17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

17/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient vivre le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

  • 11/10/17 | Une Landaise élue Miss Aquitaine

    Lire

    C'est au Théâtre Quintaou d'Anglet ce week-end qu'a été décernée l'écharpe 2017 de Miss Aquitaine en vue de succéder à la Lot-et-Garonnaise Axelle Bonnemaison. Le jury -avec l'aide du public- a désigné la Landaise Cassandra Jullia, 18 ans, du Comité Béarn-Landes ,domiciliée à Orthevielle. Étudiante en BTS esthétique, option management à Mont-de-Marsan. Elle qui représentera l'Aquitaine au concours Miss France de décembre. Pour la petite histoire, le Poitou-Charentes a son propre comité de miss régional.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Energies renouvelables: un nouveau fonds d'investissement régional public-privé

11/04/2016 | Ils sont une quinzaine d'actionnaires à avoir signé pour la constitution du nouveau fonds régional d'investissement pour les énergies renouvelables.

Alain Rousset et Françoise Coutant, entourés des actionnaires du nouveau fonds d'investissement Terra Energies

Avec en ligne de mire un objectif de 32% d'énergie renouvelable dans la consommation finale d'énergie de ses habitants d'ici la fin de la mandature, la Région ALPC a lancé ce 11 avril, un nouveau fonds régional d'investissement à destination des projets de production d'énergies renouvelables. Baptisé Terra Energies, ce fonds « unique en France » au dire du Président Alain Rousset, a la double particularité de se constituer en partenariat avec des acteurs industriels et financiers tout en permettant la participation des particuliers via une plate-forme de financement participatif. Autre caractère inédit, c'est le premier nouvel outil conçu à taille grande région.

« Dans la région, on a un tissu d'entreprises qui est assez conséquent et varié en matière d'énergies renouvelables, mais il manque encore de projets pour pouvoir se développer. Une des difficultés à ce déploiement, c'est le manque de fonds propres », constate le Alain Rousset. Contribuer à combler ce manque, telle est la vocation du fonds d'investissement lancé ce jour. « L'idée à travers ce fonds c'est de rassembler des partenaires financiers, un certain nombre d'énergéticiens, des développeurs et des plateformes de financements participatifs, dans une démarche de développement de circuit court de l'épargne ». Si la Région a vocation à être actionnaire du fonds à hauteur de 49%, figurent au nombre des investisseurs privés de ce nouveau fonds, la Caisse des dépôts, les caisses régionales du Crédit agricole, la Caisse d'épargne, mais aussi EDF, Quadran, Sergie, ou encore la plateforme de financement participatif Wiseed.

Entre 120 à 150 M€ d'investissements mobilisés sur 4 ansStructuré en société de capital risque, le fonds ainsi constitué, doté pour l'heure de 8,2M€, investira dans des projets d'énergie renouvelable de 2 à 25 M€, toutes filières confondues. Seront donc éligible : la méthanisation, l'éolien, la biomasse, le photovoltaïque, l'hydroélectricité, la géothermie, l'énergie marine ou encore le stockage d'énergie. Cette participation aux projets permettra ainsi un véritable effet de levier précieux dans leur tour de table...
Visant un objectif de 15M€ de dotation, Terra Energies devrait permettre de mobiliser sur 4 ans  « entre 120 à 150 M€ d'investissement en faveur des projets soutenus », espère Alain Rousset. Et, pour paraît à toute critique éventuelle, il ajoute : « on n'est pas ici dans une intervention déguisée d'une collectivité publique sur une action non rentable, on est sur de l'action économique rentable, produisant des effets sociaux économiques sur un territoire et avec un intérêt écologique ».

Favoriser l'acceptabilité territoriale des projetsD'ailleurs, ce n'est pas la région qui sera au pilotage du fonds Terra Energies, puisque sa présidence a été confié à Emmanuel Julien, Président du Directoire de la SEM Sergies, basée à Poitiers, spécialisée dans l'aménagement et l'exploitation des moyens de production décentralisés en particulier à partir d'énergies renouvelables. A ses côtés un conseil d'administration validera les projets dans lequel le fonds choisira de s'engager. Projets préalablement sélectionnés par un Comité d'investissement sur la base de différents critères, concernant tant sur qualité du projet en lui-même et sa rentabilité, que sur ses retombées économiques sur le territoire ou encore la part de participation citoyenne suscitée.

Concernant cette spécificité liée aux possibles financements participatifs de ces projets au côté de la prise de participation du fonds, l'idée est de promouvoir les énergies renouvelables en favorisant la portée du projet et son ancrage sur le territoire. Les partenaires espèrent ainsi aussi pouvoir accroître l'acceptabilité locale des projets. En effet si les énergies renouvelables suscite des envies dans l'absolu, l'acceptabilité territoriale de tels projets est souvent mitigée...

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5960
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
OUDOT JPhilippe | 11/05/2016

Bravo et encourageant !!!
Pourquoi pas la même chose pour les agriculteurs qui osent prendre le virage du bio, pour ceux qui s’installent en couplant avec une proposition d’installation d’énergie renouvelable pour une autosuffisance sur site !

Et puis il y a Lumo à La Rochelle c’est aussi pas mal ^^
mais pas cité dans cet article.
Collectivité + citoyens + banque éthique = LUMO
c’est sur les toits des école, des services techniques communaux ...

Pas de mots sur la mise en place de régies d’énergies renouvelable en partenariat avec Énercoop et LUMO par exemple. Solution inadaptée ? complémentaire ?

En tous cas ça vas dans le bon sens ^^

vandeville | 12/04/2016

La CSPE (+20% sur notre facture d'électricité) ne suffit plus.
Il faut de plus assister financièrement des sociétés comme EDP Renewable ou Soleil du Midi en situation économique catastrophique.Il faut subventionner ABO WIND filiale à 100% d'une société allemande à laquelle elle a reversée 9 500 000 Euros de dividendes en 4 ans.
EDF a l'obligation de racheter l'énergie éolienne à prés de 90 Euros le MWH. Sa production étant excédentaire, elle doit l'exporter au prix du marché international: 30 Euros

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !