Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

08/11/19 : La liquidation judiciaire de la SNEM, société éditrice du quotidien l'Echo, diffusé sur 5 départements, a été confirmée cet vendredi par le Tribunal de commerce de Limoges. Les 42 salariés du journal recevront prochainement leur lettre de licenciement.

08/11/19 : Le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation Didier Guillaume se rendra ce samedi au salon de l'agriculture basque, Lurrama qui a ouvert ses portes ce matin. Il y rencontrera ses organisateurs et I. Berhocoirigoin, le président? et les exposants

08/11/19 : Dordogne : Dans le cadre du Grenelle des violences conjugales, la préfecture propose le jeudi 14 novembre, à 17 h h à la mairie de Montrem, une rencontre ouverte à tous sur le thème de la prise en charge des violences conjugales en milieu rural.

07/11/19 : Beynac : Samedi 16 novembre, à 10 heures, un rassemblement citoyen sur les allées de Tourny à Périgueux est organisé pour soutenir l’achèvement des travaux du contournement de Beynac et défendre le monde rural.

06/11/19 : Petr Drulák, ambassadeur de Tchéquie en France, sera présent à la Maison de l'Europe à Bordeaux le 14 novembre à 19h pour une conférence autour de l'après Révolution de Velours. L’entrée est libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

06/11/19 : Xavier Bertrand, Président de la Région Hauts-de-France, sera l’invité de la conférence-débat portant sur les territoires ruraux organisée par Energies Lot-et-Garonne le dimanche 24 novembre à 10h à la salle des fêtes de Caumont-sur-Garonne.

04/11/19 : Deux résidents du CCAS de Poitiers, Bernard et André, âgé respectivement de 95 et 67 ans, ont remporté le challenge de l'association SilverGeek lors de la compétition organisée à la Paris Games Week.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/11/19 | L'agglomération rochelaise créatrice d'emplois

    Lire

    393 emplois ont été créés dans le bassin de La Rochelle au 2 semestre 2019, selon l'Agence centrale des organismes de Sécurité sociale (ACOSS) vient de publier les chiffres. Ces résultats viennent conforter une évolution installée à La Rochelle depuis janvier 2015 avec la création nette de 5 625 emplois salariés en 4 ans et demi, soit une progression de 9,4 %. En parallèle, le taux de chômage continue de baisser pour atteindre la moyenne nationale de 8,2 % au 4e trimestre 2018, selon l'INSEE.

  • 09/11/19 | Première édition des Rencontres Pro à La Rochelle

    Lire

    La Rochelle Université lance cette année sa première édition des Rencontres Pro, les 14 et 15 novembre sur le campus de l'Université et à la maison des étudiants. Ce rendez-vous a pour but de faire se rencontrer le monde socio-professionnel, les alumni, la communauté étudiante et le personnel de l’enseignement et de la recherche. Au programme : des conférences avec des patrons, un forum dédié aux métiers du droit et un Forum Stages-Emplois-Alternance à la Maison du Département, de 9h30 à 16h30.

  • 09/11/19 | Les métiers de l'Hotellerie en congrès à Biarritz sur le thème des territoires

    Lire

    L’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie (UMIH), présidée par Roland Heguy, organisera son 67e congrès national du 19 au 21 novembre au Centre des congrès le Bellevue à Biarritz sur le thème « Tourisme : accélérateur des territoires ». Chaque année ce congrès national rassemble durant trois jours plus de 600 élus, chefs d’entreprise et responsables syndicaux offrant, ainsi, un espace d’échanges, de réflexions et de convivialité avec l’ensemble des professionnels autour des grands dossiers qui font l’actualité du secteur.

  • 09/11/19 | Wom’Anim à Grand Angoulême

    Lire

    Le 12 novembre, dans le cadre du projet européen WomArts, Grand Angoulême, partenaire du projet, organise le Wom’Anim. Cette journée dédiée aux femmes dans l’animation projettera en avant-première « l’Extraordinaire Voyage de Marona » en présence de la réalisatrice Anca Damian. Des tables rondes « Créatrice d’Anim » sont également prévues ainsi qu’une séance de Work in progress de la série Patouille.

  • 08/11/19 | Fortes pluies : interruption totale de la ligne Dax Morcenx

    Lire

    Suite à un glissement de terrain ce vendredi 8 novembre dans la zone de Laluque les circulations entre Dax et Morcenx sont totalement interrompues, mais les navettes bus sont maintenues pour les TER. Quant aux TGV venant de Paris et à destination de Pau-Tarbes et Hendaye, ils ont pour terminus Bordeaux. La SNCF n'envisage pas une reprise des conditions normales de circulation avant le mardi 12 novembre en début d'après-midi.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Hôtellerie-Restauration : une appli pour trouver du personnel

09/11/2019 | Le 24 novembre prochain, à l’occasion du salon Exp’Hôtel, l’UMIH33 lancera officiellement son appli baptisée U Me Jobs pour palier au manque de personnel…

Franck Chaumès vice-psdt UMIH33 et Delphine Demade directrice de salons chez CEB

Aujourd’hui, en France, le secteur de l’Hôtellerie Restauration propose 150 000 offres d’emploi dont 1/3 en Nouvelle-Aquitaine. Pour enrayer ces statistiques, l’UMIH 33 innove ! Elle vient de créer une appli Be to Be dédiée à l’emploi. Gratuite pour les 12 000 adhérents de l’UMIHNA ainsi que pour les demandeurs d’emploi, elle sera payante pour les entreprises qui déposeront des offres. Intuitive et ergonomique elle permettra la géolocalisation ce qui facilitera la recherche d’emploi…

Depuis plusieurs décennies déjà, les métiers de l’Hôtellerie Restauration recherchent désespérément du personnel. Les raisons à cette situation sont multiples. « C’est un métier pénible », précise d’entrée de jeu Franck Chaumès, vice-président de l’UMIH 33 en charge de Bordeaux-Métropole. Un métier en coupure car le travail n’est pas en continue. « Certes, aujourd’hui, de grandes enseignes peuvent proposer à leurs salariés huit heures d’affilée. Mais les petites entités de restauration traditionnelle n’ont pas cette possibilité-là ». Pour Franck Chaumès, les attentes de la jeune génération ne sont pas les mêmes que celles de ses aïeuls. « Aujourd’hui, les jeunes exigent une certaine qualité de vie, désirent des week-ends, des congés, travailler 35h. Des critères difficiles à respecter en hôtellerie restauration ».

Des salaires peu attractifs
Autre raison pour laquelle la main d’œuvre se fait rare, le salaire. « Nous demandons à nos salariés de travailler plus de 35h et en coupure pour un salaire de misère. Même si notre secteur d’activités propose le SMIC le plus élevé, ce n’est vraiment pas suffisant ! ». Mais, aujourd’hui, les moyens financiers manquent cruellement. « Alors, oui, l’Etat a fait un geste envers nous avec la baisse de la TVA », reconnaît le vice-président de l’UMIH33. Grâce à cette mesure, 60 000 personnes ont été embauchées. « La majorité des restaurateurs ont joué le jeu et ont répercuté cette baisse sur les salaires, assure Franck Chaumès. D’autres, c’est vrai, en ont profité pour augmenter les prix. Mais ils sont infimes ! Malheureusement ce sont eux dont la presse s’est faite l’écho », se désole ce dernier. D’autres encore ont mis leur établissement aux normes. Aujourd’hui, et ce depuis quelque temps déjà, l’UMIH33 demande à reporter une partie des charges sur le salaire des employés afin d’augmenter les paies. « Un facteur qui pourrait séduire ! »

U Me Jobs, une appli innovante
En attendant un nouveau geste de l’Etat, l’UMIH33 a décidé de prendre le problème à bras le corps et de s’atteler à trouver des solutions pour palier à la pénurie ou au profil inadéquat des candidats. D’où la naissance de U Me Jobs, l’application innovante qui va permettre aux demandeurs d’emploi et aux professionnels de l’hôtellerie-restauration de Nouvelle-Aquitaine de se mettre en contact direct sans intermédiaire. Elle sera lancée officiellement le dimanche 24 novembre, à 17 h 00, sur le stand de l’UMIH33, lors du Salon Expo-Hôtel qui se tiendra au Parc des Expositions de Bordeaux. Cette appli proposera ainsi aux 12 000 adhérents de l’UMIHNA ainsi qu’à tous les autres professionnels de ce secteur d’activités de recruter par compétence et par géolocalisation. Pour les demandeurs d’emploi, étudiants, salariés, bénéficiaires des minima sociaux, plus de 3 000 postes seront à pourvoir dans la Région. Aussi, la pertinence des offres proposées sera obtenue grâce à un algorithme prenant en compte les affinités communes (localisation, nature de contrat, compétence, salaire…). Du côté des employeurs, l’UMIH33 table sur 50 000 potentiels candidats pour répondre à la pénurie de personnel. Cette appli n’existe nulle part ailleurs en France. « C’est une première et nous pensons vraiment qu’elle peut répondre à notre manque de personnel », conclut Franck Chaumès.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
1137
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !