13/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES - Dans la 3ème circonscription, David Habib député socialiste sortant critique sur la NUPES, est candidat à sa succession en son nom propre face à un candidat LFI /NUPES. Alain Rousset vient de lui apporter son soutien.

12/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription, Cyril Mouquet , candidat Nouvelle Donne se désiste au profit du candidat investi par la Nupes, l'écologiste Nicolas Thierry, au nom de "l'intérêt général premier avant tout" tweete Cyril Mouquet.

11/05/22 : GIRONDE. La sortante Christelle Dubos (LREM), 46 ans, lâche la 12e circonscription. Elue en 2017, secrétaire d'Etat de 2018 à 2020, elle a créé le service public du versement des pensions alimentaires. Son suppléant, Pascal Lavergne devient candidat.

11/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Le Hendayais Tom Dubois-Robin, 29 ans, portera les couleurs de la NUPES dans la 6e circonscription. Ex gilet jaune, il a aussi interpellé, en tant que riverain, les pouvoirs publics sur le sort des migrants à la frontière basque.

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6e circonscription, le sortant Vincent Bru, majorité présidentielle, se représente. L'ex-maire de Cambo et ex-conseiller départemental est concurrencé par l'adjoint au commerce de Biarritz, Fabrice-Sebastien Bach (LR).

10/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription de Bordeaux, le leader EELV au conseil régional, Nicolas Thierry annonce sa candidature au poste de député face à Catherine Fabre (LREM), élue en 2017 après avoir battu Michèle Delaunay (PS) et Pierre Hurmic(EELV).

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Colette Capdevielle, députée PS de 2012 à 2017, ne se présente pas dans la 5e circonscription, réservée à LFI par l'accord politique NUPES. "Nous entendons le message qui demande à la gauche de se réunir" indique la section du PS.

05/05/22 : LIMOUSIN. Après l’accord entre LFI, PC, EELV et PS, un seul candidat PS pourra se présenter dans l’ancienne région, sur la 2ème circonscription de la Haute-Vienne détenue par le député LREM Pierre Venteau. Six socialistes avaient été élus en 2012.

05/05/22 : HAUTE-VIENNE. Sur la 2ème circonscription, le député LREM Pierre Venteau, qui avait remplacé Jean-Baptiste Djebbari en novembre 2019 nommé secrétaire d'État aux transports, annonce qu’il ne sollicitera pas l’investiture aux élections législatives.

27/04/22 : DORDOGNE- L'épizootie aviaire se poursuit: au 26 avril, 52 foyers sont confirmés, soit 7 foyers de plus en 3 jours. 2 suspicions de foyers sont encore en cours d'analyse. Le dépeuplement préventif des élevages frôle les 500 000 volailles abattues.

26/04/22 : A l'heure de la déclaration fiscale des revenus, l'Ordre des avocats de Bordeaux proposent conseils et assistance gratuite aux contribuables du lundi 2 mai au vendredi 6 mai de 10h à 13h au 05-24-99-39-76.

20/04/22 : Dans le sud de la Haute-Vienne, un second élevage a été touché par l’épizootie d’influenza aviaire sur la commune du Chalard. Les 12.000 canards ont été abattus.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/05/22 | Gironde : des micro-algues face aux champignons de la vigne

    Lire

    Fermental, spécialisée dans la recherche et l'exploitation bio-industrielle des micro-algues, souhaite proposer des solutions durables contribuant à l'élaboration de produits sains, naturels et performants. Pour ce faire, elle pilote le projet de recherche Valbiovi (en partenariat avec Immunrise Biocontrol France, une start-up située à Cestas, et l’Institut de la Vigne et du Vin à Villenave-d’Ornon) qui a pour objectif la production de biomasse d’une micro-algue marine pour lutter contre les champignons de la vigne, tels que le mildiou.

  • 16/05/22 | Dordogne : l'intelligence artificielle au service de la santé les aides à domicile

    Lire

    Pour faire face au déficit de personnel dont souffre le secteur de l'aide à domicile, la société Odyssio, basée à Périgueux, souhaite apporter une solution à la fois globale et personnalisée au problème de troubles musculo-squelettiques rencontrés dans le secteur et contribuer à préserver les ressources humaines. Elle va développer une tenue professionnelle connectée qui mesurera les mouvements effectués, analysera la posture et à terme anticipera les troubles musculo-squelettiques. La Région octroie 100 000 € d'aide à ce projet, au croisement de la silver économie et de l'attractivité des métiers de l'autonomie.

  • 16/05/22 | La filière caprine dévoile son programme 2022

    Lire

    A Mignaloux-Beauvoir, en Vienne, le Bureau Régional Interprofessionnel du Lait de Chèvre porte le programme 2022 du Cluster REXCAP pour les actions de développement de la filière caprine au travers de 12 actions. Parmi elles, l’engagement du Syndicat du Chabichou du Poitou et du Syndicat du Mothais sur feuille dans la démarche AOP laitière durable ou l’accompagnement, le développement de la production fermière régionale par la Fédération régionale caprine ou encore l'expérimentation d'améliorations technico-économiques en élevage pâturant.

  • 13/05/22 | Des travaux pour favoriser l'écoulement du gave d'Ossau

    Lire

    La Communauté de communes de la vallée d'Ossau assure la compétence de Gestion des Milieux Aquatiques et de Prévention des Inondations sur le bassin versant du gave d'Ossau. Le 10 décembre 2021, une crue majeure du gave et de plusieurs affluents ont entraîné l'érosion de berge et l'accumulation de végétation entravant le libre écoulement des eaux. Des travaux vont être menés sur 39 sites pour enlever les embâcles accumulés et rétablir les sections d'écoulement.

  • 13/05/22 | 108 entreprises viticoles à la réouverture du salon Prowein

    Lire

    Après 2 ans d'absence, le salon professionnel viticole ProWein à Düsseldorf revient du 15 au 17 mai. L'objectif pour les 108 entreprises de la région présentes va être de recréer du lien avec les acheteurs internationaux. Pour offrir plus de visibilité aux acheteurs étrangers, l'AANA a créé un annuaire numérique référençant près de 200 vins et spiritueux régionaux. L'annuaire est disponible sur le site Prowein.aana.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Grand Poitiers se mobilise pour un territoire zéro chômeur de longue durée

18/01/2021 | "Territoires zéro chômeur de longue durée", une expérimentation qui a porté ses fruits. Depuis 2016, 10 territoires en France suivent cette démarche. En 2022, ils devraient être 60.

1

Six communes de la communauté urbaine de Grand Poitiers sont candidates au dispositif "Territoires zéro chômeur de longue durée". C’est dans ce cadre qu’un Comité Local pour l’Emploi (CLE) a été créé ce vendredi 15 janvier. Une instance de pilotage pour mener à bien le projet. L’objectif est clair : redonner un emploi aux personnes qui en sont privées. Grand Poitiers a identifié 2 000 personnes au chômage depuis plus d’un an qui pourraient être intéressées par ce projet. Le chemin à parcourir est encore long. Le CLE a plusieurs dossiers à réaliser avant l’envoi de la candidature à l’État d’ici octobre 2021. L’objectif est d’ouvrir l’entreprise à but d’emploi dans un an. La concrétisation de ce dispositif.

Ce vendredi 15 janvier, le comité local pour l’emploi (CLE) de Grand Poitiers a été créé. Il s’agit d’une instance intercommunale de gouvernance pour adhérer ensuite au projet territoire zéro chômeur de longue durée. Une expérimentation à laquelle la communauté urbaine de Grand Poitiers se prépare depuis quelques temps déjà et compte candidater - la candidature devrait être transmise à l’État en octobre prochain. 

« CLE est un organe créé par la loi qui pilote le projet. Il doit être présidé par un élu de la collectivité qui le porte », explique Vincent Divoux, directeur des centres socio-culturels des Trois-Cités, un quartier de Poitiers. Michel François, vice-président de Grand Poitiers en charge du développement économique, a été désigné. « L’expérimentation territoire zéro chômeur de longue durée est une démarche innovante. Une démarche du faire avec. Aujourd’hui, on a posé la première pierre officielle de ce dispositif. Il reste encore à faire ». Ce CLE va devoir définir le programme d’actions, choisir les activités, définir l’éligibilité des personnes, organiser l’information et la mobilisation, puis enfin créer l’entreprise à but d’emploi (EBE). La pierre angulaire de l’expérimentation, puisque les personnes privées d’emplois en seront salariés. 

Cette idée d’adhérer à l’expérimentation territoire zéro chômeur de longue durée remonte déjà à 2017. Elle a émergé dans la tête de six structures locales, à l’instar des expérimentations de "Territoires zéro chômeur de longue durée" qui ont vu le jour en France, notamment à Mauléon dans le nord des Deux-Sèvres. Une réflexion qui s’est finalement prolongée à l’échelle de la communauté urbaine deux ans plus tard avec le vote d’une résolution par Grand Poitiers en septembre 2019 pour devenir territoire volontaire. « Ce projet a une nature importante, fondamentale, fédératrice », confie Florence Jardin, présidente de Grand Poitiers.

Une vision simple…

En quelques mots, « Territoires zéro chômeur de longue durée » est une association. Son but est de démontrer qu’il est possible de proposer à tout chômeur de longue durée qui le souhaite un emploi à durée indéterminée. Le tout en développant des activités utiles qui répondent aux besoins du territoire. Les principes souvent mis en avant par l’association sont simples. Ils partent des constats que personne n’est inemployable, que ce n’est pas le travail qui manque, que ce n’est pas l’argent qui manque.  « Je résumerai notre action avec cette expression : l’activation des dépenses passives » commente Patrick Valentin, vice-président de « Territoires zéro chômeur de longue durée  ». Les personnes privées d’emploi veulent travailler. On doit leur proposer un travail qui leur conviendrait plutôt que proposer une allocation. Une vision simple mais qui fait l’unanimité. »

Florence Jardin et Michel François lors de la création du comité local pour l'emploi dans le cadre du dispositif

Effectivement, elle fait l’unanimité. Et même consensus. Puisque les collectivités soutiennent ce dispositif en proposant une allocation. «  Les enjeux sont importants. Pour les personnes privées d’emploi », renchérit Michel François. Dans l’aventure, Grand Poitiers dispose du soutien de l’État, de la région Nouvelle-Aquitaine, du département de la Vienne. « Il y a un véritable consensus qui s’est créé autour du territoire zéro chômeur. Beaucoup de collectivités ont adhéré au projet : la Région, le Département, l’État mais aussi le monde associatif, qui est à l’origine de ce projet, le monde économique… » confirme, Vincent Divoux le directeur du centre social des trois cités, quartier de Poitiers.

Pour ce projet de territoire zéro chômeur de longue durée, six communes de Grand Poitiers se sont engagées dans la démarche. Il s’agit de Buxerolles, Dissay, Jaunay-Marigny, Migné-Auxances, Saint-Sauvant et Poitiers avec les quartiers des Trois-Quartiers, de Bel-Air, des Trois-Cités et de Bellejouanne. Sur ce territoire zéro chômeur, 1940 chômeurs de longue durée (plus d’un an) ont été identifiés. Ils sont même 1271 à être privés d’emploi depuis plus de 2 ans. « Nous allons entreprendre des opérations de porte à porte pour expliquer ce projet aux personnes que nous n’aurions pas forcément identifiées », précise Florence Jardin. Mais loin de là l’idée de forcer les personnes privées d’emploi, cela ne respecterait pas le principe même de ce dispositif qui se base sur du volontariat. 

Une soixantaine de personnes a participé aux réunions et opérations qui visaient à faire connaître le dispositif

Volontaires et impliqués

Le volontariat se traduit d’ailleurs par l’implication de ces personnes privées d’emploi. Une quinzaine se mobilise régulièrement, parfois même plusieurs fois par semaine, pour se réunir mais aussi mener des actions afin de faire connaître la démarche de « territoires zéro chômeur longue durée ». Stéphane, habitant de Bellejouanne, est l’un d’entre eux. Cela fait plus d’un an maintenant qu’il est au chômage. « Je préfère dire que nous sommes des personnes privées d’emploi plutôt que chômeurs. C’est un peu trop sectaire, corrige-t-il. Je suis actif dans ce collectif depuis quasiment un an. Je veux voir aboutir ce projet. Ce n’est pas seulement du bénévolat pour nous, c’est une chose importante qui nous permet de sortir de chez nous, de prendre confiance. Nous sommes mobilisés à 100% dans ce projet. » On ne lui enlèvera pas effectivement son engagement et son enthousiasme qu’il partage avec Emmanuelle, habitante de Bel-Air, qui est en recherche d’emploi depuis 2017. « Au total, ce sont même une soixantaine de personnes qui ont participé aux actions et aux réunions », précise Dalida Khachan, chargée de projets à Grand Poitiers pour le dispositif Territoires zéro chômeur de longue durée. Mais certaines se sont impatientées car la loi a mis un peu de temps à être votée. 

Une loi longtemps attendue

Effectivement la loi pour l'extension de l’expérimentation territoires zéro chômeur de longue durée a été adoptée le 30 novembre 2020 par les députés. Elle prévoit d’élargir le dispositif à 60 territoires, 50 de plus que lors de la première expérimentation (qui remonte à 2016). Cette nouvelle loi a fait l’unanimité (79 votants, 79 votes pour). Un moment particulier pour Françoise Ballet-Blu. C’était le premier vote de la députée LREM de la 1re circonscription de la Vienne qui a remplacé Jacques Savatier. « Cette loi s’inscrit pour l’emploi et ça me tient particulièrement à coeur ». Sacha Houlié, député de la 2e circonscription de la Vienne, renchérit : « il y a une mobilisation générale pour l’emploi. Je suis ravi que Grand Poitiers soit éligible ». 

Car tout n’est pas encore joué. En France, il y a plus de 120 territoires candidats au dispositif. En Nouvelle-Aquitaine, une quinzaine est identifiée. D’ailleurs dans le département de la Vienne, la communauté d’agglomération de Châtellerault est également candidate. « Nous travaillons main dans la main avec Châtellerault. On avance ensemble en espérant », confirme Dalida Khachan chargée du projet. « Nous sommes loin d’être en concurrence. La dynamique est globale. Je pense qu’on a tous à y gagner et des liens sont possibles entre nous », poursuit Florence Jardin. 

Créer 300 emplois en six ans

Grand Poitiers s’est d’ores et déjà fixée des objectifs. Créer 300 emplois d’ici six ans. « On devrait créer une quinzaine d’emplois tous les trimestres pour atteindre cet objectif là », indique Vincent Divoux. Des filières d’activité ont été identifiées pour répondre à la fois aux besoins des territoires et permettre un retour à l’emploi : économie circulaire, travaux extérieurs, services aux habitants, transport de proximité, ateliers collectifs, activités diverses. Ces futurs employés seront en contrats à durée indéterminée avec l’entreprise à but d’emploi, c’est le principe même de ce dispositif.« Finalement une personne de retour vers l’emploi coûte moins cher qu’une personne qui touche les allocations », tient à préciser Patrick Valentin. Une logique indéniable. Ce dispositif devrait coûter 18 000 euros par an et par emploi, pour un plein temps. 

Il ne manque plus à Grand Poitiers que d’être retenue par l’État dans le cadre de ce dispositif. Ce qui est encourageant, c’est que la communauté urbaine et ses partenaires sont plutôt bien avancés sur ce projet. Maintenant que le comité local pour l’emploi est créé, il va s’appuyer sur un calendrier prévisionnel : choix des activités retenues, création de l’entreprise à but d’emploi, choix de la structure juridique, validation du budget prévisionnel, envoi de la candidature. Il va falloir être patient et attendre l’automne 2021 pour savoir si Grand Poitiers est retenu en tant que territoire zéro chômeur longue durée. Confiant, Michel François a donné rendez-vous dans un an, en janvier 2022, pour l’ouverture de l’entreprise à but d’emploi.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Jordan Bonneau - Grand Poitiers

Partager sur Facebook
Vu par vous
10427
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
Visite de la Halle technologique de l'IUT Pays de l'Adour à l'occasion de son inauguration Economie | 06/05/2022

Très haut débit : Une nouvelle pépite technologique à l'IUT de Mont-de-Marsan

Danielle Sancier, déléguée régionale Apec Nouvelle-Aquitaine. Economie | 06/05/2022

Recrutement des cadres: entre sortie de crise et impacts de la guerre en Ukraine

Gaetan Longeon forme Amandine dans le cadre de Ma Cycloentreprise. Economie | 22/04/2022

Ma Cycloentreprise : En selle pour enrayer la pollution

Ces objets sont réalisés à partir de bois de récupération. Economie | 13/04/2022

Les Amis de la Dronne réinsèrent des publics éloignés de l’emploi en recyclant des bois de récupération

Image d'illustration - Rail voie ferrée - jonction Economie | 12/04/2022

Le pari de la ligne Bordeaux-Lyon se complique pour Railcoop

Florent Mouriéras (à gauche) directeur de Catalent Biologics a fait découvrir les nouvelles installations à Françoise Jeanson, vice-présidente de la Région. Economie | 11/04/2022

Limoges : Catalent Biologics inaugure sa nouvelle unité de production avec le soutien de la Région

L'entrepreneur québécois d'Optima Aéro, Toby Gauld et la directrice générale en France, Céline Marchal, s'installent au Pays basque pour recycler des pièces d'hélicoptères Economie | 06/04/2022

Le reconditionnement des pièces d'hélicoptères se pose au Pays basque

Le Multiple accueille quatre acteurs de l'économie sociale et solidaire à Périgueux, soit 7 salariés Economie | 04/04/2022

A Périgueux, le Multiple au service de l'économie sociale et solidaire

Colette Langlade, conseillère régionale de Nouvelle-Aquitaine et Mali Maciag créatrice de la marque ''Cousu français'' à Pau Economie | 04/04/2022

Entreprises : Une Quinzaine de la création cousue main pour les porteurs de projet

Ils étaient près de 200 en début de semaine à l'hippodrome de Pau, pour participer au lancement du cluster Pyrénées Hydrogène. Economie | 30/03/2022

Neutralité carbone et autonomie énergétique : Béarn et Bigorre font le pari de l'hydrogène

le poulailler une Economie | 30/03/2022

Le Poulailler, nouveau tiers-lieu médocain et extension de la Cocotte minute a ouvert à Lesparre

Pendant trois jours, Nontron renoue avec des échanges autour des métiers d'art, du 1au 3 avril Economie | 29/03/2022

Les Métiers d'arts invitent à la découverte des gestes et des matières à Nontron (24)

Les ports de La Rochelle et de Brest utilisent le Geneseas et douze de plus seront en service cette année Economie | 23/03/2022

Haute-Vienne : Geneseas le premier robot solaire et connecté qui dépollue les ports

Les métiers de l'embouteillage font partie des métiers à découvrir dans le cadre de La Quinzaine des métiers de la vigne et du vin du 21 mars au 1er avril 2022 Economie | 21/03/2022

En Gironde, la filière viti-vinicole recrute

Les sept heureux patrons des startups lauréates de l’incubateur TiPi 535 Economie | 21/03/2022

TiPi 535, l’incubateur au plus près des start-ups du tourisme