Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/11/18 : La Rochelle : nouveaux blocages ce matin devant le site pétrolier de La Pallice, où les forces de l'ordre sont intervenues pour dégager l'accès et la route. Un automobiliste ayant forcé le barrage de police a été interpellé.

20/11/18 : En Dordogne, le trafic était encore perturbé ce mardi par les gilets jaunes, notamment dans l'agglomération de Bergerac, avec de nombreux poids-lourds bloqués et stationnés le long des routes. De nombreux blocages et barrages filtrants sont attendus.

20/11/18 : Les installations de péage automatique ont été incendiées à Virsac en Gironde sur l'autoroute A 10 par des gilets jaunes dans la nuit de lundi à mardi.

20/11/18 : Grand Poitiers organise le mercredi 21 novembre à 18h au centre socio-culturel des Trois Cités une réunion publique d'échanges sur le Projet de territoire de Grand Poitiers.

19/11/18 : Gironde: le préfet de Gironde et Nouvelle-Aquitaine annonçait la réouverture du Pont d'Aquitaine dans les deux sens de circulation à 19h15

19/11/18 : Charente-Maritime : grosse mobilisation des gilets jaunes encore aujourd'hui, avec des barrages filtrants renouvelés à La Rochelle, Royan et Saintes aux entrées et en sorties de villes.

19/11/18 : Le Château Smith Haut Lafitte a été sacré International Best Of Wine Tourism 2019 à Adélaïde (Australie). Sur 393 candidats au plan mondial, seuls 10 ont reçu ce trophée venant récompenser les propriétés les plus remarquables en matière d’œnotourisme

19/11/18 : Dordogne : lundi après midi, ils subsistaient encore une dizaine de points rassemblement organisés par les Gilets jaunes : à Thiviers, Mussidan, Montpon, Sarlat, Terrasson, Port de Couze, Eymet, St Laurent s/Manoire, Bergerac, Chancelade et Trélissac.

19/11/18 : Charente-Maritime : les communes de Marennes et de Hiers-Brouage, près de l'île d'Oléron, s'apprêtent à fusionner. Une charte commune a été adoptée par les élus lors du dernier conseil municipal du 15 novembre au soir.

19/11/18 : Charente-Maritime : Ce lundi matin, des manifestants bloquaient les accès sur la voie publique aux dépôts pétroliers de La Pallice à La Rochelle. Les forces de sécurité sont intervenues afin de rétablir la libre circulation - opération sans incident.

19/11/18 : Une subvention de 50 000 euros a été votée en faveur de l’association « SOS Méditerranée » lors de la commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine qui s’est tenue le vendredi 16 novembre à Bordeaux.

17/11/18 : Lors de l'ouverture des Rencontres littéraires "les Idées mènent le monde" à Pau, François Bayrou a annoncé le désistement du penseur Edgar Morin, pour des raisons de santé. Il devait initialement intervenir ce 17 novembre dans la matinée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/11/18 | La Rochelle : de nouveaux blocages à La Pallice

    Lire

    La police et la gendarmerie sont intervenues ce matin à la demande du préfet pour assurer la fluidité de la circulation aux abords des dépôts pétroliers de La Pallice à La Rochelle, et pour libérer les accès à la rocade à Saintes, de nouveau bloquée. Selon un communiqué de la préfecture, "un automobiliste ayant forcé un barrage de police a été interpellé pour mise en danger de la vie d'autrui et violence sur agent de la force publique".

  • 20/11/18 | Gilets jaunes : quatrième jour en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Dans le Lot-et-Garonne, plusieurs gilets jaunes, accompagnés de transporteurs et d'agriculteurs, bloquaient ce matin le péage de Samazan (A62 sortie 5) et laissaient passer les voitures. Un barrage filtrant était mis en place à Marmande sur le rond-point d'un centre commercial en direction de Bordeaux. La Charente Maritime a subi des embouteillages (nationale 11 de Beaulieu au pont de l'île de Ré). A Pau, 150 camions de forains et des gilets jaunes ont prévu d'organiser une opération escargot sur l'A64. Barrage filtrant à Langon

  • 20/11/18 | Gilets jaunes : la Gironde toujours perturbée

    Lire

    Plusieurs postes automates du péage de Virsac ont été brûlés dans la nuit de lundi à mardi par les gilets jaunes. Au nord de Bordeaux, un blocage subsiste toujours sur la RN10 au niveau de Saint-André de Cubzac. Au sud, la police a levé le blocage de l'A63 (au niveau de Marcheprime dans le sens Bayonne-Bordeaux), mais les itinéraires bis étaient toujours saturés ce matin. Sur l'A62, un barrage filtrant bloque toujours les camions au niveau de Langon. A 10h, la sortie 35 de l'A10 était fermée dans les deux sens de circulation.

  • 20/11/18 | La carte jeune s'exporte

    Lire

    Douze communes de la métropole (Ambarès-et-Lagrave, Ambès, Artigues-près-Bordeaux, Bordeaux, Bouliac, Gradignan, Le Bouscat, Le Taillan-Médoc, Saint-Aubin-de-Médoc, Saint-Louis-de-Montferrand, Saint-Médard-en-Jalles et Talence) ont annoncé leur intention de proposer dans chacune de leurs communes la mise en place d'une carte jeune accessible à tous les résidents de moins de 26 ans, prévue pour mars 2019. A Bordeaux, le dispositif a été lancé il y a cinq ans et profite à plus de 25 000 jeunes, leur permettant de bénéficier de différentes réductions dans des lieux culturels.

  • 20/11/18 | Le département de la Gironde conserve sa note AA-

    Lire

    Dans sa notation annuelle, Standard & Poor's évalue la stratégie financière départementale comme « transparente, claire, efficace et prudente ». Et la possible reprise financière sur les recettes de fonctionnement à partir de 2019, liée au dépassement probable du niveau maximal annuel des dépenses de fonctionnement fixé par l'Etat (dans un contexte de non contractualisation) n'inquiète pas outre mesure l'agence de notation qui considère que « le Département sera en mesure d’absorber ces impacts budgétaires négatifs et qu’il continuera de présenter de bons indicateurs d’endettement ainsi qu’une situation de liquidité favorable »

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Habitat : les technologies de demain se trouvent aux portes de La Rochelle

19/11/2016 | Le Lab'In Tech est pourvu des dernières innovations en matière d'éco construction et ouvre la voie d'une série de construction du parc Atlantech

L'interieur du Lab In Tech au Parc Atlantech

A Lagord, dans l’agglomération de La Rochelle, sont sortis de terre cet été les premiers locaux de ce qui est appelé à devenir un « Parc bas carbone », dit aussi Parc Atlantech, du nom de l’association porteuse du projet. Ce premier espace de 6000 m2, nommé Lab In’Tech, est dédié à la recherche des solutions innovantes en matière de construction et d’habitat. Il regroupe trois pôles : un labo de recherches expérimentales nommé Tipee, en partenariat avec l’Université de La Rochelle, une pépinière d’entreprises et le Centre de formation par alternance de l’école d’ingénieur informatique (Cesi).

C’est un projet unique à ce jour en Europe : constituer un immense « parc », à la fois lieu de vie et d’activités, dont les locaux seraient placés sous le signe de l’écoconstruction. L’histoire a débuté en 2009, à l’époque où l’Etat se sépare d’un certain nombre de terrains militaires inoccupés. La commune de Lagord se retrouve ainsi avec 27 hectares de friches dans sa zone industrielle, dont l’ancienne caserne. La Ville n’ayant pas les moyens de porter un projet d’envergure sur ce site, elle revend à l’agglomération de La Rochelle le terrain pour un euro symbolique… Laquelle met l’Université de La Rochelle dans le coup, afin de trouver un projet innovant et porteur d’emplois. Car, en cédant ses terrains militaires, l’Etat a demandé à ce que les projets envisagés soient créateurs d’au moins autant d’emplois qu’à l’époque où ils servaient, soit 600 à 800 emplois sur la commune de Lagord.

A l’Université, un laboratoire de recherches concernant les constructions et l’habitat de demain existe déjà depuis plusieurs années, mais, entre les nouvelles règlementations et la nécessité d’innover toujours plus dans une optique de développement durable, la recherche a besoin de place et notamment de lieux d’expérimentation. D’où l’idée de Lab In’Tech, une structure qui regrouperait à la fois une « annexe » de l’Université, via un laboratoire d’expérimentation des idées, des processus et des objets innovants en la matière, associée à une pépinière d’entreprises liées à l’éco-habitat, et à une école d’ingénieur, avec pour objectif de créer une interactions entre ces trois pôles.

Pour mener le projet à bien, une association composée d’élus, de représentants d’entreprises et de l’Université a été constituée, nommée Atlantech. L’association a l’idée d’associer à ce grand projet de laboratoire tout un parc d’activités avec des entreprises et des logements, dont les locaux bénéficieraient des dernières technologies en matière d’écoconstruction. Après le siège du Crédit Agricole, arrivé début 2016 sur le site, le Centre de formation des apprentis (CFA) du Prieuré de La Rochelle ainsi que deux à trois cent logements, accessibles à la propriété ou en logements sociaux, devraient sortir de terre à l’horizon 2018 – 2020. De quoi remplir les 27 hectares de ce « Parc bas carbone ».

Des logements en 2020

Avec les locaux du Crédit Agricole, le Lab in’Tech est donc la première structure du projet Atlantech à avoir vu le jour. Il faut dire que le Lab In’Tech n’est pas à proprement « sorti de terre », puisqu’Atlantech a choisi de réutiliser l’ancien hangar de la caserne. Une partie des laboratoires d’expérimentation et de l’école d’ingénieurs ont été livrés entre juillet et octobre 2016, la partie restante (dont la pépinière d’entreprises) le sera en février 2017. Il s’agit notamment d’une plateforme en extérieur, sur laquelle pourront être placés des pans de façades de divers types d’habitation, avec leurs fenêtres, pour tester à la fois la résistance, la perméabilité et l’interaction mur/fenêtre. Une plateforme d’expérimentation unique en Europe, qui permettra d’accueillir chercheurs et ingénieurs de toute la France. Ce dispositif viendra en complément de la « maison test », sortie de terre cet été, qui permet d’étudier grandeur nature les « réactions » d’une maison à divers polluants, de tester l’efficacité des matériaux ou de mesurer la qualité et la circulation de l’air.

Des équipements derniers cris

En attendant la création des autres bâtiments, le Lab In’Tech a bénéficié des dernières technologies en matière d’écoconstruction, dont 14 innovantes, dont certaines ne sont pas encore commercialisées en circuit traditionnel. Le hall d’entrée du Lab In’Tech a notamment été équipé de vitres électro sensibles, qui se teintent en fonction de la température extérieure, régulant ainsi l’apport de chaleur et de lumière. Les pièces sont également équipées de détecteurs de dioxyde de carbone : à partir d’un certain seuil, elles activent le renouvellement de l’air, via le système de ventilation, pour avoir un apport d’air neuf extérieur, dont elle va également gérer la quantité nécessaire. Un logiciel a également été développé pour calculer l’équilibre entre l’énergie à dépenser pour gérer la température et celle pour éclairer. Ce système contrôle la fermeture des stores pour atteindre la position idéale nécessitant le moins d’énergie entre l’éclairage et la température. Ce dispositif inédit permet d’économiser 50% d’énergie. De quoi illustrer une idée chère à Christophe Philliponneau, le directeur du Tipee : « Autrefois, on associait l’énergie au confort. Aujourd’hui, on veut montrer qu’en faisant des économies d’énergies, on peut aussi améliorer le confort. »

 

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
56626
Aimé par vous
4 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !