aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitane

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Etapes de l’innovation à Pau : les audaces du numérique

04/06/2015 | La première des cinq Etapes de l’innovation s’est tenue en Béarn. Une occasion de réfléchir à la manière dont raisonnent les entreprises

Eric Culnaërt, chef de projet technologies numériques à Aquitaine Développement Innovation

« Notre force, c’est de pouvoir offrir à nos clients une vitrine ouverte sur le monde ». Aussi enthousiastes que motivés, les dirigeants de 0.France ne craignent pas les formules chocs. Leur start-up s’est spécialisée dans la création sur Internet de boutiques proposant des produits fabriqués en France. Quels qu’ils soient. Un exemple de la transformation numérique que connaissent aujourd’hui les entreprises. On en a parlé à Pau, dans le cadre de la première des cinq « Etapes de l’innovation » organisées en Aquitaine jusqu’en novembre prochain. Cette rencontre était l'un des multiples rendez-vous proposés au sein du premier salon e-py, carrefour des Pyrénées numériques, qui a réuni près de 600 professionnels à l'initiative de nos confrères de La République des Pyrénées.

Comme beaucoup de bonnes idées, www.ofrance.fr, est une idée toute simple. « Bon nombre de commerçants, artisans et producteurs n’ont pas accès à Internet. Parce que la création d’un site de vente en ligne s’avère trop chère  pour eux. Mais aussi parce qu’ils n’ont pas le temps de s’en occuper » explique Julien Pungier, le président de la start-up créée à cheval entre la Bigorre et le Béarn. Moyennant un droit d’entrée minime, et une commission sur les ventes, O.France se propose de faire ce travail à leur place.

« Notre force, c’est le monde »Foie gras, vins, jouets en bois, lampes, chemises et l’on en passe… Toutes sortes de produits conçus, élaborés et envoyés de France peuvent être présentés dans les boutiques virtuelles que ses responsables créent sur le web. « Nous proposons du clé en main : la mise en place de la boutique, les photos des produits, la gestion des paiements. Nos partenaires, eux, reçoivent les commandes et ils les envoient.

Julien Pungier, président de O.France (a g.) aux côtés de Pierre Desai, directeur général international , et Thierry Lahorgue, directeur développement

 En un an, 1000 ventes ont déjà été réalisées, pour l'essentiel sur le marché français. "Mais la marge de progression est énorme" affirme Julien Pungier. Car l'entreprise a aussi mis le pied en Allemagne, en Grande-Bretagne, en Espagne, au Portugal, au Moyen-Orient, et en Russie. En attendant la Chine et le Japon aux portes desquels elle est allée frapper. Tout cela assorti d’informations fournies aux vendeurs sur les législations s’appliquant à ce type de vente : droits de douane, règles locales etc.

« Ce qui est vendu, c'est le service qui va avec le produit »

Les créateurs de O.France ne sont pas les seuls à faire ainsi évoluer leur métier. Loin s'en faut. La transformation numérique n'épargne aucune entreprise a-t-il été rappelé à Pau lors du salon e-py.

D'autres manières de travailler émergent en effet. « Aujourd’hui, l’innovation ne concerne plus seulement les technologies, mais aussi des comportements consistant à se rapprocher du marché" explique Eric Culnaërt, chef de projet à l’ADI, l'agence en charge des "Etapes".

En d’autres termes, les règles du jeu ont changé. Après des périodes où innover signifiait automatiser, puis dématérialiser, vient désormais l’époque de la « surtraitance ». Traduisez la capacité à devenir « un intermédiaire incontournable entre les gens qui maîtrisent la production, et ceux qui consomment. » D’avoir un accès direct au client tout en sachant que, « de plus en plus, ce qui est vendu, ce n’est pas le produit mais le service qui va avec ».

Le souci de l’hyper réactivitéPlusieurs exemples, pris sur le terrain, sont venus confirmer ces propos à Pau. Tel l’audacieux virage négocié par l’entreprise Traimeca Pyro, qui est basée à Béhobie, dans les Pyrénées-Atlantiques. Cette société de mécanique de précision est devenue le leader européen, et l’un des cinq premiers mondiaux, de la fabrication de gaines destinées à protéger des sondes de température. Comme celles qu’utilisent les pétroliers.

« Nous avons mis en place un configurateur qui permet à nos clients, en fonction de leurs besoins spécifiques, de disposer en direct des prix des produits » explique son PDG, Marc Chauveau. Couplé à un système de conception et de fabrication assistées par ordinateur, ce service aux clients de gagner un temps précieux, et à l’entreprise de tirer profit de son hyper réactivité. « Aujourd’hui, on ne peut plus fonctionner sur une réponse traditionnelle de marché. Il faut apporter autre chose ».

« Nos clients deviennent des amateurs d’expériences »Dans un tout autre domaine, Dadoclem, une maison d’édition girondine s’adressant à la jeunesse a conçu des fichiers-son téléchargeables sur MP3 mais également des applications pour smartphone permettant à ses lecteurs de prolonger le simple usage du livre papier. Pour apprendre une langue étrangère en jouant, ou encore découvrir, pas à pas, l’histoire d’une ville comme Bordeaux. «On y propose d’écouter la langue parlée jadis, en l’occurrence le latin, mais aussi de visualiser des images de la cite antique et de la ville actuelle. Tout en invitant les visiteurs à découvrir certains sites et musées. Nous sortons du livre pour amener les lecteurs à devenir des amateurs d’expériences ».

Rien, sans l’humainMise en réseau d’offices de tourisme de la Montagne Basque qui aident les acteurs d’un territoire à mieux se faire connaitre sur le Net,  portail de métrologie créé par une entreprise de pesage… D’autres initiatives sont évoquées. Avant qu’une autre réalité, essentielle, soit soulignée par Jean Philippe, le directeur général du Crédit Agricole Pyrénées Gascogne. En matière d’innovation, rien ne se fait sans les hommes et les femmes qui animent les entreprises, soutient-il.

D’où l’intérêt de bousculer les habitudes et les organisations traditionnelles de travail, de mettre en place des groupes de réflexion « qui laissent la place à l’imagination », mais où les notions de hiérarchie ne pèsent pas.

Favorable aux entreprises « poreuses », qui  associent des intervenants extérieurs à leur réflexion, Jean Philippe plaide également pour le « devoir d’inspiration ». « Il se passe beaucoup de choses sur le marché. Il faut se demander en quoi cela change nos métiers. Nous avons par exemple intégré le crowfunding (financement participatif) dans nos offres aux clients ».

Un dernier principe : « Le ridicule ne tue pas. Aucune idée n’est idiote. La plupart des gros succès ont été créés avec des idées et des mots idiots. Prenez Google. Il n’y a rien de plus bête ». 

Pour en savoir plus :

http://www.aquitaine-developpement-innovation.com/etapes-de-linnovation.html#.VW8Hk1Iw_mQ

http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2015/06/02/numerique-decouvrez-les-laureats-des-trophees-e-py-2015,1254869.php

 

 

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5517
Aimé par vous
5 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !