Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/05/20 | Drones: L'UAV Show 2020 annulé, mais pas oublié

    Lire

    Initialement prévu les 15, 16 et 17 septembre à Bordeaux, la 10ème édition de l'UAV Show est annulé. Mais, pour ne pas être absent une année de plus l'événement se déclinera en 3 temps forts tout au long de l'année 2020/2021. Le 16 septembre avec l'UAV Day, rdv au centre d'essais CESA Drones et en ligne, entre expositions statiques, démonstrations en conditions réelles sur des applications métiers et tables rondes. Au printemps 2021, dans le cadre du salon Electric Road. Et enfin les 19, 20 et 21 octobre 2021, l'UAV Show fêtera ses 10 ans au Parc des Expositions de Bordeaux.

  • 25/05/20 | Un projet de "circuit pré-historique" inter-départemental

    Lire

    A l'initiative de la Maison de la Dame de Brassempouy (musée sur la préhistoire et Archeoparc dans les Landes), un projet de coopération, accompagné par la Région a vu le jour entre 5 sites préhistoriques du Grand Sud-Ouest : les Grottes d'Isturitz et Oxocelhaya (Pays Basque), la Maison de la Dame de Brassempouy (Landes), le site de Castel Merle (Dordogne), le musée d'Arudy (Béarn) et l'espace préhistorique de Labastide (Hautes-Pyrénées). Les sites partenaires construisent leur projet autour de l'Itinérance, à l'image de celle des hommes de la préhistoire entre ces sites, au gré de la saisonnalité des campements.

  • 25/05/20 | Aéro: des cabines connectées et modulables fabriquées à Rochefort

    Lire

    Equipementier aéronautique depuis plus de 40 ans, l'entreprise Simair à Rochefort développe une stratégie d'innovation de produits et de services en proposant notamment une nouvelle gamme d'équipements modulables permettant aux compagnies aérienne de reconfigurer des avions (3000 par an) en réduisant les coûts environnementaux mais aussi financiers sur la destruction et le réaménagement. La Région soutient son projet de développer une seconde génération de ces produits avec des matériaux recyclables, connectés et adaptables tout au long de leur vie à hauteur de 892 316 €.

  • 25/05/20 | Des planches de surf sur-mesure et écoresponsables produites à Anglet

    Lire

    Lors de la dernière commission permanente, les élus régionaux ont voté une subvention de 20 000€ à Hexa (Anglet - 64), afin de soutenir l'amorçage de cette start-up émergente de la filière Glisse, engagée dans une démarche de production écoresponsable, dans un contexte économique tendu compte tenu de la crise sanitaire Covid-19. La start-up a l'ambition de fabriquer localement et de commercialiser sous sa propre marque des planches de surf sur-mesure (imprimées en 3D), à partir de plastique recyclé. 9 embauches sont prévues sur les 3 années à venir.

  • 24/05/20 | Librairies indépendantes : le coup de pouce du Conseil régional

    Lire

    Dans le cadre de sa politique de soutien à la filière du livre et à sa structuration, le Conseil régional octroie une subvention de 120 000 euros à l'Alina (Association des librairies indépendantes en Nouvelle-Aquitaine). Celle-ci regroupe 108 librairies sur le territoire, et vise à la défense des librairies indépendantes, l'accompagnement des libraires adhérents dans leurs questionnement et à leur permettre de partager leurs expériences, de faire évoluer leurs activités et leurs pratiques et de monter des projets éducatifs et culturels collectivement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Hôtellerie-Restauration : une appli pour trouver du personnel

09/11/2019 | Le 24 novembre prochain, à l’occasion du salon Exp’Hôtel, l’UMIH33 lancera officiellement son appli baptisée U Me Jobs pour palier au manque de personnel…

Franck Chaumès vice-psdt UMIH33 et Delphine Demade directrice de salons chez CEB

Aujourd’hui, en France, le secteur de l’Hôtellerie Restauration propose 150 000 offres d’emploi dont 1/3 en Nouvelle-Aquitaine. Pour enrayer ces statistiques, l’UMIH 33 innove ! Elle vient de créer une appli Be to Be dédiée à l’emploi. Gratuite pour les 12 000 adhérents de l’UMIHNA ainsi que pour les demandeurs d’emploi, elle sera payante pour les entreprises qui déposeront des offres. Intuitive et ergonomique elle permettra la géolocalisation ce qui facilitera la recherche d’emploi…

Depuis plusieurs décennies déjà, les métiers de l’Hôtellerie Restauration recherchent désespérément du personnel. Les raisons à cette situation sont multiples. « C’est un métier pénible », précise d’entrée de jeu Franck Chaumès, vice-président de l’UMIH 33 en charge de Bordeaux-Métropole. Un métier en coupure car le travail n’est pas en continue. « Certes, aujourd’hui, de grandes enseignes peuvent proposer à leurs salariés huit heures d’affilée. Mais les petites entités de restauration traditionnelle n’ont pas cette possibilité-là ». Pour Franck Chaumès, les attentes de la jeune génération ne sont pas les mêmes que celles de ses aïeuls. « Aujourd’hui, les jeunes exigent une certaine qualité de vie, désirent des week-ends, des congés, travailler 35h. Des critères difficiles à respecter en hôtellerie restauration ».

Des salaires peu attractifs
Autre raison pour laquelle la main d’œuvre se fait rare, le salaire. « Nous demandons à nos salariés de travailler plus de 35h et en coupure pour un salaire de misère. Même si notre secteur d’activités propose le SMIC le plus élevé, ce n’est vraiment pas suffisant ! ». Mais, aujourd’hui, les moyens financiers manquent cruellement. « Alors, oui, l’Etat a fait un geste envers nous avec la baisse de la TVA », reconnaît le vice-président de l’UMIH33. Grâce à cette mesure, 60 000 personnes ont été embauchées. « La majorité des restaurateurs ont joué le jeu et ont répercuté cette baisse sur les salaires, assure Franck Chaumès. D’autres, c’est vrai, en ont profité pour augmenter les prix. Mais ils sont infimes ! Malheureusement ce sont eux dont la presse s’est faite l’écho », se désole ce dernier. D’autres encore ont mis leur établissement aux normes. Aujourd’hui, et ce depuis quelque temps déjà, l’UMIH33 demande à reporter une partie des charges sur le salaire des employés afin d’augmenter les paies. « Un facteur qui pourrait séduire ! »

U Me Jobs, une appli innovante
En attendant un nouveau geste de l’Etat, l’UMIH33 a décidé de prendre le problème à bras le corps et de s’atteler à trouver des solutions pour palier à la pénurie ou au profil inadéquat des candidats. D’où la naissance de U Me Jobs, l’application innovante qui va permettre aux demandeurs d’emploi et aux professionnels de l’hôtellerie-restauration de Nouvelle-Aquitaine de se mettre en contact direct sans intermédiaire. Elle sera lancée officiellement le dimanche 24 novembre, à 17 h 00, sur le stand de l’UMIH33, lors du Salon Expo-Hôtel qui se tiendra au Parc des Expositions de Bordeaux. Cette appli proposera ainsi aux 12 000 adhérents de l’UMIHNA ainsi qu’à tous les autres professionnels de ce secteur d’activités de recruter par compétence et par géolocalisation. Pour les demandeurs d’emploi, étudiants, salariés, bénéficiaires des minima sociaux, plus de 3 000 postes seront à pourvoir dans la Région. Aussi, la pertinence des offres proposées sera obtenue grâce à un algorithme prenant en compte les affinités communes (localisation, nature de contrat, compétence, salaire…). Du côté des employeurs, l’UMIH33 table sur 50 000 potentiels candidats pour répondre à la pénurie de personnel. Cette appli n’existe nulle part ailleurs en France. « C’est une première et nous pensons vraiment qu’elle peut répondre à notre manque de personnel », conclut Franck Chaumès.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
5043
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !