17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

17/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient vivre le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

  • 11/10/17 | Une Landaise élue Miss Aquitaine

    Lire

    C'est au Théâtre Quintaou d'Anglet ce week-end qu'a été décernée l'écharpe 2017 de Miss Aquitaine en vue de succéder à la Lot-et-Garonnaise Axelle Bonnemaison. Le jury -avec l'aide du public- a désigné la Landaise Cassandra Jullia, 18 ans, du Comité Béarn-Landes ,domiciliée à Orthevielle. Étudiante en BTS esthétique, option management à Mont-de-Marsan. Elle qui représentera l'Aquitaine au concours Miss France de décembre. Pour la petite histoire, le Poitou-Charentes a son propre comité de miss régional.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Grande Région - Solange Ménival, vice présidente de la région Aquitaine: "La silver économie fait émerger de l'innovation"

04/03/2015 | Vice-Présidente en charge de la santé et des formations sanitaires et sociales au Conseil régional, Solange Ménival nous parle de la silver économie en Aquitaine

Solange Ménival

En 2050, selon de récents chiffres de l'INSEE, près d'un habitant sur trois aura plus de 60 ans. La silver economie, qui vient en aide aux seniors, représentait un marché de 92 milliards d'euros en France en 2013 et pourrait permettre la création de 300 000 nouveaux emplois d'ici 2020. Au delà de ces promesses, celles de la future grande région pourraient apporter un nouveau souffle à cette économie parallèle. Le 17 février 2014, l'Aquitaine est devenue une "silver région". Solange Ménival, Vice présidente en charge de la santé au Conseil régional, nous explique l'importance de ce statut.

@qui : Comment est véritablement née la "filière" de la silver économie en Aquitaine ?
Solange Ménival
: En novembre 2013, Michèle Delaunay (alors Ministre déléguée aux personnes âgées et à l'autonomie) et Arnaud Montebourg (ancien Ministre du redressement productif) ont lancé le fameux "contrat de filière". La première région à ouvrir une filière "silver" a été la Basse Normandie en janvier 2014. Elle a été signée en Aquitaine le 17 février dernier. Notre objectif, c'était évidemment d'accompagner l'émergence de cette économie. La filière en elle même est proche de la santé et du bien-être, d'où ont découlé différents volets. D'abord, nous avons crée avec l'ADI (l'agence Aquitaine Developpement Innovation) le "cluster" TIC SANTE (regroupement d'entreprises), qui faisait le focus sur des services pour les personnages âgées. Au total, ce sont six filières qui ont vu le jour en Aquitaine, dans le but de faire émerger des innovations. On avait besoin de travailler par secteurs, afin de ne pas mélanger de thermal et l'habitat, la "silver économie" étant un secteur extrèmement vaste. 

@qui : Quels sont les pôles importants définis en Aquitaine ?
Solange Ménival : Le premier, c'est la santé et le médico-social, qui est un secteur vecteur d'innovations technologiques et industrielles (télésurveillance, rééducation cognitive, suivi et prévention des troubles de l'équilibre, vêtements chauffants... les acteurs aquitains ont proposé différentes pistes à explorer lors de l'inauguration de la filière régionale). Suivent l'autonomie et le mantien à domicile, qui élabore de nouveaux concepts et outils, l'habitat et l'urbanisme (construire les nouveaux logements avec des normes adaptées aux seniors, essentiellement), le transport et la mobilité adaptée qui passe aussi par le design, les loisirs et le tourime adaptés. Et enfin le bien-être. Tous ces acteurs industriels sont rassemblés et fédérés car ils sont demandeurs. Cela créée une fertilisation des idées et des innovations. De plus en plus d'associations sont en train de réorienter des masses vers le maintien à domicile. On considère que la silver économie pourrait créer à termes 300 000 emplois, notamment dans les secteurs industriels et les services à la personne. 

@qui : L'Aquitaine fait-elle partie des acteurs importants de la silver écononomie ?
Solange Ménival : L'Aquitaine fait en effet partie des 3 régions à avoir initié le mouvement de la silver économie, avec Midi-Pyrénées et Basse-Normandie. Nous avions évidemment un écosystème propice, nous étions capables de fédérer les industriels autour de cet enjeu de marché. Nous sommes l'une des régions les plus âgées de France (en effet, selon les chiffres de l'INSEE, l'âge moyen des habitants de la région s'élève à 42, 2 ans en 2014, soit 2 ans de plus que celui des Métropolitains. Près de 3 aquitains sur 10 ont 60 ans ou plus), l'enjeu économique dû au vieillissement est donc de premier plan. L'intérêt d'un tel développement monte en puissance et correspond à la fois à un intérêt démocratique, mais aussi à un intérêt politique évident. L'objectif de l'action régionale, c'est de développer des entreprises, d'augmenter leur part de marché et de leur assurer le succès à l'export. Silver Aquitaine est un des leaders français, capable de fournir des aménagements spécifiques qui intéressent d'autres puissances. 

@qui : Quels projets sont portés par la silver économie dans la région ?
Solange Ménival
: A l'automne dernier, la région a lancé un appel à manifestation d'intérêts. Au niveau du Sud-Gironde, nous avons monté un projet, en décembre dernier, dont les 3 objectifs principaux sont de professionnaliser les assistants de vie, notamment via la création de stages dans les établissements sanitaires, ce qui n'existe pas encore; équiper et adapter les domiciles, et former des entrepreneurs du bâtiment. Le schéma régional des formations sanitaires et social pour la période 2013-2018 fait aussi partie du volet "silver" (il représente 110 000 emplois en Aquitaine, soit 8,5% de la population active).

@qui : Quels sont les obstacles de cette filière ? La future grande région pourrait-elle les combler ?
Solange Ménival
: D'abord, on sait que le marché est là, mais il est long à mettre en place. L'offre n'est pas encore complètement conçue, tout est encore en phase de construction. Mais le fait que les puissances publiques interviennent, c'est sans doute la preuve de son efficacité. Petit à petit, nous nous rapprochons d'une grande diffusion, mais la France en général n'est pas en avance, et son objectif premier est de trouver les meilleurs produits. Enfin, il est encore nécessaire de solvabiliser la demande, car même si parfois l'offre suffit, le fait qu'on touche à plein de domaines vient compliquer les choses. Concernant la future grande région, nous avons des richesses à mettre en commun. Le projet économique de la grande région sera d'abord un projet sociétal et porteur d'emplois. La silver économie va toucher tellement de secteurs dans les années à venir qu'il faudra les repenser avec intelligence. L'Aquitaine est porteuse d'innovations, mais elle n'est pas la seule. Un futur grand travail collectif aura certainement tout son intérêt.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : Conseil régional

Elections régionales - 2015Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
3579
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !