Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

13/08/19 : En Dordogne, la Chambre de Métiers et de l'artisanat sera exceptionnellement fermée le vendredi 16 août. Les agents seront de retour dès le 19 août au matin.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/08/19 | 7 histoires d’estuaire sur les rives de la Gironde

    Lire

    La Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique, la communauté de communes de Haut-Saintonge et le CdC de l’Estuaire proposent jusqu’au 28 août des spectacles nocturnes gratuits autour du thème de l’estuaire intitulé "7 histoires d’estuaire". Ce spectacle itinérant mêle musique, danse et vidéo et est présenté au bord ou à proximité du fleuve. Le metteur en scène Eric Le Collen s’inspire des paysages, de l’histoire et du patrimoine pour composer une fresque poétique. Rdv les 19, 21, 26 et 28 août à 21h30.

  • 17/08/19 | Grand-Angoulême : levée de fonds pour Seven Shapes

    Lire

    7 entreprises du monde de l'industrie sont entrées au capital de Seven Shapes. L'objectif de cet investissement est d'accélérer la commercialisation de son école digitale du "Lean". Ce dernier est une méthode de travail adoptée dans les plus grands groupes reposant sur l'écoute du client, la lutte contre le gaspillage, la réduction des stocks et l'intelligence collective. Certaines grandes entreprises nationales comme Enedis ou Schneider Electrics bénéficient déjà de la Seven Shapes School.

  • 17/08/19 | Guéret : réédition d'un festival de musique soutenu par la Région !

    Lire

    La deuxième édition du Check-in Party se déroule du 22 au 24 août prochains à l'aérodrome de Guéret. Plusieurs noms de la musique française et internationale seront présents, à l'image de Jeanne Added, Clara Luciani ou encore Patti Smith. Avec un tel évènement, la Région souhaite rappeler son engagement auprès des festivals en tous genres, notamment en période estivale, à l'image des 106 festivals de musiques soutenus en 2018 à hauteur de 1,7 million d'euros

  • 16/08/19 | Environnement : la Région au Pays Basque avant le G7

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine participera à Pavillon Océan, organisé du 20 au 23 août au Pays Basque par Surfrider Foundation Europe. Ainsi, dans le cadre de la feuille de route "Neo Terra", trois élus régionaux, dont Alain Rousset, participeront aux débats de Pavillon Océan, dont l'objectif est que l'environnement et la protection des océans fassent partie intégrante des négociations du G7 (24-26 août).

  • 16/08/19 | La filière cuir se donne rdv dans la Vienne

    Lire

    Du 27 au 29 septembre, la filière cuir se donne rendez-vous à Saint-Junien (87) pour la 7ème édition des Portes du Cuir. Autour du thème « la responsabilité environnementale des entreprises », 57 exposants seront présents pour des démonstrations, des ateliers d’initiation et des temps d’échange avec les professionnels.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Grand Châtellerault bénéficie d’un dispositif pour soutenir son industrie

23/03/2019 | L'agglomération châtelleraudaise, la région Nouvelle-Aquitaine, la préfecture de la Vienne ont signé ce mardi 19 mars un protocole d'accord "territoires d'industrie"

Jean-Pierre Abelin (maire de Châtellerault et président de l'agglomération) et Alain Rousset (président de la Nouvelle-Aquitaine) signent le protocole d'accord "territoires d'industrie"

La Région Nouvelle-Aquitaine, la préfecture de la Vienne, la communauté d’agglomération Grand Châtellerault ont signé ce mardi 19 mars un protocole d’accord « territoires d’industrie ». Une signature programmée dans le cadre de la semaine de l’industrie. Ce dispositif lancé par l’État en novembre 2018 est axé autour de quatre grands thèmes : recruter, attirer, innover et expérimenter. Il devrait permettre à l’agglomération châtelleraudaise, dont l’économie est tournée essentiellement vers l’industrie, de développer des politiques publiques pour accroître l’attractivité de son territoire et de participer à la reconversion de certaines entreprises.

C’est dans l’amphithéâtre de l’Institut Universitaire de Technologie de Châtellerault, que le protocole d’accord « territoires d’industrie » a été signé ce mardi 19 mars. « C’est un moment important pour le bassin d’emploi de Châtellerault, confie en préambule Jean-Pierre Abelin, maire de Châtellerault et président de l’agglomération de Grand Châtellerault. La région, l’État, l’agglomération travaillent afin de trouver une solution et un plan d’action pour le développement  économique de ce bassin. » 

Un territoire tourné vers l’industrie

Grand Châtellerault accueille une bassin industriel très développé. Cela ne date pas d’hier, puisqu’un des symboles de la ville reste les deux hautes cheminées de brique qui sont celles de la manufacture d’armes ( fermée en 1968) dont on fêtera en septembre prochain les 200 ans. Cette agglomération du nord de la Vienne représente le deuxième bassin industriel de la Nouvelle-Aquitaine. Sur 6 585 établissements actifs, 23,6% le sont dans l’industrie, 18% dans le commerce et 17% dans les services. 40,5% des salariés de Grand Châtellerault travaillent dans l’industrie. « L’agglomération possède des atouts. Nous sommes la porte d’entrée de la Nouvelle-Aquitaine en venant de Paris : Il y a une capacité d’accueil, des transports à proximité avec l’A10 et la Ligne Grande Vitesse », rappelle Jean-Pierre Abelin. 

Et même si les voyants paraissent au vert, le maire et président d’agglo reste méfiant. Il l’a vu durant la crise de 2008 (avec la fermeture de new Fabris, et la baisse d’activité de la plupart des autres entreprises du secteur de l’automobile), il le constate encore aujourd’hui avec les Fonderies du Poitou, menacées de disparition. « Être autant tourné vers l’industrie est un atout pour l’emploi, reconnaît Jean-Pierre Abelin , puisque dans son agglomération le taux de chômage est de seulement 8,3%. Mais ça peut être une faiblesse car nous dépendons de grands groupes qui n’ont pas leur siège ici, et parfois pas même en France. Ils peuvent donc prendre des décisions stratégiques qui peuvent impacter le territoire. » 

La fragilité des sous-traitants

Pour les fonderies du Poitou, la marque automobile Renault est pointée du doigt par les salariés. L’entreprise qui fabriquait notamment des culasses pour les moteurs diesel ont vu les commandes tout simplement stoppées par leur principal client. Les tribunaux de commerce de Lyon et Poitiers étudient trois offres de reprise, l’audience a été plusieurs fois reportée et devrait avoir lieu le 27 mars. Un sujet que le président de la région Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset, signataire de ce protocole territoire d’industrie, ne pouvait pas éluder. « Je pensais venir avec une bonne nouvelle concernant les Fonderies du Poitou. Il y a un nouveau renvoi de la décision par les tribunaux de commerce. Cependant je vous confirme que la région maintient la subvention de 2,9 millions d’euros pour accompagner la reprise et cette transformation. » Pour lui, le cas des Fonderies met en première ligne les difficultés face à la sous-traitance en France. « 80% des PME sont des sous-traitants. C’est le problème de l’industrie française et l’une des fragilités de notre système. Il y a des tensions énormes auprès des sous-traitants », poursuit le président de la région. 

C’est aussi l’une des raisons de la mise en place d’un tel dispositif. « Cette démarche concerne l’ensemble des acteurs qui participent à l’accroissement du territoire d’industrie. Actuellement nous sommes dans une période de nouveau souffle économique. Je pense que le travail territorial autour notamment de l’innovation doit être l’un des leviers d’une évolution marquante », confie le sous-préfet de Châtellerault, Jocelyn Snoeck. Aujourd’hui, le secteur de l’industrie recrute et 50% des recrutements sont difficiles à pouvoir. Sans doute parce que la formation est l’une des faiblesses du territoire. La région veut y palier. « Elle s’engage sur la possible installation d’une école de formation. L’offre n’est pas suffisante actuellement. Il faut qu’elle évolue et qu’elle se développe : pour cela les collectivités et les entreprises doivent travailler ensemble », souligne Jean-Pierre Abelin. Alain Rousset va même plus loin que le maire de Châtellerault et cible la Recherche et le Développement (R&D). « Les entreprises qu’on a accompagnées en R&D ont doublé leur emploi en 5 ans. L’innovation est un enjeu énorme. Pour cela les entreprises doivent travailler en coopération avec le monde universitaire et qu’il y ait un transfert de connaissance ». 

Sur l’ensemble de la Nouvelle-Aquitaine, ce sont 15 territoires qui sont labellisés « territoires d’industrie » (en France, il y en a 136). Grand Châtellerault a été désigné comme territoire pilote. Dans la région, il y en a deux autres : le Val de Garonne Guyenne Gascogne et Lacq-Pau-Tarbes. Ce dispositif « territoires d’industrie » n’en est qu’à ses débuts. La phase d’ingénierie, avec l’élaboration d’un cahier des charges, va commencer dès le mois de mai pour mettre en route le plus rapidement possible des actions. Car il est clair qu’il s’agit d’un levier pour l’économie et la vie de l’agglomération châtelleraudaise.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3761
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !