Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

  • 15/06/18 | Landes : Suivi des intempéries

    Lire

    Suites aux intempéries dans les Landes, une réunion se tient ce vendredi 15 juin après-midi, sur à l'étude de la réparation des dommages au titre des catastrophes naturelles, en présence du Préfet, des collectivités sinistrées et du Président du département. Ce dernier a par ailleurs indiqué ce jour que le Département, solidaire des agriculteurs et collectivités sinistrés, crée un fonds de solidarité territoriale qui sera mobilisé en particulier sur les voiries communales et intercommunales, en complément de l'Etat. Des crédits supplémentaires seront aussi inscrits pour la réparation des dégâts sur la voirie départementale.

  • 15/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: suivi des intempéries

    Lire

    Le 1er comité de suivi après les intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques s'est tenu ce vendredi. La préfecture dénombre cinquante communes ayant déposé des dossiers de demandes d'indemnisations au titre des catastrophes naturelles. Les 1ères commissions chargées d'examiner ces requêtes se réuniront le 19 juin. Parmi les dégâts, l'effondrement de la D918 rejoignant Gourette, sur 50 m de long et jusqu'à 8 mètres sous la route, sur lequel outre les déplacements quotidiens, devait passer le Tour de France le 27 juillet pour l'arrivée à Laruns. Un chiffrage des travaux est attendu avant toute décision de modification de l'étape.

  • 15/06/18 | Lancement du 1er concours « Campus numérique 47 »

    Lire

    Le Campus Numérique 47 organise la première édition du « Concours Campus Numérique 47 », du vendredi 22 juin au dimanche 24 juin à Agen, sur son site du 156 avenue Jean Jaurès. C’est un concours de création de Start Up numériques qui doit permettre d’installer en Lot-et-Garonne les pépites de demain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Etude Insee : Une entreprise aquitaine sur deux résiste cinq ans après sa création

14/12/2009 |

Etude Insee : Une entreprise aquitaine sur deux résiste 5 ans après sa création

En Aquitaine, parmi les 4840 entreprises créées début 2002, un peu plus de la moitié sont encore en activité cinq ans après, en 2007. Ce qui est proche de la moyenne nationale. Cela dit ce simple constat ne peut suffire. L'Insee Aquitaine a creusé la question et sorti le 9 décembre 2009, en version papier et sur son site Internet, un document qui analyse les différents facteurs influant sur la viabilité d'une jeune entreprise dans la région Aquitaine. A suivre, les grandes tendances révélées par l'étude.

Prenez les 4840 créations ou reprises d'entreprises réalisées en Aquitaine en 2002, revenez un an plus tard, 88% d'entre elles seront encore là. Par contre après trois ans, c'est un tiers des entreprises crées qui aura disparu. Comme quoi, le cap des un an d'existence n'est pas une garantie de survie... En 2007, soit 5 ans plus tard, l'Insee Aquitaine constate que 54% des entreprises créées en 2002 sont pérennes, ce qui est un point de plus que la moyenne observée en France métropolitaine.

Pérennité plus assurée pour les activités de production
Mais alors, hormis les facteurs liés au marché et à la conjoncture économique générale, quels sont les facteurs influant sur la résistance d'une jeune entreprise ? Selon le document de l'Insee, les chances de réussite d'une nouvelle unité dépendent « de facteurs liés aux caractéristiques de l'entreprise, mais aussi à la qualité de la construction du projet et au profil de l'entrepreneur ».Il constate par exemple que les unités reprises résistent mieux que les nouvelles créations.
Les taux de survie diffèrent également sensiblement selon le secteur d'activité. Ainsi, 63 %des entreprises industrielles créées sont toujours actives en 2007 contre 49 % pour celles du commerce et de la réparation.

Expérience professionnelle et financements deux atouts forts

Sur le profil du créateur d'entreprise qui réussit des tendances se dessinent. Tout d'abord, et sans réelle surprise, l'expérience professionnelle dans le même domaine que celui de la nouvelle entreprise est un atout. La survie à 5 ans de ces entreprises atteint 62 %, soit 8 points de plus que pour ceux ayant exercé une activité différente. Concernant le niveau de formation, on constate qu'en Aquitaine, le taux de survie des entreprises créées par les titulaires d'un CAP - BEP est plus élevé que celui des entreprises créées par les détenteurs d'un baccalauréat technique ou professionnel, mais aussi par ceux ayant un diplôme supérieur au baccalauréat.
Enfin, dernier atout des entreprises qui marchent, les moyens financiers. Plus le financement au démarrage de l'entreprise est important, plus la pérennité de l'entreprise est assurée. Ainsi,
71 % des entreprises créées avec un capital d'au moins 40 000 euros existent encore en 2007. Et ce sont les même qui génèrent le plus d'emplois.

Une plus grande difficulté pour les chômeurs et pour les femmes

Et dans une logique implacable, ce facteur financier est également celui qui explique le plus souvent l'échec des entreprises créées par des chômeurs. L'Insee rapporte en effet que moins de la moitié des entreprises créées par des inactifs survivent. 34 % des projets portés par des personnes au chômage depuis plus d'un an démarrent avec moins de 4 000 €. Si les chômeurs ont un peu plus de chance de succès dans leurs projets lorsqu'ils se font accompagnés dans leur démarche de création, la difficulté de réunir des fonds propres reste un frein puissant à la création d'entreprise et à la pérennité des projets. Un autre profil d'entrepreneur rencontre des difficultés dans la réalisation de leur projet : les femmes. Les entreprises qu'elles créent sont peu nombreuses et leur devenir plus fragile.

Solène Méric

Retrouvez l'intégralité de l'étude sur le site Internet de l'Insee : http://www.insee.fr/  

Partager sur Facebook
Vu par vous
308
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !