aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

30/04/17 : Pascal Billat, le responsable de Debout la France en Dordogne depuis 2008 vient d'annoncer sa démission via les réseaux sociaux. Il ne supporte pas l'alliance "contre nature" entre son parti et le Front national. Il utilisera le vote blanc le 7 mai.

30/04/17 : Alerte préfecture - Orages violents attendus avec rafales de vent, averses, possibles chutes de grêle de 14h à 22h en Gironde, Landes, Pyrénées-Atlantiques, Lot-et-Garonne, Gers,2 Charentes, Dordogne, Corrèze, Creuse, Vienne, Hte Vienne, Deux Sèvres.

28/04/17 : Dans le cadre du «Mai de la Photo», le Musée de Gajac de Villeneuve/Lot met à l'honneur le photographe d’après-guerre, Jean Dieuzaide. Artisan, globe-trotter et publicitaire, il explora divers domaines de la photo et fut primé de nombreuses fois.

27/04/17 : Charente-Maritime : le chômage a augmenté de +0,3% en 12 mois, portant à 56 550 le nombre de demandeurs d'emploi. L'augmentation est plus importante du côté des demandeurs en catégorie A (aucune activité) avec +1,4% entre février et mars.

24/04/17 : A La Rochelle, Macron arrive en tête avec 29,09%, devant Mélenchon (24,33%), Fillon (18,80%) et Le Pen (12%). Sur 50 905 inscrits, 73,86% se sont exprimés

24/04/17 : Résultats définitifs Villenave d'Ornon : EM 28,10%; JLM 26,63%; MLP 15,53; FF 12,04%; BH 8,30%; NDA 4,34%

24/04/17 : Résultats complets à Lormont : JLM 29,58%; EM 22,90%; MLP 19,36%; BH 10,14%; FF 9,46%; NDA 3,27%; PP 1,93%; FA 1,34%; JL 1,32%; NA 0,55%; JC 0,15%

24/04/17 : Résultats définitifs Mérignac : EM 31,03%; JLM 23,39%; FF 15,31%; MLP 12,89%; BH 9,21%; NDA 3,94%; JL 1,46%; PP 1,33%; FA 0,94%; NA 0,45%; JC 0,17%

24/04/17 : Résultats définitifs Saint-Médard-en-Jalles :EM 30,81%; JLM 20,28%; FF 16,35%; MLP 15,34%; BH 7,91%, NDA 4,73%

24/04/17 : A Bayonne, Emmanuel Macron, 25,69%, Jean-Luc Melenchon, 23,11%, François Fillon, 18,03%, Marine Le Pen, 13,50%; Benoît Hamon, 9,42%; Jean Lassale, 3,83%; Nicolas Dupont-Aignan, 3,29%; Philippe Poutou, 1;62%; François Asselineau, 0,94%

24/04/17 : Résultats complets Libourne : EM 24,69%; JLM 20,50%; MLP 20,27%; FF 17,98%; BH 7,88%; NDA 3,97%; JL 1,76%

24/04/17 : A Anglet, dont le maire Claude Olive était soutien de François Fillon, Emmanuel Macron est arrivé en tête 28,50% des voix devant François Fillon, 25% et Jean-Luc Mélenchon avec 18,55%. Marie Le Pen est quatrième avec 18,55%.

24/04/17 : Résultats définitifs Cenon : JLM 31,58%; EM 24,65%; MLP 16,13%; BH 10,28%; FF 8,93%

24/04/17 : Résultats définitifs Pessac : EM : 31.19 % ; JLM : 24.59 % ; FF : 14.81 % ; MLP : 11.45 % ; BH : 9.74 %

24/04/17 : Résultats définitifs Talence : EM : 31.43 % ; JLM : 26.29 % ; FF : 15.00 % ; MLP : 8.70 % ; BH : 11.43 %

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 29/04/17 | Le conseiller régional Christophe Cathus délégué aux liaisons routières

    Lire

    Le Conseiller régional bergeracois Christophe Cathus devient délégué aux liaisons routières régionales. Les priorités de cette délégation sont ainsi données au maintien d'une qualité de service public répondant aux besoins des usagers, à la poursuite et à l'harmonisation de l'intervention publique régionale mais aussi à l'élaboration d'une convention Ter unique au 1er janvier 2019 et à celle du schéma régional de l'Intermodalité.

  • 29/04/17 | Le maire de Périgueux en appelle aux bénévoles pour le 2e tour

    Lire

    Compte tenu des déclarations faites par les partis traditionnels dont le candidat n’est pas présent au second tour, les sympathisants qui endossent habituellement le rôle d’assesseurs et de scrutateurs ne participeront pas à la tenue des bureaux de vote. Le maire de Périgueux lance un appel à tout électeur de la commune qui voudrait bien assurer cette mission le 7 mai dans l’un des 20 bureaux. Les électeurs tentés par cette expérience sont invités à se faire connaître avant le 3 mai au 05.53.02.82.40.

  • 29/04/17 | Le PS de Dordogne appelle à voter Macron

    Lire

    La Fédération de la Dordogne du Parti Socialiste rappelle " avec gravité que l’abstention et le vote blanc ou nul n’auront d’autre conséquence que d’aggraver le score de la candidate de l’extrême-droite, voire de la porter au pouvoir. Au-delà des divergences existant vis-à-vis du projet porté par le candidat d' "En Marche", il n’y a d’autre attitude responsable que de faire barrage au Front National. C’est pourquoi le PS de la Dordogne appelle sans réserve les Périgourdins à se mobiliser le 7 mai contre la candidate du F.N en votant massivement pour Emmanuel Macron.

  • 26/04/17 | Nouvelle Aquitaine: Le chômage repart à la hausse

    Lire

    Fin mars en Nouvelle-Aquitaine, il y avait 299 700 demandeurs tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) augmentation de 2,2% sur un mois (4870 personnes) et de 1,7% sur 3 mois. France ( +1,2% sur 3 mois de +1,3% sur 1 mois). En un an l'évolution régionale est de - 0,8%; elle est de -0,9% au niveau national. Pôle emploi note qu'entre fin février et fin mars 2017, le nombre de demandeurs qui ont basculé des catégories B et C vers la catégorie A est inhabituellement élevé, ce qui contribue à la hausse du nombre de demandeurs d’emploi dans cette dernière catégorie

  • 26/04/17 | Brigitte Allain, députée EELV du Bergeracois votera Macron

    Lire

    Députée du Bergeracois, je voterai sans hésitation pour Emmanuel Macron au 2e tour des présidentielles et mettrai tout en œuvre pour faire barrage au Front national, dont le projet, source de division, de peur, de racisme et de xénophobie est une menace pour notre pays. Ce vote ne représente pas une adhésion au projet porté par le candidat Macron (...) J'attends d'Emmanuel Macron qu'il prenne en compte, avec humilité, les millions d'électeurs qui ne se reconnaissent pas dans son projet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Gironde: Le Medef plaide pour changer les business model... et le gouvernement

11/10/2016 | Le jeudi 20 octobre prochain, le MEDEF Gironde organise sa désormais traditionnelle Université des Entreprises à la Kedge Business School de Talence.

Jean-François Clédel, Président du Medef Gironde, Anne Verdeaux, secrétaire générale et Jean Degos, délégué général

La conférence de presse de présentation de l'Université des Entreprises du Medef Gironde, a également été l'occasion pour Jean-François Cledel, Président du Medef Gironde, de commenter en quelques mots la conjoncture économique. Malgré des propos ni optimistes sur le contexte économique, ni complaisants à l'égard du Gouvernement, c'est à l'inverse, avec un regard enthousiaste que Jean-François Cledel, Président du Medef Gironde veut voir le « tsunami digital » qui s'abat sur les décideurs économiques. Un regard préférant capter les opportunités aux menaces, sans pour autant les négliger, et qui servira de fil rouge à la prochaine Université des entreprises du MEDEF Gironde. Plus qu'un thème, un élan pour cette Université 2016: «Réinventons nos business models!»

Le Président du Medef n'y va pas par quatre chemins : « Aujourd'hui les entreprises n'ont plus confiance du tout dans le gouvernement ! » Et la liste des critiques est longue. Sur le Pacte de responsabilité, s'il reconnaît que « le CICE permet une légère amélioration de la compétitivité des entreprises », il souligne que « sur les 40 Milliards promis par le pacte, on doit en être à 25 Milliards d'euros... Le niveau des prélèvements obligatoires des entreprises aujourd'hui est supérieur à celui de 2011», et d'ajouter « le Gouvernement n'a pas achevé la mise en œuvre du Pacte, notamment sur les plus grandes entreprises pour lesquelles la taxe C3S n'a pas été supprimée, et pèsent sur les chiffres d'affaires ». Critique encore sur l'apprentissage pour lequel, le gouvernement, selon lui « ne prend pas les décisions qu'il devrait » : « si on veut encourager l’apprentissage dans les entreprises, qui est la voie royale pour trouver un emploi, il faut relever les seuils sur le nombre de salariés. Ne pas le faire est un très mauvais signe car on crée des craintes chez les entreprises qui voudrait prendre des apprentis ».
Enfin, sur le compte pénibilité, en Gironde comme au niveau national, le Medef, estime que « l'application de la loi est infaisable, donc on le le fait pas. Je ne peux pas mesurer chez des salariés la torsion d'un buste de plus de 30° et le nombre d'heure passée dans cette position...» Un seul souhait alors : « que le prochain gouvernement abroge cette loi ». Un chapelet d'insatisfaction auquel s'en joint une nouvelle « campagne électorale oblige », estime Jean-François Cledel : « Alors que la France n'est pas au rendez-vous de la croissance, le gouvernement lâche du lest partout », et de citer les médecins, la récente annonce d'un plan de constructions de prisons, mais aussi Alstom : « 500 M€ pour 450 emplois, ça fait cher par emploi... ! », dénonce-t-il

Des regards neufs, et croisés, entre experts et chefs d'entreprises
Mais le sourire du Président du Medef revient lorsqu'il s'agit d'évoquer l'actualité girondine, avec en ligne de mire, l'Université des entreprises du Medef. Organisé le 20 octobre prochain. Intitulé : « Réinventons nos business models », la journée veut encourager les entrepreneurs girondins, à saisir l'opportunité du numérique mais aussi des changements sociologiques portés notamment par les nouvelles générations pour « oser renverser la table, bouleverser les processus et les organisations ». Pour ce faire, une vingtaine d'intervenants sont invités à cet appel quasi révolutionnaire aux changements et à l'évolution ? AU tour de deux invités principaux : José Milano, DG adjoint de Kedge Business School, et Charles Pépin, philosophe. Parmi les thématiques abordées par les conférences qui se tiendront en journée : « Make sens, l'or noir de l'entreprise », « Créer de la valeur par la rupture… mais comment ? » ; « Quand la performance du dirigeant fait la performance de l’entreprise » ; ou « Ces business models qui viennent d’ailleurs ! ». Autant de ''speechs'' offrant des regards neufs et croisés entre experts et chefs d'entreprises. Au programme également, la possibilité de participer à des master class organisées par Kedge Business School, sur le thème notamment de la Supply chain interconnectée de demain ou encore sur les nouveaux mode de consommation et de distribution du vin...
La journée s'animera également par un pôle partenaire, « reboosté », entre une présentation de la première promo du Village By CA, mais aussi des consultations offertes par les avocats du Barreau de Bordeaux aux chefs d'entreprise pour leurs démarches professionnelles (sur rendez-vous), mais aussi des ateliers ''massage et bien être'' proposé par Harmonie mutuelle ou encore un espace tenu par l'université de Bordeaux pour illustrer toutes les pistes de collaboration possible avec les entreprises. Un lieu d'échange entre universitaires et entrepreneurs, cher aà Jean-François Clédel. Enfin après une plénière de clôture réunissant Stanislas de Bentzmann, co-fondateur de Devoteam ; Thérèse Lemarchand, créatrice de la plateforme Culture Time (mécénat participatif) et les deux parrains de la journée, c'est Geoffroy Roux de Bezieux, vice-président délégué du Medef national, et « pro du changement de business model », qui viendra conclure cette université 2016.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3449
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !