Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/01/19 : Rochefort (17) : la tête d'affiche de la programmation du festival Stéréoparc vient de tomber. Il s'agit du groupe Offenbach, qui jouera le 20 juillet.

17/01/19 : Vendredi 18 janvier, EDF/Dalkia signera un partenariat avec la Ville de Poitiers pour Traversées, l'évènement artistique et culturel du Palais. La signature se fera à 10h en présence du maire de Poitiers et des représentants régionaux d'EDF/Dalkia.

17/01/19 : La Rochelle Université ouvre ses portes samedi 2 février, de 9h30 à 17h. L’accueil de la journée se déroulera au Technoforum (23 avenue Albert Einstein, La Rochelle). avec des stands d’informations de l’Université et de ses partenaires (CROUS, CDIJ, Yélo,

16/01/19 : La Rochelle : la Nuit de la lecture se tient samedi 19 janvier de 14 h à 7 h dimanche à la Médiathèque de Laleu/La Pallice, à la Médiathèque Michel-Crépeau et au Muséum d’Histoire naturelle. Des lectures et des animations variées sont organisées.

16/01/19 : Le lanceur de poids bordelais Jean-Luc Mastromauro a battu le record de France des moins de 50 ans. Il a réalisé 17m19 à Fronton le 13 janvier, améliorant ainsi son propre record de France, établi une semaine plus tôt avec 16m90.

16/01/19 : Dans le cadre du dispositif "Permis de Jardiner" et à l'initiative du collectif Pau Sud, la rue Jacques Terrier sera revégétalisée. La Maison du Jardinier organise le 18 janvier de 14h à 17h une après-midi de plantation participatif.

15/01/19 : le Préfet de la Dordogne a désigné le sous-préfet de Nontron, Frédéric Roussel, référent départemental pour le grand débat national. Il est joignable à l'adresse : pref-granddebat@dordogne.gouv.fr. Plus d'infos : www.granddebat.fr

15/01/19 : Solène Ndama, licenciée au Bordeaux Athlé commence bien la saison. La jeune athlète bordelaise (20ans) réalise la meilleure performance mondiale de la saison au pentathlon (5 épreuves) en salle à Clermont-Ferrand.

14/01/19 : Didier Lallement, préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la Gironde, a nommé Thierry Suquet, secrétaire général de la préfecture de la Gironde, comme référent pour le Grand Débat National en Gironde.

13/01/19 : Emmanuel Macron dans sa lettre aux Français: Faut-il reconnaître le vote blanc? Faut-il rendre le vote obligatoire? Quelle est la bonne dose de proportionnelle aux élections législatives pour une représentation plus juste de tous les projets politiques

12/01/19 : GJ.La préfecture de Gironde a fait le point suivant à 19h45: 6000 manifestants, 35 interpellations, pas de blessé du côté des forces de l'ordre, des vitrines et du mobiliers urbains dégradés ainsi que des poubelles brûlées.Dernières dispersions en cours"

11/01/19 : Manifestations du samedi 12 janvier. Alain Juppé, maire de Bordeaux, en accord avec le Préfet, a décidé de fermer les lieux publics. L'opération de parking gratuit sur la place des Quinconces est reconduite ce dimanche 13 janvier.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/01/19 | Eco-Campus : Poitiers exemplaire

    Lire

    L'Université de Poitiers mise en valeur par le ministère de l'Enseignement Supérieur. Dans le cadre d'un séminaire dédié à la valorisation et la vie de campus, le ministère a invité l'Université de Poitiers à présenter son réseau de chaleur. Cette installation a permis une baisse de 500.000 euros de la facture énergétique. L'établissement poitevin est engagé dans une stratégie de développement durable récompensée par l'obtention du label Développement Durable et Responsabilité Sociétale en 2016.

  • 17/01/19 | Gilet jaunes : quel impact sur les commerces girondins ?

    Lire

    Dans une enquête de la Chambre de Commerce et d'Industrie Bordeaux Gironde sur l'évolution de a fréquentation des commerçants girondins sur les samedi du 15 décembre au 5 janvier auprès de 310 d'entre eux, on apprend que 93% des commerçants bordelais ont enregistré une baisse de fréquentation (supérieure à 50% pour plus d'un quart) par rapport à l'an passé et 90% une baisse de leur chiffre d'affaire (supérieure à 50% pour près d'un quart). Sur le reste du département, 69% ont enregistré une baisse de fréquentation et 66% du chiffre d'affaire, avec une Haute Gironde jugée "très fortement impactée".

  • 17/01/19 | Habitat 17 : des actions pour rompre l'isolement des retraités

    Lire

    Afin de rompre l'isolement des personnes âgées, l'association Voisins Solidaires et l'office public Habitat 17 viennent de créer un programme d'actions sur le département, allant du service rendu ponctuel à l'organisation d’événements de voisinage (type fête des voisins), reposant sur un réseau de voisins. 160 seniors isolés de 80 ans et + ont été identifiés. Avec cette action, l'office s'est vu renouveler le label européen du "bailleur social et solidaire", déjà obtenu en 2016 pour trois ans.

  • 17/01/19 | Mérignac : 4e édition de l’opération "Mon sang pour les autres"

    Lire

    Le Rotary Club de Mérignac et l'Association pour le don du sang bénévole de Mérignac s‘unissent au côté de l’Etablissement français du sang (EFS) Nouvelle-Aquitaine en organisant vendredi 18 janvier toute la journée et samedi 19 janvier au matin à la Maison des associations des journées pour donner son sang. Pour ce faire, il suffit d’être majeur et en bonne santé. L’objectif est de mobiliser 180 donneurs lors de cette collecte. Toutes les informations sont à retrouver ici.

  • 17/01/19 | Charente : une nouvelle Maison de Santé en zone rurale

    Lire

    Une nouvelle Maison de Santé sera inaugurée ce samedi à Barbezieux-Saint-Hilaire (23 avenue Charles-Virolleau), sur un territoire en désertification médicale. La MSP de Barbezieux-Saint-Hilaire regroupera 11 professionnels de santé aux fonctions complémentaires : deux médecins, un dermatologue, une sage-femme, deux cabinets d'infirmières, deux ostéopathes, une diététicienne, un psychologue et un réflexologue. Un projet soutenu pat la Région (150 000€) et l'Europe (200 000€).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Passage de témoin pour le tourisme dans le 64

05/06/2018 | Alternance: le Béarnais Jacques Pédehontaa succède au Basque Max Brisson à la tête de l'Agence d'attractivité et de développement du tourisme des Pyrénées Atlantiques

Bureau Agence de tourisme du 64

Cela faisait partie de l'accord basco-béarnais, entre les deux responsables de cette structure touristique, un département 64 touristique bicéphale. Au bout de trois ans, le président - et sénateur- basque Max Brisson a changé de rôle, passant le relais au maire béarnais de Laas et conseiller départemental, Jacques Pedehontaa dont il endosse le costume de vice-président. À Pau comme à Bayonne, la passation s'est effectuée en présence du président du Conseil départemental Jean-Jacques Lasserre, afin de démontrer l'importance des territoires dans le tourisme et sa confiance en cette AaDT.

Il s'agit d'une alternance et non d'une cohabitation, même si les deux élus sont de tempérament totalement opposé; d'un côté un Brisson ardent, de l'autre, un Pédehontaa plus effacé qui ont expérimenté une nouvelle gouvernance touristique dans un département bicéphale. C'était le deal de fonctionnement. Afin que l'on ne soupçonne pas le Pays Basque, sa culture, sa côte et son arrière-pays d'évidente notoriété de paraître hégémonique, il était convenu que le vice devienne président et vice... versa au bout de trois ans. Le passage de témoin à la tête du tourisme départemental s'est dans un premier temps effectué lors de l'assemblée générale de l’AaDT Pays Basque/Béarn Pyrénées/Tourisme à Salies-de-Béarn. Avant de s'effectuer trois jours plus tard dans les locaux de l'antenne du Conseil départemental à Bayonne (notre photo). En présence du directeur de l'AaDT, Denis Ulanga, mais aussi du référent de la nouvelle Communauté territoriale Pays basque, Daniel Olçomendy, le maire d'Ostabat, conseiller en charge du Tourisme, de la nature et du patrimoine. Qui après avoir fait part de son désir de synergie avec la structure départementale et la nouvelle Communauté territoriale, va se lancer dans un gros dossier, avec la Ville de Bayonne et quelques communes: la célébration du 20e anniversaire de l'inscription du bien culturel des Chemin de Saint-Jacques de Compostelle au patrimoine mondial de l'Unesco.

L'incontournable place du Département

En introduction, le président du Conseil départemental Jean-Jacques Lasserre, rappelait ces dernières années consacrées à "caler au niveau des responsabilités et des compétences son entité dans un concert institutionnel qui a évolué. "Avec la volonté à rester de plain-pied dans cette activité touristique, de ciseler le dispositif et le rendre plus adapté au temps moderne, dit-il. Qui s'est accompagné aussi d'un grand mouvement en interne. Le tourisme n'a pas échappé à cette règle. Et il fallait que le département garde sa place, une place à bien identifiée. Il fallait que nous soyons offensifs pour le tourisme en tant qu'activité économique mais aussi parce qu'il est un des éléments principaux dans l'aménagement du territoire dans un département extrêmement diversifié, comme peu en France". Il ajoutait: "Le statut a donc évolué, passant de Conseil départemental du Tourisme (CDT) en Agence d'attractivité et du développement du tourisme. Afin de bien démontrer, marteler  un département à vocation de promotion, de développement  et un statut qui soit force d'ingénierie afin qu'il tienne un rôle pivot entre tous les acteurs, l'ensemble des offices, tous les professionnels".

"Des gènes différents mais une passion commune"

Jacques Pédehontaa  Agence 64 de tourisme

Des grandes lignes sur lesquelles tiendra à revenir le sénateur Max Brisson. "Dans la loi NOTRe, en 2015, le tourisme n'était plus dans le champ des compétences du département et une grande partie de ce qu'il met en œuvre dans le domaine économique", a-t-il rappelé. C'est la navette Parlementaire - Sénat, qui a contribué à ce que le tourisme reste une compétence partagée. Après restructuration importante dont l'intégration des Offices de tourisme et un budget touristique offensif, prioritaire, il y a eu une organisation qui a été totalement aménagée et pensée entre Jacques Pédehontaa, le vice président chargé du secteur béarnais et moi: deux destinations, deux conseils de destinations avec des situations, des objectifs différents. Nous avons construit une politique sur deux destinations. Donc des choix différents. Une organisation qui va durer. On est différents, dans nos gènes, dans ce qui nous motive et dans nos modalités d'action mais dans le fond on n’est pas si différent que cela et on s'est plutôt trouvés, animés par la même passion. L'attelage a fonctionné en raison de la volonté commune de nos territoires et Jacques a été d'une loyauté totale. Comme vice président que je deviens, il y aura la même loyauté". "Tu pilotes la destination Béarn, je piloterai, sous ton égide la destination Pays basque..", conclut-il en se tournant vers le nouveau président.

Jacques Pédehontaa, (notre photo avec Denis Ulangaà sa droite) à la tête d'une association qui compte 29 collaborateurs, aura bénéficié de trois années pour observer et il ne fait pas de doute, le maire de Laas, l'a confirmé à Bayonne la synergie entre ces deux "superbes entités touristiques " sera le maître mot de son travail. "Il y avait deux marques dans le département: la marque Pays basque et la marque Béarn-Pyrénées. Si ce n'est que la nôtre allait jusqu'à Collioure. C'est aujourd'hui le passage de flambeau. Il y a deux choses qui me tiennent à cœur: mettre l'AaDT au service des acteurs locaux. Elle est à la fois une association mais c'est aussi le bras armé du Conseil départemental, qui s'appuie sur un schéma de développement touristique, sauf que, sans les acteurs locaux que sont les autres institutions, sans les professionnels qu'ils soient basques ou béarnais, on ne ferait pas grand-chose et on se doit d'être à leur service comme l'outil de la promotion et de l'ingénierie de l'économie touristique de ce département. Deuxième point, mieux faire connaître encore nos actions et notre travail sur le terrain. Il y en a qui n'ont pas encore très bien compris le changement CDT, AaDT. Il faut mettre un peu plus en avant ce que l'on fait. Dernier point enfin, dans l'ancien modèle CDT, on travaillait beaucoup en silo, le sport d'un côté, la culture de l'autre, le tourisme avec nuitées d'un côté l'agriculture de l'autre, sauf que le tourisme est un tout. Les touristes qui viennent en Béarn ou en Pays basque dont la  comptabilité se fait en termes de nuitées, s'ils ne trouvent pas dans le plus petit des villages de la vallées de Baigorri ou d'ailleurs l'agriculteur qui valorise ses produits, s'il ne trouve pas l'artisan à Nay, un des derniers fabricants de cloches et qui perpétue une tradition pastorale incroyable, de bonnes petites auberges, ça ne peut pas fonctionner. L'économie touristique, c'est le patrimoine, le sport et les randonnées ou le ski, la gastronomie qui font  un certain art de vivre propre aux Basques et aux Béarnais et c'est ce que je vais très modestement essayer de porter..." (1)

Mais il y a de quoi être optimiste. Comme en témoigne une action qui n'est pas forcément connue avec laquelle le nouveau président a conclu l'assemblée générale de Salies. "Depuis une douzaine d'années, le CDT devenu AaDT  convoque les professionnels pour une journée d'avant saison qu'on appelle le doc market afin de réunir tous les acteurs et professionnels du tourisme. Cette année, c'était à Chemin Bideak, à Saint-Palais. Il y avait 112 professionnels du tourisme du département, les 12 0ffices de tourisme basques et béarnais, 8 Offices du tourisme du Pays basque sud, de la Navarre et de l'Aragon, de Bilbao à Saragosse, 6 Offices de tourisme landais et 3 prestataires des Hautes-Pyrénées. L'économie touristique, c'est ça. Il n'y a que 3 départements comme nous cumulent montagnes et mer: les Alpes Maritimes, dans une moindre mesure les Pyrénées Orientales et nous. Alors Pays basque et Béarn ne soyons pas concurrents mais complémentaires.

(1) Deux fascicules collections loisirs 2018 très complets que l'on peut trouver dans les offices  de tourisme ou sur internet:
Vivez l'instant Béarn-Pyrénées ou sur le site: www.bearnpyrenees-tourisme.com

En mode Pays basque, ou sur le site: www.paysbasque-tourisme.com

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
4486
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !
Village by CA Nouvelle-Aquitaine Economie | 16/01/2019

Le Village des start-ups du Crédit Agricole présente ses nouvelles recrues

Les entreprises doivent quitter le chantier d'ici la fin janvier Economie | 16/01/2019

Beynac : Les entreprises périgourdines crient leur colère

SNCF 2019 Economie | 14/01/2019

Nouvelle-Aquitaine : les nouvelles pistes de la SNCF

Le logo de l'Arsenal des Mers de Rochefort Economie | 11/01/2019

"L'Arsenal des Mers" : le projet post-Hermione de Rochefort

La centrale hydroélectrique de Saint-Maurice-en-Valgodemard (Hautes Alpes) fait partie des 19 centrales rachetées Economie | 20/12/2018

Energies renouvelables : Hydrocop et la Banque des territoires s’offrent 19 centrales hydroélectriques des Alpes

Espace collaboratif crédit agricole Economie | 18/12/2018

« Un bâtiment beau mais pas ostentatoire, à l’image du Crédit Agricole » Jack Bouin, directeur général du Crédit Agricole Aquitaine

Ford Blanquefort Economie | 13/12/2018

Ford refuse la reprise de l'usine à Blanquefort

Port de Bordeaux Economie | 11/12/2018

Port de Bordeaux : un avenir à trancher

Jérôme Verschave, Directeur général d'Aérocampus Economie | 07/12/2018

Aérocampus entre incompréhension et inquiétude face à l'augmentation de la taxe de séjour

gilets jaunes Economie | 05/12/2018

Impact économique des gilets jaunes : premier bilan "contrasté" en Nouvelle-Aquitaine

Talents d'apprenti.e.s Economie | 05/12/2018

Entre les lignes : "Talents d'apprenti.e.s", un bel hommage à l'apprentissage

empleo-info.eu, vient d'être lancé pour encourager et faciliter l'emploi transfrontalier au sein de l'Euro-région Nouvelle-Aquitaine Euskadi Navarre Economie | 26/11/2018

Empleo-info.fr: un outil pour dynamiser l'emploi transfrontalier au sein de l'Euro-région Nouvelle-Aquitaine Euskadi Navarre

soirée Investissons vign Economie | 25/11/2018

Crédit Agricole : une banque ancrée dans son territoire

Startups au sein de l'incubateur Economie | 23/11/2018

Agen: 5 startups au sein de l’incubateur du Campus Numérique

Laurent Lajus président du Cluster Machinisme Economie | 22/11/2018

« Individuellement, on ne paraîtrait pas. Grâce au cluster, on existe ! » Laurent Lajus, président du Cluster Machinisme