Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

20/05/18 : Demain dimanche, de 10 h à 17 h se tiendra la deuxième édition du marché de producteurs fermiers du Pays basque IDOKI à Ustaritz. Outre la production de produits locaux, le matin, sera organisé le concours culinaire "Défi Crêpes"

16/05/18 : Amateurs de musique, rendez-vous ce week-end la 4ème édition du festival ODP de Talence. Coeur De Pirate, Les Négresses Vertes ou Alt-J en seront les principales têtes d'affiche. Ils chanteront au profit des "Orphelins des Sapeurs-Pompiers de France".

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

15/05/18 : Ils l'avaient annoncé, ils l'ont fait: 300 cheminots CGT de la SNCF de Bayonne et d'Hendaye se sont invités ce matin devant la résidence secondaire du PDG de la SNCF, Guillaume Pepy, située au dessus de la falaise de la Côte des Basques à Biarritz.

12/05/18 : La 35e édition de Herri Urrats, le jour de fête des ikastola du Pays basque a lieu ce dimanche autour du lac de Saint-Pée-sur-Nivelle. Cette année, elle visera à récolter des fonds pour les travaux d'agrandissement du collège de Larceveau

08/05/18 : Le 35ème chapitre de la Confrérie du Chipiron de Bidart aura lieu dimanche 13 mai au Kirolak avec la participation d’une soixantaine de confréries. Après un défilé vers la Chapelle de la Madeleine, la Confrérie intronisera plusieurs personnalités.

03/05/18 : Deezer, leader du streaming musical en France, vient d’annoncer sa décision d’ouvrir un nouveau site dans la métropole bordelaise. "Une nouvelle reconnaissance de notre attractivité" soulignent satisfaits Alain Juppé et Virginie Calmels.

24/04/18 : Charente-Maritime : pendant la semaine de vacances du 16 au 22 avril, 14 accidents sont à déplorer sur les routes du département, au cours desquels 2 personnes ont perdu la vie, et 19 ont été blessées.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

  • 21/05/18 | BHNS Bordeaux/Saint-Aubin : le Conseil d'État tranche

    Lire

    Le Conseil d'État a tranché et confirmé la décision de suspension de la déclaration d'utilité publique du futur BHNS Bordeaux/Saint-Aubin, en rejet du pourvoi en cassation de la métropole en octobre dernier. Le principal motif de rejet ? "Un vice de forme relatif au contenu de la notice explicative présentant le projet de lors de l’enquête publique", notamment concernant l'absence de justification dans le choix du tracé. Déjà repoussés à cet été, le début des travaux pour le futur BHNS pourraient être repoussés de plusieurs mois.

  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

  • 16/05/18 | La biodiversité en 24h Chrono au Teich

    Lire

    Les amoureux de la nature sont convoqués les 25 et 26 mai prochain au Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne du Teich pour les 24h de la biodiversité. Gratuit et ouvert à tous, cet évènement propose de nombreuses occasion de découvrir les enjeux autour de la préservation des espèces locales. Ciné-débat, spectacles vivants, expositions ou (plus original) inventaire d'espèces et sorties de terrain auront pour principales stars chauves-souris, oiseaux, reptiles ou escargots pour des temps forts organisés en partenariat avec des professionnels et des associations du territoire. N'oubliez pas les chaussures de randonnée !

  • 16/05/18 | La Gironde poursuit ses conseils de territoire

    Lire

    Le département de la Gironde poursuit ses travaux autour des "conseils de territoire". Autour de ces réunions, organisées deux fois par an, l'ensemble des acteurs locaux (collectivités, associations, entrepreneurs...), la Gironde tente de faire avancer ses pactes territoriaux, mis en place en 2017. Entre mai et juin 2018, neuf conseils de territoire se déclineront sur tout le département comme le 17 mai à Talais (Médoc), le 5 juin à Sainte-Foy-La-Grande (Libournais), le 18 juin à Lanton (Bassin d'Arcachon) ou encore le 19 juin à Bordeaux.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Grande Région - Solange Ménival, vice présidente de la région Aquitaine: "La silver économie fait émerger de l'innovation"

04/03/2015 | Vice-Présidente en charge de la santé et des formations sanitaires et sociales au Conseil régional, Solange Ménival nous parle de la silver économie en Aquitaine

Solange Ménival

En 2050, selon de récents chiffres de l'INSEE, près d'un habitant sur trois aura plus de 60 ans. La silver economie, qui vient en aide aux seniors, représentait un marché de 92 milliards d'euros en France en 2013 et pourrait permettre la création de 300 000 nouveaux emplois d'ici 2020. Au delà de ces promesses, celles de la future grande région pourraient apporter un nouveau souffle à cette économie parallèle. Le 17 février 2014, l'Aquitaine est devenue une "silver région". Solange Ménival, Vice présidente en charge de la santé au Conseil régional, nous explique l'importance de ce statut.

@qui : Comment est véritablement née la "filière" de la silver économie en Aquitaine ?
Solange Ménival
: En novembre 2013, Michèle Delaunay (alors Ministre déléguée aux personnes âgées et à l'autonomie) et Arnaud Montebourg (ancien Ministre du redressement productif) ont lancé le fameux "contrat de filière". La première région à ouvrir une filière "silver" a été la Basse Normandie en janvier 2014. Elle a été signée en Aquitaine le 17 février dernier. Notre objectif, c'était évidemment d'accompagner l'émergence de cette économie. La filière en elle même est proche de la santé et du bien-être, d'où ont découlé différents volets. D'abord, nous avons crée avec l'ADI (l'agence Aquitaine Developpement Innovation) le "cluster" TIC SANTE (regroupement d'entreprises), qui faisait le focus sur des services pour les personnages âgées. Au total, ce sont six filières qui ont vu le jour en Aquitaine, dans le but de faire émerger des innovations. On avait besoin de travailler par secteurs, afin de ne pas mélanger de thermal et l'habitat, la "silver économie" étant un secteur extrèmement vaste. 

@qui : Quels sont les pôles importants définis en Aquitaine ?
Solange Ménival : Le premier, c'est la santé et le médico-social, qui est un secteur vecteur d'innovations technologiques et industrielles (télésurveillance, rééducation cognitive, suivi et prévention des troubles de l'équilibre, vêtements chauffants... les acteurs aquitains ont proposé différentes pistes à explorer lors de l'inauguration de la filière régionale). Suivent l'autonomie et le mantien à domicile, qui élabore de nouveaux concepts et outils, l'habitat et l'urbanisme (construire les nouveaux logements avec des normes adaptées aux seniors, essentiellement), le transport et la mobilité adaptée qui passe aussi par le design, les loisirs et le tourime adaptés. Et enfin le bien-être. Tous ces acteurs industriels sont rassemblés et fédérés car ils sont demandeurs. Cela créée une fertilisation des idées et des innovations. De plus en plus d'associations sont en train de réorienter des masses vers le maintien à domicile. On considère que la silver économie pourrait créer à termes 300 000 emplois, notamment dans les secteurs industriels et les services à la personne. 

@qui : L'Aquitaine fait-elle partie des acteurs importants de la silver écononomie ?
Solange Ménival : L'Aquitaine fait en effet partie des 3 régions à avoir initié le mouvement de la silver économie, avec Midi-Pyrénées et Basse-Normandie. Nous avions évidemment un écosystème propice, nous étions capables de fédérer les industriels autour de cet enjeu de marché. Nous sommes l'une des régions les plus âgées de France (en effet, selon les chiffres de l'INSEE, l'âge moyen des habitants de la région s'élève à 42, 2 ans en 2014, soit 2 ans de plus que celui des Métropolitains. Près de 3 aquitains sur 10 ont 60 ans ou plus), l'enjeu économique dû au vieillissement est donc de premier plan. L'intérêt d'un tel développement monte en puissance et correspond à la fois à un intérêt démocratique, mais aussi à un intérêt politique évident. L'objectif de l'action régionale, c'est de développer des entreprises, d'augmenter leur part de marché et de leur assurer le succès à l'export. Silver Aquitaine est un des leaders français, capable de fournir des aménagements spécifiques qui intéressent d'autres puissances. 

@qui : Quels projets sont portés par la silver économie dans la région ?
Solange Ménival
: A l'automne dernier, la région a lancé un appel à manifestation d'intérêts. Au niveau du Sud-Gironde, nous avons monté un projet, en décembre dernier, dont les 3 objectifs principaux sont de professionnaliser les assistants de vie, notamment via la création de stages dans les établissements sanitaires, ce qui n'existe pas encore; équiper et adapter les domiciles, et former des entrepreneurs du bâtiment. Le schéma régional des formations sanitaires et social pour la période 2013-2018 fait aussi partie du volet "silver" (il représente 110 000 emplois en Aquitaine, soit 8,5% de la population active).

@qui : Quels sont les obstacles de cette filière ? La future grande région pourrait-elle les combler ?
Solange Ménival
: D'abord, on sait que le marché est là, mais il est long à mettre en place. L'offre n'est pas encore complètement conçue, tout est encore en phase de construction. Mais le fait que les puissances publiques interviennent, c'est sans doute la preuve de son efficacité. Petit à petit, nous nous rapprochons d'une grande diffusion, mais la France en général n'est pas en avance, et son objectif premier est de trouver les meilleurs produits. Enfin, il est encore nécessaire de solvabiliser la demande, car même si parfois l'offre suffit, le fait qu'on touche à plein de domaines vient compliquer les choses. Concernant la future grande région, nous avons des richesses à mettre en commun. Le projet économique de la grande région sera d'abord un projet sociétal et porteur d'emplois. La silver économie va toucher tellement de secteurs dans les années à venir qu'il faudra les repenser avec intelligence. L'Aquitaine est porteuse d'innovations, mais elle n'est pas la seule. Un futur grand travail collectif aura certainement tout son intérêt.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : Conseil régional

Elections régionales - 2015Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
4042
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !