Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Gironde : le Conseil général trace la voie des Routes oenotouristiques

08/12/2012 | Les Routes des vins de Bordeaux, vers un outil pour valoriser la filière viticole tout en renforçant l’activité touristiques des zones rurales

Jean-Luc Gleyze, Vice-président du CG33 en charge en charge de l’aménagement économique solidaire et Jean-Louis Darmian, Président du CDT de Gironde

Ce 7 décembre, les acteurs professionnels et institutionnels des filières tourisme et viticulture se sont retrouvés à l’Hotêl de Département pour la deuxième conférence départementale de l’Oenotourisme. Présidé par Jean-Luc Gleyze, Vice Président du Conseil général en charge de l’aménagement économique solidaire, ce deuxième rendez-vous a notamment permis de synthétiser les rencontres territoriales organisées sur ce thème à travers tout le département. Un bilan bien accueilli par les participants visiblement satisfaits du travail entrepris.

Si le Conseil général, et les professionnels, tiennent à la création d’une ou plusieurs route(s) des vins, c’est avant tout dans «l’objectif économique de permettre aux exploitants viticoles une pérennisation de leurs activités» souligne Jean-Luc Gleyze. Mais bien sûr, au-delà de la seule filière viticole, c’est l’ensemble de l’économie locale qui tend à être soutenue tout en faisant de ce futur dispositif, un facteur de développement touristique pour la Gironde.
Partant de ces objectifs deux types de prospection ont été menés pour construire les socles et actions de la future politiques départementales en la matière : d’une part des rencontres territoriales, d’autre part  des groupes de travail, constitués autour de thématiques dégagées lors de la première conférence départementale. Les rencontres territoriales, organisées de juin à septembre ont ainsi permis de recueillir la parole des acteurs de terrain directement concernées par la démarche. Les attentes, regards et expériences des propriétaires viticoles, hébergeurs, institutionnels du tourisme ou encore élus locaux ont ainsi abouti à la réflexion autour de cinq clef d’entrée, futur socle de la politique oenotouristique à venir, tout en rappelant les spécificités et problématiques de chaque territoire.

Une valorisation globale de la culture du vignoble
Au nombre des thématiques mises en avant par ces rencontres de terrain, la qualification de l’offre apparaît comme la condition indispensable à une nécessaire professionnalisation de l’accueil. Deuxième axe fort : l’animation et la promotion, imaginées dans une dynamique de réseau (physique et numérique), pour une valorisation globale de la culture du vin et du vignoble, prenant ainsi en compte, non seulement la viticulture mais aussi les paysages, le patrimoine, l’humain, le terroir…  Sur les Routes elles-mêmes, la demande va vers des routes inter-appellation, qui devront s’attacher non seulement à la découverte de produits phares mais aussi de vignobles plus confidentiels, le tout par une signalétique claire et identifiable. Mais à l’ère du numérique, des routes virtuelles ou à créer soi-même via certains outils spécifiques devront également être pensés.
Les rencontres territoriales ont également mis l’accent sur la prescription de l’offre, à la fois via une forte présence sur le web, centre de ressources de nombreux touristes, ainsi qu’auprès des hébergeurs, qui, sur le terrain, sont les premiers prescripteurs d’offre, avant même les offices de tourisme… Enfin, pour une plus grande attractivité des routes, il a été mis en valeur la nécessaire segmentation de l’offre par activités mais aussi en fonction des profils des clients. Autant de thématique et d’orientation qui ont été repris par les groupes de travail, pour réfléchir à des modes d’action concret.
Quant à la suite du programme, les plans d’action, la planification et les enveloppes à mettre en œuvre par le Conseil général seront connus à la fin du premier trimestre 2013 a annoncé Jean-Luc Gleyze.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
779
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !