aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/06/16 : Les 16 et 17 juillet 2016, Bordeaux vivra au rythme des fanfares. L’association Union Libre organise un weekend en fanfare pour les 10 ans de La Grasse Bande, fanfare du vieux Bordeaux née dans les ateliers de l’école d’architecture et de paysage.

24/06/16 : "Pour la France, pour la Gauche": tel est le thème de la réunion publique qui aura lieu le 29 juin à 18h30 à l'Athénée Municipal de Bordeaux en présence de Stéphane Le Foll, d'Alain Rousset et de l'ensemble des sénateurs et députés PS de Gironde.

24/06/16 : Le Salon du livre gourmand se tiendra à Périgueux, les 25, 26 et 27 novembre et aura pour thème "Tables de France. La conférence de presse a eu lieu à Bordeaux, car c'est le chef Philippe Etchebest qui sera le président de cette 14e édition.

24/06/16 : 1er Forum de l'intérim jeudi 30 juin de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30 au Centre Culturel du Passage d'Agen (47). Au menu : rencontres avec des agences d'intérim dans le cadre d’un job dating et 353 postes d’intérimaires à la clé !

23/06/16 : LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax. Alain Vidalies, Sec d’Etat aux Transports souhaite créer une mission conjointe du Conseil de l'environnement et du développement durable, de l'Inspection des finances pour consolider le financement de ces lignes.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/06/16 | Saint-Jean-Pied-de-Port, Plus beau village de France

    Lire

    Cette étape, capitale de la Basse Navarre qui accueille 55 000 pèlerins en partance pour Saint-Jacques-de-Compostelle vient d'être sacrée 154e plus beau village de France- et quatrième du Pays basque - Des fortifications de Vauban à l'église Notre Dame du bout du pont, Garazi -en basque- ce village de 1500 habitants, au pied du fameux col de Roncevaux, franchi par les armées napoléoniennes et les troupes espagnoles de Ferdinand le Catholique a su protéger son patrimoine. La ligne de chemin de fer rénovée Bayonne-Garazi et ce titre vont booster plus encore son tourisme authentique.

  • 29/06/16 | La Solitaire du Figaro s’arrête à La Rochelle

    Lire

    Ils auront parcouru 410 miles, depuis Paimpol, pour finir cette 3e étape de la Solitaire du Figaro à La Rochelle. La ville mettra à l’honneur les 34 skippers et leurs voiliers durant 4 jours de fête, du 5 au 8 juillet. Les bateaux attendus mardi en fin de journée seront amarrés au bassin des chalutiers. Une grande parade des voiliers est prévue le lendemain dans le chenal, à partir de 16h30, avant le départ de la 4e et dernière étape de la course. Retour prévu le jeudi en fin de journée. La remise des prix aura lieu vendredi à 18h30 au bassin des chalutiers. De nombreuses animations sont au programme durant ces 4 jours.

  • 29/06/16 | Théâtre : une compagnie rochelaise à Avignon

    Lire

    L’équipe du Théâtre du Ballon Rouge est en route pour le festival d’Avignon ( 6-24 juillet). La compagnie a été retenue pour figurer parmi les 1400 spectacles hors compétition. Elle est l’unique troupe rochelaise parmi les 34 qui représenteront la grande région à cette occasion. Le théâtre du Ballon Rouge y présentera sa dernière création, « Céleste, deux pieds, dix doigts ». Dany Martinez y aborde de manière drôle et poétique le sujet du handicap et de la différence. A La Rochelle, le spectacle avait fait salle comble dès ses premières représentations, en mars 2016. Il sera de nouveau joué au "Ballon Rouge" à la rentrée.

  • 29/06/16 | Laurent Guimier ce 4 Juillet , Institut Bernard Magrez

    Lire

    « Faut-il sauver les journalistes? » Laurent Guimier directeur de France Info répondra à cette interrogation dont l'intitulé est assez ambigu pour autoriser toutes les critiques, ce 4 juillet, à 19h30 à l'invitation de l'Institut Bernard Magrez à Bordeaux. L'occasion d'entendre un homme que l'on connaît bien en Aquitaine où il a été correspondant d'Europe 1 avant d'occuper d'importantes fonctions au sein du groupe Lagardère et de rejoindre le service public de l'audiovisuel redonnant depuis deux ans des couleurs à la chaîne d'info en continu. (www.institut-bernard-magrez.com )- 16 rue de Tivoli.

  • 28/06/16 | Landes : les priorités - sécurité - du nouveau préfet

    Lire

    Le nouveau préfet des Landes, Frédéric Périssat, a souhaité mardi réfléchir à de nouvelles mesures pour sécuriser notamment les fêtes de Mont-de-Marsan qui se dérouleront sous l'état d'urgence, parlant «de dispositifs plus dimensionnés en terme d'accès, de filtrage et de gestion des flux», sur l'exemple des fan zones de l'Euro. Quant aux CRS nageurs-sauveteurs armés sur les plages cet été, il a estimé qu'en cas d'attaque, «les gens se demanderaient pourquoi des policiers qui sont sur la plage n'ont pas les moyens d'intervenir».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Interview: Etienne Parin directeur du Grand Projet de Ville (Bassens, Lormont, Cenon, Floirac ): l'emploi comme une priorité

28/01/2013 | En avant première Etienne Parin situe les enjeux de la journée du 29 janvier au Rocher Palmer de Cenon sur l'économie de la rive droite de Bordeaux.

Etienne Parin, Directeur du GPV

Le Grand Projet de Ville qui rassemble sur la rive droite de Bordeaux, Bassens, Lormont, Cenon, Floirac a permis, depuis plus de dix ans, la mise en oeuvre d'une politique de renouvellement urbain à bien des égards exemplaire. Le classement en zone franche, l'arrivée du tram, la création de lieux éducatifs et culturels remarquables y ont beaucoup contribué. Cependant ici, plus encore qu'ailleurs,le point noir c'est le développement économique,l'emploi. De ce défi à relever il va être question, le 29 janvier à Cenon, au Rocher Palmer entre session plénière et ateliers. Un rendez vous à ne pas manquer.

@aqui: « Rive droite : Vers une approche économique intégrée... » Pourquoi avoir choisi pareille dénomination pour faire le point de l'activité économique au sein du Grand Projet de Ville , GPV?
Etienne Parin. Parce que nous n'avons pas voulu traiter le problème économique  en soi mais l'intégrer dans un projet de territoire. Nous avons pour objectif de donner à voir, à penser, à comprendre, à projeter un territoire dans toutes ses dimensions. Certes, l'entrée  économique est importante mais il ne s'agit pas de faire un projet entre économistes, mais entre acteurs du territoire. Et ceci avec l'entrée de l'emploi et de l'économie; ça concerne tout le monde l'économie. Notre légitimité, au GPV n'est pas d'être une super collectivité locale; notre compétence c'est le développement global du territoire, dans toutes ses dimensions.

@aqui: Lors des rencontres de la Fabrique Métropolitaine, initiée par la Communauté Urbaine de Bordeaux, la question de l'emploi est souvent revenue comme un leitmotiv. Et chacun de reconnaître que beaucoup de choses avaient été faites sur cette rive droite en terme de rénovation urbaine, d'urbanisme, de respect et mise en valeur du patrimoine naturel, de culture, du vivre ensemble... mais la question de l'emploi est là, persistante, comme obsédante...
E.P. Un des objectifs, en effet, c'est de ne pas donner à penser que l'emploi est un corollaire, qu'il viendra tout seul ; c'est d'avoir une approche volontariste et singulière à propos de cette rive droite, en considérant les niveaux de qualifications de la population active. Ici nous notons des compétences inférieures, en termes académiques, au reste de l'agglomération, des chiffres inquiétants en matière de discriminations mais aussi un taux de diplômés de l'enseignement supérieur au chômage qui est presque deux fois plus fort que pour le reste de l'agglomération ? C'est une sacrée interrogation...

Le scandale des scandales...
@aqui. En effet pourquoi là ?
EP. Est-ce que c'est une question de niveau culturel, une discrimination qui ne s'avoue pas ? De réels efforts de la communauté nationale ont été faits pour que les habitants de cette rive droite aient des diplômes. Ils en ont, ils ont fait des efforts et ce n'était pas toujours évident si l'on considère leurs origines mais ils n'ont pas de travail. Et ça c'est le scandale des scandales. C'est un vrai souci.

@aqui . Ce constat est d'autant plus rude que cette rive droite de Bordeaux, à la différence du reste de l'agglomération, a une identité disons plus industrielle.
E.P. Il existe un tropisme métropolitain, très orienté, y compris dans les administrations vers des emplois non productifs, le tertiaire, les services, le tertiaire supérieur, mais la métropole bordelaise est très déficitaire en emplois productifs par rapport à d'autres métropoles du même rang. Or, on ne peut pas gagner 250.000 habitants, avoir l'ambition de devenir une métropole millionnaire, en s'appuyant uniquement sur des services. Ce n'est juste pas possible.
Or, Il se trouve, en effet, que sur le territoire de la rive droite, l'héritage économique est tel que nous avons des emplois productifs, un gisement économique important ; il faut donc accompagner la présence d'implantations, des industries de main d'oeuvre qui sont là pour des raisons historiques, de disponibilités foncières, de niveaux de desserte, de proximité du centre.
Il faut, non seulement procurer les meilleures conditions pour pérenniser les emplois, fixer ces entreprises, mais leur donner aussi toutes les garanties pour se développer.
Puisque on a des industries de main d'oeuvre et puisque on de la main d'oeuvre, peut être moins qualifiée qu'ailleurs, on a une responsabilité essentielle: celle de confronter ces deux situations, ces deux dynamiques, pour offrir de meilleures conditions de rencontre de l'offre et de la demande. Il existe une politique de l'offre très forte avec la zone franche qui a bien marché - 12000 emplois créées - il y a une politique de la demande qui a moins bien marché. On y travaille avec énergie dans le cadre du renouvellement urbain, avec la région, des dispositifs locaux de formation...Pourquoi est-on encore à la traîne ? C'est une question qui interroge tout le monde.

Une grande mobilisation

@aqui. Elle va donc être au cœur de cette grande journée d'échanges, de réflexions partagées ?
E.P. Ce séminaire ne vient pas par hasard. On a entrepris depuis l'automne, à la demande de nos partenaires de faire un bilan de la décennie passée, de faire un bilan éclairé et pas seulement quantitatif et qualitatif. Quelle était la situation il y a dix ans ? Quels étaient les objectifs que nous nous étions assignés ? Qu'est ce qui s'est fait ? Est ce que ces objectifs ont été atteints, voire dépassés ?... Que faut-il faire pour réorganiser ce paysage pour les dix ans qui viennent ? Nous terminons la première étape du diagnostic, du bilan. Nous avons travaillé avec des ateliers de trente personnes, autour de huit thèmes, au moins deux fois par thème avec une grosse mobilisation de tous les partenaires ; nous étions même surpris par cette mobilisation, l'importance de la motivation. On voudrait maintenant basculer vers la deuxième phase, celle de la construction du projet pour les dix ans qui viennent.
Ce 29 janvier, il s'agit donc de voir, à la fois où nous en sommes en matière d'emplois et quels sont les axes et les perspectives de travail que l'on pourrait développer pour les dix années qui viennent. A partir de février vont démarrer une série d'ateliers pour que fin avril, début mai, on ait  les bases pour écrire un projet de territoire nouvelle génération. Quels sont les nouveaux objectifs, les nouveaux moyens, les priorités, les calendriers, les tableaux de bord, les dispositifs....Autant de sujets à aborder et de réponses à proposer.

Rive droite: Vers une approche économique intégrée, le 29 janvier (9h30-17h30) à Cenon au Rocher de Palmer ; inscriptions:www.surlarivedroite.fr

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : Surlarivedroite.fr

Bordeaux Métropole 2030Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
864
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Marc Gastambide | 28/01/2013

Bravo pour ce très intéressant interview, Etienne! Et bravo pour ton action sur les hauts de Bx! Je souhaite le plus grand succès à la session du GPV demain. A bientôt Bien à toi Marc

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !