Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 25/02/18 | Charente-Maritime et Deux-Sèvres font Chambres communes

    Lire

    Les deux Chambres d'Agriculture de Charente-Maritime et des Deux-Sèvres ont fusionné leurs services en janvier. En fait de fusion, il s'agit plus exactement d'une "mutualisation" de moyens à travers le regroupement des services. Les 180 agents des Deux-Chambres travaillent désormais pour les deux départements, de façon complémentaires : le 17 apportera son expertise en maraîchage au 79, qui apportera son expertise en élevage. L'accueil du public et les antennes locales ne changent pas.

  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Jacques Peyrondet nous présente les Destinées numériques 2014 de l'Adeiso

22/11/2014 | Le 27 novembre va se dérouler la 4ème édition des Destinées numériques de l'Adeiso

Jacques Peyrondet

Le 27 novembre, l'Adeiso, association des industriels du numérique aquitain, va organiser les 4èmes Destinées numériques, à l’ENSEIRB-MATMECA. C'est devenu un moment phare pour les acteurs aquitains du numérique en Aquitaine. Mais, cette édition sera particulière. Elle intervient après l'attribution du label French Tech à Bordeaux et la création du pôle "Digital Aquitaine", dont l’Adeiso est l'un des membres fondateurs. Le président de l'Adeiso, Jacques Peyrondet nous présente le programme de cette édition et les enjeux de la filière numérique en Aquitaine pour les prochaines années.

@qui! Quelles sont les spécificités de cette 4ème édition des Destinées numériques ?
Jacques Peyrondet :
 C'est une édition particulière qui va mettre sous le feu des projecteurs le pôle "Digital Aquitaine", créé le 3 novembre. Nous évoquerons les premiers domaines d’excellence identifiés pour le pôle : la santé, la géolocalisation transports intelligents & mobilité, le commerce connecté, le numérique pour l'énergie. Ces thématiques seront abordées de manière très concrète lors d’ateliers-rencontres. Chacun pourra ainsi entrevoir les innovations qui vont changer notre quotidien demain. En outre, 9 start-up vont venir présenter leurs innovations. Elles auront chacune 3 minutes pour présenter leurs projets aux 500 personnes qui seront dans la salle. Nous remettrons trois prix, le prix des investisseurs, le prix de Digital Aquitaine et le prix public. En fin de journée, les éclaireurs des Destinées Numériques, deux invités du monde numérique, nous feront prendre de la hauteur à travers un moment d’échanges. Il s'agit de Jean-Michel Billaut, personnalité du monde numérique (notamment élu personnalité du monde numérique en 2010 à l’Acsel), Dominique Cardon, sociologue au département SENSE d’Orange Labs. Enfin, le président de la Région Aquitaine, Alain Rousset doit venir faire une annonce.

@! : La filière numérique aquitaine semble en plein essor avec le label French Tech et la création du pôle "Digital Aquitaine", qu'est-ce que cela va apporter ?
J.P :
Il y a un sentiment d'effervescence, car il y a un repérage des forces. La mobilisation autour de French Tech a permis de donner une vision précise du secteur aux politiques, aux banquiers... Il faut savoir qu'aujourd'hui, c'est l'une des trois filières de l'économie régionale. Le deuxième phénomène que j'observe, c'est une vraie tendance à la prise de risque. Beaucoup de gens créent des entreprises et des projets ici. Je suis surpris par le nombre de projets qui débarquent à Bordeaux. L'attractivité de la métropole bordelaise joue aussi. Nous commençons à avoir un solde migratoire positif. Et, ceci va encore s'accélérer en 2017 avec la visibilité de French Tech, du pôle Digital Aquitaine et l'arrivée de la LGV. A Paris, nous faisons envie. 

@! : Comment voyez-vous évolué le secteur numérique en Aquitaine dans les prochaines années ?
J.P :
Notre ambition est de faire en sorte que l'Aquitaine ne soit pas une terre de consommation du numérique, qu'il n'y ait pas que des vitrines de boutiques, mais que des entrepreneurs s'installent et que les autres se développent. Nous avons déjà de belles réussites, à l'image de Concoursmania, d'AT Internet, d'Immersion, d'I2S, de Mobiles Republic. French Tech c'est un étendart qui montre que nous faisons du "bon numérique". Parallèlement, le pôle Digital Aquitaine va permettre de développer et valoriser des projets. C'est structurant sur le long cours. Nous avons déjà aujourd'hui deux clusters, Topos et TIC santé. Topos va accueillir le congrès international sur les transports intelligents l'an prochain. C'est un événement plus important que Vinitech. Digital Aquitaine sera un méga cluster, qui va labelliser des projets, apporter de la valeur à ceux qui ont du talent. Le contexte est très favorable. Il y a une conjonction d'initiatives d'aménagement du territoire qui développent le numérique. Ainsi, à Bègles, la cité numérique, et le pôle numérique aux bassins à flot vont apporter beaucoup également et permettre de fédérer davantage les acteurs du territoire dans le numérique.

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : Adeiso

Partager sur Facebook
Vu par vous
6612
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !