Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

  • 11/08/18 | 10ème Confituriades à Beaupuy (47)

    Lire

    Pour la 10ème édition des Confituriades, la fraise est à l’honneur du championnat du monde de la confiture. Seul salon en France entièrement dédié à la thématique des confitures, il se déroule les 18 et 19 août à Beaupuy, en Grand Marmandais. Une soixantaine d’exposants, plus de 500 confitures à la dégustation et à la vente, des ustensiles de cuisine pour réaliser ses confitures à la maison mais aussi des démonstrations, ateliers culinaires et animations ponctueront ce week-end festif.

  • 10/08/18 | Le Verdon a son relais touristique

    Lire

    L’inauguration du relais touristique au Verdon-sur-Mer a lieu ce 10 août par Sandrine Derville, vice-présidente de la région en charge du tourisme. Ce relais permet à la région Nouvelle-Aquitaine de conforter ce territoire en tant que destination touristique d’excellence qui conjugue richesses touristiques, infrastructures et activités. La région a contribué au financement de la mise en accessibilité handicapés ainsi que les travaux de réhabilitation à proximité de la capitainerie de Port-Médoc pour y installer un relais d’information touristique.

  • 08/08/18 | Alain Rousset réagit à la reprise des Menuiseries Grégoire (24)

    Lire

    Alain Rousset prend acte du choix du Tribunal de commerce de Paris de retenir l'offre de reprise des Menuiseries Grégoire à Saint-Martial d'Artenset par le Fonds Prudentia Capital. Il souhaite qu'un plan social pour l'emploi digne de ce nom accompagne cette restructuration. 157 licenciements sont prévus. Alain Rousset indique que "la Région est au travail pour aider le repreneur dans son projet et demande à l'actuel actionnaire, le Fonds Parquest Capital, de contribuer au financement du PSE.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Fauvel développe un projet de télétravail pilote

12/11/2014 | Installée à Bergerac, présente dans huit agences en Aquitaine, l'entreprise Fauvel, 130 salariés, ouvre le chantier du télétravail avec l'aide de la Région.

Benoît Fauvel, co dirigeant de l'entreprise entouré de deux représentants des salariés

La PME Fauvel, 130 salariés, spécialiste de la formation professionnelle dans les métiers du transport, de la logistique, des travaux publics et de la sécurité, installée à Bergerac, est la première entreprise soutenue par le dispositif de l'appel à manifestation d'intérêt "développer le télétravail en Aquitaine". Ce dispositif ouvert à toutes les petites et moyennes entreprises aquitaines qui souhaitent utiliser ce levier de la transformation numérique. Le Conseil régional a attribué une aide de 38 500 euros à cette entreprise, soit la moitié des dépenses liées au projet.

"Notre entreprise a été l'une des premières à adopter les 35 heures, il y a seize ans. Nous souhaitions avec nos représentants du personnel revoir notre accord sur le temps et l'organisation du travail au sein de l'entreprise et le moderniser. Entamer une réflexion sur le télétravail, nous est apparue une piste intéressante, indique Benoît Fauvel, co dirigeant de Fauvel Csqua, entreprise de 130 salariés spécialiste de la formation professionnelle située à Bergerac. Un premier audit réalisé auprès des collaborateurs montre que chaque salarié parcourt en moyenne 22 kilomètres pour une durée de 25 minutes pour se rendre sur son lieu de travail. La PME bergerac compte dix agences dans le Sud Ouest dont huit en région Aquitaine. Le coût moyen est estimé à 3 euros par trajet et par salarié. 

Sur la base du volontariat"Nous souhaitons instaurer le télétravail à partir de 2015 avec trois salariés volontaires, avant de le développer à une plus grande échelle. Pour l'instant, nous sommes en phase d'études et de concertation. Via le télétravail, nous souhaitons améliorer la compétitivité de notre entreprise, par une réduction du stress, améliorer les conditions de travail par une meilleure conciliation de la vie personnelle et professionnelle, diminuer l'empreinte carbone de l'entreprise et de nos collaborateurs," détaille Benoît Fauvel. La Pme bergeracoise est accompagnée dans sa phase d'études par l'Aract (agence régionale pour l'amélioration des conditions de travail). Il s'agit de lever les freins au télétravail. "Pour l'instant, nous sommes dans une phase d'information et de concertation. La mise en place du télétravail au sein de l'entreprise se fera sur la base du volontariat.  Les réticences existent. Certains de mes collègues ne veulent pas en entendre parler. Parmi les arguments contraires les plus souvent évoqués, il y a le sentiment d'isolement, d'abandon, du risque de rupture avec l'entreprise et les collègues, indique Aurélie Eyragne, assistante administrative et représentante du personnel. 

Un an d'expérimentation Les dirigeants de la Pme bergeracoise souhaitent se donner un an pour développer le télétravail. "Nous allons débuter l'expérimentation avec trois assistantes administratives. Nous avons uniquement des femmes sur ce type de poste, nous envisageons de démarrer au rythme d'un jour par semaine, avec une préférence pour le mardi ou le jeudi. Nous ferons ensuite le point de cette expérimention, poursuit Benoît Fauvel. Il considère qu'à terme tous les profils de poste peuvent être concernés à terme par le télétravail, y  compris les formateurs. La PME bergeracoise est accompagnée par un ergonome, soutenue financièrement par la région. Fauvel investit 78 500 euros (qui comprend l'accompagnement et l'investissement en matériels informatiques) dans ce projet novateur dont 50 % sont pris en charge par le conseil régional. Pour Fauvel, il s'agit aussi avec cette démarche d'améliorer l'image de l'entreprise en diminuant les risques psycho-sociaux.

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6357
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Eugénie Michardiere | 13/11/2014

Bonjour,

Merci beaucoup pour ce témoignage.

Une précision concernant l'aide de la Région à la mise en place du télétravail : elle s'adresse aux PME et ETI aquitaine, soit toutes les entreprises de 20 à 5000 salariés.

Infos et candidatures : http://les-aides.aquitaine.fr/article823.html

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !