aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/05/16 : En battant Colomiers, 28-16, l'Aviron Bayonnais obtient dans son stade fétiche son billet pour la finale de Pro D2 qu'il disputera samedi prochain à Toulouse face à Aurillac, grâce à la botte de Bustos Moyano qui a marqué 23 points à lui seul.

27/05/16 : Alerte rouge pour le Biarritz Olympique: quand son voisin l'Aviron joue pour la montée, la DNACG, chargée du contrôle de gestion des clubs a décidé de rétrograder Narbonne, Bourgoin et Biarritz en Fédérale. Le club ferait appel face à ce coup fatal.

26/05/16 : Ce matin, prologue à la manifestation de protestation contre la loi El Khomri, une centaine de militants de la CGT ont bloqué le port de Bayonne avant de rejoindre la manifestation pour asphyxier le rond point Saint- Léon, axe stratégique de la ville

24/05/16 : Concerts, spectacles de danse, bal sévillan et toro de fuego figurent, entre autres animations, au programme du festival Flamenco y feria qui se déroulera à Pau du vendredi 24 au dimanche 26 juin+ d'info

21/05/16 : Avec la commune d'Amorots, canton Pays de Bidache, le cap des 100 (sur 158) favorables à l'établissement public de coopération intercommunale unique du Pays basque, EPCI,(contre 33), a été franchi.Le préfet Durand peut en préparer l'arrêté le 31 mai.

17/05/16 : Après, s'être installé à l'hôtel Regina de Biarritz,les dix-sept joueurs en stage de l'équipe de Didier Deschamps sont allés s'oxygéner à Anglet, sa ville voisine, dans la foret de Chiberta où ils ont effectué une virée de une heure à VTT.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/05/16 | Chômage ALPC: + 0,4% en avril , France:-0,6%

    Lire

    En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A s'établit à 301 961: +0,4 %/mars (+1 329 ) (- 0,4 % sur 3 mois et + 0,1 % sur un an). France métropolitaine:- 0,6 %/mars - 1,2 % sur trois mois et de 0,6 % sur un an. En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, en avril 2016, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A augmente de 0,4 % pour les moins de 25 ans (–0,2 % sur 3 mois et –6,7 % sur un an), de 0,5 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (–0,6 % sur 3 mois et –0,3 % sur un an) et de 0,3 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus (–0,1 % sur 3 mois et +5,8 % sur un an).

  • 25/05/16 | Le Ceser de la Région ALPC : oui mais au budget

    Lire

    Le CESER d'ALPC tout en approuvant le projet de budget considère comme essentiel que le Conseil régional conserve son rôle d’animateur du développement économique et social sur son territoire, en maintenant son action auprès du secteur associatif dans les domaines culturels et sportifs. Par ailleurs, "le CESER attire l’attention sur l’annonce par la Région d’une baisse structurelle des dépenses de fonctionnement. Cette stratégie aura des conséquences sur les politiques économiques, sociales et environnementales alors que les dépenses d’intervention sont souvent créatrices de richesse et d’emploi."

  • 25/05/16 | Un prix pour développer la langue occitane

    Lire

    L'Office Public de la Langue Occitane lance le Prix Jan Moreu sur l’innovation linguistique. Celui-ci récompense un projet exemplaire et innovant en termes d'actions, de produits ou services sur le thème de la transmission ou de l’utilisation de la langue occitane (événementiel, produit numérique, action de sollicitation ou sensibilisation de la population, outil pédagogique etc.)La candidature est ouverte aux personnes morales ou physiques majeures. Ce prix est doté d'une récompense pouvant aller jusqu'à 5 000 €. Renseignements sur ofici.occitan@gmail.com

  • 25/05/16 | Le moustique tigre surveillé dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Une surveillance du moustique tigre a été mise en place jusqu'au 30 novembre dans les Pyrénées-Atlantiques qui sont classées au niveau 1 du plan national anti-dissémination des virus du chikungunya, de la dengue et du Zika. Ce niveau signifie que le moustique Aedes albopictus est implanté et actif dans le département. Le plan d'action mis en place par les pouvoirs publics comprend une veille citoyenne permettant à chacun de signaler la présence de ce moustique sur www.signalement-moustique.fr , ainsi qu'une surveillance entomologique et épidémiologique.

  • 25/05/16 | Feu vert pour la LGV Bordeaux-Toulouse-Dax

    Lire

    La section travaux publics du Conseil d'État a donné ce mercredi son feu vert pour le projet de LGV entre Bordeaux, Toulouse et Dax. Le Secrétaire d'État aux Transports, Alain Vidalies, a assuré que le projet allait être déclaré d'utilité publique avant le 8 juin prochain. Plusieurs études seront nécessaires avant que le chantier, qui est pour l'instant estimé à plus de 9 milliards d'euros (360 kilomètres de ligne nouvelle), ne démarre officiellement, pas avant 2020.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Grippe aviaire : en aval, de lourdes pertes aussi

19/02/2016 | Conserveurs, collecteurs de plumes, transporteurs... Une cinquantaine de professionnels de la filière canard en aval étaient réunis à la CCI des Landes jeudi

CCILandes

En amont, les accouveurs et les éleveurs ont été les premiers à bénéficier d'un plan d'indemnisations du ministère pour faire face aux conséquences de la grippe aviaire. La filière aval subit, elle aussi, de lourdes pertes et s'inquiète des baisses d'activités déjà constatées ou à venir. Conserveurs, transporteurs, textile, transformateurs, fabricants d'équipements et de machines, maintenance industrielle… Dans les Landes, l'aval c'est 350 entreprises et 5.000 salariés.

Une cinquantaine de professionnels de la filière aval se sont réunis jeudi à la Chambre de commerce et d'industrie des Landes pour faire le point, dire leurs inquiétudes et tenter d'anticiper la reprise. Selon les premiers résultats de l'enquête de la CCI, la centaine d'entreprises artisanales landaises de transformation où le canard est souvent l'unique activité, a prévu une perte de 70 à 100% durant cette période troublée, estimant à 150 à 200.000 le nombre d'heures d'activités partielles qui en découle. PlumesCanardsPour les 32 fabricants de matériel avicoles, la perte dépasse les 50%. Quant aux quatre entreprises landaises de collecte, traitement et transformation de plumes, elles sont sur du -20 à -30%. Bernard Trémont de la société du même nom (42 employés, CA : 6 M€) a souligné que l'arrêt temporaire de sa holding La Plume de Pomarez après les derniers abattages fin avril était « traumatisant pour tous », avec un problème de stock assez important pour une société travaillant beaucoup vers l'Asie qui a depuis cessé d'importer. « Nous devons rassurer nos personnels sur la compensation du manque de salaire », a-t-il dit, se voulant positif alors que le coût des 22 à 25.000 heures chômées dans son entreprise est évalué à 50.000€.

Report de charges possiblesL'artisan conserveur Raymond d'Artigues, de Pomarez (20T de foie gras transformé et 60T de viandes de canards et magrets) passe aussi « beaucoup de temps à réconforter les salariés alors que nous mêmes nous ne le sommes pas ». Pour ses 8 employés, il aura également recours à l'activité partielle plutôt que le chômage total durant la fermeture de l'atelier par manque de matière première du fait du vide sanitaire. « En septembre on arrivera démuni de stock avec Noël à quelques semaines... des clients m'ont déjà dit qu'il se tournaient vers l'Alsace... On sent l'empathie des pouvoirs publics mais rien de concret, la première aide directe qu'il faudrait c'est de dégréver des charges ».
Dominique Destribots des Transports Dauga à Hagetmau et ses 26 salariés spécialisés dans le transport de palmipèdes ont encore du travail jusqu'à fin avril mais avec une activité partielle pour tous les employés et « une crainte au niveau des cotisations sociales et fiscales », d'autant que la reprise d'activité est encore floue.
Une solidarité de filièrePour les rassurer, la préfète des Landes, Nathalie Marthien, a rappelé les mesures à utiliser par la filière aval : formations pour les salariés et compensations financières pour ceux en activité partielle mais aussi report possible des charges sociales et fiscales pour les patrons, voire dans certains rares cas leur exonération. Au-delà des aides départementales ou régionales, « le ministère de l'Agriculture travaille aussi avec l'Europe pour voir si un dispositif financier exceptionnel est possible », a-t-elle souligné, rappelant le numéro vert unique (05 58 06 58 58) mis en place pour tous, entre détails des aides et soutien psychologique.
La filière montre en tout cas une certaine solidarité dans l'épreuve. Fabien Chevalier de la maison Lafitte à Montaut (80 producteurs Label rouge, 170 employés, CA: 30M€ dont 15% à l'export) a ainsi expliqué que « des entreprises d'habitude concurrentes ont réussi à se regrouper pour aller porter nos problèmes devant les autorités de l'Etat, du département, de la région, du ministère, avec quelque chose d'audible », « c'est positif ».
Reste maintenant à assurer une discipline collective durant le vide sanitaire et après. En mai, il y aura à nouveau des canards partout, a rappelé Christophe Debove de la Direction départementale de la cohésion sociale et la protection des populations : « le risque de réinfection est loin d'être négligeable », « on ne sait pas comment va évoluer le virus », et « en moins d'un mois par le biais du transport, on peut recontaminer toute la zone », il faut donc « faire en sorte que les mesures de biosécurité et des systèmes de lavages efficaces qui n'existent pas aujourd'hui, se mettent en oeuvre à la lettre pour sauver toute la filière ».

Julie Ducourau
Par Julie Ducourau

Crédit Photo : JD

Partager sur Facebook
Vu par vous
17022
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Thierry | 20/02/2016

Super ces réunions, ou l'on fait des constations. Et maintenant ....

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !