Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/07/18 | Coupe du Monde : la préfecture fait le bilan

    Lire

    Selon la préfecture de Gironde, 460 interventions de sapeurs pompiers, 195 prises en charge de personnes dont 108 au Stade Chaban Delmas et 75 interventions sur des accidents de voie publique (sans victime) ont eu lieu ce dimanche 15 juillet dans le cadre de la finale de la Coupe du Monde de Football. Sept véhicules ont été brulés et une vingtaine de poubelles incendiées. A noter également que 84 interventions des Sapeurs Pompiers ont eu lieu pour des incidents extérieurs causés par les orages ayant touché le nord de la métropole.

  • 16/07/18 | Nouvel épisode de grèle en Gironde

    Lire

    Ce dimanche,vers 17 heures, une série d'orages accompagnés de grêle a frappé en Gironde et touché 2000 hectares de vignes selon les premiers chiffres communiqués par le Conseil Interprofessionnel des vins de Bordeaux. Le secteur du Sud-Gironde (Sauternes, Fargues ou Langon) a été le plus touché par ce nouvel épisode d'intempéries. Le couloir d'orages a causé d'importants dégâts dans le Sauternais et les Graves. L'orage a également détruit des cultures de maïs, de tabac ou de maraîchage (notamment à Eysines). Météo France n'ayant pas eu le temps d'envoyer un message d'alerte, les canons anti-grêle n'ont pas été activés.

  • 14/07/18 | Charente-Maritime : les limitations d'usage de l'eau de l'été arrivent

    Lire

    A compter du lundi 16 juillet, 8h, le bassin Curé-Sèvre MP6 et le sous-bassin Marais Nord Aunis MP4 passent en alerte d’été, suite à un arrêté du préfet. Cette limitation provisoire de l'usage de l'eau concerne tous les prélèvements à des fins agricoles à partir de forages, cours d’eau, plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau, plans d’eau établis sur un cours d’eau. Les mesures de coupure ne s’appliquent pas aux cultures ayant obtenu une dérogation.

  • 13/07/18 | Rocade bordelaise : des feux pour réguler le trafic

    Lire

    Attention aux utilisateurs de la rocade bordelaise: à partir du 17 juillet, des feux bicolores vont être installés sur 17 bretelles d'accès de sept échangeurs pour réguler le trafic de la rocade. Une première phase entrera en service avant la fin juillet sur les trois bretelles extérieures des échangeurs 24 et 25 pour une durée de quatre mois. Le rythme des feux variera selon le trafic et selon la bretelle. Le déploiement complet de ce dispositif, mis en place par la DIRA (direction interdépartementale des routes Atlantique, interviendra d'ici fin 2018.

  • 13/07/18 | Emmanuel Macron deux jours en Dordogne, les 18 et 19 juillet

    Lire

    Le président de la république sera en Dordogne, les 18 et 19 juillet. Le thème de sa visite sera les services publics en zone rurale. C’est Michel Delpon, le député du Bergeracois, qui dévoile le programme de cette visite sur sa page Facebook. Emmanuel Macron devrait visiter le bureau de poste de Marsac, assister au dévoilement de la Marianne dans le quartier du Toulon à Périgueux, visiter l’imprimerie du timbre à Boulazac et la Maison des services au public de Sarliac-sur-l’Isle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Forêt-bois: formations, recrutements et vocations, un triptyque à rééquilibrer

10/10/2013 | Une réunion impulsée par Geneviève Lamarque, conseillère régionale et Présidente du Lycée agricole de Bazas «pour adapter les formations aux besoins des entreprises»

Elus et service du conseil régional, professionnels de la formation, et du secteur Forêt bois se sont réunis ce 9 octobre à Bazas

Professionnels du secteur bois-forêt, de la formation et de l'insertion, élus et services du Conseil régional ainsi que responsables du Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole (CFPPA) de Bazas, se sont rencontrés ce 10 octobre au lycée agricole de Bazas. Objectif : dégager ensemble les besoins des professionnels en termes d'embauches et de compétences métiers pour y répondre au mieux au niveau de la formation proposée par le CFPPA. L'occasion aussi de souligner la responsabilité partagée des acteurs de mieux communiquer sur ces métiers souvent mal connus, dans un secteur qui, contrairement aux idées reçues, continue d'embaucher même dans un contexte post tempête.

Le message des professionnels, parmi lesquels, Jean-Michel Boulay, Président de la Fédération des Industries du Bois d'Aquitaine se veut clair. Le secteur, qui représente environ 35 000 emplois en Aquitaine est demandeur de formations, à la fois pour des embauches mais aussi pour la reconversion ou l'évolution des compétences des salariés. Côté recrutement, comme dans de nombreux secteurs, «un renouvellement des générations est nécessaire». Si les uns s'en vont, d'autres doivent les remplacer.
Côté compétences et métiers, "la diminution de la ressource dans la forêt des Landes de Gascogne suite à Klaus, crée davantage de concurrence entre les entreprises", explique le Président de la FIBA. Celles-ci doivent donc veiller à être plus compétitives, et pour cela «le besoin de technicité est plus grand» pour extraire une ressource parfois encore difficile à atteindre. Mais mieux mobiliser la ressource en bois, c'est aussi s'intéresser à d'autres ressources jusque-là négligées, souligne Béatrice Gendreau, conseillère régional déléguée à la forêt. Sont ici visées les forêts de Dordogne et des Pyrénées-Atlantiques. Autant dire un travail avec d'autres essences et sur d'autres terrains qui nécessitent des compétences autres que celles du travail forestier dans les plates Landes. C'est notamment le cas en montagne dont l'accès difficile aux machines nécessite un bûcheronnage manuel.

Bazas en pointe sur le machinismePour Jean-Michel Boulay, il est donc clair que dans le secteur forêt bois «il n'y a pas de problème de débouchés». Et, relevant avec Philippe Jego, le Directeur du CFPPA, que le taux d'insertion en emplois des stagiaires du CFPPA est de 70%, on le croit volontiers.
Pour l'heure le CFPPA, avec l'aide importante du Conseil régional (1,3M€ depuis 2010), a entièrement renouvelé son équipement. Le centre de formation est donc en pointe côté machinisme. Côté formation, l'organisme propose un Brevet Professionnel Agricole en travaux forestiers, un Brevet Professionnel IV (équivalent niveau bac) responsable de chantier, un BTS en gestion forestière et de nombreuses formations courtes, principalement destinés au professionnels. Des parcours multiples auxquels devrait s'ajouter une nouvelle formation en agro-équipement, visiblement très attendue et soutenue par de nombreuses entreprises forestières. Si elle devait être confirmée, la Région s'est engagée à participer à la rénovation des ateliers du Centre. Des formations qui s'adressent donc soit à des personnes en activité, soit à des personnes en recherche d'emploi dont les parcours (30 par an) sont financés par la Région.

Faire naître les vocationsSi les débouchés et les idées de formation ne manquent pas, c'est dans l'image de ces métiers que le bât blesse. Une question de communication qui a focalisé les attentions dès le début de la réunion. Les représentants d'agence pôle emploi ou de missions locales ont tous dit leur difficulté à faire naître des vocations sur ces métiers. Problème de communication sur les métiers eux même, mais aussi sur les formations existantes. Plus que l'absence d'initiatives, c'est un manque de coordination entre les différents acteurs qui s'est fait jour au fil de la réunion. Aquitaine Cap Métier s'apprête à réaliser un «coup de projecteur» sur le secteur forêt-bois, mais au-delà de l'exposition thématique dans les locaux bordelais, se pose la question de sa venue sur les territoires et du choix du lieu le plus pertinent pour qu'elle profite à un public le plus large possible. La FIBA, de son côté, a financé un film sur les métiers de la sylviculture, mais n'arrive pas à passer les portes des collèges et lycées; les missions locales organisent des visites à Aquitaine Cap métier à Bordeaux avec des groupes de jeunes, mais souhaiteraient arriver à entrer dans les entreprises pour fournir une vision concrète des métiers sur le terrain... Autant d'échanges qui ont su poser les enjeux et les freins mais aussi réaffirmer les volontés de l'ensemble des acteurs.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1893
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !