Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Forexpo 2016: l'innovation sort du bois

12/03/2016 | L'équipe dirigeante de Forexpo, a présenté l'édition 2016 à la presse. Organisé une nouvelle fois en pleine nature à Mimizan, le Salon joue la carte de l'innovation

Christian Pinaudeau, Secrétaire général du Syndicat des Sylviculteurs du Sud-Ouest et Cyril Monneyron, Commissaire général de Forexpo

Les organisateurs de Forexpo 2016 n'en sont plus à toucher du bois. L'édition des 15, 16 et 17 juin prochains s'annonce, à l'image de l'édition 2012, comme « un grand cru »... Sur les 3000 m linéaire à commercialiser au coeur de la forêt des Landes De Gascogne, 2400 sont déjà réservés et les 600 restants, ne semblent pas inquiéter l'équipe du Salon « Nous avons déjà des engagements oraux d'un certain nombre de professionnels » assure Cyril Monneyron, le Commissaire général. Il faut dire, qu'au regard de la renommée désormais acquise par la manifestation, ils ont bien davantage intérêt à y être qu'à la snober. « Forexpo est désormais le seul salon d'envergure existant au sud de l'Europe », rappelle Christian Pinaudeau, Secrétaire général du Syndicat des Sylviculteurs du Sud-Ouest.

Innovation à tous les étages pour le Salon de la sylviculture et de l'exploitation forestière, Forexpo 2016 ! De nouveau organisé sur un site de 70 hectares autour de l'aérodrome de Mimizan, les stands des exposants seront répartis sur une boule de 3 kilomètres permettant d'identifier 5 secteurs clés que sont le travail du sol et le reboisement, bois énergie, exploitation forestière, transport et services. Pour chacun de ces secteurs l'innovation sera au rendez-vous, assure Cyril Monneyron.

Une image de la forêt du futurPour le reboisement et la sylviculture, on trouvera par exemple la toute nouvelle planteuse de Sylvinov, résultat de 5 ans de R&D, qui permet de planter 5 à 7 ha de pin en une journée de 8 heures... là où actuellement la plantation reste encore très manuelle. Une première image de la forêt du futur en quelque sorte. Autre innovation sur ce secteur, la planteuse automatisée de la coopérative Alliance forêt bois, dédiée, cette fois au peuplier, sera également en démonstration.
Le secteur bois énergie est celui qui souffre le plus de la crise, et cela se ressent sur la commercialisation des stands de Forexpo : « certains acteurs ont disparu; quant à ceux qui viendront sur Forexpo, on note leur choix de stands plus petits qu'en 2012. Le bois énergie était alors en pleine expansion... ». Pour autant les présents démontreront, aussi, leur volonté d'innover en amenant des broyeurs, toujours aussi puissants mais bien moins économes en énergie.

"Tous les gros majors seront là"La sobriété énergétique est d'ailleurs une ligne forte des innovations du moment dans le milieu sylvicole et forestier. Le secteur « exploitation forestière », en fera aussi la démonstration. L'espace commercial est d'ailleurs déjà totalement réservé, avec pour 15% des stands, des surfaces plus importante qu'il y a quatre ans. « Tous les gros majors seront là », avec des innovations à plusieurs niveaux : sobriété énergétique, avec « un gros travail ces dernières années sur les motorisations, toujours plus performant mais avec une moindre consommation de carburant », sur l'hydraulique, comme le démontreront par exemple « les engins forestier de John Deere, qui associent hydraulique intelligent et informatique embarquée », mais aussi sur l'ergonomie. Le commissaire général du Salon cite cette fois, la marque Ponsse, et son abatteuse Scorpion, « qui permet à l'opérateur d'être plus en phase avec ses mouvements ». Un détail d'importance selon lui, puisque, citant une étude suédoise, il rappelle qu'« un opérateur d'abatteuse prend autant de décision à la seconde qu'un pilote d'avion de chasse au combat ! ». Un bon argument sans doute pour la valorisation du métier...
Enfin sur le secteur Transport, si la recherche d'économies énergétiques est ici aussi un axe d'innovation, les choses se jouent également sur les pneumatiques... et les leaders en la matière seront présents à Mimizan confirme Cyril Monneyron.

Viser et atteindre le SudMais l'innovation c'est aussi bien sûr au niveau de la recherche forestière qu'elle se joue, et, entre l'INRA et le pôle de Compétitivité Xylofutur, l'environnement bordelais est très bien placé, et notamment sur la sélection génomique du pin, via le programme Pinastere. A Mimizan, l'Alliance coopérative forestière présentera d'ailleurs la « VF3 », dernière génération de pin maritime amélioré, qui « va permettre d'augmenter la productivité de 12m 3 par hectare et par an à 15m3 », s'enthousiasme Christian Pinaudeau.
Quant au public attendu, au regard de son statut de Salon de référence pour l'Europe du Sud, Forexpo vise une forte présence d'espagnols et de portugais, dans les allées de Forexpo. « Nous communiquons beaucoup vers eux, et tous les stands auront d'ailleurs une traduction en espagnol ». Espagnols et portugais représentaient 14% des visiteurs en 2012... le Salon 2016 vise donc plus. Et c'est bien dans l'idée de développer leur marché sur le Sud de l'Europe que les marques s'annoncent en masse à Mimizan au mois de juin prochain... Le défi de Forexpo 2016 est donc bel et bien là : viser, et atteindre le sud.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
9145
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !