Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/07/18 : La maternité Jean Villar de Bordeaux vient d’être distinguée, dans la catégorie "cocooning" par le magazine Magic Maman qui publie le palmarès des meilleures maternités de France. Une reconnaissance de son programme d’accompagnement des futurs parents

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/07/18 | Léger ralentissement de l’économie girondine

    Lire

    Le Baromètre de l’Economie Girondine de la CCi Bordeaux Gironde, montre au 2ème trimestre 2018 des résultats en baisse sur plusieurs indicateurs. Le solde d’opinion est à +12 pour le Chiffre d’affaires (baisse de 6 points), à +3 pour la Trésorerie (baisse de 7 points) ou encore à -14 pour les Délais de paiement (baisse de 3 points). L’activité économique conserve cependant un rythme soutenu grâce aux carnets de commandes qui restent à un niveau élevé (+21) et des investissements en hausse de 3 points: 34% de chefs d’entreprise ayant investi au trimestre dernier. 82% des patrons se disent confiants en l’avenir.

  • 23/07/18 | Saint-Macaire clôture les Nuits Atypiques

    Lire

    Dès le 28 juillet 15h, Saint-Macaire (33) clôturera la 27ème édition des Nuits Aytipiques. Deux rencontres-débats, une lecture musicale et 3 concerts vous attendent dont le groupe du batteur franco-ivoirien Paco Séry. Une attention particulière sera accordée cette année à la thématique de la migration et des migrants avec notamment la présentation de la revue « Ancrage » consacrée aux migrations et aux métissages dans le Sud-Ouest. Retrouvez tout le programme de cette journée : www.nuitsatypiques.org

  • 20/07/18 | Accidentologie dans le Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Depuis le début de l’année 2018, 9 personnes ont perdu la vie sur les routes du département des Pyrénées-Atlantiques (contre 21 sur la même période en 2017). 369 accidents de la route (contre 387 à la même période en 2017), "principalement dus à des défauts de comportement du conducteur ou de maîtrise du véhicule" selon la Préfecture départementale, ont causé 428 blessés dont 133 blessés hospitalisés.

  • 20/07/18 | La métropole observe les étoiles

    Lire

    Si vous êtes un amateur de constellations, sachez qu'une nouvelle "Nuit des étoiles" se tiendra les 3, 4 et 5 août dans le cadre de l'été métropolitain entre la plaine des Biges (Saint-Médard), le parc des sports et de loisirs Colette-Besson (Martignas) et la forêt du Bourgailh (Pessac). De nombreuses animations sont au programme : observations, conférences d'astronomie, visite guidée du planétarium ou ballades nocturnes en forêt. Pour tout renseignement sur les horaires des différents rendez-vous, contactez l'association Ecosite du Bourgailh au 05 56 15 32 11.

  • 20/07/18 | Nouvelle-Aquitaine - Itasy: 10 ans de coopération fructueuse

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine est lauréate de l’appel à projets «Alimentation et Agriculture Durable» du ministère des Affaires étrangères pour sa coopération avec l’ONG Agrisud International à Madagascar. « La coopération décentralisée mise en place par la Nouvelle-Aquitaine dans la région d'Itasy a permis à cette dernière de se doter d’un centre régional de formation professionnelle agricole, de développer les infrastructures d'eau et d'assainissement ou de soutenir ses filières porteuses en matière de tourisme» détaille Isabelle Boudineau, vice-présidente en charge de l’International.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | L'aéroport de Biarritz veut devenir multimillionnaire

29/01/2016 | Malgré les conflits sociaux à Air France et les attentats de Paris, la marque déposée aéroport Biarritz Pays basque reste millionnaire en nombre de passagers et espère redécoller grâce à Roissy

voeux aéroport Biarritz 2016

Deuxième aéroport d’Aquitaine, le quinzième aéroport français métropolitain a accueilli 1 039 817 passagers (-2.31 %), enregistré 9 742 mouvements commerciaux (+1.65 %) et assure les rotations de 11 compagnies aériennes à destination de 17 aérogares. En 2016, plus de 6 millions d’investissements seront engagés pour améliorer l’accueil dans l’aérogare et sur les parkings.

Pour ces vœux annuels, le président du Syndicat mixte de l’aéroport et maire de Biarritz Michel Veunac et Didier Riché, son directeur arboraient un magnifique pin’s « Happy derby » pour le match qui allait opposer dans la soirée Aviron et BO. Anglet se contentant d’offrir 80 % de son territoire à la piste de cet aéroport devenu « Biarritz Pays basque », une des vingt marques déposées et reconnues par le gouvernement pour faire la promotion des territoires. Une marque dont le vernis aurait pu être érodé, en raison des conflits sociaux à Air France et des événements dramatiques de novembre à Paris et passer sous la barre fatidique du million de passagers. Par bonheur, elle en affiche 1 039 817, soit un recul de 2,31 %. Dans le détail on notera 812.590 voyageurs nationaux (-2,31 %), 226.756 voyageurs internationaux (+1,23 %)

« On constate un fort recul sur Paris tant avec Air France (-2.69 %) qu’avec EasyJet (-12.46 %) annonçait Didier Riché qui a fêté en 2015 ses dix ans à la tête de l’aéroport. Cette érosion s’explique en partie par les événements de fin d’année, mais aussi possiblement par un changement d’habitude des voyageurs. Le volume de trafic global au-delà donc du million de passagers, ne met pas ainsi en péril la situation financière de l’aéroport. » Or, paradoxalement le trafic a augmenté de 1,65 %, 9742 mouvements. « Ce qui veut dire que les avions sont moins remplis » constate Didier Riché.

Malgré tout, au printemps, une bonne nouvelle a évacué les nuages et éclairci le ciel basque : le retour, dès le 27 mars prochain, de la ligne Biarritz-Roissy. Indispensable pour la clientèle étrangère qui ne sera plus obligée de traverser la capitale et jongler avec des horaires et perdre quasiment une journée pour gagner la Côte basque. « Ce retour du Paris Charles de Gaulle avec Air France, toute l’année est le travail collaboratif avec Air France, et l’implication des élus sur ce dossier ont permis la réouverture de cette ligne », se réjouissait le président du Syndicat mixte. Présents parmi la nombreuse assistance Jean-Luc Cousty et Bruno Sagné, respectivement directeurs de l’Hôtel du Palais et du Sofitel Miramar, acquiesçaient avec le sourire.

En revanche sur les lignes intérieures, si l’on note d’excellents résultats sur Marseille (+9.76 %) remise en service en mai avec 26 000 voyageurs, en revanche, la liaison sur Lyon végète depuis des années avec 100 000 voyageurs/an et ne parvient pas à décoller. « Le prix élevé du billet ne doit pas y être étranger constatait Didier Riché en faisant un appel du pied à la compagnie nationale.
Satisfaction pour ce qui concerne les lignes européennes du nord avec les bons résultats sur Londres avec Ryanair et EasyJet : près de 120 000 passagers au global. La Scandinavie, Helsinki tire son épingle du jeu avec une croissance de 16 %. Stockholm et Copenhague de SAS sont en retrait. Swiss, troisième compagnie à opérer sur Genève, a apporté près de 3 000  passagers supplémentaires sur un marché en développement. "Comme quoi, la concurrence favorise le développement", commentait-il.
 19 liaisons internationales, symbole de séductionAu niveau de l'international, la meilleure nouvelle sera l'ouverture d’une liaison sur Madrid qui avait été expérimentée il y a quelques années. Cette fois c'est Air Nostrum, qui est à Iberia ce que Hop est à Air France qui assurera la liaison toute l’année.  Il s’agit pour l’aéroport d’une très belle opportunité de lancer cette ligne l’année de l’évènement San Sebastian  2016, capitale européenne de la culture a du favoriser cette décision.Michel Veunac Riché aéroport 2016 Ouverture au printemps également d'une liaison vers Londres-Heathrow avec British Airways, de mai à septembre comme d’une liaison vers Southampton (située sur la côte sud de l’Angleterre) avec Flybe, de juillet à septembre. Ces nouvelles lignes avec leurs connexions internationales sont importantes  pour une meilleure desserte du territoire, autant au profit du tourisme notamment pour les Britaniques grâce à la destination golf développée depuis des années par Olivier Lépine, ancien directeur de Biarritz Tourisme, ainsi que des entreprises.

C'est-à-dire que l’aéroport comptera en 2016, 19 liaisons au départ de Biarritz, et 12 compagnies aériennes.  En 2015, Atout France a sélectionné la marque « Biarritz Pays Basque » parmi les 20 dont elle fera la promotion à l’étranger. Cette marque est aujourd’hui portée par les acteurs majeurs de l’économie, l’aéroport faisant partie de ceux-là; aéroport qui a donc logiquement débouché sur « Biarritz-Pays Basque », et a profité de ces voeux pour dévoiler un nouveau logo. "Mais attention, avertit Didier Riché (à droite au côté de Michel Veunac), fermer une ligne peut intervenir du jour au lendemain c'est automatique si elle n'est pas rentable. En ouvrir une est difficile, en rouvrir une autre l'est encore plus". (NDLR, l'ancien aéroport du BAB en a déjà fait l'expérience...)

Investissements: après le taxiway, le réaménagement de l'aérogareSi en 2015 les investissements ont concerné essentiellement  à  la rénovation de la voie de relation entre la piste et l'aérogare appelée taxiway dont les travaux avaient démarré en novembre 2014, pour une mise en service en avril 2015 pour un budget total de 3 millions d’euros, en 2016, une grande partie sera consacrée à l’amélioration du service aux passagers : nouvelle conception du bar-restaurant, plus réduit pour un meilleur rapport surface rentabilité (notre photo), de nouvelles salles d’embarquement, reconfiguration des parcs-autos et voirie, réfection des parkings avion, mais également, et un nouveau site internet lisible qui remplacera celui mis en service il y a cinq ans. Le montant prévisible d’investissement en 2016 est de plus de 6 millions d’euros, après une première tranche de plus de 9 millions d’euros réalisée de 2012.
Mais tout cela doit s'accompagner de l'essentiel, par-dessus tout, la satisfaction du client. "Un passager est avant tout un client qui paie un service. Le client est roi. Aujourd'hui avec les réseaux sociaux, son insatisfaction peut faire le tour de la planète très rapidement et cela peut vous détruire",  ajoute Didier Riché qui a toujours choisi la ligne la plus droite pour exprimer ce qu'il pense.

futur aérogare Biarritz

Et de dénoncer quelques lourdeurs internes -syndicales- ou externes comme le fonctionnement des taxis dont il regrette l'organisation du système. "Ils ne nous offrent aucune perspective en raison de la règlementation de cette corporation. Il ne s'agit pas de la critique de ceux qui sont là, mais d'un système." L'excellence, toujours l'excellence. Didier Riché, avec l'aide des élus et des acteurs économique, tient à ce que cet aéroport international qui s'affirme de manière croissante le point de décollage des Donostiars de Saint-Sébastien passe en nombre de passagers de millionnaire à multimillionnaire.

Tous renseignements, les départs et arrivées à l'aéroport en direct sur: www.biarritz.aeroport.fr

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : photos F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
6799
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !