Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/06/21 : Au mois de mai, 334 projets en Nouvelle-Aquitaine ont été sélectionnés pour bénéficier de fonds européens pour un montant global de 56.2 millions d'euros. Parmi eux, 231 projets sont dans le cadre des programmes européens de développement rural.

09/06/21 : Dans le cadre du Mois des fiertés, le Département de la Gironde et les partenaires associatifs proposent des actions d'information et de dépistages gratuits du Sida (résultats en 30 min) samedi 12 Juin 2021, de 11h à 18h Placette Munich.

09/06/21 : Le CHU de Bordeaux lance sa plateforme de don en ligne sur le site don.chu-bordeaux.fr. Accessible à tous (particuliers, entreprises, associations) il permet de faire un don en ligne, au profit du CHU de Bordeaux, de manière totalement sécurisée. + d'info

31/05/21 : En Dordogne, l’ex-militaire recherché par les forces de l’ordre a été arrêté ce lundi. Il est blessé par balles. Il était recherché depuis dimanche après avoir tiré sur des gendarmes appelés pour des violences familiales à Lardin-Saint-Lazare (24).

28/05/21 : Le Conseil régional indique que les inscriptions aux transports scolaires pour la rentrée 2021-2022 s'ouvrent au 1er juin. L’inscription et le paiement peuvent être directement réalisés en ligne.+ d'info

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/06/21 | Tonneins : le pôle de santé parie sur la télémédecine

    Lire

    L’association du pôle de santé du tonneinquais en Lot-et-Garonne regroupe une équipe de médecins, infirmiers, sages-femmes, orthophonistes et psychologues. Afin d’apporter aux patients une réponse médicale rapide et efficace, l’association souhaite développer la télémédecine grâce notamment à un partenariat avec la clinique Saint-Hilaire Esquirol. Pour cela, elle va acquérir du matériel connecté comme des stéthoscopes, échographes ou encore ECG.

  • 11/06/21 | Sport et tourisme: des parcours audioguidés à Limoges

    Lire

    En partenariat avec l’application Runnin’City, la Ville de Limoges propose 3 parcours de running touristique gratuits et audioguidés. Le coureur pourra choisir entre 3 parcours, deux de 7km (Centre-Ville et Bords de Vienne) et un de 10km (Uzurat/La Bastide), et sera guidé par le GPS vocal qui lui livrera des anecdotes sur les lieux croisés en chemin. L’application gratuite est disponible en 7 langues.

  • 10/06/21 | Vrai+Local développe le circuit-court

    Lire

    A Périgny en Charente-Maritime, la société Néos est en train de développer le projet Vrai+Local. Né du constat qu’il était plus facile d’acheter un produit provenant de l’autre bout du monde que localement, Vrai+Local apporte une solution logistique afin que les citoyens puissent faire leurs courses en « bio et local » au travers d’une plateforme, d’une collecte et d’une livraison de proximité. Ces livraisons s’effectueront avec des remorques brevetées « Drive Mobile ».

  • 10/06/21 | Rochefort: Le festival Soeurs Jumelles recherche des bénévoles

    Lire

    Le première édition du festival Soeurs Jumelles aura lieu à Rochefort, hommage à la célèbre comédie musicale de Jacques Demy, du 23 au 26 juin 2021. Consacré à la musique et à l’image, tous secteurs confondus, le festival est à la recherche de bénévoles pour aider à l'accueil du public et des professionnels. Le choix des horaires est libre et seules les personnes majeures sont en mesure de postuler. Dans la mesure du possible, des billets pour les séances de films seront offerts aux bénévoles. Le formulaire pour postuler.

  • 10/06/21 | L’Atelier du Vitrail poursuit son développement

    Lire

    A Limoges, L’Atelier du Vitrail conçoit, fabrique et restaure des vitraux sur toute la France. A l’heure actuelle, tous les process de conception, de création et de présentation sont informatisés. Afin de mieux maîtriser ces outils, les salariés doivent s’approprier le Brevet des Métiers d’Art. Objectif: augmenter leurs compétences en matière d’arts appliqués et de peinture sur verre. Pour aider l'entreprise dans son développement, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de lui attribuer une aide de 40 991,68 €.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Internet : le très haut débit arrive en Charente-Maritime

01/11/2017 | La Charente-Maritime sera intégralement couverte en très haut débit en 2022

17 000 km de fibre optique vont être déployés

Le Département a profité de sa session d’automne, la dernière semaine d’octobre 2017, pour acter une délégation de service public au profit d’Orange. L’opérateur aura en charge de raccorder au très haut débit les 270 000 foyers de Charente-Maritime concernés. Après une phase de géo-localisation des points à raccorder à partir de janvier 2018, les travaux devraient intervenir dans la foulée. Avec a priori peu de génie civil, la fibre optique étant passée dans les fourreaux du réseau téléphonique filaire, enterré ou en aérien, pour 17 000 km de fibre déployés.

Un projet à rebondissements

C’est l’aboutissement d’un projet initié en 2006 par Claude Belot, alors président du Département, dans le cadre de la politique d’aménagement du territoire : amener le haut débit pour tous en Charente-Maritime. A l’époque, le Département lance une première DSP attribuée à 17 Numérique pour exploiter et commercialiser un réseau de distribution d’internet, avec un débit de 2 Mb par foyer. L’internet passe alors pour l’essentiel par l’ADSL (Asymmetric Digital Subscriber Line) : un réseau filaire de 800 km est monté en parallèle des lignes de cuivre du téléphone. Pour pallier les zones hors réseau, le Département met en place le Wimax, diffusé par voie hertzienne via des pylônes faisant office d’antennes.  La distribution par satellite intervient également en dernier recours.

La technologie évoluant rapidement et les besoins se faisant criant, le Département décide de passer à la vitesse supérieure et d’apporter le très haut débit (30 Mb/s). En 2012, il se porte maître d’ouvrage pour créer 50 000 prises pour l’arrivée de la fibre optique (>100 Mb/s). Objectif : couvrir le département à 90% en 2025 et 100% en 2030. Le coût de raccordement est alors estimé à 460 millions d’euros, dont 367 millions financés par le public. En sachant que le schéma directeur d’aménagement numérique (SDAN), validé en 2013, n’inclut pas les 172 000 prises des 56 communes  des communautés d’agglomération de La Rochelle, de Rochefort et de Saintes, ainsi que la ville de Royan, où différents opérateurs (SFR et Orange) ont déjà répondu à des appels d’offres locaux (des intentions d’investissements, ndlr).

Dans la foulée de la validation de son schéma directeur, le Département sollicite le fonds pour la société numérique auprès de l’Etat. Et lance un appel à investissement public auprès des intercommunalités, pour recenser les besoins et les potentielles contributions financières. Les attentes se trouvant à la hausse, le Département revoit son SDAN de 50 000 à 81 700 prises, pour l’arrêter à 92 000 prises à l’horizon 2025 et un budget de 470 millions d’euros. L’appel d’offre en DSP pour la construction, l’exploitation et la commercialisation d’un réseau en très haut débit est lancé en septembre 2016.

Un budget revu à la baisse

Trois dossiers de candidatures sont présentés : Axione, qui gère le réseau actuel en 2 Mégabits jusqu’en 2026 ; SFR ; Orange. C’est Orange qui a été finalement retenu en cette rentrée 2017. « Les entreprises ont été jugées sur la qualité de l’offre sur le plan technique, la santé financière de l’entreprise, le calendrier de déploiement, les modalités de mise en œuvre de la tranche conditionnelle », explique le conseil départemental en charge du dossier Jean-Marie Roustit. A dossiers égaux, si Orange présentait de meilleures garanties financières qu’Axione,  « SFR n’a pas été retenue parce qu’elle n’a pas répondu sur le plan de la tranche conditionnelle ». Cette tranche conditionnelle concerne les 10 communes de l’agglomération de La Rochelle nouvellement entrées dans la CdA, qui n’ont pas bénéficié du programme de déploiement mis en place par l’Agglo ces dernières années (mais qui devraient y être intégrées, selon la CdA) : logiquement, elles ne devraient donc pas bénéficier du plan d’action du Département, mais ce dernier veut se laisser la possibilité d’intervenir en cas de demande de la part de l’Agglomération.

Des bénéfices à moyen terme

Les négociations avec les opérateurs dans le cadre de l’appel d’offres ont permis de ramener les objectifs du projet à un raccordement à 100% des foyers à l’horizon 2022, pour un budget lui aussi revu à la baisse : 326 millions en tout, dont 211,6 millions d’euros pour l’établissement du réseau et près de 115 millions pour les raccordements finaux. L’opérateur met 281 millions d’euros sur la table, en complément de la contribution publique de 45,6 millions d’euros réparties entre l’Europe (14,5M€), l’Etat (15,6€) la Région (4,7M€) et le Département (10,8M€). En sachant que « le montant de la subvention publique qui sera versé par le Département est fixé à 26 323 329 euros maximum pour les investissements et  une somme forfaitaire de 95 euros par prise raccordée durant les dix premières années », précise Jean-Marie Roustit.

Le marché de la commercialisation des accès internet restant ouvert aux autres opérateurs, Orange estime une commercialisation sous son enseigne à 70% les dix premières années, ce qui correspond à un montant de participation publique d’un peu plus de 19 millions d’euros. Orange reversera également une redevance de 750 000 € qui seront réinvestis dans « l’amélioration et le développement des usages », ainsi qu’une redevance de 10 € par an pour chaque prise non commercialisée. 

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : DR

Partager sur Facebook
Vu par vous
17825
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 15 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !