Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Dès aujourd'hui, le port du masque est obligatoire dans les secteurs piétonniers d'Hossegor.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 09/08/20 | Un cluster de Covid à Idaux-Mendy en Soule

    Lire

    l’ARS Nouvelle-Aquitaine signale l’existence d’un cluster à Idaux-Mendy (64); Il s’est formé lors d’un stage organisé par une association toulousaine fin juillet dans un gîte de la commune. Un premier cas positif a été détecté au retour à Toulouse le 31 juillet chez un enfant symptomatique, puis chez un deuxième enfant le lendemain. Tous deux avaient participé au même séjour à Idaux-Mendy. Au total, 6 enfants et 1 éducateur ont été contaminés. Le cluster est géré par l’ARS Occitanie en lien avec Nouvelle-Aquitaine, afin d’établir un traçage efficace.

  • 08/08/20 | La LPO Aquitaine cherche des "rapatrieurs"

    Lire

    Face au grand nombre d'animaux retrouvés en détresse par des particuliers, la Ligue de protection des oiseaux vient de lancer un appel à bénévoles pour transporter ceux-ci dans leur véhicule personnel. Leur mission : aller du lieu où a été trouvé l'animal jusqu'au centre de soins d'Audenge. La LPO cherche des volontaires en particulier sur les secteurs du Médoc, de Blaye, Libourne ainsi qu'en Dordogne. Contact : benevolot.cds33@lpo.fr.

  • 08/08/20 | Incendie d'Anglet: un adolescent mis en examen

    Lire

    C'est le procureur de la République qui l'a annoncé: un jeune apprenti de 16 ans, apprenti menuisier et vivant dans un foyer de Bayonne dans le cadre d'une assistance a été mis en examen. Il se serait vanté de son "exploit" à des camarades. Il avait déjà tenté de mettre le feu à sa chambre. S'il n'a pas reconnu les faits, le Procureur l'a mis en examen en raison d'indices graves concordants", mais Jérôme Bourrier insiste: "La présomption d'innocence doit être respectée". La peine maximale pour cet acte de destruction volontaire est de vingt ans de prison.

  • 08/08/20 | L’Open de France Espoirs et 100% filles de Surf annulés et reportés à Lacanau

    Lire

    Initialement prévu du 12 au 16 août, l’Open de France Espoirs et l’Open de France 100 % filles ont été annulés et reportés par les services de l’État, la ville de Lacanau et le Lacanau Surf Club. Cette décision a été prise suite aux conditions sanitaires actuelles, du pic de fréquentation touristique et du brassage géographique des compétiteurs. La Fédération et ses partenaires travaillent actuellement pour trouver une nouvelle date pour l’Open de France 100 % filles.

  • 07/08/20 | Bordeaux Métropole soutient le Liban

    Lire

    Suite aux évènements qui viennent de se dérouler à Beyrouth, le président de Bordeaux Métropole, Alain Anziani, propose d’allouer une aide exceptionnelle à Médecins Sans Frontières, qui est actuellement dans la capitale libanaise pour assurer l’aide médicale d’urgence, de 50 000€. MSF depuis 25 ans a sa plus grande base logistique à Mérignac. Fin septembre lors du prochain Conseil de Bordeaux Métropole, une délibération formalisera ce soutien.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Innovation : des grands groupes façon start-up !

05/04/2019 | La Matinale de l'Innovation à destination des entreprises était organisée ce mardi 02 avril dans les locaux du Village du Crédit Agricole Aquitaine, à Bordeaux.

Les intervenants de la Matinale de l'Innovation

Quand le développement et l'innovation des grands groupes passent par un "mode start-up". Le Village by Crédit Agricole Aquitaine recevait ce mardi matin plusieurs grandes entreprises (Cdiscount, le groupe Pichet, EDF pour ne citer qu'elles) afin d'échanger sur la ou les manières d'innover efficacement et pour le bien de tous. Ce temps d'échange était animé par le programme d'accompagnement "Startupeur(e) De Ma Boîte" et riche de témoignages d'entrepreneurs.

Partager les expériences et croiser les regards. Telle est la double vocation de la Matinale de l’Innovation, organisée ce mardi 02 avril. L’innovation n’étant pas ou peu réglementée, diverses options se présentent aux entreprises ainsi qu’aux entrepreneurs. Ainsi le Village by CA de Bordeaux recevait cette matinée de table ronde, qui correspond bien à la politique de cette structure, implantée dans la préfecture girondine depuis deux ans. En effet, pour Cédric Vicente, le « maire » du Village by CA "la vocation de ce village est bien de créer des liens entre les grandes entreprises et les jeunes TPE ou PME désireuses d'apporter à ces groupes des compétences qu’ils ne possèdent pas forcément ».  Le programme « Startupeur(e) De Ma Boite » (SDMB) anime l’échange de la Matinale de l’Innovation. Il intervient auprès d’entreprises pour les aider à mettre en place un processus d’innovation participative impulsé par les salariés à travers l’organisation « d’innovathons » sur deux jours. SDMB est surtout présent pour « créer l’étincelle » dans l’esprit des collaborateurs ainsi qu'au moment du bilan. A ce jour, SDMB a collaboré notamment avec EDF et Kedge Business School.

« L’innovation passe par des échecs »

« Un échec est une tentative », chante un duo de rappeurs toulousains. Ces propos sont confirmés par Maxime Fourny, conférencier membre de l’équipe Startupeur(e) De Ma Boite et auteur du livre « Quelle Audace » (ed. Eyrolles), un recueil de 50 portraits de personnes « hors du commun ». Le jeune entrepreneur n’est pas le seul pour qui « l’échec » est un passage nécessaire pour mener à bien des projets. En effet, Cyrille Dubrulle, responsable de l’Innovation du groupe Pichet participe à la transformation de différents services de l’entreprise, à travers un modèle startup, « les directions de métiers nous consultent pour évoquer des changements en interne pouvant améliorer les conditions de travail des salariés et le service client », souligne ce dernier. Pour mener à bien ces projets, le groupe Pichet effectue une veille sur des startups. A ce jour, plus de 1 400 d’entre elles ont été identifiées  pour près de 150 dossiers. « 19 contrats ont été validés, précise Cyrille Dubrulle, et nous avons actuellement 15 concepts en cours d’étude ». D’après le responsable de l’Innovation du groupe Pichet, "tout ne peut pas réussir". Il explique avoir abordé ce point avec la direction du groupe, souhaitant mettre en place une culture de l’échec, afin de ne pas s’arrêter sur des tentatives avortées, et toujours aller de l’avant.

CDiscount ou l'art de l"'intrapreneuriat"

Le groupe Pichet n’est pas le seul à miser sur l’innovation. CDiscount annonce sa volonté de lancer prochainement un programme d’intrapreneuriat. Damien Tourrette est le directeur des Projets d’Innovation du spécialiste de l’e-commerce. Selon lui, le déroulé du concept est simple "les salariés soumettent une idée et votent tous pour celles qui leur plaisent le plus. Les trente idées préférées sont retenues, poursuit Damien Tourrette, elles passent ensuite devant une commission interne qui en choisira cinq en fonction de la motivation des salariés et de l’utilité du projet ». Après cette étape, les ‘lauréats’ constituent un groupe de collaborateurs – les affinités ne sont pas prises en compte – travaillent deux semaines à temps plein, puis une semaine par mois pendant trois mois à la mise en place de leur idée, avant de la pitcher. « Le but de ce travail fractionné est de ne pas nuire aux objectifs marketing des salariés, ajoute le directeur des Projets d’Innovation. La commission peut toutefois choisir de ne réaliser aucune des cinq idées si elle estime que l’entreprise n’est pas prête à leur mise en place ». La révolution digitale, déclencheur des démarches de CDiscount, du groupe Pichet et d'EDF est venue bouleverser l'appréhension du travail et de la vie d'entreprise.

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : Yoan Denéchau

Partager sur Facebook
Vu par vous
4304
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !