Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

11/08/20 : Charente-Maritime : 2000, c'est le nombre de bottes de paille qui vont être disposées un peu partout dans le département sur le trajet du Tour de France. Une quarantaine d'agents de la collectivité sont déployés sur l'opération à partir d'aujourd'hui

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/08/20 | Un atelier vélo mobile est lancé à Royan

    Lire

    Le 2nd schéma cyclable a été adopté par la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique le 24 janvier dernier. Dans ce cadre, Royan Atlantique vient de lancer un atelier vélo mobile destiné à promouvoir la pratique cyclable sur l’ensemble du territoire. Jusqu’au 23 août, cet atelier accueille les cyclistes sur le parking de la Bouverie dans la forêt de la Coubre. Dès la rentrée, les animations et les tournées de cet atelier seront annoncés sur la page Facebook « Mobilité Royan Atlantique ».

  • 11/08/20 | Les inscriptions pour la Remontée de la Seudre sont ouvertes

    Lire

    Depuis 1996, la Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique organise la Remontée de la Seudre qui attire chaque fin de saison plus de 2000 personnes à pied, à vélo, en cheval ou en kayak. Cette année, les deux jours d’activités sportives en pleine nature associées aux dégustations de produits régionaux auront lieu les 5 et 6 septembre. Dès le 12 août et jusqu’au 3 septembre, les participants peuvent s'inscrire sur le site de l'Office du Tourisme

  • 10/08/20 | Charente-Maritime : situation critique pour les cours d'eau

    Lire

    En Charente-Maritime, la baisse des cours d'eau s'aggrave inexorablement depuis fin juillet. La préfecture a pris des mesures de limitation provisoires des usages agricoles de l'eau, jusqu'au 31 octobre. Il est interdit d'irriguer les week-ends sur les bassins Antenne-Rouzille, Boutonne, Seudre, Seugne, Charente aval et Bruant; limité la semaine à 7% du volume estival habituel. Au niveau des marais de Rochefort, les prélèvements sont interdits entre 10h et 19h, et limité à 7% le reste du temps.

  • 10/08/20 | La Ville de Bordeaux aide Beyrouth

    Lire

    La Ville de Bordeaux vient de décider d’abonder de 20 000 € le fonds d’urgence débloqué par Bordeaux Métropole pour venir en aide au Liban suite à la catastrophe à laquelle il doit faire face. Dans un communiqué, le maire, Pierre Hurmic « adresse au nom des Bordelaises et Bordelais, tous nos vœux de courage et d’espérance à Beyrouth et à ses habitants, ainsi qu’à la communauté libanaise vivant à Bordeaux .»

  • 10/08/20 | Le Théâtre Caballicare pose un sabot à la Gaubertière

    Lire

    Sabrina Lepienne et sa troupe seront au rendez-vous avec un nouveau spectacle équestre sur le site de la Gaubertière dans les Deux-Sèvres : Centauresque II. A cheval ou à pieds, cette troupe exceptionnelle présentera du 14 août au 12 septembre 2020 une création authentique et intimiste. Les réservations et informations pratiques sont à faire sur le site de la troupe artistique !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Enquête INSEE aéronautique et spatial : entre bonne forme et difficultés d'embauche

30/01/2020 | Le début de l'année 2020 est l'occasion pour l'INSEE de dévoiler les chiffres 2018 des filières aéronautique et spatiale en Nouvelle-Aquitaine et Occitanie.

Enquête INSEE aéronautique

Le titre d'une des deux enquêtes menées auprès de 2400 entreprises de la filière donne le ton : « une dynamique toujours favorable dans le Grand Sud-Ouest », dénomination regroupant Nouvelle-Aquitaine et Occitanie. L'aéronautique et le spatial représentent 159 000 emplois dans les deux régions, dont 48 000 en Nouvelle-Aquitaine, avec 4 600 nouveaux postes pourvus en 2018, soit une hausse de 3%. En Nouvelle-Aquitaine, la hausse est un peu moins élevée avec 2,7% pour 2018. Malgré ce dynamisme, toutefois ralenti par rapport à 2017, le recrutement demeure un problème structurel dans la filière.

Les filières aéronautique et spatiale drainent plus d'un emploi sur cinq dans le secteur industriel dans le Grand Sud-Ouest. Les tendances doivent donc être analysées de près, en l'occurrence une fois par an grâce à l'INSEE (Institut National de la Statistique et des Études Économiques). Le bilan des chiffres 2018 collectés n'est pas pour déplaire aux 2400 entreprises interrogées. Les hausses sont moins importantes qu'en 2017, mais les bons résultats demeurent significatifs. Les entreprises les plus performantes étant celles qui décident d'investir dans l'innovation selon l'INSEE.

Réseau régional rayonnant

4600 emplois supplémentaires ont été pourvus dans le Grand Sud-Ouest quand l'activité aéronautique et l'activité spatiale connaissent respectivement des croissances de 3,4% et 13,4% pour les entreprises de la chaîne d'approvisionnement. Les chiffres sont fortement dopés par l'industrie, pilier de l'activité d'une majorité d'entreprises. Au moment de l'enquête, entre mars et juillet, les interrogés tablaient sur une accélération encore plus importante de leur activité pour début 2019. Les Petites et Moyennes Entreprises (PME) affichent une parfaite santé avec une croissance de 4,2%. Le diminution du dynamisme provient donc des Grandes Entreprises (GE) qui connaissent des difficultés sur les marchés internationaux.

Un bon point est à mettre en avant pour flatter le régionalisme : un client sur deux des entreprises interrogées de l'aéronautique et du spatial est originaire du Grand Sud-Ouest. « Le dynamisme de la chaîne d'approvisionnement s'appuie sur des liens étroits au sein de l'écosystème aérospatial du Grand Sud-Ouest » constate l'INSEE. Et si la filière est concentrée sur les départements de la Gironde et de la Haute-Garonne, avec Bordeaux et Toulouse, elle est avant tout présente sur tous les départements du Grand Sud-Ouest. Outre les géants Airbus, Thalès, Dassault et Ariane, des pôles régionaux entraînent une activité de premier plan. Safran est par exemple présent dans les Pyrénées-Atlantiques, tout comme Ratier-Figeac dans le Lot. « C'est aussi un réseau complémentaire entre les universités et les chercheurs » note Guilhem Cambon, chargé d'études pour l'INSEE en Occitanie.

Trop d'emplois non-pourvus

70% des entreprises interrogées disent avoir émis des besoins de recrutement en 2018. Bonne nouvelle donc a priori puisque le secteur embauche. Pourtant, les difficultés sont d'envergure pour recruter, si bien que le problème est structurel depuis de nombreuses années. 90% des entreprises qui recrutent disent avoir subi un manque de candidatures. Et quand les candidats étaient là, 70% des recruteurs n'ont pas trouvé les profils recherchés. « Il y a un problème d'attractivité de l'industrie en général mais aussi des territoires » remarque Yann Barbaux, président du pôle de compétitivité Aerospace Valley. L'étude de l'INSEE met pourtant en avant le dynamisme des pôles régionaux et territoriaux. C'est donc du côté des missions demandées par les entreprises qu'il faut regarder. Selon l'INSEE, 56% des entreprises de l'aéronautique et du spatial fabriquent uniquement selon les spécifications du client. La tâche exécutée est particulière et techniquement exigeante : le salarié potentiel n'a donc pas nécessairement les qualifications pour y répondre. A cela s'ajoute la compétition pour le recrutement entre entreprises du même bassin d'emploi. L'offre de postes est plus importante que la demande. Malgré le groupe de travail mis en place entre les rectorats académiques, les représentants d'entreprises et d'organisations, les solutions concrètes manquent pour répondre au problème.

Maxime Giraudeau
Par Maxime Giraudeau

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4007
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Bruno | 03/02/2020

Je veux bien croire qu'il y a des annonces non pourvues mais quid,
- Des candidatures sans réponse
- Des profils +40 ans délaissés ?

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !