aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

24/04/17 : A La Rochelle, Macron arrive en tête avec 29,09%, devant Mélenchon (24,33%), Fillon (18,80%) et Le Pen (12%). Sur 50 905 inscrits, 73,86% se sont exprimés

24/04/17 : Résultats définitifs Villenave d'Ornon : EM 28,10%; JLM 26,63%; MLP 15,53; FF 12,04%; BH 8,30%; NDA 4,34%

24/04/17 : Résultats complets à Lormont : JLM 29,58%; EM 22,90%; MLP 19,36%; BH 10,14%; FF 9,46%; NDA 3,27%; PP 1,93%; FA 1,34%; JL 1,32%; NA 0,55%; JC 0,15%

24/04/17 : Résultats définitifs Mérignac : EM 31,03%; JLM 23,39%; FF 15,31%; MLP 12,89%; BH 9,21%; NDA 3,94%; JL 1,46%; PP 1,33%; FA 0,94%; NA 0,45%; JC 0,17%

24/04/17 : Résultats définitifs Saint-Médard-en-Jalles :EM 30,81%; JLM 20,28%; FF 16,35%; MLP 15,34%; BH 7,91%, NDA 4,73%

24/04/17 : A Bayonne, Emmanuel Macron, 25,69%, Jean-Luc Melenchon, 23,11%, François Fillon, 18,03%, Marine Le Pen, 13,50%; Benoît Hamon, 9,42%; Jean Lassale, 3,83%; Nicolas Dupont-Aignan, 3,29%; Philippe Poutou, 1;62%; François Asselineau, 0,94%

24/04/17 : Résultats complets Libourne : EM 24,69%; JLM 20,50%; MLP 20,27%; FF 17,98%; BH 7,88%; NDA 3,97%; JL 1,76%

24/04/17 : A Anglet, dont le maire Claude Olive était soutien de François Fillon, Emmanuel Macron est arrivé en tête 28,50% des voix devant François Fillon, 25% et Jean-Luc Mélenchon avec 18,55%. Marie Le Pen est quatrième avec 18,55%.

24/04/17 : Résultats définitifs Cenon : JLM 31,58%; EM 24,65%; MLP 16,13%; BH 10,28%; FF 8,93%

24/04/17 : Résultats définitifs Pessac : EM : 31.19 % ; JLM : 24.59 % ; FF : 14.81 % ; MLP : 11.45 % ; BH : 9.74 %

24/04/17 : Résultats définitifs Talence : EM : 31.43 % ; JLM : 26.29 % ; FF : 15.00 % ; MLP : 8.70 % ; BH : 11.43 %

24/04/17 : Résultats définitifs Pau : Votants 76,05%. Macron 29,95%, Mélenchon 21,95% , Fillon 17,96%, Le Pen 12,01 % , Hamon 8,98%, Lassalle 3,57%, Dupont-Aignan 3,01%, Poutou 1,13%, Asselineau 0,83%, Arthaud 0,44%, Cheminade 0,17%.

24/04/17 : Résultats définitifs Floirac : JLM 30,41%; EM 23,64%; MLP 17,22; BH 10,73%; FF 9,34%

24/04/17 : Résultats définitives Carbon-Blanc : EM 26,77%; JLM 23,60%; MLP 18,75%; FF 11,85%; BH 9,36%; NDA 4,74%; PP 1,89%; JL 1,71%; FA 0,71%; NA 0,41%; JC 0,21%

24/04/17 : Résultats complets à Bègles : JLM 33,63%; EM 26,02%; MLP 12,58%; BH 10,85%; FF8,90%; NDA 2,96%; JL 1,76%; PP 1,63%; FA 0,91%; NA 0,54%; JC 0,22%

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/04/17 | 'Isabelle Vetois: En Marche en Charente-Maritime

    Lire

    Face aux résultats obtenus par Emmanuel Macron, Isabelle Vétois s'est dit "absolument enthousiaste". "Les Français veulent moderniser la France, on va vers de l'espoir [...] C'est le seul qui peut rassembler une majorité plurielle". Elle a conscience qu'il faudra encore convaincre la vingtaine de pourcentage ayant voté Le Pen dans le département (en particulier dans les petites communes rurales) et préfère retenir le recul du FN dans les quartiers populaires de La Rochelle.

  • 24/04/17 | P-Atlantiques : un front républicain se dessine face au FN

    Lire

    A gauche comme à droite, les voix se succèdent pour faire barrage au second tour au Front National dans les Pyrénées-Atlantiques. Qu'il s'agisse de la sénatrice Frédérique Espagnac, porte-parole de Benoit Hamon, comme des députés PS Martine Lignières-Cassou et David Habib. Une même position est adoptée par Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF. Même si celui-ci entend combattre les mesures d'Emmanuel Macron qui porteraient atteinte aux travailleurs. Nicolas Patriarche, secrétaire départemental LR, soutiendra pour sa part Macron, en souhaitant que ce dernier... s'en souvienne.

  • 24/04/17 | Réaction d'Olivier Falorni, député de la circonscription La Rochelle-Ré

    Lire

    Le député de la 1re circonscription de Charente-Maritime s'est montré satisfait des résultats : "Si je devais résumer cette élection en un mot, je dirais : neuf. La vie politique ne sera plus la même.La gauche et la droite ont implosé. Les Français ont montré une volonté de tout mettre en l'air,de bazarder les anciennes pratiques. Macron comme Le Pen sont trangressifs en ce sens qu'ils refusent d'être de droite ou de gauche[...] Les Français ne veulent plus d'une politique de clivages périmés"

  • 23/04/17 | Pyrénées-Atlantiques : le Modem évoque une "belle espérance"

    Lire

    Comme l'a fait François Bayrou, qui estime que la clé du second tour réside dans le rassemblement, le président Modem du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, Jean-Jacques Lasserre, qualifie de "belle espérance" le résultat obtenu par Emmanuel Macron sur le plan national. Il salue également un projet qui associe "la recherche d'une économie compétitive et un équilibre social sans lequel rien ne peut se construire".

  • 23/04/17 | François Bayrou : "Le premier défi sera de rassembler"

    Lire

    "Après tant et tant d'inquiétudes, les Français ont choisi de faire mentir les prophètes de malheur et de choisir l'espoir" estime François Bayrou. "Le premier défi sera de rassembler sans perdre son cap, avec un renouvellement des visages mais également des pratiques". Sans prendre le risque de crier victoire trop tôt, François Bayrou ajoute qu'aux élections législatives, il "sera proposé aux Français d'élire une majorité nouvelle. Le temps de cette fracture entre des supposées droite et gauche elles mêmes éclatées en leur sein n'est plus le temps que nous vivons".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Forexpo 2016: l'innovation sort du bois

12/03/2016 | L'équipe dirigeante de Forexpo, a présenté l'édition 2016 à la presse. Organisé une nouvelle fois en pleine nature à Mimizan, le Salon joue la carte de l'innovation

Christian Pinaudeau, Secrétaire général du Syndicat des Sylviculteurs du Sud-Ouest et Cyril Monneyron, Commissaire général de Forexpo

Les organisateurs de Forexpo 2016 n'en sont plus à toucher du bois. L'édition des 15, 16 et 17 juin prochains s'annonce, à l'image de l'édition 2012, comme « un grand cru »... Sur les 3000 m linéaire à commercialiser au coeur de la forêt des Landes De Gascogne, 2400 sont déjà réservés et les 600 restants, ne semblent pas inquiéter l'équipe du Salon « Nous avons déjà des engagements oraux d'un certain nombre de professionnels » assure Cyril Monneyron, le Commissaire général. Il faut dire, qu'au regard de la renommée désormais acquise par la manifestation, ils ont bien davantage intérêt à y être qu'à la snober. « Forexpo est désormais le seul salon d'envergure existant au sud de l'Europe », rappelle Christian Pinaudeau, Secrétaire général du Syndicat des Sylviculteurs du Sud-Ouest.

Innovation à tous les étages pour le Salon de la sylviculture et de l'exploitation forestière, Forexpo 2016 ! De nouveau organisé sur un site de 70 hectares autour de l'aérodrome de Mimizan, les stands des exposants seront répartis sur une boule de 3 kilomètres permettant d'identifier 5 secteurs clés que sont le travail du sol et le reboisement, bois énergie, exploitation forestière, transport et services. Pour chacun de ces secteurs l'innovation sera au rendez-vous, assure Cyril Monneyron.

Une image de la forêt du futurPour le reboisement et la sylviculture, on trouvera par exemple la toute nouvelle planteuse de Sylvinov, résultat de 5 ans de R&D, qui permet de planter 5 à 7 ha de pin en une journée de 8 heures... là où actuellement la plantation reste encore très manuelle. Une première image de la forêt du futur en quelque sorte. Autre innovation sur ce secteur, la planteuse automatisée de la coopérative Alliance forêt bois, dédiée, cette fois au peuplier, sera également en démonstration.
Le secteur bois énergie est celui qui souffre le plus de la crise, et cela se ressent sur la commercialisation des stands de Forexpo : « certains acteurs ont disparu; quant à ceux qui viendront sur Forexpo, on note leur choix de stands plus petits qu'en 2012. Le bois énergie était alors en pleine expansion... ». Pour autant les présents démontreront, aussi, leur volonté d'innover en amenant des broyeurs, toujours aussi puissants mais bien moins économes en énergie.

"Tous les gros majors seront là"La sobriété énergétique est d'ailleurs une ligne forte des innovations du moment dans le milieu sylvicole et forestier. Le secteur « exploitation forestière », en fera aussi la démonstration. L'espace commercial est d'ailleurs déjà totalement réservé, avec pour 15% des stands, des surfaces plus importante qu'il y a quatre ans. « Tous les gros majors seront là », avec des innovations à plusieurs niveaux : sobriété énergétique, avec « un gros travail ces dernières années sur les motorisations, toujours plus performant mais avec une moindre consommation de carburant », sur l'hydraulique, comme le démontreront par exemple « les engins forestier de John Deere, qui associent hydraulique intelligent et informatique embarquée », mais aussi sur l'ergonomie. Le commissaire général du Salon cite cette fois, la marque Ponsse, et son abatteuse Scorpion, « qui permet à l'opérateur d'être plus en phase avec ses mouvements ». Un détail d'importance selon lui, puisque, citant une étude suédoise, il rappelle qu'« un opérateur d'abatteuse prend autant de décision à la seconde qu'un pilote d'avion de chasse au combat ! ». Un bon argument sans doute pour la valorisation du métier...
Enfin sur le secteur Transport, si la recherche d'économies énergétiques est ici aussi un axe d'innovation, les choses se jouent également sur les pneumatiques... et les leaders en la matière seront présents à Mimizan confirme Cyril Monneyron.

Viser et atteindre le SudMais l'innovation c'est aussi bien sûr au niveau de la recherche forestière qu'elle se joue, et, entre l'INRA et le pôle de Compétitivité Xylofutur, l'environnement bordelais est très bien placé, et notamment sur la sélection génomique du pin, via le programme Pinastere. A Mimizan, l'Alliance coopérative forestière présentera d'ailleurs la « VF3 », dernière génération de pin maritime amélioré, qui « va permettre d'augmenter la productivité de 12m 3 par hectare et par an à 15m3 », s'enthousiasme Christian Pinaudeau.
Quant au public attendu, au regard de son statut de Salon de référence pour l'Europe du Sud, Forexpo vise une forte présence d'espagnols et de portugais, dans les allées de Forexpo. « Nous communiquons beaucoup vers eux, et tous les stands auront d'ailleurs une traduction en espagnol ». Espagnols et portugais représentaient 14% des visiteurs en 2012... le Salon 2016 vise donc plus. Et c'est bien dans l'idée de développer leur marché sur le Sud de l'Europe que les marques s'annoncent en masse à Mimizan au mois de juin prochain... Le défi de Forexpo 2016 est donc bel et bien là : viser, et atteindre le sud.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7864
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !