aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

21/07/17 : Le nouveau sous-préfet de Blaye Frédéric Doué prend ses fonctions le 24 juillet; il occupait depuis septembre 2015 le poste de directeur de cabinet du préfet des Côtes d'Armor.

21/07/17 : Le chanteur Manu Chao est attendu ce soir en Charente-Maritime sur la scène du festival des Fous Cavés (21 et 22 juillet), à Port d'Envaux. Le concert de ce soir est complet depuis plusieurs mois, mais il reste des places le 22. www.lesfouscaves.f

17/07/17 : Le nouveau préfet de Charente-Maritime prendra officiellement ses fonctions mercredi. Fabrice RIGOULET-ROZE succède à Eric Jalon, nommé à Matignon par Emmanuel Macron. Il était dernièrement préfet de région de la Martinique.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/07/17 | Travaux sur la rocade de Bordeaux les nuits du 24 au 25 et 25 au 26/7

    Lire

    La rocade extérieure (A630-N230) de Bordeaux sera fermée à la circulation entre l’échangeur 20 (Tartifume) et l’échangeur 24 (Le Canon), les nuits du 24 au 25 juillet de 21h00 à 6h00 et du 25 au 26 de 21h00 à 6h00. Durant ces fermetures, une déviation par la rocade intérieure sera mise en place, le pont Mitterrand (sens extérieur) étant inclus dans la section fermée à la circulation, les usagers en transit dans le sens Sud-Nord (en provenance notamment de l'A63 et de l'A62) devront emprunter la rocade intérieure et le pont d’Aquitaine.

  • 19/07/17 | Le festival Emmaüs de Pau-Lescar résiste à l'individualisme

    Lire

    "Jours de résistance". Tel est le nouveau nom que s'est donné le festival organisé le samedi 22 et le dimanche 23 juillet par la communauté Emmaüs de Pau-Lescar. Résistance "à l'inertie et à l'individualisme pour essaimer et découvrir ensemble les clés pour construire demain". Ces journées "festives et militantes" qui commémoreront les 50 ans de la mort de Che Guevara seront marquées par une série de conférences ainsi que par des concerts. Kenny Arkana, la rappeuse Casey, HK et les Saltimbanks sont notamment à l'affiche avec Fakear, Taiwan MC, Dee Nasty. Rens. www.emmaus-lescar-pau.com

  • 18/07/17 | Henri Bies-Péré, nouveau président de AFDI

    Lire

    Le béarnais Henri Pies-Péré est le nouveau président de l'association de solidarité Agriculteurs Français et Développement International (AFDI). Installé à Montaner, dans les Pyrénées-Atlantiques où il produit du lait et du maïs grain, Henri Bies-Péré est par ailleurs le deuxième vice-président de la FNSEA. Il a été le fondateur d'AFDI Aquitaine en 1995. L'association qu'il anime construit des partenariats entre les mondes agricoles français et ceux des pays en développement. Plus d'infos: http://www.afdi-opa.org

  • 17/07/17 | Une dernière belle Nuit (et journée) atypique le 22 juillet

    Lire

    Elles animent le Sud Gironde depuis le 4 juin dernier avec leur brin de poésie, de réflexion et d'exotisme. Les Nuits atypiques, qui nous emmènent encore en Mongolie depuis Cadillac et Verdelais cette semaine (19 et 20 juillet) ont vu grand pour leur final le samedi 22 juillet. Rendez-vous à Saint-Macaire pour de précieux moments au côté, notamment, du magicien des mots franco-rwandais, Gaël Faye, et de nombreux autres artistes. Une dernière belle journée en perspective pour les 26 ans de ce Festival résolument pas comme les autres.

  • 16/07/17 | Oléron: Le département ne renonce pas à un droit de passage

    Lire

    Le Tribunal administratif de Poitiers a annulé le 13 juillet les délibérations du Département 17 concernant le lancement d'une consultation des électeurs d'Oléron concernant l'implantation d'un péage à l'entrée de l'île. Dans un communiqué, le Département a annoncé qu'il ne ferait pas appel. Il présentera lors de la session d’hiver "un rapport portant sur le principe de l’instauration d’un droit départemental de passage et d’une redevance pour service rendu" par le pont.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Emploi : l'essor du numérique pourrait profiter aux jeunes

19/06/2013 | Une douzaine de jeunes diplômés du secteur numérique étaient présents au Kfé Pro organisé par la maison de l'Emploi de Bordeaux ce mardi 18 juin.

Un Kfé Pro spécial numérique s'est déroulé le 18 juin 2013 à Bordeaux

Créés pour aider les jeunes diplômés à trouver un emploi, les Kfés pros, sorte de simulation d'entretiens d'embauches organisés par la Maison de l'emploi de Bordeaux, ont accueilli ce 18 juin des jeunes autour d'un secteur qui n'a pas été choisi au hasard : le numérique. De nombreux emplois devraient en effet être créés d'ici 2015.

60% : c'est le pourcentage de chefs d'entreprise de PME régionales spécialisées dans le numérique qui éprouveraient des difficultés à recruter du personnel compétent, selon une enquête du Syrpin, le Syndicat régional des professionnels de l'informatique et du numérique. Malgré la crise, le secteur du numérique est en effet en plein essor : l'économie numérique devrait créer près de 450 000 emplois d'ici 2015 selon le Ministère de l'économie et des finances. Une aubaine pour les jeunes particulièrement touchés par le chômage (26,5% des moins de 25 ans en avril 2013).

A Bordeaux, ils étaient une petite douzaine à participer au Kfé pro dédié au numérique, qui s'est déroulé au Zac, un restaurant des Chartrons. Principalement spécialisés dans les domaines du développement et du web business, les participants ont d'abord rencontré cinq professionnels du numérique et du recrutement durant quinze minutes, tout à tour. Le but? Obtenir des conseils mais aussi rencontrer des professionnels de leur secteur. Simon Gomez, 25 ans, est diplômé d'un master en marketing et communication obtenu à l'IAE de Toulouse. Pour lui, cette simulation d'entretiens est avant tout un moyen de se créer un réseau : "Cela m'a permis d'avoir un premier contact avec des dirigeants d'agences de communication, à construire la première base du réseau" confie-t-il. Selon l'enquête du Syrpin, les réseaux relationnels constituent en effet près de 60% du mode de recrutement privilégié dans les métiers du web.

Au-delà de l'aspect relationnel, les chefs d'entreprise qui ont accepté (bénévolement) de jouer le rôle de recruteur, en profitent pour délivrer un autre message : "depuis que je suis chef d'entreprise, j'ai réfléchi aux erreurs que j'ai pu commettre quand je cherchais un emploi, glisse Sébastien Cornac, directeur de l'agence de communication Etincelles. Souvent, les jeunes parlent trop de leur formation et ne mettent pas assez en avant leur savoir faire, ce qui les différencie sur le marché du travail" ajoute-t-il.

Le développement et la sécurité des réseaux : des métiers recherchésLe secteur du numérique présente toutefois de grandes disparités en matière d'emploi selon les métiers. Ainsi, alors que les développeurs sont considérés comme des professions essentielles selon les chefs d'entreprise interrogés lors de l'enquête du Syrpin, les métiers du web business seraient eux considérés comme moins prioritaires.

De même, les perspectives de recrutement ne sont pas les mêmes selon les métiers : 69% des PME du numérique interrogées prévoient une augmentation de leurs effectifs dans les métiers du développement mais 71% affirment que ce recrutement est difficile. A contrario, 39% prévoient une augmentation de leurs effectifs dans les métiers de la sécurité, systèmes et réseaux et plus de la moitié déclarent recruter difficilement ces métiers. Enfin, les métiers du web business, qui représentent à peine 5% des postes des entreprises interrogées, prévoient un recrutement des effectifs dans ces métiers pour 71% d'entre elles. Parallèlement, il s'agit du type de métiers le plus facile à recruter puisque seulement 35% d'entre elles avouent recruter difficilement.

Pour Stéphane Guiraud, vice-président du Syrpin, les résultats de l'enquête ne sont pas une surprise : "les métiers de la sécurité et du développement sont très techniques. On cherche ici des gens qui ont une expertise" affirme-t-il, ce qui expliquerait les difficultés de recrutement. A l'inverse, les métiers du web business, qui devraient connaître un fort développement, sont ceux qui sont les moins difficiles à recruter, car de nombreux jeunes possèderaient les savoir-faire adéquates.

Pour Simon Gomez, le jeune diplômé en recherche d'emploi depuis trois semaines, l'avenir s'annonce tout de même difficile : "A Bordeaux, on dit qu'une offre d'emploi dans la communication, c'est 600 CV. Il y a très peu d'offres" confie-t-il. En ces temps de crise et de chômage, la route s'annonce donc toutefois longue de la sortie de l'école à la première (vraie) embauche, secteur du numérique ou pas.

 Pour aller plus loin : cliquez sur les bonhommes pour visualiser les données.

Linsertion professionnelle des jeunes, diplômés en 2012, en avril 2013 | Create infographics

Elodie Souslikoff
Par Elodie Souslikoff

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1584
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Simon Gomez | 21/06/2013

Petite rectification après un rendez-vous avec un conseiller de l'APEC : Pour une offre parue dans la fonction "communication", un recruteur reçoit en moyenne 116 candidatures. C'est un peu moins que 600 mais la "communication" est quand même la fonction où il y a le plus de demande !

Le même Simon Gomez que dans l'article !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !