aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Ford Aquitaine Industries : un comité de suivi s'est tenu à Bordeaux

07/09/2015 | Une délégation de syndicalistes CGT-Ford s'est rendu ce lundi matin à un Comité de Suivi qui s'est tenu à la préfecture de Gironde, à Bordeaux

Autour de la table : le Préfet, les pouvoirs publics, les élus locaux, la direction de Ford Europe, les syndicats de l’usine.

Toujours déterminés. Après la condamnation de Ford prononcée par le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux le 25 août dernier pour un "manque de consultation du comité d'entreprise", l'engagement pris par l'entreprise américaine de conserver 1000 emplois sur le site girondin de Blanquefort reste toujours incertain. Réunis ce lundi matin pour une réunion du "Comité de suivi", le Préfet, les pouvoirs publics, les élus locaux, la direction de Ford Europe et les syndicats de l’usine ont remis le sujet sur la table des négociations.

Ce lundi 7 septembre, le préfet de la Gironde et de la région Aquitaine, Pierre Dartout, a convié les pouvoirs publics, les élus locaux, la direction de Ford Europe et les syndicats de l’usine à un nouveau comité de suivi qui s’est tenu dans les locaux de la préfecture de la Gironde, à Bordeaux, pour tenter d’y voir plus clair sur la situation. Promis depuis un an et plusieurs fois repoussé, il a permis aux syndicats de réitérer une série de revendications, parmi lesquelles « une plus grande transparence » sur la stratégie de l’entreprise. « Nous avons été surpris de l’absence totale de réactions du côté des pouvoirs publics, du côté des élus. Comme si personne ne mesurait la gravité de la situation : Ford recevant environ 45 millions d’euros d’aides publiques, après avoir supprimé autour de 2000 emplois depuis les années 2000 », s’est alarmée l’intersyndicale FO, CFTC, CFE/CGC et CGT (majoritaire) lors de cette nouvelle réunion du Comité de suivi. 

Des attentes socialesCe matin, devant la préfecture de Bordeaux, une banderole était déployée, et les membres de la CGT-Ford attendaient la réunion de pied ferme. « Luttons tous ensemble pour les emplois, les salaires, les retraites » était inscrit noir sur blanc avec un logo Ford géant et des t-shirts à l’effigie du de la CGT, principal syndicat de l’entreprise de Blanquefort, portés par l’ensemble des syndicalistes. Philippe Poutou était l’un d’eux. « On aimerait bien que cette réunion soit utile pour la suite des évènements. Notre mission, c’est de mettre la pression pour que ces choses soient discutées publiquement. On veut que Ford Europe rende des comptes précis sur ses intentions. L’avenir du site reste très précaire. Mais nous ne sommes pas naïfs », a-t-il confirmé. « C’est un moyen de remettre le sujet sur la table. Il nous semble que le compte n’y est pas aujourd’hui. Il faut une annonce rapide sur un investissement futur », espérait quant à lui Gilles Lambersend. 

Un contentieux qui dureLe 25 août dernier, la CGT et le Comité d’Entreprise de Ford Aquitaine Industries (usine de boîtes de vitesse à Blanquefort) avaient été déboutés par le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux. Si le juge des référés avait condamné FAI sur son manque de consultation du comité d’entreprise en juin, elle avait en revanche jugé licite les deux autres chefs d’accusation à son encontre (engagement des mille emplois et prêt de main-d’œuvre à Getrag Ford Transmission, l’usine située juste à côté du site de FAI). Juste avant l’été, l’avocate du CE et de la CGT, Monique Guédon, avait parlé de « viol unilatéral et contractuel des engagements du maintien des 1000 emplois à temps complet et en CDI ».

L’affaire dure puisqu’un « effectif garanti » par Ford était déjà à l’ordre du jour d’un compte-rendu du comité d’entreprise rédigé en 2011. Un accord avait été signé le 24 mai 2013 par les pouvoirs publics et Ford Europe. Il confirmait l’engagement des 1000 emplois et celui des pouvoirs publics sur un apport d’aides financières en échange de la tenue de cette promesse sociale. Mais le 4 juillet 2014, Ford annonce que l’objectif du nombre d’actifs minimum est abandonné. L’accord-cadre signé par le comité de pilotage du 24 mai 2013 prévoyait en effet la tenue d’un comité des suivis « à intervalles réguliers ». 

Un avenir incertain ? Résultat, la réunion a duré un peu plus d’une heure... et aucun engagement nouveau n’a été pris selon Gilles Lambersend : « Il y a eu beaucoup de baratin. La prochaine transmission fera l’objet d’une compétition en interne. Les subventions ont été données à Ford qui parle maintenant de compter les préretraités dans les 1000 emplois promis sur le site...". La date de la tenue du prochain comité de suivi n’est pas encore fixée, mais le 1er septembre dernier, la CGT avait fait part de son intention d’attaquer à nouveau FAI au sujet du maintien des mille emplois dans l’usine. En avril dernier, Ford annonçait des investissements massifs à l’étranger :  2,5 millions d'euros au Mexique et plus d'un million en Chine. 

M.A.J : Du côté des instances officielles, on assure exercer une "grande vigilance quant aux respects des engagements pris dans le dernier accord" avec FAI. "Si les dirigeants de Ford ont assuré la stabilité de l'emploi pour l'année 2016, les élus restent prudents sur le moyen terme car les dirigeants de Ford Europe n'ont pas pris d'engagement concernant les nouvelles productions qui pourraient être attribuées à Ford Aquitaine Industries", écrivaient ce lundi soir le Conseil régional, le département, la Métropole et la ville de Blanquefort dans une lettre commune. D'Après la Préfecture, les dirigeants de Ford Europe sont conscients du "besoin du savoir-faire local" mais aussi de la "nécessité de FAI de se mesurer à d'autres sites dans une compétition globale" qui pourrait relancer à plein régime la chaîne de production de l'usine de Blanquefort. En tout cas jusqu'à la prochaine réunion du Comité de suivi. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
1406
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !