Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/08/19 : Hier vers 21 heures, des manifestants anti-G7 ont tenté de bloquer l'autoroute A63, non loin du camps d'Urrugne et se sont heurtés aux policiers. Ils en ont légèrement blessé quatre par un tir de mortier d'artifice. 17 personnes ont été interpellées

23/08/19 : Emmanuel Macron accusant le président brésilien de lui avoir "menti" sur ses engagements environnementaux lors du G20 en juin dernier se dit opposé, sur fond d'Amazonie en feu, "dans ces conditions" à l'accord de libre-échange entre l'UE et le Mercosur

21/08/19 : Selon "Mediabask", les Gilets jaunes invitent leurs troupes à se rassembler, pour leur 41e samedi à Bayonne, dans le cadre du G7. Ils estimeraient que le contre-sommet d'Hendaye et d'Irun et la manifestation de samedi ne sont pas assez musclés.

20/08/19 : A Périgueux, Péri meuh, la 3e édition de la fête agricole aura lieu les 20,21 et 22 septembre des allées Tourny à la place Francheville. Elle accueillera de nombreuses animations dont le concours national de la race limousine.

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/08/19 | La Rochelle : pas de ténors pour l'Université d'été du PS

    Lire

    Alors qu'Europe Ecologie les Verts et la France Insoumise se réunissent chacun autour de leur Université d'été à Toulouse, le Parti socialiste (PS) a lancé la sienne ce vendredi, sur un discours d'accueil du maire Jean-François Fountaine et en présence du président de Région Alain Rousset. Malgré 2000 militants attendus, les grandes figures du PS restent absentes de cette nouvelle formule - François Hollande et Bernard Cazeneuve feront leur rentrée aux Journées parlementaires du PS à Avignon (4-6/09).

  • 24/08/19 | La Rochelle : le premier secrétaire du PS appelle à remettre de l'écologie dans le parti

    Lire

    En marge de l'Université d'été du PS (23-25 août), le premier secrétaire de PS Olivier Faure a appelé à accorder une nouvelle place à l'écologie dans leur réflexion, sous peine d'isolement du parti : "Il n’y a pas d’écologie viable sans le social et pas de société viable sans l’écologie", a-t-il déclaré à l'AFP. Quelques jours plus tôt, Oliver Faure avait déclaré regretté la division ente les partis de gauche (EELV et FI font leur rentrée de leur côté) alors que les municipales sont en vue.

  • 23/08/19 | Corrèze : les agriculteurs entendus par l'État

    Lire

    Le 21 août, Didier Guillaume, Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, a autorisé la Corrèze à valoriser ses jachères, malgré la sécheresse. En effet, c'est désormais une liste de 9 départements, dont la Corrèze, qui font l'objet de la dérogation autorisant la valorisation des jachères. Cette décision permet d'accroître les stocks destinés à l'alimentation des animaux. Face à une autre année de sécheresse, la profession a fait la demande auprès du Préfet dès le 1er juillet.

  • 23/08/19 | Charente-Maritime : de nouvelles mesures de restriction d'eau

    Lire

    L'arrêté du Préfet de Charente-Maritime du 20 août dévoile une nouvelle mesure de restriction d'eau. Si toutes les précédentes ont été reconduites, il en est une nouvelle, concernant le bassin EPMP. En effet, ce dernier est désormais en alerte "Crise", le niveau maximal. Ainsi, le Marais Sèvre Niortaise fait l'objet d'une interdiction totale des prélèvements d'irrigation agricole depuis le 21 août.

  • 23/08/19 | Aliénor en son et lumière à Cabanac-et-Villagrains (33)

    Lire

    Le 31 août, la commune de Cabanac-et-Villagrains (33) organise une grande fête médiévale, sur le site historique des mottes castrales. Après une journée festive, comprenant spectacle de fauconnerie et banquet médiéval, un spectacle son, lumière et costume d'époque "Aliénor en terre gasque" prendra place à la nuit tombée. Interprétée par des acteurs bénévoles, l'histoire sera contée en français et gascon par les élèves adultes du cours de Gascon de Cabanac. A noter la participation des écuries de St Selve sous la direction de Franck Reyne qui dirige également les cavaliers de la Bataille de Castillon. Programme en ligne

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Energies renouvelables : Hydrocop et la Banque des territoires s’offrent 19 centrales hydroélectriques des Alpes

20/12/2018 | Hydrocop et la Banque des territoires investissent dans l'énergie propre en rachetant 19 centrales hydroélectriques situées dans les Alpes.

La centrale hydroélectrique de Saint-Maurice-en-Valgodemard (Hautes Alpes) fait partie des 19 centrales rachetées

Hydrocop et la Banque des territoires ont signé l’acquisition, ce mercredi 19 décembre, du groupe Nouvelles Energies Hydrauliques - Compagnie des Hautes Chutes de Roques (NEH-CHCR). Il s’agit du premier producteur hydroélectrique indépendant français. Au total, ce sont 19 centrales hydroélectriques, situées dans les Alpes, qui deviennent la propriété de Canodor, société créée pour cette opération. Un enjeu de taille pour Hydrocop et la Banque des territoires qui pensent à l’avenir en investissant dans la production d’énergie « propre »

Deux tiers pour Hydrocop (un groupement d’entreprises locales de distribution d’énergie), un tiers pour la Banque des territoires (la toute jeune structure financière de la Caisse des dépôts) : voici comment se découpent les parts détenues dans Canodor. Il s’agit du nom de la société créée pour le rachat du groupe Nouvelles Energies Hydrauliques - Compagnie des Hautes Chutes de Roques (NEH-CHCR) et de ses 19 centrales hydroélectriques situées dans les Alpes. Une opération évaluée à 250 millions d’euros. Pour monter ce financement, Hydrocop, qui gère l’énergie hydraulique des entreprises publiques locales, a dû se renforcer. Ce producteur d’électricité est passé de 7 entreprises locales de distribution et de fourniture d’énergie à désormais 16 pour apporter 83 millions d’euros de fonds propres à Canodor. « Cela permet de compléter notre offre production. Nous rentrons également dans nos objectifs qui est de produire de plus en plus de l’énergie renouvelable et garantir les prix le plus bas possible en maîtrisant les coûts de revient », explique Marc Loisel, directeur général de Sorégies et président d’Hydrocop.
 Hydrocop et la Banque centrale ont signé le rachat de du groupe Nouvelles Energies Hydrauliques - Compagnie des Hautes Chutes de Roques (NEH-CHCR) ce mercredi 19 décembre
La Caisse des dépôts via sa structure financière, la Banque des territoires, est partie prenante dans la création de Canodor.« La Caisse des dépôts s’est embarquée dans ce projet. Nous avons déjà accompagné dans des projets le syndicat énergies Vienne. Nous devons la porter vers la transition énergétique. Les ELD (NDLR : les entreprises locales de distribution d’énergie) doivent avoir aujourd’hui différentes sources de production », confie Amandine Viollet, directrice régionale adjointe Nouvelle-Aquitaine de la Caisse des dépôts, Sur trois ans, la délégation de la Banque des Territoires de Poitiers (elle couvre les départements de la Vienne, des Deux-Sèvres, Charente et Charente-Maritime) a prévu près de 100 millions d’euros d’investissements dans la transition écologique et énergétique. 40 millions seront consacrés à la création de Canodor et donc l’achat de ces 19 centrales hydroélectriques. 
 
De 8 à 27 centrales hydroélectriques
Avant cette acquisition, Hydrocop disposait de 8 centrales hydroélectriques. Sa production va être multipliée par 10. Ces 19 centrales produisent chaque année entre 300 et 320 Gwh, soit l’équivalent de la consommation de 150 000 foyers résidentiels. À terme, on atteindra 350 Gwh lorsque ces installations seront toutes rénovées. « La plupart des équipements ont subi des rénovations et ont été réhabilités », explique Franck Adisson. Ce médaillé olympique en canoë biplace connaît particulièrement le terrain en tant que fondateur de la société Nouvelles Energies Hydrauliques. Il rappelle d’ailleurs que des appels d’offre sont en cours dans les Alpes. Le nombre de centrales hydrauliques propriété de Canodor devrait donc augmenter encore prochainement. 
 
L'hydraulique : deuxième source de production d'électricité 
« Il va nous falloir quelques semaines pour digérer cet investissement, ironise Marc Loisel. Sécuriser la consommation de nos clients reste notre priorité. En 2025, la moitié de la production pour nos « clients résidentiels » sera issue de l’énergie renouvelable. L’objectif c’est que la totalité le soit d’ici 2035. En 2050, ce sera l’ensemble des abonnés avec les industriels. » L’acquisition de ces 19 centrales hydroélectriques des Alpes, en ajoutant les 8 autres déjà en possession d’Hydrocop, marque le début de la transition énergétique pour ces entreprises locales de distribution. « Nous avons bien sûr d’autres projets de créations notamment dans la Sarthe » poursuit Marc Loisel. Pour information, l’hydraulique représente la deuxième source de production d’électricité en France avec 10% de la production brute en 2017, contre moins de 5% pour l’éolien et plus de 70% pour le nucléaire.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Canodor

Partager sur Facebook
Vu par vous
8112
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !