Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Dès aujourd'hui, le port du masque est obligatoire dans les secteurs piétonniers d'Hossegor.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

05/08/20 : L'Agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine, organise un dépistage COVID-19 à Biarritz, ce jeudi 6 août, de 9h à 13h sur l’Esplanade du Casino Municipal; un acte gratuit. Se présenter avec sa pièce d’identité, et carte vitale

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : Le maire d'Anglet Claude Olive, après entretien avec le préfet, a pris la même décision que Maïder Arosteguy et fermera ses 4,5km de plage de 22 h à 6 h à partir du 4 août. Une décision logique en raison de la proximité des deux stations balnéaires.

30/07/20 : En Dordogne, aucun record de température n'est tombé ce jeudi 30 juillet. Météo France a enregistré un maximal de 39 degrés aux Eyzies, dans la vallée de la Vézère. Le département est placé en vigilance jaune jusqu’au samedi 1er août à 12 heures.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

30/07/20 : Albin Chalandon,l'une des figures de la V° république et du gaullisme, qui occupa plusieurs postes ministériels dont celui de Garde des Sceaux mais fut aussi PDG du groupe Elf-Aquitaine est décédé à l'âge de cent ans.

30/07/20 : A Pau, le départ de la course cycliste féminine « Donnons des ailes au vélo » sera donné le 6 août à 8 heures au Tour des Géant Stade Tissié. Cette course reprend les 21 étapes du Tour de France parcourues par les cyclistes masculins.

30/07/20 : Ce jeudi, sur la Côte basque, Biarritz devrait battre ses records de chaleur avec 41°, soyons fous, selon les spécialistes, ressenti 47°. Bref la Côte basque flirtera avec sa concurrente d'Azur, voire en matière de culture assumée, sa cousine, la Corse.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 08/08/20 | La LPO Aquitaine cherche des "rapatrieurs"

    Lire

    Face au grand nombre d'animaux retrouvés en détresse par des particuliers, la Ligue de protection des oiseaux vient de lancer un appel à bénévoles pour transporter ceux-ci dans leur véhicule personnel. Leur mission : aller du lieu où a été trouvé l'animal jusqu'au centre de soins d'Audenge. La LPO cherche des volontaires en particulier sur les secteurs du Médoc, de Blaye, Libourne ainsi qu'en Dordogne. Contact : benevolot.cds33@lpo.fr.

  • 08/08/20 | Incendie d'Anglet: un adolescent mis en examen

    Lire

    C'est le procureur de la République qui l'a annoncé: un jeune apprenti de 16 ans, apprenti menuisier et vivant dans un foyer de Bayonne dans le cadre d'une assistance a été mis en examen. Il se serait vanté de son "exploit" à des camarades. Il avait déjà tenté de mettre le feu à sa chambre. S'il n'a pas reconnu les faits, le Procureur l'a mis en examen en raison d'indices graves concordants", mais Jérôme Bourrier insiste: "La présomption d'innocence doit être respectée". La peine maximale pour cet acte de destruction volontaire est de vingt ans de prison.

  • 08/08/20 | L’Open de France Espoirs et 100% filles de Surf annulés et reportés à Lacanau

    Lire

    Initialement prévu du 12 au 16 août, l’Open de France Espoirs et l’Open de France 100 % filles ont été annulés et reportés par les services de l’État, la ville de Lacanau et le Lacanau Surf Club. Cette décision a été prise suite aux conditions sanitaires actuelles, du pic de fréquentation touristique et du brassage géographique des compétiteurs. La Fédération et ses partenaires travaillent actuellement pour trouver une nouvelle date pour l’Open de France 100 % filles.

  • 07/08/20 | Bordeaux Métropole soutient le Liban

    Lire

    Suite aux évènements qui viennent de se dérouler à Beyrouth, le président de Bordeaux Métropole, Alain Anziani, propose d’allouer une aide exceptionnelle à Médecins Sans Frontières, qui est actuellement dans la capitale libanaise pour assurer l’aide médicale d’urgence, de 50 000€. MSF depuis 25 ans a sa plus grande base logistique à Mérignac. Fin septembre lors du prochain Conseil de Bordeaux Métropole, une délibération formalisera ce soutien.

  • 07/08/20 | Lauak supprimerait 156 emplois au Pays basque

    Lire

    La sous-traitant aéronautique Lauak, de la famille Charritton, victime de la crise post-Covid, supprimerait 156 postes -sur 528- dans ses usines d'Ayherre-Hasparren. Le groupe qui possède également une usine à L'Isle Jourdain (Gers) verra cette dernière amputée de 60 salariés. La baisse d'activité des compagnies aériennes impacte sérieusement le carnet de commande du groupe basque en pleine expansion auparavant. La direction n'a pas commenté ce plan de sauvegarde de l'emploi et de l'entreprise par la même occasion.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Tourisme : La Dordogne mise sur la clientèle française

13/05/2020 | Face aux pertes importantes du secteur, le comité départemental du tourisme de la Dordogne et le Conseil départemental se mobilisent pour relancer l'activité.

a Dordogne mise sur les touristes français et les activités de pleine nature pour relancer le tourisme

En Dordogne, le secteur du tourisme représente un chiffre d'affaires annuel de 700 millions d'euros. Sur les mois de mars, avril et mai, les pertes sont estimées à 93 millions d'euros. Pour faire face à cette catastrophe économique, le comité départemental du tourisme est en ordre de bataille pour relancer l'activité au plus vite et travaille en partenariat avec le Département et le service de santé au travail sur plusieurs mesures : dispositif de soutien, élaboration d'un guide de bonnes pratiques à l'intention des professionnels, campagne publicitaire pour attirer une clientèle hexagonale.

En Dordogne, le secteur du tourisme pèse un peu plus d'un quart de l'activité du département, un poids sensiblement équivalent à l'agriculture. La période de confinement a eu des conséquences économiques très importantes pour les professionnels. Sur les mois de mars, avril mai, les pertes sont estimées à 93 millions d'euros sur un chiffre d'affaires annuel de 700 millions d'euros. En année normale, le département de la Dordogne enregistre 17,7 millions de nuités (marchandes et non marchandes). L'hôtellerie représente un million de nuitées dont 25 % sont assurées par la clientèle étrangère et 30 % par le tourisme d'affaires, les campings génèrent 3,4 millions de nuitées et pour l'hôtellerie de plein air, les étrangers représentent 30 % de la clientèle. En locations saisonnières, on dénombre 5789 établissements.
Pendant deux mois, ces structures et les 194 sites et monuments (dont certains commencent à rouvrir cette semaine) ont été complètement à l'arrêt, même si les hôtels n'ont jamais été officiellement fermés, la très grande majorité a fermé faute de clients. "Nous avons de grosses inquiètudes actuellement sur la survie économique de certaines structures. En Dordogne, le secteur est majoritairement composé de toutes petites TPE, avec quelques salariés, mais cela peut être aussi des entrepreneurs travaillant seuls. Tous les professionnels sont en attente des mesures qui vont être annoncées dans les prochains jours, notamment la réouverture des campings et des restaurants", indique Sylvie Chevallier, présidente du comité du tourisme de la Dordogne. La situation serait encore plus critique pour certains types d’établissements comme les campings, hôtels et résidences touristiques saisonniers, pour qui la période d’activité est plus courte. Ces derniers pourraient, par ailleurs, avoir du mal à mettre en place l’aménagement sanitaire nécessaire à cause du manque de trésorerie. Pour relancer le secteur, le CDT de la Dordogne a mis en place un vrai plan de bataille selon trois axes : l'axe sanitaire, l'axe communication et le soutien aux professionnels.

Un guide des bonnes pratiques à l'usage des professionnels

"Nous avons beaucoup travaillé avec le Conseil départemental sur l'aspect sanitaire, d'abord sur la question des masques. Grâce à des initiatives solidaires, accompagnées par le Département qui a fourni les élastiques, le fil et le tissu, ce sont plus de 500 000 masques qui ont pu être fabriqués", précise Sylvie Chevallier. Mais l'initiative la plus remarquable est la réalisation d'un guide des bonnes pratiques sanitaires  à l'usage de toutes les entreprises du tourisme. C'est le résultat d'une "collaboration remarquable" entre CDT et  le Service de santé au travail de Périgueux, Sarlat. "L'objectif ce petit guide est de donner les 100 bonnes idées pour accueillir la clientèle touristique dans de bonnes conditions sanitaires, afin de relancer l'activité du secteur. Il s'agit d'une initiative locale qui intéresse déjà d'autres départements : elle a été conduite avec des infirmiers du service de la santé au travail et un médecin du travail de la Corrèze. Ce petit fascicule devrait être édité cettre semaine sous forme numérique et papier. Il se présente sous la forme sous la forme de fiches métiers : restaurateur, gérant de campings, cuisinier, jardinier", explique Philippe Francois président du Service de santé au travail et président de François tourisme consultant. Il comporte un tronc commun applicable à tous, et un focus sur 6 domaines d'activités précis: OT, campings, gîtes, sites de visite, activités de pleine nature, etc.
Toujours au chapitre sanitaire, le Conseil départemental collabore avec l'Agence régionale de santé qui met en place une campagne de dépistage par secteur géographique avec huit infirmières du Département qui sont volontaires. 

L'espoir du retour de la clientèle hexagonale

 "Sur le soutien économique, le Département qui ne peut pas intervenir directement, a été à l'initiative d'une collaboration entre les trois chambres consulaires et Périgord initiative, et les EPCI, afin de réunir des fonds destinés à compléter les dispositifs de soutien mis en place par le Conseil régional, qui aide les structures qui ont 5 salariés, et ceux mis en place par l'Etat. Le but est d'aider les toutes petites structures, auto entrepreneurs, et celles qui ont moins de 5 salariés. Tous les secteurs sont concernés, pas seulement le tourisme. Il s'agit d'un fonds de soutien proposé par Périgord initiative", explique Sylvie Chevallier. Et le comité départemental du tourisme poursuit son travail de promotion, malgré de grosses incertitudes. Pendant la période de confinement, un important travail  a été réalisé sur les réseaux sociaux et sur le site internet de la structure. Le Département a mis en ligne des visites virtuelles en 3 D pour répondre à la curiosité des internautes.

De plus, le comité compte bien donner envie aux touristes français de venir découvrir la région, puisqu’on ignore encore si les étrangers pourront prochainement fouler le sol national. Les campagnes concernant la clientèle étrangère et européenne ont été reportées d'un an. La campagne prévue dans les cinémas a été annulée, précise Sylvie Chevallier. Une importante campagne publicitaire à la télévision (France 2 et la 5) doit être lancée en juin, du 8 au 21 juin,  pour vanter les mérites du Périgord. "On réfléchit à une stratégie de communication à l'intention d'une clientèle locale et régionale. Notre département a des atouts à faire valoir : les gens aspirent à retrouver la nature, ils ont envie d'espaces et d'endroits peu bondés, nos sites sont préservés." Un avis partagé par Jean Fred Drouin, vice président du Conseil départemental en charge du tourisme, qui rappelle que les sites de pleine nature du Département (bases de loisirs, parc du château de Campagne, voie verte Thiviers Saint Pardoux) ont rouvert lundi 11 mai. Les activités individuelles de pêche et de randonnée y sont autorisées, en aucun cas les activités collectives. "J'espère pour cet été, un tourisme francais, avec le retour de clients originaires du Nord de la France, du bassin parisien ou de la Loire Atlantique, habituellement très nombreux à passer leurs vacances en Périgord. Ils pourront profiter des nombreuses activités de pleine nature qu'offre la Dordogne."

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Archives Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
7795
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 11 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !