Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévu les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulé pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

21/09/20 : Après consulation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Plusieurs centaines de personnes ont défilé ce jeudi à la mi-journée à Bordeaux comme un peu partout en France à l'appel de plusieurs syndicats (CGT, FSU, Solidaires) pour dénoncer le plan de relance gouvernemental et les plans sociaux.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

13/09/20 : A Beynac, plusieurs centaines de personnes, des dizaines d’élus dont le député des Pyrénées Atlantique, Jean Lassalle sont présents ce dimanche matin à la manifestation en soutien au projet de contournement, qui a été invalidé par la justice.

11/09/20 : Les fortes chaleurs annoncées ces prochains jours (de 31° samedi à 36° lundi et mardi)conjuguées à la sécheresse des sols, ont conduit la préfète de la Gironde à élever la vigilance risque feux de forêt au niveau orange du 12 au 15 septembre inclus.

10/09/20 : Reporté du 31 août au 7 septembre en raison de la COVID-19, le concours de Bordeaux dévoile son palmarès. 990 médailles ont été attribuées sur les 3 427 vins candidats soit 28,8% : 327 médailles d'or, 420 médailles d'argent et 243 médailles de bronze.+ d'info

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

10/09/20 : Pour le centenaire d'aquitanis, arc en rêve propose de visiter l'architecture contemporaine à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine. Les visites se dérouleront au Grand Parc le 19 septembre à partir de 11h puis à la Benauge le 20 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/09/20 | Location saisonnière : 22 villes interpellent l'Union Européenne

    Lire

    Ce jeudi, le maire de Bordeaux Pierre Hurmic était au côté des 21 autres maires de villes européennes pour demander une évolution de la règlementation sur la location saisonnière auprès de Margrethe Vestager, commissaire européenne à la concurrence. Leur but : obtenir plus de pouvoir de régulation de cette activité et "poursuivre les plateformes en cas de manquement à la règlementation locale". Des mesures en ce sens sont attendues dans un futur Acte européen pour les services numériques. À Bordeaux, environ 4 300 logements entiers sont soustraits du parc locatif privé.

  • 21/09/20 | À Bordeaux, Montaigne se cache encore

    Lire

    Le squelette en bon état de conservation d'un individu de sexe masculin, c'est ce qu'a découvert l'équipe de scientifiques qui a ouvert ces derniers jours le contenant en plomb retrouvé fin 2018 dans les sous-sols du Musée d'Aquitaine, à Bordeaux. Etant supposément le cercueil du philosophe Michel de Montaigne, les recherches continuent. De futures analyses ADN (sur des morceaux de tissus et de supposés cheveux) doivent être menés dans les prochains mois. Les résultats ne sont pas attendus avant début 2021.

  • 21/09/20 | Bordeaux : le festival Animasia est maintenu

    Lire

    Le festival de la culture et pop culture asiatique se déroulera au Parc des Expositions de Bordeaux-Lac (Hall 2) les 10 et 11 octobre prochains. Pour cette seizième édition, Animasia mettra à l'honneur la gastronomie en Asie. Le nombre de places sera limité à 5 000 personnes maximum par jour et les billets seront disponibles uniquement sur la billetterie en ligne.

  • 20/09/20 | Covid 19 : 14 cas à la mairie de Périgueux

    Lire

    Suite à la déclaration de plusieurs cas de Covid au sein des personnels municipaux, la ville de Périgueux a organisé une journée de dépistage. Il en résulte six cas positifs sur les 105 tests pratiqués, qui s'ajoutent aux huit cas détectés précédemment. Les 14 agents testés positivement sont en arrêt de travail pour une durée de sept jours et le recensement des cas contacts est en cours. Aucun agent concerné n'occupe de fonction en contact direct et quotidien avec le public.

  • 19/09/20 | Le Grand marché Bio du Bourgailh se tiendra dimanche

    Lire

    L’association Écosite du Bourgailh valorise l’agriculture biologique lors d’un grand marché bio festif au coeur de la Forêt du Bourgailh. Une vingtaine de producteurs biologiques proposeront ce 20 septembre une offre de produits variés (fruits et légumes, viandes, épicerie, vins et bières...). Certains produits pourront être dégustés sur place lors d’un repas en plein air. Cette 4ème édition se tiendra dans le respect du protocole sanitaire lié au Covid 19 : port du masque obligatoire pour les plus de 11 ans, restauration sur place assise, respect de la distanciation physique.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Gosia Petaux, une femme à la tête du festival Big Bang

21/02/2020 | Gosia Petaux vient de prendre les rênes du Festival de l’Air et de l’Espace Big Bang de Saint-Médard-en-Jalles…

Gosia Petaux

Du 9 au 13 juin prochains Saint-Médard-en-Jalles aura la tête dans les étoiles ! En effet, à l’occasion du 5ème festival Big Bang, des pointures de la discipline parleront et transmettront leur passion du spatial et de l’aéronautique. « Chaque année, nous convions des passionnés vulgarisateurs qui aiment parler de leur domaine de prédilection afin de rendre accessible au plus grand nombre cette filière », notifie Gosia Petaux, la toute nouvelle responsable du festival. Rencontre avec cette dernière…

Un regard bleu azur, un sourire omniprésent, Gosia Petaux transpire la bienveillance. Native de Pologne, elle a suivi des études en langues étrangères et tout spécialement en français d’où son expression impeccable et distinguée. Férue de géo stratégie et avide de connaissances, elle rentre ensuite à l’Ecole Internationale des Sciences Politiques qui est en lien avec la Ville de Bordeaux. Mais désireuse d’aller encore plus loin, elle quitte sa Pologne natale pour les berges de la Garonne et la capitale girondine pour suivre un Master en géo stratégie politique. « La culture française m’a toujours attirée, confie-t-elle, des yeux pétillants d’intelligence. J’ai toujours admiré cette langue, ses coutumes, cette histoire tricolore. » Afin de valider cet enseignement, Gosia souhaite réaliser son stage de fin d’études au CNES. Mais pour des questions de sécurité, n’étant pas Française, elle est refusée. Ne baissant pas les bras pour autant, elle apprend qu’une poignée de parlementaires à l’Assemblée nationale ont formé un groupe de travail sur l’Espace. Elle pose sa candidature et est retenue. « Cette formation était chapeautée par Christian Cabal, un député passionné, raconte Gosia, les yeux baignés de souvenirs. Grâce à sa bienveillance, j’ai fait la connaissance des acteurs clés de la filière, les industriels sur le territoire français et bien au-delà en Europe, en Russie et aux Etats-Unis. » Ces six mois de stage lui permettent de vivre une succession de rencontres déterminantes pour son avenir professionnel. Du reste, elle restera deux années de plus au sein de ce groupe de travail de députés.

Des rencontres déterminantes
En 2009, l’appel de la Garonne étant plus fort et surtout pour des raisons personnelles elle pose ses valises à Bordeaux et est embauchée par la mairie de Mérignac dans le cadre du centenaire du premier vol au-dessus de la ville. « A l’époque j’étais moins portée sur l’aéronautique que le spatial ». Mais qu’à cela ne tienne ! Gosia Petaux est une femme de challenge et, évoluer en tant que femme dans un monde d’hommes ne lui fait pas peur. Afin de célébrer comme il se doit ce centenaire du premier meeting aérien, une cinquantaine de manifestations sont organisées tout au long de l’année 2010. « Tous les industriels répondent présents, l’armée également et les collectivités comme la Région, le Département et la CUB aussi. C’était intense sur une année et très formateur car tous n’avaient qu’un seul objectif celui de transmettre, transmettre la passion qui les anime depuis tant d’années. » Cet événement permet à Gosia de « côtoyer tous les acteurs de la filière sur le territoire aquitain. Certains même me poussent à passer le brevet de pilotage d’ULM », évoque-t-elle timidement. Elle concrétisera cette idée quelques années plus tard… 

De nouvelles aventures professionnelles
Au fil de ces échanges, Gosia Petaux se fait connaître et crédibilise sa place dans cette sphère masculine. En janvier 2011, elle rejoint Bordeaux Technowest à Mérignac, la seule technopole spécialisée en aéronautique-spatial Défense de France, en qualité de secrétaire générale. Pendant neuf ans, elle s’occupe de l’animation du site, de la communication également en réalisant notamment un magazine pour mettre en lumière les richesses aéronautiques qu’abrite la grande région. A l’heure de son départ en décembre dernier, en regardant dans le rétroviseur, Gosia se rend compte du chemin parcouru « Bordeaux Technowest s’est bel et bien installée comme un acteur incontournable dans le paysage néo-aquitain ». La présidence de Technowest est une présidence tournante. Parmi les présidents figurait Jacques Mangon, le maire de Saint-Médard-en-Jalles. Ce dernier regardait avec intérêt l’évolution de la carrière de Gosia avec une idée derrière la tête… son festival Big Bang dédié à l’aéronautique et au spatial.
C’est ainsi que le 1er décembre dernier, Gosia Petaux rejoint l’équipe organisatrice du festival en tant que responsable. La nomination de cette experte en aéro-défense révèle la volonté du maire de recentrer le festival sur sa dimension industrielle. En effet en 2018, Gosia Petaux a suivi une formation sur les questions de Défense et en est devenue donc une experte dans sa discipline. Mais elle met en garde « cet événement marche très bien donc je ne vais pas faire de révolution ». Toutefois, avec ses connaissances, son réseau riche d’acteurs du secteur et sa patte féminine, il est légitime de penser qu’elle impulsera une nouvelle dynamique. « Oui ce festival sera davantage tourné vers l’industrie du secteur mais je ne retirerai en rien l’ADN de cet événement, le mariage entre la culture et la science. »

Un festival accessible à tous
« Aéroculte, quand la science rencontre la fiction ». Tel est le thème du 5ème Festival Big Bang qui aura lieu du 9 au 13 juin prochain à Saint-Médard-en-Jalles donc. « Notre leitmotiv est l’accessibilité à tous et pour tous pendant ces cinq jours de rencontres et d’échanges », notifie Gosia Petaux. En effet, si le thème même de l’aéronautique et du spatial peut faire peur, au cœur de ce festival il n’en est rien. « Nous aimons mettre, sur une même scène, industriels, artistes et scientifiques afin de confronter les idées. » La première journée sera consacrée à un salon de l’emploi en lien avec Synergie Aéro. « Chaque année, ce rendez-vous est attendu avec impatience car nous mettons en lumière les possibilités en matière d’emploi dans cette filière d’activités. Les industriels tels que Airbus, Dassault Aviation, ArianeGroup et l’Armée de l’Air, manquent cruellement d’ouvriers qualifiés, et ce festival est une belle vitrine pour montrer les besoins. »
En soirée, la conférence inaugurale surfera sur un thème d’actualité, l’environnement. « Et oui nous allons tenter de tordre le cou aux idées reçues. Les avions ne polluent pas autant que le numérique par exemple. Grâce aux missions spatiales nous pouvons constater l’impact de la pollution sur les océans ». L’astronaute Jean-François Clervoy, en qualité de président d’honneur, interviendra lors de cette conférence inaugurale. Mercredi, jeudi et vendredi, plus de 4 000 jeunes âgés de 3 à 18 ans seront attendus pour déambuler dans les travées du festival et suivront des parcours thématiques afin de participer à des ateliers planétaires, des simulateurs de vols… « Ces jeunes sont l’avenir de la filière. D’où la sensibilisation dès le plus jeune âge ».
Le mercredi matin, un « forum orientation » en direction des collégiens de 4ème et des lycéens de 2nde sera proposé pour valoriser les métiers présents sur le territoire avec des Pôles Métiers. Ce forum a été mis sur pied avec le Rectorat. Le mercredi soir, toujours dans l’esprit de sensibiliser le plus grand nombre, un youtubeur prendra place. « L’an dernier, plus de 800 personnes étaient présentes pour admirer le spectacle. Il avait très bien marché. C’est pour cela que nous réitérons cette animation cette année. » Le jeudi soir, une conférence faisant la part belle à la Défense dans l’espace sera animée par une professeure de lettres spécialisée dans les sciences fictions et un médecin. Le cinéma et l’espace seront au cœur des discussions. Le vendredi soir un concert sera donné, seule animation payante de ces cinq journées et soirées de festival. Le samedi, le grand public sera attendu en nombre pour s’essayer à tous les ateliers et échanger avec les scientifiques, astronautes, industriels. « Nos participants sont des vulgarisateurs. Ils savent parler, échanger, écouter et transmettre leur passion. »
En marge de ces conférences et autres animations, des expositions seront érigées relatant l’évolution de la femme dans cette discipline avec notamment « Des pionnières aux astronautes » et « Space girls Space woman » ouvertes tout au long du festival. Au-delà du Président d’honneur, le Festival Bing Bang accueille également deux invités d’honneur grands témoins. Jean-Loup Chrétien « qui nous a assuré de sa présence avec son avion » et Guennadi Padalk, astronaute russe détenteur du record du monde du nombre de jours passés dans l’espace qui se monte à 800. Tous deux interviendront lors de ce festival. Un festival qui intervient à l’heure où la Métropole de Bordeaux vient d’être en charge de la présidence de la Communauté des villes Ariane…

Festival Big Bang – Du 9 au 13 juin 2020 – Saint-Médard-en-Jalles
Pour participer en qualité de bénévoles : http://www.festival-bigbang.com/recherche-de-benevoles/ Plus d’informations sur le festival : http://www.festival-bigbang.com/ Tel : 06 37 74 03 28
Email : bigbang@saint-medard-en-jalles.fr
Lieux du festival : Carré des Jalles – place de la République, Médiathèque Léopold Sédar Senghor,    Cinéma l’Étoile, Parc de l’Ingénieur – 61, rue Jean Jaurès, Ludo-médiathèque / pôle municipal Simone Veil – 26, rue Aurel Chazeau, Lycée professionnel Jehan Dupérier – 15, chemin de Tiran, Galerie commerciale Intermarché – Route de Lacanau

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Festival Big Bang

Partager sur Facebook
Vu par vous
5484
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !