Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/10/20 : Dominique Bussereau président du département de Charente-Maritime et de l'ADF vient d'annoncer que le Congrès des Départements de France qui devait avoir lieu lieu les 5 et 6 novembre à La Rochelle est ajourné compte tenu de la situation sanitaire

24/10/20 : En raison du couvre-feu, la maire de Biarritz, Maïder Arosteguy a décidé d'instituer un stationnement de la ville gratuit en surface dès 18 heures, afin d'inciter les clients des restaurants de venir plus tôt dans ces établissements de la ville.

22/10/20 : Ce 22 octobre Jean Castex a annoncé 38 nouveaux départements et une collectivité d’Outre-mer la Polynésie soumis au couvre-feu de 21h à 6h dès demain soir. En Nouvelle-Aquitaine, Haute-Vienne et Pyrénées-Atlantiques sont concernés.

22/10/20 : Le Pôle Expérimental Métiers d’Art du Périgord-Limousin organise un marché des métiers d’art en plein air, sur la Place Alfred Agard à Nontron, le samedi 24 octobre de 10h à 18h, en remplacement du Salon de la Rue des métiers d'art, qui est annulé.

22/10/20 : La Rochelle : Michel Carmona, adjoint au maire depuis 2014, est décédé dimanche. Ses obsèques auront lieu vendredi à 15h30 au crématorium de Mireuil.

22/10/20 : Charente-Maritime : en plus d'une obligation de porter le masque dans 52 commune du département, le préfet de Charente-Maritime a pris un arrêté interdisant les buvettes et certaines restaurations dans les établissements sportifs.

21/10/20 : Le Conseil scientifique Covid 19 a dans un communiqué rendu public l'avis favorable donné au gouvernement le 19 octobre pour la prorogation du régime transitoire de l'urgence sanitaire jusqu'au 16 février et son prolongement jusqu'au 1° avril 2021.

21/10/20 : La Cour de Cassation a rejeté ce mercredi le pourvoi de Monsanto dans le dossier l'opposant à un agriculteur charentais. La justice avait tranché en faveur de l'agriculteur en 2012, puis en appel en 2015.

21/10/20 : L’agglo Pau Béarn Pyrénées met en garde contre des individus se faisant passer pour des agents de collecte des déchets auprès des particuliers pour vendre des calendriers 2021. En effet tout démarchage de ce type est interdit de la part de ses agents.

20/10/20 : Le Maire de Lormont, Jean Touzeau, et l'équipe municipale, invitent la population, ce mercredi 21 octobre à 12h, à s'associer à leurs côtés à l'hommage national rendu à Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie victime du terrorisme.

20/10/20 : Municipales :A Saint Astier, en Dordogne, l'élection municipale, remportée par la maire sortante Elisabeth Marty (DVD) avec 17 voix d’avance, a été annulée ce mardi 20 octobre par le tribunal administratif de Bordeaux.

18/10/20 : Périgueux : Près d'un millier de personnes se sont rassemblées devant l'arbre de la liberté cet après-midi en hommage à Samuel Paty enseignant assassiné à Conflans-Sainte-Honorine, pour défendre la liberté d'expression et dire non à la terreur.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/10/20 | Bayonne : Un plan de formation pour les salariés de Staero

    Lire

    L’entreprise de mécanique de précision spécialisée dans l’usinage de pièces mécaniques et le montage de petits sous-ensembles, Staero, va mettre en œuvre des formation à la fois technique pour les opérateurs, mais dans le domaine de l’organisation industrielle et du management dans le cadre du plan de compétences 2020-2021. Ces formations vont avoir lieu avec le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine qui vient de leur attribuer une aide de 15 602,24 euros.

  • 26/10/20 | Benoît Biteau insatisfait par la nouvelle politique agricole commune

    Lire

    Pour l'Eurodéputé Benoît Biteau, "cette nouvelle PAC est une erreur historique". Votée en fin de semaine dernière, cette "PAC n'intègre même pas les objectifs du Green Deal", s'insurge Benoit Biteau, qui parle de greenwashing. "La Pac n'est pas contraignante pour atteindre nos objectifs climatiques et de biodiversité". Pour les Verts/ALE, "le combat continue, notamment pour la définition des stratégies "Biodiversité" et "de la ferme à la fourchette" ".

  • 26/10/20 | Talence : 4 entreprises associées autour de l'industrie du futur

    Lire

    Le projet Sabor 2 est une initiative du Cluster Digital Aquitaine pour fédérer les entreprises de la simulation numérique (ou Smart4D). Le projet implique la mise en place d'une plateforme de production collaborative orientée sur l'industrie du futur. Ainsi, Vitirover, ESI Group, LGM et Amvalor se sont associés dans Sabor 2, dont la vocation est de révolutionner l'industrie avec des solutions innovantes comme par exemple la maintenance par l'intelligence artificielle. Ce projet collaboratif est soutenu par la Nouvelle-Aquitaine à hauteur de 370 500 euros.

  • 26/10/20 | Covid-19 : Les CCI néo-aquitaines lauréates d'un prix européen

    Lire

    Les CCI de Nouvelle-Aquitaine et la Chambre d’économie Croate viennent d’obtenir le prix européen « Résilience » pour leur soutien pendant la crise sanitaire. Pour faire face au besoin du CHU de Poitiers en matière de sacs hydrosolubles permettant la manipulation du linge contaminée, le réseau Entreprise Europe via la CCI Limoges Haute-Vienne s’est mobilisée et a pu rapidement identifier grâce à la Chambre d'Economie Croate un fournisseur, Vuplast d.o.o., fabricant croate de produits plastiques qui a développé un sac innovant en plastique hydrosoluble.

  • 26/10/20 | De nouvelles mesures anti-covid en Charente-Maritime

    Lire

    Après avoir pris des arrêtés pour imposer le port du masque obligatoire dans 55 communes de Chatrente-Maritime, puis l'interdiction des buvettes et points de restauration temporaire (consommation debout incluse) dans les établissements sportifs, le préfet Nicolas Basselier a pris un arrêté vendredi pour imposer un cahier de rappel dans les restaurants de la Charente-Maritime à partir du samedi 24 octobre 2020. Ces cahiers sont détruits sous 15 jours si aucun cas de Covid n'est signalé.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Hôtellerie-Restauration : une appli pour trouver du personnel

09/11/2019 | Le 24 novembre prochain, à l’occasion du salon Exp’Hôtel, l’UMIH33 lancera officiellement son appli baptisée U Me Jobs pour palier au manque de personnel…

Franck Chaumès vice-psdt UMIH33 et Delphine Demade directrice de salons chez CEB

Aujourd’hui, en France, le secteur de l’Hôtellerie Restauration propose 150 000 offres d’emploi dont 1/3 en Nouvelle-Aquitaine. Pour enrayer ces statistiques, l’UMIH 33 innove ! Elle vient de créer une appli Be to Be dédiée à l’emploi. Gratuite pour les 12 000 adhérents de l’UMIHNA ainsi que pour les demandeurs d’emploi, elle sera payante pour les entreprises qui déposeront des offres. Intuitive et ergonomique elle permettra la géolocalisation ce qui facilitera la recherche d’emploi…

Depuis plusieurs décennies déjà, les métiers de l’Hôtellerie Restauration recherchent désespérément du personnel. Les raisons à cette situation sont multiples. « C’est un métier pénible », précise d’entrée de jeu Franck Chaumès, vice-président de l’UMIH 33 en charge de Bordeaux-Métropole. Un métier en coupure car le travail n’est pas en continue. « Certes, aujourd’hui, de grandes enseignes peuvent proposer à leurs salariés huit heures d’affilée. Mais les petites entités de restauration traditionnelle n’ont pas cette possibilité-là ». Pour Franck Chaumès, les attentes de la jeune génération ne sont pas les mêmes que celles de ses aïeuls. « Aujourd’hui, les jeunes exigent une certaine qualité de vie, désirent des week-ends, des congés, travailler 35h. Des critères difficiles à respecter en hôtellerie restauration ».

Des salaires peu attractifs
Autre raison pour laquelle la main d’œuvre se fait rare, le salaire. « Nous demandons à nos salariés de travailler plus de 35h et en coupure pour un salaire de misère. Même si notre secteur d’activités propose le SMIC le plus élevé, ce n’est vraiment pas suffisant ! ». Mais, aujourd’hui, les moyens financiers manquent cruellement. « Alors, oui, l’Etat a fait un geste envers nous avec la baisse de la TVA », reconnaît le vice-président de l’UMIH33. Grâce à cette mesure, 60 000 personnes ont été embauchées. « La majorité des restaurateurs ont joué le jeu et ont répercuté cette baisse sur les salaires, assure Franck Chaumès. D’autres, c’est vrai, en ont profité pour augmenter les prix. Mais ils sont infimes ! Malheureusement ce sont eux dont la presse s’est faite l’écho », se désole ce dernier. D’autres encore ont mis leur établissement aux normes. Aujourd’hui, et ce depuis quelque temps déjà, l’UMIH33 demande à reporter une partie des charges sur le salaire des employés afin d’augmenter les paies. « Un facteur qui pourrait séduire ! »

U Me Jobs, une appli innovante
En attendant un nouveau geste de l’Etat, l’UMIH33 a décidé de prendre le problème à bras le corps et de s’atteler à trouver des solutions pour palier à la pénurie ou au profil inadéquat des candidats. D’où la naissance de U Me Jobs, l’application innovante qui va permettre aux demandeurs d’emploi et aux professionnels de l’hôtellerie-restauration de Nouvelle-Aquitaine de se mettre en contact direct sans intermédiaire. Elle sera lancée officiellement le dimanche 24 novembre, à 17 h 00, sur le stand de l’UMIH33, lors du Salon Expo-Hôtel qui se tiendra au Parc des Expositions de Bordeaux. Cette appli proposera ainsi aux 12 000 adhérents de l’UMIHNA ainsi qu’à tous les autres professionnels de ce secteur d’activités de recruter par compétence et par géolocalisation. Pour les demandeurs d’emploi, étudiants, salariés, bénéficiaires des minima sociaux, plus de 3 000 postes seront à pourvoir dans la Région. Aussi, la pertinence des offres proposées sera obtenue grâce à un algorithme prenant en compte les affinités communes (localisation, nature de contrat, compétence, salaire…). Du côté des employeurs, l’UMIH33 table sur 50 000 potentiels candidats pour répondre à la pénurie de personnel. Cette appli n’existe nulle part ailleurs en France. « C’est une première et nous pensons vraiment qu’elle peut répondre à notre manque de personnel », conclut Franck Chaumès.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
5455
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !