Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

10/04/19 : Les Chambres d’agriculture de Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Vienne, estampillées Coordination rurale, ont créé, le 9 avril, l’Association des Chambres d’agriculture de Nouvelle Aquitaine pour le développement agricole et rural

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/04/19 | Obligation vaccinale : on en parle en Gironde du 24 au 30 avril

    Lire

    Pour remédier à l’insuffisance de la couverture vaccinale en Nouvelle-Aquitaine, l'Agence régionale de santé et ses partenaires organisent la Semaine de la vaccination. Objectif, rappeler à l'ensemble de la population, l'importance de la vaccination à tout âge de la vie. Des stands d'information seront installés du 24 au 30 avril au CHU Pellegrin de Bordeaux et à l'Hôpital Robert Piqué de Villenave d'Ornon et un Village Info Vaccination sillonnera les routes de la région (arrêts à Bordeaux, Limoges et Poitiers).

  • 22/04/19 | La rame de tramway baptisée en espagnol

    Lire

    En présence des élus du Bouscat, Saint-Aubin-du-Médoc, Martignas-sur-Jalle et du maire espagnol de Redován, la rame du tramway sera baptisée « Redován / Saint-Aubin de Médoc » mardi 23 avril ; scellant ainsi le jumelage amorcé en 2017 de Saint-Aubin du Médoc avec Redován. Ces dernières développeront des échanges autour de la jeunesse et de la culture. Cela portera à 61, sur la centaine en service, le nombre de rames baptisées, depuis 2002, par le nom de villes jumelées avec les communes de la métropole.

  • 22/04/19 | De la randonnée dans les Landes de Gascogne

    Lire

    La quatrième édition du Parc à Pied se déroule le dimanche 19 mai prochain. La boucle de cette année est située aux alentours d'Escaudes, dans le Sud Gironde. Les marcheurs peuvent ainsi arpenter le Parc Régional Naturel des Landes de Gascogne autour d'Escaudes en passant par la Vallée du Ciron. Deux parcours sont prévus pour le Parc à Pied, l'un de 10km avec un départ à 9h. L'autre boucle, de 6,5km démarre à 14h30. La journée est gratuite, mais l'inscription est obligatoire.

  • 21/04/19 | Gestion de l'eau : la Charente-Maritime prend ses premières mesures anti-sécheresse

    Lire

    Avec les chaleurs de ces derniers jours, la préfecture de Charente-Maritime a préféré anticiper une éventuelle sécheresse en limitant d'ores et déjà l'usage de l'eau à des fins agricoles, concernant les forages, cours d’eau, plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau, plans d’eau établis sur un cours d’eau. Le bassin du Curé-Sèvre, sur le périmètre de l’OUGC Etablissement Public du Marais Poitevin, passe en alerte de printemps à compter du 22 avril, 8h.

  • 19/04/19 | Châtelaillon-Plage célèbre le cerf-volant ce week-end

    Lire

    C'est un rendez-vous incontournable des amoureux du cerf-volant. Le festival du vent de Chatelaillon-Plage attend ses 70 0000 visiteurs durant ces trois jours de week-end de Pâques. Au programme : démonstrations de cerf-volants, des combats de rokkakus, compétitions, exposition de cerf-volants revisités par des artistes, dont ceux du dessinateur BD américain Scott Hampton, en avant-première en France. Un nouvel espace est dédié aux mobilités, aux nouvelles énergies et à des expériences en 3D.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Habitat : les technologies de demain se trouvent aux portes de La Rochelle

19/11/2016 | Le Lab'In Tech est pourvu des dernières innovations en matière d'éco construction et ouvre la voie d'une série de construction du parc Atlantech

L'interieur du Lab In Tech au Parc Atlantech

A Lagord, dans l’agglomération de La Rochelle, sont sortis de terre cet été les premiers locaux de ce qui est appelé à devenir un « Parc bas carbone », dit aussi Parc Atlantech, du nom de l’association porteuse du projet. Ce premier espace de 6000 m2, nommé Lab In’Tech, est dédié à la recherche des solutions innovantes en matière de construction et d’habitat. Il regroupe trois pôles : un labo de recherches expérimentales nommé Tipee, en partenariat avec l’Université de La Rochelle, une pépinière d’entreprises et le Centre de formation par alternance de l’école d’ingénieur informatique (Cesi).

C’est un projet unique à ce jour en Europe : constituer un immense « parc », à la fois lieu de vie et d’activités, dont les locaux seraient placés sous le signe de l’écoconstruction. L’histoire a débuté en 2009, à l’époque où l’Etat se sépare d’un certain nombre de terrains militaires inoccupés. La commune de Lagord se retrouve ainsi avec 27 hectares de friches dans sa zone industrielle, dont l’ancienne caserne. La Ville n’ayant pas les moyens de porter un projet d’envergure sur ce site, elle revend à l’agglomération de La Rochelle le terrain pour un euro symbolique… Laquelle met l’Université de La Rochelle dans le coup, afin de trouver un projet innovant et porteur d’emplois. Car, en cédant ses terrains militaires, l’Etat a demandé à ce que les projets envisagés soient créateurs d’au moins autant d’emplois qu’à l’époque où ils servaient, soit 600 à 800 emplois sur la commune de Lagord.

A l’Université, un laboratoire de recherches concernant les constructions et l’habitat de demain existe déjà depuis plusieurs années, mais, entre les nouvelles règlementations et la nécessité d’innover toujours plus dans une optique de développement durable, la recherche a besoin de place et notamment de lieux d’expérimentation. D’où l’idée de Lab In’Tech, une structure qui regrouperait à la fois une « annexe » de l’Université, via un laboratoire d’expérimentation des idées, des processus et des objets innovants en la matière, associée à une pépinière d’entreprises liées à l’éco-habitat, et à une école d’ingénieur, avec pour objectif de créer une interactions entre ces trois pôles.

Pour mener le projet à bien, une association composée d’élus, de représentants d’entreprises et de l’Université a été constituée, nommée Atlantech. L’association a l’idée d’associer à ce grand projet de laboratoire tout un parc d’activités avec des entreprises et des logements, dont les locaux bénéficieraient des dernières technologies en matière d’écoconstruction. Après le siège du Crédit Agricole, arrivé début 2016 sur le site, le Centre de formation des apprentis (CFA) du Prieuré de La Rochelle ainsi que deux à trois cent logements, accessibles à la propriété ou en logements sociaux, devraient sortir de terre à l’horizon 2018 – 2020. De quoi remplir les 27 hectares de ce « Parc bas carbone ».

Des logements en 2020

Avec les locaux du Crédit Agricole, le Lab in’Tech est donc la première structure du projet Atlantech à avoir vu le jour. Il faut dire que le Lab In’Tech n’est pas à proprement « sorti de terre », puisqu’Atlantech a choisi de réutiliser l’ancien hangar de la caserne. Une partie des laboratoires d’expérimentation et de l’école d’ingénieurs ont été livrés entre juillet et octobre 2016, la partie restante (dont la pépinière d’entreprises) le sera en février 2017. Il s’agit notamment d’une plateforme en extérieur, sur laquelle pourront être placés des pans de façades de divers types d’habitation, avec leurs fenêtres, pour tester à la fois la résistance, la perméabilité et l’interaction mur/fenêtre. Une plateforme d’expérimentation unique en Europe, qui permettra d’accueillir chercheurs et ingénieurs de toute la France. Ce dispositif viendra en complément de la « maison test », sortie de terre cet été, qui permet d’étudier grandeur nature les « réactions » d’une maison à divers polluants, de tester l’efficacité des matériaux ou de mesurer la qualité et la circulation de l’air.

Des équipements derniers cris

En attendant la création des autres bâtiments, le Lab In’Tech a bénéficié des dernières technologies en matière d’écoconstruction, dont 14 innovantes, dont certaines ne sont pas encore commercialisées en circuit traditionnel. Le hall d’entrée du Lab In’Tech a notamment été équipé de vitres électro sensibles, qui se teintent en fonction de la température extérieure, régulant ainsi l’apport de chaleur et de lumière. Les pièces sont également équipées de détecteurs de dioxyde de carbone : à partir d’un certain seuil, elles activent le renouvellement de l’air, via le système de ventilation, pour avoir un apport d’air neuf extérieur, dont elle va également gérer la quantité nécessaire. Un logiciel a également été développé pour calculer l’équilibre entre l’énergie à dépenser pour gérer la température et celle pour éclairer. Ce système contrôle la fermeture des stores pour atteindre la position idéale nécessitant le moins d’énergie entre l’éclairage et la température. Ce dispositif inédit permet d’économiser 50% d’énergie. De quoi illustrer une idée chère à Christophe Philliponneau, le directeur du Tipee : « Autrefois, on associait l’énergie au confort. Aujourd’hui, on veut montrer qu’en faisant des économies d’énergies, on peut aussi améliorer le confort. »

 

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
57344
Aimé par vous
4 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !