Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/07/20 : Philippe Buisson, maire de Libourne, a été réélu ce 10 juillet président de la Communauté d'agglomération du Libournais, la CALI, par 71 voix sur 74 votants.

10/07/20 : Florence Jardin, maire de Migné-Auxances (86), vient d’être élue présidente de Grand Poitiers. Elle succède à Alain Claeys à cette fonction. Elle arrive en tête avec 48 voix, devant Claude Eidelstein (26), Jean-Louis Ledeux (8) et 4 bulletins blancs.

09/07/20 : L'inauguration de la Flow vélo, itinéraire cyclable de 294 kilomètres entre Thiviers en Dordogne et L'île d'Aix en Charente- Maritime a eu lieu ce jeudi après midi à Salignac sur-Charente, au Pont du Né, kilomètre zéro de la Charente Maritime.

09/07/20 : Xavier Bonnefont, maire LR d'Angoulême, devient président de l'agglomération de Grand Angoulême en étant élu à la majorité absolue dès le premier tour. Il détrône le socialiste Jean-François Dauré de sept voix.

08/07/20 : Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil Départemental de Gironde, a été élu ce 8 juillet, à l’unanimité de ses membres, Président du groupe des présidentes et présidents de gauche de l’Assemblée des Départements de France.

08/07/20 : Guillaume Guérin (Les Républicains) est élu président de la communauté urbaine de Limoges avec 47 voix face au socialiste Gaston Chassain.

08/07/20 : Le nouveau ministre délégué chargé des transports Jean-Baptiste Djebarri s'est rendu ce soir à la société Chronoplus de Bayonne où était employé le chauffeur Philippe Monguillot. Deux des agresseurs sont poursuivis pour tentative d'homicide volontaire.

04/07/20 : Beynac : Entre 250 et 300 personnes pro-déviation se sont réunis ce samedi matin pour que le chantier soit poursuivi, malgré la décision du conseil d'Etat, parmi elles, les maires des 4 communes concernées le président du Département Germinal Peiro.

03/07/20 : Le 1er juillet, la préfecture de la Dordogne a publié un "arrêté portant prescriptions au Département relatives aux travaux de démolition des éléments construits dans le cadre du projet de contournement du bourg de Beynac-et-Cazenac.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

30/06/20 : La Rochelle : Les inscriptions à L'université sont ouvertes du jeudi 2 au vendredi 17 juillet jusqu’à midi pour les néobacheliers et les étudiants admis en Master 1ère année. Dernière chance entre le 25 août et le 11 septembre jusqu’à 23h.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 10/07/20 | Caussade (47) : prison ferme pour Franken et Bousquet-Cassagne

    Lire

    Poursuivis pour avoir réalisé sans autorisation la retenue de Caussade (47), Patrick Franken et Serge Bousquet-Cassagne sont condamnés par le tribunal correctionnel d'Agen à 9 et 8 mois de prison ferme assortie de la révocation d'un sursis précédent, soit 22 et 13 mois ferme. S'ajoutent 65 000€ de dommages et intérêts aux associations écologistes partie civile, 32 907 € à Enedis pour la destruction d'un poteau électrique et 2 400 euros de préjudices moral, et enfin une amende, pour la chambre d'agriculture, de 40 000€ dont 20 000€ avec sursis. Les deux hommes ont dit faire appel de cette décision.

  • 10/07/20 | Université de Poitiers : des paniers alimentaires pour les étudiants

    Lire

    L'Université de Poitiers, le Crous et l’Afev organisent la distribution de denrées alimentaires pour les étudiants présents en résidence universitaire et/ou étant inscrits à l’épicerie sociale, et aussi à ceux et celles ayant bénéficié du dispositif d’urgence mis en place par l’université de Poitiers pendant le confinement. Une inscription sur le site de l'université permet de réserver un créneau. Au total, ce sont près de 350 étudiants, qui recevront chaque semaine des colis durant tout l'été de juin à fin août.

  • 10/07/20 | Bordeaux Métropole : un fonds "zéro salarié"

    Lire

    La métropole de Bordeaux et la CCI Bordeaux Gironde ont ouvert ce mercredi 8 juillet, un "fonds Covid Bordeaux Métropole zéro salarié" à destination des commerçants, artisans et entreprises qui ne rentrent pas dans les cases d'un précédent fonds d'urgence de 15 millions d'euros (7,6 millions versés) destiné aux entreprises de un à cinq salariés. Cette aide de 1000 euros sera versée aux "travailleurs indépendants, micro-entrepreneurs ou société commerciale n’employant aucun salarié" justifiant d'une perte de chiffre d'affaires de 40% entre le 1er et le 30 avril.

  • 10/07/20 | En juillet, les littoraux à la fête

    Lire

    Les 17, 18 et 19 juillet prochain se déroulera la seconde édition de la Fête de la Mer et des Littoraux sur l'ensemble des côtes françaises, y compris en Outre-Mer. L'occasion de découvrir les sports nautiques, "le patrimoine maritime local" et de décliner une programmation locale (expositions, conférences, rencontres, ect). La députée LREM du Bassin d'Arcachon, à l'initiative de l'évènement, a annoncé que le navigateur Yvan Bourgnon (également fondateur de Sea Cleaners), serait le parrain de cette édition.

  • 09/07/20 | Cognac : un nouveau directeur du développement à la tête du BNiC

    Lire

    Le Bureau National Interprofessionnel du Cognac (BNIC) vient de nommer Raphaël Delpech à la direction générale de l’interprofession en charge du développement, de la protection et de la valorisation de l’appellation Cognac. Sa mission, à compter du 7/09 : piloter le BNiC et mettre en œuvre les orientations stratégiques de la filière. Docteur en droit public, diplômé de l'IEP de Paris et du Kedge de Bordeaux, il a plus de 20 ans d’expérience dans les affaires publiques et la communication.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Foie gras: les présages d'une saison 2019 compliquée

18/11/2019 | Après une belle année 2018, qui marque le retour en santé de la filière foie gras, l'année 2019, pourrait s'avérer plus compliquée qu'espérée.

Campagne Foie gras CIFOG

Début novembre, la veille de l'heureuse annonce par la Chine de l'ouverture de ses frontières au foie gras français, Maire-Pierre Pé, directrice du CIFOG, l'interprofession du Foie gras, a participé aux assemblées générales des organisations de producteurs de volailles à chair et de palmipèdes à foie gras du groupe coopératif landais Maïsadour. L'occasion de revenir sur les bons chiffres 2018 du foie gras, de confirmer quelques annonces mais aussi de mettre en lumière quelques tendances et points de vigilance pour l'année 2019, dont les fêtes de fin d'année portent facilement la moitié du chiffre d'affaires de la filière.

« Sur le tableau de la production mondiale de foie gras, la France a retrouvé sa part ! Elle porte à nouveau les trois quart de la production mondiale, avec 16 398 tonnes de foie gras produites », démarre joyeusement Maire-Pierre Pé. « Et l'excédent de la balance commerciale nationale, progresse de 19% », passant à + 39M€, après avoir chuté à 18 M en 2017 (contre 56 M€ en 2014 -2015).

"Tous les indicateurs repassent au vert"
En clair, sur le marché national comme à l'export, les affaires peu à peu reprennent pour le foie gras français, même si un travail est encore à faire pour la reconquête de marché à l'export. « Parmi nos principaux clients nous avons le Japon, la Suisse, Israël et Hong Kong. Mais sur le Japon, avant la crise aviaire, nous partagions le marché avec la Hongrie, à notre avantage. Désormais, les foies gras français ne représentent plus que 20 % des ventes, les hongrois rejoints par les Espagnols et la Bulgarie, ont su prendre notre place... »
Sur le marché national, là aussi « tous les indicateurs repassent au vert », indique la directrice. Les chiffres ne valent pas ceux de 2015 (année record avant les crises d'influenza), mais le foie gras renoue avec la croissance +2,8% en volume et + 3,4% en valeur. « Sur les fréquences d'achat, on était à 1,8 achat par an avant crise, et à 1,6 en 2018. Du côté du pourcentage des ménages acheteurs, on est passé de 47 à 40%, mais plus globalement 9 français sur 10 consomment du foie gras. Dans le détails, on note une légère baisse de 93% en 2017 à 90 % en 2018. Elle est sans doute justifié par la hausse des prix et non pas par un potentiel mouvement de fond des anti-gavage, on peut vous l'assurez parce qu'on surveille cela de très près ! », glisse-t-elle à l'assemblée de producteurs qui l'écoutent. Autre point positif pour l'interprofession qu'elle représente, le foie gras reste « un incontournable » des fêtes dans l'esprit des français, « un produit à partager et pour lequel ils restent très attachés à son origine française », appuie la directrice du CIFOG.

De janvier à octobre 2019: -13% des ventes en volume et -17% en valeur
Côté tendances, avec 16 200 tonnes prévues, la production nationale de foie gras devrait rester stable avec des importations qui poursuivent fortement leur baisse sur les 7 premiers mois de l'année (-36%), mais les exportations, dans une moindre mesures, également. « Elles sont un peu à la peine avec un recul de 10% sur cette première partie de l'année qui représente 50% de nos exportations à l'année... C'est une baisse qui s'adapte à la demande. », tempère Marie-Pierre Pé. Et la tendance pourrait se poursuivre puisque sur 2020, Euro Foie Gras qui regroupe les principaux pays producteurs européens que sont la Hongrie, la Bulgarie et la France, « annonce une progression à -5% », poursuit-elle.
Un début d'année 2019 qui semble décidément démarrer avec une petite pointe d'inquiétude pour la directrice du CIFOG, même si l'essentiel des ventes n'est pas encore fait. « On enregistre une baisse de 7% des ventes en volumes dans les grandes surfaces... Quant à l'achat de foie gras par les ménages (toutes sources d'achats confondues : magasin, producteur, restaurant ,... ndlr) on est à -13% en volume et -17% en valeur sur les 9 premiers mois de l'année. » Si la directrice du CIFOG tente bien une explication « moins de ménages acheteur, moins de quantité d'achat et prix en hausse », il n'en reste pas moins qu'elle admet volontiers y voir quelques « présages d'une saison compliquée ».
Autre facteur d'inquiétude, dès cette fin d'année, la mise en application de la Loi Egalim qui non seulement impose un taux de promotion plafonné à -34% du prix mais aussi un volume vendu sur promotion de 25% maximum des volumes annuels « alors que pour le foie gras en décembre, on est plutôt sur 70% des produits vendus en promotion... A Pâques, on a fait 24% de volume et 19% de valeur de vente en moins... On peut donc avoir des inquiétudes sur ce sujet sur la saison à venir. » Autant d'élément qui l'amène déjà à conclure que « pour 2020, la réduction des volumes est indispensable », conseille-t-elle fortement à la coopérative de producteurs.

Une nouvelle marque collective "Origine France"

Le logo de la marque collective ''Origine France'' du CIFOG

Dans ce contexte, l'annonce de l'ouverture des frontières chinoises le 6 novembre dernier, et de son marché à très fort potentiel (10 M€ à court terme pour le seul foie gras et la possibilité de valoriser les autres produits de la filière à hauteur de 38 M€, selon le CIFOG) est donc véritablement une bonne nouvelle pour l'interprofession. D'autant que celle-ci vient de lancer une nouvelle marque collective « Origine France » destinée à identifier l’origine Française des foie gras, du magret et du confit issus d’animaux nés, élevés, transformés et conditionnés en France. L'objectif est d'une part d'appuyer le souci de transparence toujours primordial auprès de consommateurs, tout en permettant de renforcer sa visibilité à l'export. « C'est aussi un travail en direction de la restauration, ajoute la directrice du CIFOG. Huit associations de Chefs ont signé mi octobre une Charte dans laquelle ils s'engagent pour l'identification de l'origine française du foie gras proposé à leurs cartes. »
Enfin, pour donner du cœur à l'ouvrage aux producteur présents, Marie-Pierre Pé a également saiqsi l'occasion de cette tribune pour rappeler le projet lancé en partenariat avec la restauration « afin de développer un autre temps fort de vente du foie gras, qui ne soit pas les fête de fin d'année »... La semaine du foie gras qui revient donc pour sa deuxième édition du 2 au 8 décembre prochains, quand les fêtes ne sont pas encore là mais, pas si loin tout de même. Pour l'occasion plus d'une centaine de restaurants mettront le Foie Gras à l'honneur partout en France avec des menus spéciaux et des menus du jour. Un fois gras qui ces temps ci ne veut décidément pas se faire oublier avec le lancement depuis le 10 novembre et jusqu'au 8 décembre, de son spot télévision, qui, comme l'an dernier prend le parti d'ancrer le foie gras dans le quotidien des plus jeunes générations.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : CIFOG

Partager sur Facebook
Vu par vous
4943
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Emmanuel Bassot, secrétaire général de l’UMIH Haute-Vienne Economie | 09/07/2020

Limousin : plus de 150 offres d’apprentissage dans l’hôtellerie restauration

Régis Braun, le directeur délégué de Fybots, a présenté le robot au préfet Economie | 02/07/2020

A Brantôme, Fybots fabrique le premier robot autonome de désinfection par voie aérienne

Foie gras entier Economie | 26/06/2020

Le groupe alimentaire MVVH annonce un plan de restructuration et des licenciements

Domofrance Economie | 24/06/2020

Nouvelle-Aquitaine : Domofrance poursuit sa conquête régionale

Jérôme Verschave Economie | 22/06/2020

Aéronautique et apprentissage : pour Jérôme Verschave, directeur d'Aérocampus, "la vague va passer"

ATIS Economie | 19/06/2020

ATIS : une association qui cultive les idées d’innovation sociale

Lancement de la campagne de financement participatif à la Maire de Billères qui compte parmi les partenaires et soutiens de l'association ''De main en main'' Economie | 19/06/2020

Grippée par le Covid, la monnaie locale béarnaise vise plus que jamais le "monde d'après"

Les présidents du Département de la Haute-Vienne et de la CCI Economie | 18/06/2020

La Haute-Vienne veut attirer des citadins en manque de campagne

Alain Rousset et Frédéric Dittmar (à droite) lors de la visite de l’usine Arts Energy à Nersac (16) Economie | 17/06/2020

Technologie : Alain Rousset lance la charge contre la Chine

Xavier Fortinon, Président du Département des Landes et Sandy Causse, directrice du CDT 40 Economie | 16/06/2020

Landes : 3000 bons vacances "pour sauvegarder la saison touristique"

Timothée Duverger Economie | 15/06/2020

Que se cache t-il vraiment derrière le sigle ESS aujourd'hui ?

Florence Parly Ministre des Armées en visite à Safran Helicopter Engines (Bordes - 64) le 11 juin 2020 Economie | 12/06/2020

40 moteurs d'hélicoptères commandés à Safran Helicopter Engines pour soutenir la filière

Les membres fondateurs de Tousbassin.fr Economie | 11/06/2020

Tousbassin.fr, le projet solidaire du bassin d'Arcachon ne s'arrêtera pas avec le déconfinement

Rue commerçante de la vieille ville, Angoulême, Charente Economie | 11/06/2020

Entreprises : Grand Angoulême poursuit le déploiement de son plan de soutien

Jean-Luc Algay et Jean-François Fountaine Economie | 10/06/2020

La Rochelle : premières conséquences et réponses à la crise