Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | STEF et Mademoiselle Desserts inaugurent un nouvel atelier de production à Thenon (24)

21/10/2017 | Le spécialiste de la logistique froid et la société de pâtisseries surgelées signent un projet de coopération industrielle à Thenon pour un montant de 7 millions d'€.

Mademoiselle Desserts a investi dans un nouvel atelier pour s'attaquer au marché du snacking

STEF et Mademoiselle Desserts ont inauguré ce vendredi un nouvel atelier de production à Thenon (24) dans le cadre d'un projet de coopération industrielle entre les deux groupes Le site STEF de Thenon est un site dédié à la logistique amont et aval des produits alimentaires surgelés des industriels de l'agroalimentaire implantés en Dordogne et en Corrèze. Pour Mademoiselle Desserts, les équipes du spécialiste du transport et de la logistique du froid y réalisent le stockage des matières premières et des produits finis. Le montant total de l'investissement s'élève à 7 millions d'euros.

Mademoiselle Dessert ( ex Martine Spécialités) souhaite avec sa nouvelle marque Oh oui, lancée en juin dernier, s'attaquer au marché du snacking et se faire mieux connaître du grand public. Qui dit nouveau marché, dit investissement. Le groupe spécialisé dans les pâtisseries industrielles surgelées a inauguré ce vendredi un nouveau site de production à Thenon. "Il comprend une ligne de production de flans pâtissiers, le produit phare de la maison, qui s'exporte jusqu'en Corée. Nous avons aussi une ligne de conditionnement de pâtisseries issues des dix usines du groupe en France, Pays bas et Grande Bretagne. Ce sont les gâteaux de notre nouvelle marque Oh oui, lancée au mois de juin, explique Didier Boudy, l’ancien patron de Martine Spécialités à Condat-sur-Trincou, en Dordogne, devenu le PDG du groupe.
"Cette gamme, actuellement en phase de test en grande distribution, devrait être développée pour atteindre une vingtaine de références d'ici une année. Pour l'instant, nous proposons  des Cheesecakes, brownies, tartelettes au citron, financiers aux pommes, fondants au chocolat  et une gamme de gâteaux sans gluten emballées en emballages individuels. Ensuite, nous envisageons de proposer des formats familiaux de 4 et 6 parts,"  ajoute Christian Lescot, directeur général adjoint en charge des opérations  pour les cinq usines du groupe et de la direction technique de la logistique. 

Le nouvel atelier de production à Thenon est destiné à la gamme Oh Oui !7 millions d'euros investis

Mademoiselle Dessert, était trop à l'étroit dans ses locaux historiques de la Dordogne à Condat Sur Trincou, qui emploie 400 personnes pour mener à bien son projet de développement. Le groupe pâtissier a donc signé une coopération industrielle avec Stef, leader européen de la logistique du froid. Le site de Thenon acheté par Stef en 2015, est un site dédié à la logistisque amont et aval des produits alimentaires surgelés des industriels de l'agro alimentaire implantés en Dordogne et en Corrèze. Pour Mademoiselle Desserts, les équipes y réalisent le stockage des matières premières et les produits finis.  Le nouvel atelier de production de Mademoiselle Desserts a été construit dans la continuité du site logistique : il s'étend sur 1600 m2 et il est opérationnel depuis juin.
Le montant global de l'investissement s'élève à 7 millions  d'euros dont la majeure partie pris en charge par le groupe pâtissier pour l'acquisition des marchines de production. Stef a pris  principalement en charge la rénovation des bâtiments existants. "L'implantation de ce nouvel atelier de production de Mademoisellle Desserts  sur notre site de Thenon  est un bel exemple de complémentarité entre un industriel et son partenaire logistique. Cet accord a aussi pour effet de resserer les liens entre nos deux groupes  et d'impulser le développement de nos activités communes en logistique," précise Bertrand Bompas, le directeur général de Stef Logistique.  La Région et le Département ont respectivement attribué une enveloppe financière de 150 000 euros et 50 000 euros. Pour sa phase de démarrage, 18 personnes travaillent actuellement sur ce site, mais les effectifs devraient atteindre une quarantaine de personnes au fur et à mesure du développement de la gamme Oh Oui !.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
11304
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !