23/09/17 : Le salon nautique le Grand Pavois se tiendra du 27 septembre au 2 octobre au port des Minimes de La Rochelle. 750 bateaux sont à découvrir dont une centaine de nouveautés en avant première mondiale.

22/09/17 : Le réalisateur Antoine de Maximy (J'irais dormir chez vous) sera présent pour le lancement du feestival Les Nouvelles Explorations à Royan le 4 octobre, au palais des congrès. Il sera en compagnie du photojournaliste Réza.

22/09/17 : Loi travail : ils étaient entre 600 et 700 à manifester contre le projet de réforme hier à La Rochelle contre les 1500 à 3000 du 12 septembre.

21/09/17 : Ce jeudi, entre 3000 et 10000 personnes ont défilé dans les rues de Bordeaux à l'appel de plusieurs syndicats, dont la CGT et FO dans les rues de Bordeaux pour protester contre la loi travail, une mobilisation moins importante que celle du 12 septembre.

20/09/17 : La CGT et la FSU appellent les salariés à une nouvelle journée d’action ce jeudi contre la réforme du Code du travail. En Dordogne, trois manifestations sont organisées : à 10 h 30 à Périgueux, à 15 h 30 place du 14-Juillet à Sarlat et à 17 h à Bergerac.

20/09/17 : Les mesures acoustiques le long de la LGV Tours-Bordeaux ont démarré hier. Au total 231 points seront contrôlés par le CEREMA de Blois et Bordeaux pour vérifier la conformité acoustique des habitations exposées et l’efficacité des protections installées

20/09/17 : Du 20 au 22 sept, 12 collaborateurs de Bristol-Myers Squibb parcourront près de 700km à vélo pour récolter des fonds en faveur de la recherche contre les cancers des jeunes. Ils passeront par Agen le 20 sept.

20/09/17 : Elections sénatoriales. Les députés lot-et-garonnais LREM apportent leur soutien aux candidates investies par le parti, C. Griffond et M-F Salles qui « sont les deux seules candidates désignées par la Commission nationale d’investiture ».

20/09/17 : La préfecture de la Dordogne modifie ses horaires d'ouverture : l'accueil du public se fera les lundi et vendredi 8h30 – 12h et le mercredi de 8 h 30 à 12 h. Les guichets permis de conduire et cartes grises seront fermées les mardi et jeudi.

20/09/17 : Brive accueillera le samedi 23 septembre place du Civoire son premier salon de la bière locale et artisanale. Cinq brasseries artisanales viendront de Dordogne.

19/09/17 : Journée européenne des langues. Pour l'occasion, la Maison de l’Europe de Lot-et-Garonne organise un World café le mardi 26 sept de 14h à 17h, dans ses locaux pour échanger en anglais, espagnol, italien, allemand et s'informer sur "SO MOBILITÉ".

18/09/17 : C'est un gros coup pour la future Arena de Floirac. Ce lundi, elle a annoncé la venue le 4 avril prochain du groupe de rock américain Imagine Dragons. Les premiers billets seront disponibles à la vente vendredi 22 septembre, et les préventes dès mercredi.

15/09/17 : L'île d'Oléron a été choisie pour accueillir les prochaines Rencontres inter-îles, du 24 au 26 novembre. Ce rendez-vous autour des problématiques liées au maintien de l'agriculture dans les îles aura pour thématique l'accès au foncier.

15/09/17 : L'ancien maire socialiste de Cenon, Alain David, ayant été élu à l'Assemblée nationale c'est son successeur Jean-François Egron qui prend le relais en tant que vice-président de la métropole aux Ressources humaines et à l'administration générale

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/09/17 | Alain Rousset récompensé pour la Pau-Canfranc

    Lire

    Mardi 26 septembre, à Saragosse, Alain Rousset, se verra remettre une distinction par le journal Heraldo de Aragón qui récompense une personnalité extérieure oeuvrant au développement de l'Aragon. Une manière de saluer l’engagement du Président du Conseil régional en faveur de la liaison ferroviaire Pau - Saragosse, aux côtés de l'Aragon. Un engagement, "une obstination" pour d'autres, passant par la fameuse réouverture de la section Bedous–Canfranc, pourtant loin de faire l’unanimité de ce côté ci de la frontière…

  • 22/09/17 | A la découverte du télégraphe de Chappe à Villeneuve-sur-Lot

    Lire

    Le service des Archives municipales et l’association des Amis des moulins de Lot-et-Garonne (ADAM 47) organisent un atelier autour du télégraphe de Chappe. Là, les participants découvriront le fonctionnement de cette invention, les éléments qui restent encore visibles dans le département, et apprendront à s’en servir : envoyer des messages, et décoder les messages. Cette animation gratuite se déroule le 26 sept (14h-17h) aux Archives municipales à Villeneuve/Lot.

  • 20/09/17 | La Silver Economie à l'honneur à La Réole

    Lire

    Ce jeudi 21 et vendredi 22 septembre à la Réole (Gironde) se tient la 2ème édition du Salon de la Silver Economie. Au programme, à destination des seniors: tables rondes, rencontres, débats, offres d’emploi etc. Avec l’aide des élus, le Pays Sud Gironde se mobilise pour faire du vieillissement de sa population une source de création de richesse et d’emploi autour de trois piliers majeurs : habitat, technologie et métiers. Un élan vers plus de solidarité intergénérationnelle.

  • 20/09/17 | Crise aviaire: une pétition de la FDSEA-JA des Landes pour soutenir les éleveurs

    Lire

    Après plusieurs blocages de routes et barrages filtrants ces 15 derniers jours, la FDSEA et les Jeunes agriculteurs des Landes viennent de lancer une pétition en ligne pour demander au gouvernement l'indemnisation des producteurs de canards sur la réalité des pertes, y compris au-delà du 29 mai, date de la reprise d'activité post-grippe aviaire. Manque de canetons et perte de débouchés font qu'un retour à la normale ne sera possible qu'en fin d'année. La pétition sur mesopinions.com objet canards

  • 20/09/17 | Toques et porcelaine à Limoges, les 22, 23 et 24 septembre

    Lire

    La 7e biennale « Toques et porcelaine » se tient à Limoges le week end prochain. A cette occasion, les produits régionaux de Nouvelle-Aquitaine s’uniront aux arts de la table pour célébrer cet événement gastronomique. Cette manifestation propose un dialogue entre contenant et contenu, produits gastronomiques et arts de la table, inventivité des chefs et créativité des porcelainiers. Au menu, des démonstrations de chefs, dix masterclass, des ateliers d’œnologie animés par des chefs et des sommeliers professionnels.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Interview: Etienne Parin directeur du Grand Projet de Ville (Bassens, Lormont, Cenon, Floirac ): l'emploi comme une priorité

28/01/2013 | En avant première Etienne Parin situe les enjeux de la journée du 29 janvier au Rocher Palmer de Cenon sur l'économie de la rive droite de Bordeaux.

Etienne Parin, Directeur du GPV

Le Grand Projet de Ville qui rassemble sur la rive droite de Bordeaux, Bassens, Lormont, Cenon, Floirac a permis, depuis plus de dix ans, la mise en oeuvre d'une politique de renouvellement urbain à bien des égards exemplaire. Le classement en zone franche, l'arrivée du tram, la création de lieux éducatifs et culturels remarquables y ont beaucoup contribué. Cependant ici, plus encore qu'ailleurs,le point noir c'est le développement économique,l'emploi. De ce défi à relever il va être question, le 29 janvier à Cenon, au Rocher Palmer entre session plénière et ateliers. Un rendez vous à ne pas manquer.

@aqui: « Rive droite : Vers une approche économique intégrée... » Pourquoi avoir choisi pareille dénomination pour faire le point de l'activité économique au sein du Grand Projet de Ville , GPV?
Etienne Parin. Parce que nous n'avons pas voulu traiter le problème économique  en soi mais l'intégrer dans un projet de territoire. Nous avons pour objectif de donner à voir, à penser, à comprendre, à projeter un territoire dans toutes ses dimensions. Certes, l'entrée  économique est importante mais il ne s'agit pas de faire un projet entre économistes, mais entre acteurs du territoire. Et ceci avec l'entrée de l'emploi et de l'économie; ça concerne tout le monde l'économie. Notre légitimité, au GPV n'est pas d'être une super collectivité locale; notre compétence c'est le développement global du territoire, dans toutes ses dimensions.

@aqui: Lors des rencontres de la Fabrique Métropolitaine, initiée par la Communauté Urbaine de Bordeaux, la question de l'emploi est souvent revenue comme un leitmotiv. Et chacun de reconnaître que beaucoup de choses avaient été faites sur cette rive droite en terme de rénovation urbaine, d'urbanisme, de respect et mise en valeur du patrimoine naturel, de culture, du vivre ensemble... mais la question de l'emploi est là, persistante, comme obsédante...
E.P. Un des objectifs, en effet, c'est de ne pas donner à penser que l'emploi est un corollaire, qu'il viendra tout seul ; c'est d'avoir une approche volontariste et singulière à propos de cette rive droite, en considérant les niveaux de qualifications de la population active. Ici nous notons des compétences inférieures, en termes académiques, au reste de l'agglomération, des chiffres inquiétants en matière de discriminations mais aussi un taux de diplômés de l'enseignement supérieur au chômage qui est presque deux fois plus fort que pour le reste de l'agglomération ? C'est une sacrée interrogation...

Le scandale des scandales...
@aqui. En effet pourquoi là ?
EP. Est-ce que c'est une question de niveau culturel, une discrimination qui ne s'avoue pas ? De réels efforts de la communauté nationale ont été faits pour que les habitants de cette rive droite aient des diplômes. Ils en ont, ils ont fait des efforts et ce n'était pas toujours évident si l'on considère leurs origines mais ils n'ont pas de travail. Et ça c'est le scandale des scandales. C'est un vrai souci.

@aqui . Ce constat est d'autant plus rude que cette rive droite de Bordeaux, à la différence du reste de l'agglomération, a une identité disons plus industrielle.
E.P. Il existe un tropisme métropolitain, très orienté, y compris dans les administrations vers des emplois non productifs, le tertiaire, les services, le tertiaire supérieur, mais la métropole bordelaise est très déficitaire en emplois productifs par rapport à d'autres métropoles du même rang. Or, on ne peut pas gagner 250.000 habitants, avoir l'ambition de devenir une métropole millionnaire, en s'appuyant uniquement sur des services. Ce n'est juste pas possible.
Or, Il se trouve, en effet, que sur le territoire de la rive droite, l'héritage économique est tel que nous avons des emplois productifs, un gisement économique important ; il faut donc accompagner la présence d'implantations, des industries de main d'oeuvre qui sont là pour des raisons historiques, de disponibilités foncières, de niveaux de desserte, de proximité du centre.
Il faut, non seulement procurer les meilleures conditions pour pérenniser les emplois, fixer ces entreprises, mais leur donner aussi toutes les garanties pour se développer.
Puisque on a des industries de main d'oeuvre et puisque on de la main d'oeuvre, peut être moins qualifiée qu'ailleurs, on a une responsabilité essentielle: celle de confronter ces deux situations, ces deux dynamiques, pour offrir de meilleures conditions de rencontre de l'offre et de la demande. Il existe une politique de l'offre très forte avec la zone franche qui a bien marché - 12000 emplois créées - il y a une politique de la demande qui a moins bien marché. On y travaille avec énergie dans le cadre du renouvellement urbain, avec la région, des dispositifs locaux de formation...Pourquoi est-on encore à la traîne ? C'est une question qui interroge tout le monde.

Une grande mobilisation

@aqui. Elle va donc être au cœur de cette grande journée d'échanges, de réflexions partagées ?
E.P. Ce séminaire ne vient pas par hasard. On a entrepris depuis l'automne, à la demande de nos partenaires de faire un bilan de la décennie passée, de faire un bilan éclairé et pas seulement quantitatif et qualitatif. Quelle était la situation il y a dix ans ? Quels étaient les objectifs que nous nous étions assignés ? Qu'est ce qui s'est fait ? Est ce que ces objectifs ont été atteints, voire dépassés ?... Que faut-il faire pour réorganiser ce paysage pour les dix ans qui viennent ? Nous terminons la première étape du diagnostic, du bilan. Nous avons travaillé avec des ateliers de trente personnes, autour de huit thèmes, au moins deux fois par thème avec une grosse mobilisation de tous les partenaires ; nous étions même surpris par cette mobilisation, l'importance de la motivation. On voudrait maintenant basculer vers la deuxième phase, celle de la construction du projet pour les dix ans qui viennent.
Ce 29 janvier, il s'agit donc de voir, à la fois où nous en sommes en matière d'emplois et quels sont les axes et les perspectives de travail que l'on pourrait développer pour les dix années qui viennent. A partir de février vont démarrer une série d'ateliers pour que fin avril, début mai, on ait  les bases pour écrire un projet de territoire nouvelle génération. Quels sont les nouveaux objectifs, les nouveaux moyens, les priorités, les calendriers, les tableaux de bord, les dispositifs....Autant de sujets à aborder et de réponses à proposer.

Rive droite: Vers une approche économique intégrée, le 29 janvier (9h30-17h30) à Cenon au Rocher de Palmer ; inscriptions:www.surlarivedroite.fr

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : Surlarivedroite.fr

Bordeaux Métropole 2030Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
2038
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Marc Gastambide | 28/01/2013

Bravo pour ce très intéressant interview, Etienne!
Et bravo pour ton action sur les hauts de Bx!
Je souhaite le plus grand succès à la session du GPV demain.
A bientôt
Bien à toi
Marc

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !