Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

13/07/20 : Ce vendredi, la Gironde a été placée en "vulnérabilité modérée" face à la pandémie de coronavirus par Santé Publique France. Depuis début juillet, sept nouveaux "clusters" ont été identifiés en Nouvelle-Aquitaine, dont trois en Gironde.

10/07/20 : Philippe Monguillot, le chauffeur de Chronoplus sauvagement agressé dimanche s'en est allé en milieu d'après-midi pour son dernier voyage, entouré de sa famille. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin devrait se rendre à Bayonne ce samedi.

10/07/20 : Les inscriptions aux transports scolaires en Nouvelle-Aquitaine sont ouvertes. N'attendez pas car jusqu'au 20 juillet, les frais de dossier sont offerts. Passée cette date, 15 euros de frais de dossier sont facturés.

10/07/20 : Philippe Buisson, maire de Libourne, a été réélu ce 10 juillet président de la Communauté d'agglomération du Libournais, la CALI, par 71 voix sur 74 votants.

10/07/20 : Florence Jardin, maire de Migné-Auxances (86), vient d’être élue présidente de Grand Poitiers. Elle succède à Alain Claeys à cette fonction. Elle arrive en tête avec 48 voix, devant Claude Eidelstein (26), Jean-Louis Ledeux (8) et 4 bulletins blancs.

09/07/20 : L'inauguration de la Flow vélo, itinéraire cyclable de 294 kilomètres entre Thiviers en Dordogne et L'île d'Aix en Charente- Maritime a eu lieu ce jeudi après midi à Salignac sur-Charente, au Pont du Né, kilomètre zéro de la Charente Maritime.

09/07/20 : Xavier Bonnefont, maire LR d'Angoulême, devient président de l'agglomération de Grand Angoulême en étant élu à la majorité absolue dès le premier tour. Il détrône le socialiste Jean-François Dauré de sept voix.

08/07/20 : Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil Départemental de Gironde, a été élu ce 8 juillet, à l’unanimité de ses membres, Président du groupe des présidentes et présidents de gauche de l’Assemblée des Départements de France.

08/07/20 : Guillaume Guérin (Les Républicains) est élu président de la communauté urbaine de Limoges avec 47 voix face au socialiste Gaston Chassain.

08/07/20 : Le nouveau ministre délégué chargé des transports Jean-Baptiste Djebarri s'est rendu ce soir à la société Chronoplus de Bayonne où était employé le chauffeur Philippe Monguillot. Deux des agresseurs sont poursuivis pour tentative d'homicide volontaire.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 14/07/20 | Mont-de-Marsan : Ouverture du Campus connecté en septembre

    Lire

    Mont-de-Marsan Agglomération vient d'être retenue par le Ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation parmi les 25 nouveaux projets labellisés "Campus connecté" (le premier en Nouvelle-Aquitaine) pour permettre le développement d'une nouvelle offre d'enseignement supérieur sur son bassin de vie. Dès septembre 2020, 15 étudiants pourront accéder à une formation universitaire depuis un espace collaboratif qui leur sera dédié au sein de l'Inspé à Mont-de-Marsan, doublé d'un accompagnement par un tuteur. Infos: www.montdemarsan-agglo.fr

  • 14/07/20 | Les Jeunes Agriculteurs de la Vienne se lancent dans un concours photo

    Lire

    Les Jeunes Agriculteurs de la Vienne se challengent dans un concours photo dédié aux moissons de l’année 2020. À travers cette initiative, les jeunes agriculteurs souhaitent redynamiser cette saison 2020, selon eux, assez moyenne et pourrait mettre en péril des exploitations « déjà bancales ». Plusieurs lots seront distribués aux gagnants dont un week-end de remplacement offert, financé par JA86.

  • 13/07/20 | La Rochelle: prise d'armes et spectacle pyrotechnique virtuel

    Lire

    A la Rochelle la traditionnelle cérémonie militaire aura lieu Parc Franck-Delmas ce 14 juillet à 11h. Pour des raisons de précautions sanitaires il n’y aura pas de spectacle pyrotechnique lancé en ville. En guise de compensation, les artificiers Lacroix-Ruggieri ont proposé gracieusement un spectacle pyrotechnique virtuel sur-mesure sur le thème des monuments Rochelais qui sera retransmis à 22h30 sur le site de la Ville de La Rochelle www.larochelle.fr, relayé sur Facebook La Rochelle Ensemble, visible plusieurs jours, ainsi que sur les écrans des Francofolies Square Bobinec après les concerts.

  • 13/07/20 | Guéret ouvre un ludo-drive

    Lire

    Un système de prêt de jeu à la semaine vient d’être mis en place par la ludothèque de Guéret. Pour passer commande, il suffit de se rendre sur le site de la Ville et de les appeler pour réserver. Le retrait et le paiement (1,60 € par jeu) se font à l’Espace Fayolle du lundi au vendredi de 9h à 15h. Il faut penser à amener son propre sac !

  • 13/07/20 | Charentes : une journée technique viticole sur le gel et la grêle

    Lire

    La lutte contre le gel et la grêle sera le thème de la journée technique viticole organisée mercredi 22 juillet à 13h30 à la salle des fêtes de Chadenac, par la Chambre d'agriculture dans le cadre d'Innov'action et du plan Ecophyto. Au programme : conférences, témoignages et visite d'essais. Contacts: Laetitia CAILLAUD, conseillère en viticulture et ingénieure réseau DEPHY ECOPHYTO à Saintes : 05 46 50 45 00. Sandrine LUCAS, conseillère, œnologue, à St-Jean-d’Angély: 05 46 50 45 00.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Grande Région : La silver économie, véritable enjeu démographique en Limousin

01/03/2015 | Le pôle domotique de Guéret est l'un des leaders en matière de "silver économie" et de formation à ce qui reste pour la Creuse et le Limousin un enjeu sociétal

Le pôle domotique de Guéret a été fondé par la Communauté d'Agglomération du grand Guéret

C'est un fait avéré : la France vieillit. Il pourrait y avoir 20 millions de personnes de plus de 60 ans en 2020, soit près d'un tiers de la population française. On estime qu'à cette date, la silver économie pourrait peser 130 milliards d'euros. En Limousin, les "seniors" occupent un emploi sur quatre. En plus d'être un enjeu économique, le "business du senior" est y est un enjeu démographique. Legrand, entreprise spécialisée dans la fabrication de systèmes électriques qui siège à Limoges et le Pôle Domotique de Guéret ont chacun leur vision de la filière mais gardent des intérêts communs.

Selon des données d'Eurostat, la chute à domicile représente 85% des accidents des plus de 65 ans, entraînant la dépendance. Elle est à l'origine d'environ 10 000 décès par an. A Limoges, Legrand, spécialiste des systèmes d'installation électrique, est l'un des plus gros acteurs économiques implantés dans la région Limousin. En 2013, la firme en rouge et noir a fait partie des principaux signataires du fameux "contrat de filière" signé et initié par Michèle Delaunay, alors Ministre déléguée aux personnes âgées et à l'autonomie. L'enjeu était de taille pour la région, qui compte dans ses rangs les départements de la Creuse et de la Corrèze, parmi les plus âgés de France (les plus de 60 ans y dépassaient déjà les 30% au début des années 2000, et le phénomène a tendance à augmenter en raison d'un solde naturel très négatif). 

Olivier Vallée, responsable du marché résidentiel chez Legrand, affirme que "l'entreprise a démarré ses premiers travaux de mise en place des technologies en 2005. Tout est parti de la volonté des élus creusois, qui voulaient tester des technologies nouvelles adaptées aux changements de la société et que l'on pourrait produire à grande échelle. L'initiative s'est étendue ensuite dans d'autres départements de la région. On sait que la demande est potentiellement forte, les seniors représentant plus de 50% de la consommation globale en 2015 en France". Legrand est ainsi l'un des tous premiers partenaires d'Autonom'lab, sorte de mini-comité de filière régional. Tous ces acteurs initient des projets collaboratifs, reçoivent des délégations d'autre régions (dont l'Aquitaine) pour échanger leurs expériences. Le Limousin tente de maintenir son avance dans le pôle médico-social. 

Des obstacles importantsMais, selon le porte parole de Legrand, la silver économie limousine est face à des obstacles de taille. D'abord, ce fameux contrat de filière signé en 2013, n'a pas vraiment été suivi d'un démarrage économique concret. "Depuis cette signature, il ne s'est pas passé grand-chose. On était tous intéressés, mais on avait avant tout un rôle opérationnel", confie Olivier Vallée. "On a perdu ce dynamisme collectif, mais le comité ne demande qu'à être réveillé. Ce qu'il nous faut, c'est un projet de loi, des textes de financement, en gros un nouvel engagement politique clair, qui puisse donner l'impulsion pour financer de nouveaux services. Suite au départ de Michèle Delaunay, la filière n'a pas vraiment pris le temps de se former. On dépense aujourd'hui beaucoup d'argent dans la prévention des accidents de la route qui représentent 3400 décès par an, quand 10 000 seniors décèdent à leur domicile à la suite d'une mauvaise chute, soit trois fois plus. Il n'y a pas, voire peu, de sensibilisation à ce phénomène, pas de prévention. Cette prise de conscience, pour l'instant, personne ne l'a". 

Deuxième problème : la majorité des entreprises du secteur sont des PME. "On est un peu les seuls, avec Orange, à être des grosses entreprises. Les PME sont plus réactives, elles sont capables de sortir une innovation plus vite mais elles prennent aussi plus de risques. Leur problème, c'est qu'elles sont souvent incapables de trouver un marché, elles restent isolées sur leur secteur géographique." Le financement est aussi l'une des questions majeures avancées par le porte parole : "Il faut créer des juristes, une structuration, et tout ça, ça demande de l'argent. On ne peut pas décemment demander aux acteurs économiques d'être en ordre de marche, et aux entreprises d'aller plus vite que les élus. La plupart des offres qu'on propose aujourd'hui ne sont pas spécifiques, nous n'avons que peu de produits vraiment ciblés. Concernant le maintien à domicile, la plupart de nos produits sont déjà dans le catalogue depuis 10 ans. Il y a 32 millions de logements en France, on ne va pas en détruire 10 millions pour en reconstruire 10 autres millions "adaptés". Quand on sait que 64% de la silver économie en France est consacrée au domaine de la santé, on voit qu'il y a un fort enjeu d'adaptation de l'offre. Pas sûr que toutes les entreprises en soient conscientes". 

Guéret, un pôle domotique ambitieuxLa domotique en Limousin, ça fait pourtant longtemps qu'on en parle. Déjà, en 1992, la création d'un BTS "domotique" au lycée Jean Favart, à Guéret, formait les étudiants à l'aide au "maintien à domicile des personnes dépendantes". La Creuse, territoire le plus vieux d'Europe, avait surtout un enjeu financier dans le traitement de ce problème : quand un "senior" coûte 65 euros par jour en établissement, il n'en coûte que 3 s'il continue à habiter chez lui. Encore faut-il qu'il puisse y rester. C'est là qu'intervient l'initiative du Conseil général de la Creuse de proposer un "pack domotique". Proposé au tarif de 38 euros par mois, il comprend notamment un service de téléassistance, un parcours lumineux avec éclairages automatisés et détecteurs de mouvements, de fumée, de gaz et de température. Depuis sa création, environ 1 000 personnes âgées en ont été bénéficiaires, et elles auraient gagné 2,5 ans d'espérance de vie à domicile avec l'installation de ces outils de base. Plus que ces chiffre, ce fameux "pack standard" a généré des vocations : une quarantaine d'électriciens ont été formés à son installation, pour correspondre à une demande très spécifique. 

L'un des représentants les plus emblématiques de cette innovation se trouve à Guéret, c'est le "Pôle Domotique Odyssée 2023". Comme l'explique Stéphane Saint-Amand,directeur du Centre de ressource domotique et santé de Guéret, l'idée de ce centre de ressources est née par une volonté de rassemblement. "On voulait créer un pôle d'excellence rural en matière de domotique, avec un lieu ressource. Odyssée a donc vu le jour en 2010, et avec lui une formation universitaire importante, avec notamment la création d'une licence professionnelle. Le centre est donc aussi un accueil de formations, qui délivre des diplômes universitaires, et un véritable vivier de projets et de nouveaux talents. Le 19 février dernier, les étudiants de la Licence professionnelle "Domotique et économie des personnes" de l'Université de Limoges ont présenté, en présence d'acteurs du secteur, leurs projets tuteurés. Parmi eux, des idées originales comme des "usages de robots humanoïdes pour l'accompagnement des personnes" ou encore des "ampoules connectées pour l'assistance des personnes en perte d'autonomie". Malgré les apparences, la domotique n'a pas uniquement vocation à créer de l'innovation et de la technologie qui fait bien souvent figure de gadget pour les seniors : le pôle de Guéret s'attache aussi à développer l'aspect relationnel. "On essaye de respecter les 3 règles fondamentales : il ne faut pas que la domotique soit intrusive, qu'elle soit facile et intuitive pour l'utilisateur et qu'elle puisse se démocratiser à grande échelle", confie Stéphane Saint-Amand. 

Les projets se multiplient pourtant entre les murs du centre : un processus pour développer la télédent venu d'Allemagne, des clusters, un incubateur d'entreprises, une collaboration avec des médecins du sport, des tablettes pour les personnes atteintes de la maladie d'alzheimer... Les initiatives sont très nombreuses au milieu d'une économie protéiforme qui a tendance à s'étaler à bien d'autres secteurs, comme l'agro-alimentaire, qui a su faire fructifier depuis une dizaine d'années une véritable stratégie marketing nationale pour cibler des publics plus âgés, comme chez Danone ou Nestlé... Certaines marques, comme Audika, Vacances Bleues, Ti Hameau (centre de rééducation fonctionnel pour les personnes qui doivent rester hospitalisées, ce qui leur évite de rester trop longtemps dans les hôpitaux), n'ont pas attendu la création du contrat de filière pour comprendre l'importance de la part de marché potentielle à prendre. Selon des chiffres du Crédoc dans le cadre d'une enquête sur le budget des familles, le créneau des 50 ans et plus représente le niveau de vie le plus élevé, et possède le patrimoine le plus important (en moyenne plus de 300 000 euros pour les 60-70 ans). Reste maintenant à savoir si tous ces acteurs limousins comptent vraiment redynamiser une filière au fort potentiel mais à la structuration en perte de vitesse. La future grande région, initiée dès le 1er janvier 2016, pourrait les y aider et suscite déjà de grands espoirs. 

A grande région, grandes initiatives ?"Des projets continuent à se développer, même si ça marque vraiment le pas depuis le contrat de filière, la Ministre a su créer une dynamique, c'est aux acteurs locaux de la perpétuer", confie le directeur du centre de Guéret. "Pour la Creuse, c'est une exigeance territoriale, on est obligés de se mettre au diapason. Les territoires qui s'en sont emparé continuent, les autres vont s'y mettre. Nos avancées sur la domotique sont un atout indéniable que la grande région nous permettra sans doute de faire valoir. A côté de Bordeaux, il faut admettre que la Creuse ne pèse pas lourd, ce sera donc forcément valorisant pour nous, territoires ruraux qui avons de vrais besoins. Le nouveau territoire devra prendre en compte nos spécificités".

Même son de cloche chez Legrand : "La grande région pemettra certainement d'ouvrir des marchés aux entreprises locales en dehors de leurs frontières. Même si la plus grande partie des emplois ne sont pas délocalisables, l'une des raisons pour lesquelles le marché hésite, nous sommes prêts à collaborer avec l'Aquitaine pour qu'il puisse réellement se développer". La domotique reste dans toutes les têtes pour faire émerger les solutions. La 5ème édition des "Journées nationales de la domotique", qui se sont tenues à Guéret en novembre dernier, sont là pour le prouver.  Et tous les secteurs seraient impactés si la filière n'arrivait pas à percer : on estime à 3% la baisse du marché automobile en raison du vieillissement démographique en Europe. Nul doute qu'il y a une place à se faire dans ce créneau : selon une récente étude de "Senior Strategic", 84% des 55 ans et plus déclaraient vouloir rester à leur domicile même s'ils ont besoin d'assistance. Reste aux acteurs publics la responsabilité de se réemparer du sujet et de réellement fédérer cette filière aux 300 000 emplois potentiels. 

Logo Région Aquitaine
 
En partenariat avec le
 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Elections régionales - 2015Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
27435
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
Passeport Rive Droite Economie | 13/07/2020

Gironde : quand l'oenotourisme crée ses passeports

Emmanuel Bassot, secrétaire général de l’UMIH Haute-Vienne Economie | 09/07/2020

Limousin : plus de 150 offres d’apprentissage dans l’hôtellerie restauration

Régis Braun, le directeur délégué de Fybots, a présenté le robot au préfet Economie | 02/07/2020

A Brantôme, Fybots fabrique le premier robot autonome de désinfection par voie aérienne

Foie gras entier Economie | 26/06/2020

Le groupe alimentaire MVVH annonce un plan de restructuration et des licenciements

Domofrance Economie | 24/06/2020

Nouvelle-Aquitaine : Domofrance poursuit sa conquête régionale

Jérôme Verschave Economie | 22/06/2020

Aéronautique et apprentissage : pour Jérôme Verschave, directeur d'Aérocampus, "la vague va passer"

ATIS Economie | 19/06/2020

ATIS : une association qui cultive les idées d’innovation sociale

Lancement de la campagne de financement participatif à la Maire de Billères qui compte parmi les partenaires et soutiens de l'association ''De main en main'' Economie | 19/06/2020

Grippée par le Covid, la monnaie locale béarnaise vise plus que jamais le "monde d'après"

Les présidents du Département de la Haute-Vienne et de la CCI Economie | 18/06/2020

La Haute-Vienne veut attirer des citadins en manque de campagne

Alain Rousset et Frédéric Dittmar (à droite) lors de la visite de l’usine Arts Energy à Nersac (16) Economie | 17/06/2020

Technologie : Alain Rousset lance la charge contre la Chine

Xavier Fortinon, Président du Département des Landes et Sandy Causse, directrice du CDT 40 Economie | 16/06/2020

Landes : 3000 bons vacances "pour sauvegarder la saison touristique"

Timothée Duverger Economie | 15/06/2020

Que se cache t-il vraiment derrière le sigle ESS aujourd'hui ?

Florence Parly Ministre des Armées en visite à Safran Helicopter Engines (Bordes - 64) le 11 juin 2020 Economie | 12/06/2020

40 moteurs d'hélicoptères commandés à Safran Helicopter Engines pour soutenir la filière

Les membres fondateurs de Tousbassin.fr Economie | 11/06/2020

Tousbassin.fr, le projet solidaire du bassin d'Arcachon ne s'arrêtera pas avec le déconfinement

Rue commerçante de la vieille ville, Angoulême, Charente Economie | 11/06/2020

Entreprises : Grand Angoulême poursuit le déploiement de son plan de soutien