01/07/22 : Envie de découvrir Biarritz cet été sans craindre les bouchons? Une astuce, le parking relais d’Iraty, gratuit, de 700 places, relié en 10 minutes au centre-ville par la ligne 7 Express, tous les jours. La ligne fonctionne de 8h45 à minuit.

28/06/22 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la section de rocade A630 sera fermée dans les 2 sens entre l’échangeur 2 et l’échangeur 4, de 21 h à 6h, les nuits du 29 au 30 juin et 30 juin au 1er juillet.

17/06/22 : Le département des Landes est placé en vigilance rouge pour canicule extrême à compter de ce jour 14 h. En conséquence, les manifestations en plein air (sauf marchés) et les manifestations sportives en salles fermées non climatisées sont interdites

17/06/22 : En raison de la canicule, la Mairie de Cenon annonce l'annulation de la fête du Cypressat (ce soir) ainsi que celle de la Commémoration du 18 juin 1940 qui aurait du avoir lieu demain.

17/06/22 : Le département de la Gironde est placé en vigilance ROUGE canicule dès 14h ce jour jusqu’à la fin de l’épisode caniculaire. La température estimées ce jour est de 40°C et 41°C samedi. Elle restera supérieure à 23°C la nuit de vendredi à samedi.

12/06/22 : A Anglet (64), la députée sortante Florence Lasserre Modem) est en tête de ballotage de la cinquième circonscription avec 39,83% de suffrages, devant Sandra Pereira-Ostanel (Nupes), 22,12%. LR n'avait pas présenté de candidats.

10/06/22 : La préfecture de Nouvelle-Aquitaine appelle à la prudence sur toutes les plages de la région samedi 11 juin en raison de conditions de baignade dangereuses entre houle, vagues de bord, forts courants et baïnes, températures de l’air et de l’eau élevées.

02/06/22 : En Dordogne, la RD66 à Peyzac-le-Moustier est rouverte à la circulation depuis le 1er juin. Elle avait été fermée suite à la chute de blocs rocheux de plusieurs mètres cubes en novembre 2018 et dans l'attente du confortement définitif de la falaise.

20/05/22 : HAUTE-VIENNE Sur la 2e circonscription, la candidate LREM investie Shérazade Zaiter devra composer avec le dissident Jean-Luc Bonnet, maire du Vigen et son suppléant Bertrand Venteau, président de la Chambre d’agriculture et frère du député sortant.

19/05/22 : DORDOGNE. Dans la 4e circonscription, Jérôme Peyrat LREM, maire de La Roque-Gageac, se retire après une polémique sur sa condamnation pour violence conjugale. Il briguait le siège de la sortante Jacqueline Dubois, qui repart non investie par LREM.

18/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6 e circo, LREM prononce l’exclusion de Philippe Jouvet, candidat contre Vincent Bru, le sortant LREM. Philippe Jouvet était jusqu'ici le suppléant de Florence Lasserre dans la 5e circonscription.

18/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 4e, l'écolo Julien Brunel se retire au profit d'Inaki Echaniz PS-Nupes. "Notre responsabilité politique nous oblige au retrait. Mais notre responsabilité morale nous interdit de soutenir le candidat PS," tweete J. Brunel

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 01/07/22 | Le Jardin de Gabriel rouvre ses portes pour l'été

    Lire

    A partir du 5 juillet, le Jardin de Gabriel à Nantillé (17), rouvre ses portes pour une nouvelle saison. Cette année marque le retour de la statue de la danseuse, après 18 mois de travaux, à travers une exposition de photos qui met en exergue le travail de restauration. Du 26 juillet au 23 août, le Jardin de Gabriel, ce menuisier qui se rêvait artiste, et ses quelque 400 statues, seront en fête avec un programme qui évoquera l’histoire et le patrimoine de Nantillé. Pour les plus jeunes, des ateliers d’arts plastiques, des balades contées ou encore un escape garden « Sauvez le Jardin de Gabriel » seront proposés.

  • 01/07/22 | Un « jumeau numérique » pour le traitement des maladies vasculaires

    Lire

    Nurea à Bordeaux développe une solution logicielle à destination des chirurgiens et radiologues pour les patients atteints de maladies vasculaires. Réalisé au sein de l'Inria Bordeaux, le projet SMecH permet le traitement de l'image, l'intelligence artificielle et la modélisation du « jumeau numérique » vasculaire. Cette nouvelle technologie permet l'extraction automatique d'indicateurs prouvés comme cliniquement pertinents, prévenant les accidents cardiovasculaires.

  • 01/07/22 | Une nouvelle halte ferroviaire au coeur du Pays basque

    Lire

    À partir de samedi 2 juillet, la ligne TER 54 qui relie Bayonne à Saint-Jean-Pied-de-Port comptera un arrêt supplémentaire avec la réouverture de la halte d’Itxassou. Avec 10 trains par jour en semaine, cette halte TER permet de répondre aux besoins de déplacements quotidiens pour se rendre au travail ou sur son lieu de formation, en toute facilité et sans encombre. La réouverture de cette halte, alternative efficace à la voiture, avait été demandée par un collectif citoyen étant parvenu à réunir 500 signatures dans la commune.

  • 30/06/22 | Dordogne : des voitures pour les aides à domicile

    Lire

    La Dordogne compte 57 000 personnes de plus de 75 ans, dont beaucoup vivent chez elles. Pour ces dernières, le recours à des services d’aides à domicile est précieux. Ces professionnels utilisent leurs véhicules personnels, avec des remboursements de frais ne couvrant pas les coûts réels. Le Conseil départemental a décidé de les doter de véhicules de service. 1 300 voitures ont été commandées à Citroën et Renault. Elles seront louées pour un montant de 4 millions d’euros par an, financés par la collectivité.

  • 30/06/22 | Dominique Reymond et Charles Berling lisent du Mauriac à Saint-Maixant

    Lire

    En juillet, la lecture prend ses quartiers d’été dans le parc de Malagar, à Saint-Maixant(33). La Nuit de la Lecture invite deux comédiens à poser leur voix le temps d’une soirée sur une sélection de textes de François Mauriac. Après Jeanne Cherhal et Jacques Weber en 2021, samedi 2 juillet 2022, ce sera au tour de Dominique Reymond et Charles Berling de "se prêter au jeu" sur une sélection de textes de François Mauriac, Marcel Proust et ils rendront hommage à Michel Bouquet ! La soirée se déroule de 19 heures jusqu’à un peu plus de 23 heures, en 3 temps.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Energies renouvelables: un nouveau fonds d'investissement régional public-privé

11/04/2016 | Ils sont une quinzaine d'actionnaires à avoir signé pour la constitution du nouveau fonds régional d'investissement pour les énergies renouvelables.

1

Avec en ligne de mire un objectif de 32% d'énergie renouvelable dans la consommation finale d'énergie de ses habitants d'ici la fin de la mandature, la Région ALPC a lancé ce 11 avril, un nouveau fonds régional d'investissement à destination des projets de production d'énergies renouvelables. Baptisé Terra Energies, ce fonds « unique en France » au dire du Président Alain Rousset, a la double particularité de se constituer en partenariat avec des acteurs industriels et financiers tout en permettant la participation des particuliers via une plate-forme de financement participatif. Autre caractère inédit, c'est le premier nouvel outil conçu à taille grande région.

« Dans la région, on a un tissu d'entreprises qui est assez conséquent et varié en matière d'énergies renouvelables, mais il manque encore de projets pour pouvoir se développer. Une des difficultés à ce déploiement, c'est le manque de fonds propres », constate le Alain Rousset. Contribuer à combler ce manque, telle est la vocation du fonds d'investissement lancé ce jour. « L'idée à travers ce fonds c'est de rassembler des partenaires financiers, un certain nombre d'énergéticiens, des développeurs et des plateformes de financements participatifs, dans une démarche de développement de circuit court de l'épargne ». Si la Région a vocation à être actionnaire du fonds à hauteur de 49%, figurent au nombre des investisseurs privés de ce nouveau fonds, la Caisse des dépôts, les caisses régionales du Crédit agricole, la Caisse d'épargne, mais aussi EDF, Quadran, Sergie, ou encore la plateforme de financement participatif Wiseed.

Entre 120 à 150 M€ d'investissements mobilisés sur 4 ansStructuré en société de capital risque, le fonds ainsi constitué, doté pour l'heure de 8,2M€, investira dans des projets d'énergie renouvelable de 2 à 25 M€, toutes filières confondues. Seront donc éligible : la méthanisation, l'éolien, la biomasse, le photovoltaïque, l'hydroélectricité, la géothermie, l'énergie marine ou encore le stockage d'énergie. Cette participation aux projets permettra ainsi un véritable effet de levier précieux dans leur tour de table...
Visant un objectif de 15M€ de dotation, Terra Energies devrait permettre de mobiliser sur 4 ans  « entre 120 à 150 M€ d'investissement en faveur des projets soutenus », espère Alain Rousset. Et, pour paraît à toute critique éventuelle, il ajoute : « on n'est pas ici dans une intervention déguisée d'une collectivité publique sur une action non rentable, on est sur de l'action économique rentable, produisant des effets sociaux économiques sur un territoire et avec un intérêt écologique ».

Favoriser l'acceptabilité territoriale des projetsD'ailleurs, ce n'est pas la région qui sera au pilotage du fonds Terra Energies, puisque sa présidence a été confié à Emmanuel Julien, Président du Directoire de la SEM Sergies, basée à Poitiers, spécialisée dans l'aménagement et l'exploitation des moyens de production décentralisés en particulier à partir d'énergies renouvelables. A ses côtés un conseil d'administration validera les projets dans lequel le fonds choisira de s'engager. Projets préalablement sélectionnés par un Comité d'investissement sur la base de différents critères, concernant tant sur qualité du projet en lui-même et sa rentabilité, que sur ses retombées économiques sur le territoire ou encore la part de participation citoyenne suscitée.

Concernant cette spécificité liée aux possibles financements participatifs de ces projets au côté de la prise de participation du fonds, l'idée est de promouvoir les énergies renouvelables en favorisant la portée du projet et son ancrage sur le territoire. Les partenaires espèrent ainsi aussi pouvoir accroître l'acceptabilité locale des projets. En effet si les énergies renouvelables suscite des envies dans l'absolu, l'acceptabilité territoriale de tels projets est souvent mitigée...

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
9133
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
OUDOT JPhilippe | 11/05/2016

Bravo et encourageant !!!
Pourquoi pas la même chose pour les agriculteurs qui osent prendre le virage du bio, pour ceux qui s’installent en couplant avec une proposition d’installation d’énergie renouvelable pour une autosuffisance sur site !

Et puis il y a Lumo à La Rochelle c’est aussi pas mal ^^
mais pas cité dans cet article.
Collectivité + citoyens + banque éthique = LUMO
c’est sur les toits des école, des services techniques communaux ...

Pas de mots sur la mise en place de régies d’énergies renouvelable en partenariat avec Énercoop et LUMO par exemple. Solution inadaptée ? complémentaire ?

En tous cas ça vas dans le bon sens ^^

vandeville | 12/04/2016

La CSPE (+20% sur notre facture d'électricité) ne suffit plus.
Il faut de plus assister financièrement des sociétés comme EDP Renewable ou Soleil du Midi en situation économique catastrophique.Il faut subventionner ABO WIND filiale à 100% d'une société allemande à laquelle elle a reversée 9 500 000 Euros de dividendes en 4 ans.
EDF a l'obligation de racheter l'énergie éolienne à prés de 90 Euros le MWH. Sa production étant excédentaire, elle doit l'exporter au prix du marché international: 30 Euros

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 5 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !