe Aquitem), Flavie Réal (Technomade), Benjamin Gauthier (Mink), Olivier Blanc (Inflexsys), Christophe Maillet (Adacis) ainsi que l’ensemble des membres du Syrpin et de l’écosystème d’écoles, de clusters et d’associations du numérique régionaux comme Aliptic, Bordeaux Games, Digital Aquitaine, Etic47, French Tech Bordeaux, Inoo, Pays Basque Digital, SPN, le Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine, la DIRECCTE Nouvelle-Aquitaine, le FAFIEC/ATLAS et les acteurs de la branche.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
2831
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !