Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Grand Pavois : retour sur 40 ans de Nautisme chez Fountaine Pajot

30/09/2017 | La maison Fountaine Pajot présente au salon du Grand Pavois sa dernière création, le Saona 47.

L'entreprise familiale est toujours dirigée par Claire Fountaine (présidente), ici à bord du Saona 47 aux côtés d'Yves Pajot.

Parmi les 800 marques et une centaine de nouveaux modèles de bateaux à découvrir en avant-première au salon du Grand Pavois (jusqu’au 2 octobre inclus), la société Fountaine Pajot présente son dernier né, le Saona 47, un catamaran de luxe qui s’inscrit dans la droite lignée de l’esprit de la maison, entre performances sportives, grand confort et design soigné. Retour sur une société familiale précurseure en bien des points dans le domaine de la navigation.

« On n’est jamais mieux servi que par soi même ». Telle pourrait être la devise de la maison Fountaine-Pajot, ou du moins celle de l’époque de sa fondation en 1976, date à laquelle les deux champions internationaux de régate Jean-François Fountaine et Yves Pajot s’associent. Avec  Daniel Givon comme gestionnaire et Rémi Tristan comme architecte, Fountaine et Pajot se lancent dans la confection de dériveurs, s’adressant comme eux à des sportifs de haut niveau. Les 4 comparses innovent en fabriquant leur 505, 470 et 420 en « sandwich composite » (un assemblage de plusieurs matériaux en mille-feuille, avec un cœur généralement plus léger, qui peut être par exemple en structure nid d’abeille, ndlr), du jamais vu à l’époque. Aujourd’hui encore, les fondateurs aiment à raconter combien personne ne croyait à leur utilisation du polyester en navigation. Leur instinct est pourtant juste : en 1980, leur prototype de Half Tonner IOR devient champion du monde ; l’année suivante, Jean-François Fountaine et ses amis s’embarquent à bord du Charente-Maritime (21 mètres), fraîchement sorti du chantier, pour remporter la course Open La Rochelle-La Nouvelle-Orléans. D’autres victoires suivront.

Puis, en 1983, Fountaine-Pajot se lance dans le catamaran de croisière avec le Louisiane 37. Particularité : l’espace vide entre les deux coques est comblé pour aménager un carré cockpit, une première du genre. Public visé : les amateurs de voile, en loisirs, désirant faire une longue croisière avec un minimum de confort, associé aux performances techniques d’un bateau de course. Ce sera désormais le leitmotiv de la maison. Pour se faire, Foutaine-Pajot s’associe avec des architectes comme Joubert Nivelt ou Jean Berret.

Une innovation permanente

Epaulée d’une cellule de recherche et développement (une trentaine de salariés aujourd’hui), l’entreprise ne cesse d’innover. En 1986, le Casamance 43 présente de nouveaux ailerons fixes et une vaste nacelle lumineuse avec des ouvertures  en liaison direct avec les coques. Les catamarans Fountaine-Pajot surfent sur la vague du succès, et les nouveaux modèles s’enchaînent – huit, entre 1988 et 1995. Foutaine-Pajot se lance alors à l’international. Pour rester dans la course, la société continue d’innover. Elle fait certifier son processus industriel ISO 9002 en 1994, puis adopte la technique d’infusion pour moulage des coques nacelles de ses embarcations en 2002, un procédé moins polluant pour l’environnement que les méthodes d’alors. En 2008, malgré la crise, la société fait un grand bond en avant en faisant son entrée en bourse sur Alternext. La cotation lui permet ainsi de financer son innovation et son industrialisation. « Nous avons surtout ressenti la crise en 2009, donc nous avons fait le choix d’innover et de lancer de nouveaux modèles pour rebondir dès 2010 », explique Erwann de Vuillefroy, responsable des ventes.

Le choix du design

Après le lancement au début des années 2000 d’une version moteur de ses catamarans, la maison développe progressivement  l’aspect luxueux de ses modèles. « On a fait énormément de progrès ces dix dernières années sur le confort et le design, notamment dans le choix des couleurs et des matériaux, ou encore le positionnement des entrées de lumière. Personnellement, j’aime beaucoup la fenêtre permettant de voir la grand voile en étant assis dans le carré cockpit, qui n’existait pas auparavant », atteste l’épouse d’Yves Pajot, venue avec son mari découvrir le Saona 47 au Grand Pavois.

L’entreprise recrute

Aujourd’hui, la maison peut se targuer d’une croissance à deux chiffres (+ 20% ces deux dernières années), avec un chiffre d’affaires de 72 millions d’euros pour l’année 2015-2016. Et ce n’est pas prêt de s’arrêter : le Saona 47 a déjà reçu une petite centaine de commandes, vendus entre la première présentation au salon nautique de Cannes début septembre, et le Grand Pavois. Une pierre à ajouter au palmarès des 3000 bateaux sortis des chantiers Fountaine-Pajot depuis 41 ans. « Nous venons d’embaucher une cinquantaine de personnes dans les 35 corps de métiers, du menuisier au stratificateur, en passant par les magasiniers, et nous nous avons encore des besoins sur certains profils de postes », explique Erwann de Vuillefroy.

 Le Saona 47

Le Saona 47 – fiche technique

Le saona 47 existe en version « propiétaire» avec une suite « parentale » et une version « charter », destiné à la location, avec un aménagement différent des couchettes. Architecte : Berret Racoupeau

Longueur hors tout : 13.94m

Largeur : 7.70m

Déplacement : 13 300.00kg

Hauteur du mât : 21.56m

Grand voile : 75.00m2

Génois : 52.00m2

Motorisation : 2 X 40 CV

Aménagements :

Couchettes : 3 ou 4 de deux places, dont une suite avec salle de bain

Salon terrasse extérieur : 9m2

Bain de soleil avant : 5,5 m2

Réservoir d'eau : 700 L

Réservoir d'essence : 2 x 470 L

Prix de vente : à partir de 478 500

L'interieur du Saona 47, un salon cuisine toute équipée avec des nombreuses fenêtres, permettant une vue à 360° sur l'exterieure

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
48078
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !