Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | IPC Vins & Spiritueux : 18 nouveaux élèves s'attaquent au marché international

02/02/2015 | Tous familiers avec le vignoble bordelais, les élèves qui composent cette nouvelle filière s'imaginent déjà ambassadeurs des vins de Bordeaux à l'étranger.

11 hommes pour 7 femmes, dont deux sont américain et péruvienne, tous âgés de 23 à 47 ans... La promotion est pour le moins diversifiée !

Le Bordeaux n'est pas seulement un vin renommé dans le monde entier, ou un composant de l'identité de notre territoire : c'est également une vocation, une promesse de carrière. L'IPC Vins & Spiritueux, école supérieure reconnue dans la formation des futurs professionnels du vin, a organisé fin janvier la cérémonie de parrainage de la toute première promotion « Responsable en commerce international », singulière du fait de son option « vin et web » qui répond aux attentes de communication des professionnels. Patricia Zabalza, Directrice de l'Union des Côtes de Bordeaux, a eu l'honneur d'être désignée comme marraine.

Présente à la cérémonie, Patricia Zabalza, dont l'expérience et le réseau inciteront assurément les élèves à s'adresser à elle dans le cadre de leurs recherches de stage, a exprimé la fierté qu'elle ressentait d'être associée à cette nouvelle filière à l'avenir tout tracé. Et c'est en tant que représentante des vignerons des Côtes de Bordeaux qu'elle a tenu à prendre la parole pour évoquer l'histoire de ces vins propres à la région, et qui bénéficient à mesure que le temps passe d'une popularité grandissante à l'étranger.

Créée en 2007, l'Union des Côtes de Bordeaux (UCB) rassemble sous une même bannière les terroirs de Blaye, Cadillac, Castillon et Francs, répartis sur un territoire de 11 000 hectares et comptant plus de 1000 producteurs. Cette association a pris un tel poids qu'elle est aujourd'hui la 3e AOC de vin rouge en France, et produit 10% des vins de Bordeaux.

Depuis la naissance de cette union, Patricia Zabalza a constaté que l'engouement que suscitent ces vins auprès du marché international s'est intensifié de manière significative. « L'Allemagne, La Chine, Le Japon et les États-Unis sont les pays les plus demandeurs, a-t-elle expliqué aux élèves. Ils sont prioritaires pour les actions que nous mettons en place, et vous serez amenés à vous y rendre dans votre future carrière, pour y promouvoir vos vins. » Car c'est bien de ça dont il s'agit : communiquer, encourager la promotion, entretenir les relations avec les marchés les plus actifs. « Vous devez faire de l'export, c'est l'avenir. Devenez des ambassadeurs de Bordeaux à l'étranger ! » L'exportation a en effet une importance capitale, car la valorisation des crus est bien moins réglementée à l'étranger qu'en France, où la forte concurrence et loi Evin entravent les démarches de l'UCB. 

Moderniser les vins de Bordeaux, une fausse bonne idéeParadoxe au sein des Côtes de Bordeaux : s'ils accordent beaucoup d'importance à la visibilité de leurs productions, le budget qui y est alloué reste relativement faible : pas plus de 500 000 euros par an. Mais cela n'a pas empêché l'Union des Côtes de Bordeaux et ses vignerons d'expérimenter de nouveaux outils, notamment pour donner aux bouteilles un aspect plus moderne, avec des couleurs vives et des étiquettes originales : sans grand succès... « Nous avons compris que vouloir rajeunir l'image de nos vins était contre-productif », admet Patricia Zabalza. Car finalement, rajeunir les vins de Bordeaux, c'est leur enlever ce qui fait leur identité : un patrimoine culturel ancien, profondément ancré dans le territoire. « Garder un packaging classique, avec une police sobre et une illustration du château par exemple, rappelle l'importance de la tradition et de l'esprit de famille attachés à chaque vignoble. » La solution pour développer l'export ne serait donc pas de changer d'image, mais d'accentuer la présence des responsables commerciaux dans les pays les plus clients. Soit une excellente opportunité pour les élèves de l'IPC !

Souhaitons bonne chance à ces 18 futurs ambassadeurs du vin, grâce à qui notre région rayonnera un peu plus dans le monde.

Jules Haverlan
Par Jules Haverlan

Crédit Photo : Yann Chaigne

Partager sur Facebook
Vu par vous
1625
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !