Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

30/10/20 : Suite au nouvel attentat perpétré ce matin à Nice, la Ville de Périgueux annonce que ses agents et élus observeront une minute de silence ce jour à 17 h, dans le respect des mesures sanitaires

30/10/20 : Ambassade et vitrine de la région à Paris, la Maison de la Nouvelle-Aquitaine ferme ses portes aujourd'hui le temps du confinement. Elle assure néanmoins un drive de produits régionaux pour les parisiens le mercredi 4 novembre, sur réservation.

29/10/20 : Suite aux annonces faites par Emmanuel Macron, le World Impact Summit, organisé à Bordeaux, maintient sa première journée ce jeudi 29 octobre, avec un protocole sanitaire renforcé. Du fait du confinement, la journée de vendredi est annulée.

28/10/20 : Le Festival international du Film d’Histoire de Pessac annonce l'annulation de sa 31ème édition aux dates initialement prévues du 16 au 23 novembre. Des réflexions sont en cours sur les modalités de valorisation des films sélectionnés en compétition.

28/10/20 : Le département des Landes est placé en état de vigilance jaune "Vagues Submersion" pour l’ensemble des communes du littoral du 28 octobre 13h00 au 29 octobre 18h00, entre forte houle, vagues puissantes, érosion dunaire et submersions locales...

28/10/20 : "Priorité à la protection sanitaire". Alors que le Festival Novaq devait s'ouvrir demain à la Rochelle, la Région Nouvelle-Aquitaine, organisatrice de cet évènement dédié à l'innovation, annonce son annulation. Un nouveau format est en réflexion.

26/10/20 : Dominique Bussereau président du département de Charente-Maritime et de l'ADF vient d'annoncer que le Congrès des Départements de France qui devait avoir lieu lieu les 5 et 6 novembre à La Rochelle est ajourné compte tenu de la situation sanitaire

24/10/20 : En raison du couvre-feu, la maire de Biarritz, Maïder Arosteguy a décidé d'instituer un stationnement de la ville gratuit en surface dès 18 heures, afin d'inciter les clients des restaurants de venir plus tôt dans ces établissements de la ville.

22/10/20 : Ce 22 octobre Jean Castex a annoncé 38 nouveaux départements et une collectivité d’Outre-mer la Polynésie soumis au couvre-feu de 21h à 6h dès demain soir. En Nouvelle-Aquitaine, Haute-Vienne et Pyrénées-Atlantiques sont concernés.

22/10/20 : Le Pôle Expérimental Métiers d’Art du Périgord-Limousin organise un marché des métiers d’art en plein air, sur la Place Alfred Agard à Nontron, le samedi 24 octobre de 10h à 18h, en remplacement du Salon de la Rue des métiers d'art, qui est annulé.

22/10/20 : La Rochelle : Michel Carmona, adjoint au maire depuis 2014, est décédé dimanche. Ses obsèques auront lieu vendredi à 15h30 au crématorium de Mireuil.

22/10/20 : Charente-Maritime : en plus d'une obligation de porter le masque dans 52 commune du département, le préfet de Charente-Maritime a pris un arrêté interdisant les buvettes et certaines restaurations dans les établissements sportifs.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 31/10/20 | La Région renforce son soutien à un réseau de recherche en cancérologie

    Lire

    Le réseau de recherche en cancérologie Oncosphère a été lancé en 2018 à Bordeaux. Il rassemble l'Université de Bordeaux, le CHU, l'institut Bergonié, l'Inserm et le CNRS. L'objectif du réseau Oncosphère est de fédérer les acteurs de la recherche sur le cancer éparpillés sur tout le territoire néo-aquitain. Le Conseil Régional, qui a déjà soutenu le réseau Oncosphère à son lancement en 2018, vient de voter une aide de 400 000 euros attribuée à l'Inserm, à Bordeaux

  • 31/10/20 | La Rochelle : les services de la collectivité sont maintenus

    Lire

    Dans la lignée des annonces gouvernementales, les services publics seront maintenus à La Rochelle pendant le confinement: les accueils des mairies, de l'Agglomération, des services d’urbanisme, de l’état civil, des déchetteries, ou encore de la Police municipale, resteront ouverts aux horaires habituels. Le transport public sera également maintenu normalement. Les médiathèques, les musées, le conservatoire de musique et danse, ainsi que les salles de spectacles fermeront dès ce vendredi.

  • 30/10/20 | Confinement: l'Aéroport de Bordeaux s'adapte

    Lire

    L'Aéroport de Bordeaux réenclenche les mesures adaptées de son plan de continuité de service, qui lui permet d'assurer ses missions prioritaires dans le maintien des conditions sanitaires renforcées. La desserte aérienne programmée jusqu'à la fin de ce week-end est à ce jour inchangée. A compter du 2 novembre, le traitement des vols sera opéré intégralement dans le Hall A. Seront maintenus le service de navette entre le parc P4 et l'aérogare, la Navette 30'Direct entre la gare Saint-Jean et l'Aéroport, le bus Liane 1 qui relie le centre de Bordeaux, les locations de véhicules, un service minimum de commerces autorisés.

  • 30/10/20 | LISEA s'engage avec l'Office Français de la Biodiversité

    Lire

    Le 29 octobre, lors du World Impact Summit à Bordeaux, le concessionnaire de la LGV Sud Europe Atlantique a conforté son engagement pour la préservation de la biodiversité. L'Office Français de la Biodiversité porte le programme "Act4Nature France", qui rassemble 80 entreprises pour enrayer l'érosion de la biodiversité. En rejoignant ce programme, LISEA s'engage à créer, restaurer et gérer des sites naturels favorables aux espèces protégées à proximité de la LGV. Selon Hervé le Caignec, Président de LISEA, "c'est une action supplémentaire qui montre notre engagement pour la protection des territoires traversés par la ligne".

  • 30/10/20 | Un tiers-lieu hybride dans les Deux-Sèvres

    Lire

    La Colporteuse à Argentonnay dans les Deux-Sèvres est depuis 13 ans un lieu d’expérimentation du vivre ensemble et de la citoyenneté. Elle a décidé de développer de nouveaux services avec la mise en place d’un espace de coworking afin de répondre aux nouvelles formes de travail. La Région Nouvelle-Aquitaine s’associe à ce projet et apporte une aide de 60 000 euros afin de permettre le développement de ce lieu.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Enquête INSEE aéronautique et spatial : entre bonne forme et difficultés d'embauche

30/01/2020 | Le début de l'année 2020 est l'occasion pour l'INSEE de dévoiler les chiffres 2018 des filières aéronautique et spatiale en Nouvelle-Aquitaine et Occitanie.

Enquête INSEE aéronautique

Le titre d'une des deux enquêtes menées auprès de 2400 entreprises de la filière donne le ton : « une dynamique toujours favorable dans le Grand Sud-Ouest », dénomination regroupant Nouvelle-Aquitaine et Occitanie. L'aéronautique et le spatial représentent 159 000 emplois dans les deux régions, dont 48 000 en Nouvelle-Aquitaine, avec 4 600 nouveaux postes pourvus en 2018, soit une hausse de 3%. En Nouvelle-Aquitaine, la hausse est un peu moins élevée avec 2,7% pour 2018. Malgré ce dynamisme, toutefois ralenti par rapport à 2017, le recrutement demeure un problème structurel dans la filière.

Les filières aéronautique et spatiale drainent plus d'un emploi sur cinq dans le secteur industriel dans le Grand Sud-Ouest. Les tendances doivent donc être analysées de près, en l'occurrence une fois par an grâce à l'INSEE (Institut National de la Statistique et des Études Économiques). Le bilan des chiffres 2018 collectés n'est pas pour déplaire aux 2400 entreprises interrogées. Les hausses sont moins importantes qu'en 2017, mais les bons résultats demeurent significatifs. Les entreprises les plus performantes étant celles qui décident d'investir dans l'innovation selon l'INSEE.

Réseau régional rayonnant

4600 emplois supplémentaires ont été pourvus dans le Grand Sud-Ouest quand l'activité aéronautique et l'activité spatiale connaissent respectivement des croissances de 3,4% et 13,4% pour les entreprises de la chaîne d'approvisionnement. Les chiffres sont fortement dopés par l'industrie, pilier de l'activité d'une majorité d'entreprises. Au moment de l'enquête, entre mars et juillet, les interrogés tablaient sur une accélération encore plus importante de leur activité pour début 2019. Les Petites et Moyennes Entreprises (PME) affichent une parfaite santé avec une croissance de 4,2%. Le diminution du dynamisme provient donc des Grandes Entreprises (GE) qui connaissent des difficultés sur les marchés internationaux.

Un bon point est à mettre en avant pour flatter le régionalisme : un client sur deux des entreprises interrogées de l'aéronautique et du spatial est originaire du Grand Sud-Ouest. « Le dynamisme de la chaîne d'approvisionnement s'appuie sur des liens étroits au sein de l'écosystème aérospatial du Grand Sud-Ouest » constate l'INSEE. Et si la filière est concentrée sur les départements de la Gironde et de la Haute-Garonne, avec Bordeaux et Toulouse, elle est avant tout présente sur tous les départements du Grand Sud-Ouest. Outre les géants Airbus, Thalès, Dassault et Ariane, des pôles régionaux entraînent une activité de premier plan. Safran est par exemple présent dans les Pyrénées-Atlantiques, tout comme Ratier-Figeac dans le Lot. « C'est aussi un réseau complémentaire entre les universités et les chercheurs » note Guilhem Cambon, chargé d'études pour l'INSEE en Occitanie.

Trop d'emplois non-pourvus

70% des entreprises interrogées disent avoir émis des besoins de recrutement en 2018. Bonne nouvelle donc a priori puisque le secteur embauche. Pourtant, les difficultés sont d'envergure pour recruter, si bien que le problème est structurel depuis de nombreuses années. 90% des entreprises qui recrutent disent avoir subi un manque de candidatures. Et quand les candidats étaient là, 70% des recruteurs n'ont pas trouvé les profils recherchés. « Il y a un problème d'attractivité de l'industrie en général mais aussi des territoires » remarque Yann Barbaux, président du pôle de compétitivité Aerospace Valley. L'étude de l'INSEE met pourtant en avant le dynamisme des pôles régionaux et territoriaux. C'est donc du côté des missions demandées par les entreprises qu'il faut regarder. Selon l'INSEE, 56% des entreprises de l'aéronautique et du spatial fabriquent uniquement selon les spécifications du client. La tâche exécutée est particulière et techniquement exigeante : le salarié potentiel n'a donc pas nécessairement les qualifications pour y répondre. A cela s'ajoute la compétition pour le recrutement entre entreprises du même bassin d'emploi. L'offre de postes est plus importante que la demande. Malgré le groupe de travail mis en place entre les rectorats académiques, les représentants d'entreprises et d'organisations, les solutions concrètes manquent pour répondre au problème.

Maxime Giraudeau
Par Maxime Giraudeau

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4342
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Bruno | 03/02/2020

Je veux bien croire qu'il y a des annonces non pourvues mais quid,
- Des candidatures sans réponse
- Des profils +40 ans délaissés ?

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 33 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !