Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

01/04/20 : Covid-19 : le nombre de malades est établi ce mercredi soir à 1845 cas depuis le début de l'épidémie, selon l'ARS. 700 personnes sont hospitalisées; 215 en soins intensifs; 414 sont sorties guéries de l'hôpital. 82 décès sont à déplorer.

01/04/20 : Charente-Maritime : la ville de Marennes et son association de commerçants lancent un appel à manifestation d'intérêt pour créer une boutique en ligne rassemblant les commerçants locaux pour faire de la vente en ligne. Contact:j.girard@gigamotors.fr

01/04/20 : La ville de Périgueux maintient le stationnement gratuit, en voirie et sur le parking Bugeaud, pour toute la période de confinement. Une manière d'inciter les Périgourdins à rester chez eux, mais aussi pour soutenir les commerces restant ouverts.

01/04/20 : La Charente-Maritime se prépare à affronter la "vague" de malades du covid 19 : une quinzaine de centres de consultation temporaire, avec un dispositif sanitaire particulier, seront mis en place entre demain et la fin de semaine (sur rdv uniquement).

31/03/20 : Débuts prometteurs pour la plateforme www.produits-locaux-nouvelle-aquitaine.fr qui met en relation les producteurs et artisans de l'agro-alimentaire et les consommateurs : plus de 1 000 inscriptions de producteurs et 28 700 de consommateurs.

31/03/20 : Covid-19. Afin de permettre aux habitants de faire leurs courses et aux commerçants de poursuivre leur activité, le maire de Mérignac a obtenu de la préfecture une dérogation de réouverture des marchés sous la forme de drives sécurisés.

31/03/20 : La ville de La Rochelle a déposé une plainte lundi suite à un grave cambriolage de l’un de ses équipements de services publics. Du matériel d'entretien et de l’alimentation destinées aux écoles ont été volés. La Police national enquête.

30/03/20 : Transport. Suite à l'interpellation du Conseil Régional par la FNAUT Nouvelle Aquitaine, les prélèvement bancaires des abonnements TER annuels sont suspendus jusqu'à nouvel ordre.

30/03/20 : Covid-19. 19 professionnels de santé de NA répartis en 2 équipes - 9 et 10 personnes - sont partis en mission de 4 jours au CHR de Metz-Thionville et au CHU de Nancy en lien avec la SNCF et la Mairie de Paris qui coordonnent leur transport.

30/03/20 : L'Université de Bordeaux et la RoboCup Federation, au nom du comité local d'organisation, annoncent le report de la 24ème édition de la RoboCup en France du 22 au 28 juin 2021. L'évènement est donc décalé d'une année.

27/03/20 : Confinement prolongé jusqu'au 15 avril annonce Edouard Philippe: "Avec l'accord du président de la République, j'annonce aujourd'hui le renouvellement de la période de confinement pour deux semaines supplémentaires à compter de mardi prochain"

27/03/20 : En raison de l’accueil prévu ce week-end de 6 patients des hôpitaux du Grand Est au service de réanimation du Centre Hospitalier de Bayonne, le niveau 1 du plan blanc système de santé pour répondre aux situations sanitaires exceptionnelles a été déclenché

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 02/04/20 | Pyrénées-Atantiques: 12 000 tests de dépistage prêts à être déployés

    Lire

    Apres consultation du Préfet des Pyrénées-Atlantiques et de l’ARS Nouvelle-Aquitaine, Jean-Jacques Lasserre, Président du Département, a décidé de proposer une vaste campagne de dépistage du Covid-19 des personnels médico-sociaux du secteur de l’autonomie dans le 64. L’ensemble des établissements et structures partenaires aura la possibilité de faire tester les 12 000 professionnels du secteur. Les premiers tests, menés par une équipe spécialement formée, seront effectués dès la semaine prochaine. Objectif : "rassurer des professionnels en première ligne auprès des personnes les plus fragiles mais aussi leurs familles".

  • 02/04/20 | Les tours de La Rochelle rendent hommage à tous les aidants

    Lire

    Les Tours de La Rochelle seront éclairées en bleu tout le mois d’avril, du coucher du soleil jusqu’à 1h du matin avec 5 minutes de scintillement toutes les heures en hommage à tous ceux qui sont mobilisés face au Covid-19 : personnels soignants, pompiers, secouristes, ambulanciers, forces de l’ordre, agents de la fonction publique, éboueurs, caissières et caissiers, commerçants, livreurs, et tous ceux qui apportent leur aide. Les images sont retransmises sur: www.larochelle.fr/webcam-en-direct.

  • 02/04/20 | La cité internationale de la bande dessinée et de l'image s'invite chez vous !

    Lire

    La Cité internationale de la bande dessinée et de l’image vous propose une programmation culturelle en ligne : « La Cité de la BD s’invite chez vous". Chaque semaine l’œuvre d’un auteur est mise à l’honneur. Des séquences pédagogiques, des vidéos exclusives, une programmation cinéma en ligne et de nouveaux regards sur le neuvième art sont disponibles en ligne. Découvrez sans plus attendre les richesses de la Cité de la BD : citebd.org

  • 02/04/20 | En Dordogne, les marchés de Piégut et de Nontron autorisés

    Lire

    Après des engagements pris de réorganisation et de mesures sanitaires, les marchés de Piégut Pluviers et de Nontron sont à nouveau autorisés. Celui de Piégut, qui a lieu chaque mercredi est limité à 15 stands avec un choix d'exposants habitant dans un rayon de 15 kilomètres autour de la cité. Celui de Nontron avait été refusé par la préfecture dans un premier temps et il pourra finalement se tenir le samedi matin. Il est réorganisé sur la place près de l'ancien Spar et limité à dix stands.

  • 02/04/20 | L'Hermione a besoin de nouvelles voiles

    Lire

    L'association Hermione-La Fayette a lancé une opération de financement participatif sur son site internet. L'objectif est d'obtenir suffisamment d'argent pour remplacer les 17 voiles de la frégate. Les donations permettront d'acheter le tissu nécessaire à la confection des 2100 m2 de voilure en lin, fabriquée sur mesure à l'Arsenal de Rochefort. A partir de 10€ de don, l'association s'engage à mettre le nom du donateur sur un drapeau de 15 m, hissé en haut du mât lors du prochain voyage.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Internet : le très haut débit arrive en Charente-Maritime

01/11/2017 | La Charente-Maritime sera intégralement couverte en très haut débit en 2022

17 000 km de fibre optique vont être déployés

Le Département a profité de sa session d’automne, la dernière semaine d’octobre 2017, pour acter une délégation de service public au profit d’Orange. L’opérateur aura en charge de raccorder au très haut débit les 270 000 foyers de Charente-Maritime concernés. Après une phase de géo-localisation des points à raccorder à partir de janvier 2018, les travaux devraient intervenir dans la foulée. Avec a priori peu de génie civil, la fibre optique étant passée dans les fourreaux du réseau téléphonique filaire, enterré ou en aérien, pour 17 000 km de fibre déployés.

Un projet à rebondissements

C’est l’aboutissement d’un projet initié en 2006 par Claude Belot, alors président du Département, dans le cadre de la politique d’aménagement du territoire : amener le haut débit pour tous en Charente-Maritime. A l’époque, le Département lance une première DSP attribuée à 17 Numérique pour exploiter et commercialiser un réseau de distribution d’internet, avec un débit de 2 Mb par foyer. L’internet passe alors pour l’essentiel par l’ADSL (Asymmetric Digital Subscriber Line) : un réseau filaire de 800 km est monté en parallèle des lignes de cuivre du téléphone. Pour pallier les zones hors réseau, le Département met en place le Wimax, diffusé par voie hertzienne via des pylônes faisant office d’antennes.  La distribution par satellite intervient également en dernier recours.

La technologie évoluant rapidement et les besoins se faisant criant, le Département décide de passer à la vitesse supérieure et d’apporter le très haut débit (30 Mb/s). En 2012, il se porte maître d’ouvrage pour créer 50 000 prises pour l’arrivée de la fibre optique (>100 Mb/s). Objectif : couvrir le département à 90% en 2025 et 100% en 2030. Le coût de raccordement est alors estimé à 460 millions d’euros, dont 367 millions financés par le public. En sachant que le schéma directeur d’aménagement numérique (SDAN), validé en 2013, n’inclut pas les 172 000 prises des 56 communes  des communautés d’agglomération de La Rochelle, de Rochefort et de Saintes, ainsi que la ville de Royan, où différents opérateurs (SFR et Orange) ont déjà répondu à des appels d’offres locaux (des intentions d’investissements, ndlr).

Dans la foulée de la validation de son schéma directeur, le Département sollicite le fonds pour la société numérique auprès de l’Etat. Et lance un appel à investissement public auprès des intercommunalités, pour recenser les besoins et les potentielles contributions financières. Les attentes se trouvant à la hausse, le Département revoit son SDAN de 50 000 à 81 700 prises, pour l’arrêter à 92 000 prises à l’horizon 2025 et un budget de 470 millions d’euros. L’appel d’offre en DSP pour la construction, l’exploitation et la commercialisation d’un réseau en très haut débit est lancé en septembre 2016.

Un budget revu à la baisse

Trois dossiers de candidatures sont présentés : Axione, qui gère le réseau actuel en 2 Mégabits jusqu’en 2026 ; SFR ; Orange. C’est Orange qui a été finalement retenu en cette rentrée 2017. « Les entreprises ont été jugées sur la qualité de l’offre sur le plan technique, la santé financière de l’entreprise, le calendrier de déploiement, les modalités de mise en œuvre de la tranche conditionnelle », explique le conseil départemental en charge du dossier Jean-Marie Roustit. A dossiers égaux, si Orange présentait de meilleures garanties financières qu’Axione,  « SFR n’a pas été retenue parce qu’elle n’a pas répondu sur le plan de la tranche conditionnelle ». Cette tranche conditionnelle concerne les 10 communes de l’agglomération de La Rochelle nouvellement entrées dans la CdA, qui n’ont pas bénéficié du programme de déploiement mis en place par l’Agglo ces dernières années (mais qui devraient y être intégrées, selon la CdA) : logiquement, elles ne devraient donc pas bénéficier du plan d’action du Département, mais ce dernier veut se laisser la possibilité d’intervenir en cas de demande de la part de l’Agglomération.

Des bénéfices à moyen terme

Les négociations avec les opérateurs dans le cadre de l’appel d’offres ont permis de ramener les objectifs du projet à un raccordement à 100% des foyers à l’horizon 2022, pour un budget lui aussi revu à la baisse : 326 millions en tout, dont 211,6 millions d’euros pour l’établissement du réseau et près de 115 millions pour les raccordements finaux. L’opérateur met 281 millions d’euros sur la table, en complément de la contribution publique de 45,6 millions d’euros réparties entre l’Europe (14,5M€), l’Etat (15,6€) la Région (4,7M€) et le Département (10,8M€). En sachant que « le montant de la subvention publique qui sera versé par le Département est fixé à 26 323 329 euros maximum pour les investissements et  une somme forfaitaire de 95 euros par prise raccordée durant les dix premières années », précise Jean-Marie Roustit.

Le marché de la commercialisation des accès internet restant ouvert aux autres opérateurs, Orange estime une commercialisation sous son enseigne à 70% les dix premières années, ce qui correspond à un montant de participation publique d’un peu plus de 19 millions d’euros. Orange reversera également une redevance de 750 000 € qui seront réinvestis dans « l’amélioration et le développement des usages », ainsi qu’une redevance de 10 € par an pour chaque prise non commercialisée. 

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : DR

Partager sur Facebook
Vu par vous
16863
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 4 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !