Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/02/18 : Samedi, Colère 24 signe son retour sur les routes de Dordogne. Le mouvement organise une opération escargot sur la RN 21 et un défilé dans le centre-ville Périgueux. Le premier rassemblement, le 27 janvier, avait mobilisé près de 600 manifestants.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

15/02/18 : Armel de la Bourdonnaye, ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts, a été nommé recteur de l'Académie de Poitiers hier lors du Conseil des ministres. Diplômé de Polytechnique, il a été à la tête de l'ENPC et de Centrale à Nantes.

15/02/18 : Charente-Maritime: la ville de Jonzac a inauguré hier un nouveau concept de passage piéton réalisé en 3D sur la chaussée. L'illusion d'optique donnant un effet de volume aux bandes blanches doit inciter les automobilistes à ralentir,espère la mairie.

14/02/18 : Les agriculteurs béarnais ne décolèrent pas quant à la réforme des zones défavorisées. Après avoir bloqué l'agglomération paloise jeudi 8 et mardi 13 février, 150 tracteurs mènent de nouveau une large opération escargot ce 14 février.+ d'info

14/02/18 : Dans le cadre du partenariat entre la Région et le Bezirk de Moyenne-Franconie (Land de Bavière Allemagne), 20 entreprises néo-aquitaines de l'agriculture bio participent du 14 au 17 février, au grand salon européen «Biofach» à Nuremberg en Allemagne

14/02/18 : Charente-Maritime : Jean Baptiste Dagréou a été réélu à la présidence de la fédération de l'hôtellerie de plein air du département.

13/02/18 : Réforme des zones défavorisées: la FDESA 64 organisera toute la journée du mardi 13 février, une opération escargot dans l'agglomération paloise. "Un mode d'action qui symbolise la rapidité de réaction de l'Etat", commente le syndicat.

13/02/18 : Un bus GNV -Gaz Naturel pour Véhicule- en expérimentation dans l’Agglo d’Agen. Après le bus électrique en avril 2017, cette nouvelle expérimentation « permet de préparer la transition énergétique et répondre aux enjeux environnementaux.

13/02/18 : Quelle Europe pour la jeunesse ? Tel est le titre du café citoyen qu’organise la Maison de l’Europe de Lot-et-Garonne – CIED, le 15 février à 18h30, au Blue Fox Coffee, rue Montesquieu, à Agen. L’entrée est libre.

13/02/18 : Un numéro inédit de "Des racines et des ailes" consacré au Lot et la Dordogne, tourné cet été, sera diffusé sur France 3 mercredi 14 février à 20 h 55.

08/02/18 : Charente-Maritime : le conseiller départemental du canton de Tonnay-Charente et maire de Soubise, Robert Chatelier, est mort ce matin d'une crise cardiaque.Dominique Bussereau salue un "ardent défenseur de la ruralité et de l'agriculture charentaise"

08/02/18 : Bordeaux - La Maison du Vélo devient la Maison Métropolitaine des Mobilités Alternatives avec un rayon d’action élargi aux 28 communes de la Métropole et une ouverture à la promotion de tous les modes de déplacements doux et non plus seulement du vélo

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/02/18 | Crédit Agricole d'Aquitaine: des assemblées new look

    Lire

    Le Crédit Agricole d'Aquitaine innove à l'occasion de ces assemblées de caisses locales qui se tiennent cette année du 20 février au 23 mars. A Dax le 24 février, Marmande le 3 mars, Aire sur l'Adour le 10 mars les sociétaires pourront rencontrer des associations locales, des intervenants sur le thème de l'emploi et du digital. En outre, avec le souci de "connecter les jeunes aux valeurs du sociétariat" le Crédit Agricole d'Aquitaine lance une "web-série" "Chaque voix compte" interprétée part 8 jeunes recrutés via un casting Facebook : à découvrir sur @caavalefaire

  • 16/02/18 | En Dordogne, le rapport Spinetta sur l'avenir de la SNCF inquiète

    Lire

    Le rapport sur l’avenir de la SNCF préconise la fin des petites lignes ferroviaires. En Dordogne, toutes les lignes seraient peu ou prou concernées. Périgueux-Agen, Périgueux-Brive sont les plus menacées. Les Périgueux-Limoges et Périgueux-Bordeaux le sont moins, affichant des fréquentations honorables. Le président du Département appelle "les élus à se mobiliser contre un projet qui, s’il devait se concrétiser, contribuerait à aggraver l’isolement de la Dordogne et à détériorer les perspectives de développement."

  • 16/02/18 | Internet: 16 collectivités de la région récompensées

    Lire

    Le 8 février dernier, dans le cadre de la 19ème Cérémonie de remise du label national Territoire, Villes et villages internet, la Nouvelle-Aquitaine a vu 16 de ces collectivités récompensées pour leur action dans des politiques publiques numériques engagées. Six d'entre elles se sont particulièrement illustrées en matière de production de services publics numériques locaux, décrochant les 5 @, la plus haute des récompenses. Il s'agit d'Agen (47), de la communauté de communes de Parthenay-Gâtine (79), de Bassens (33), Bayonne (64), Boé (47) et Mérignac (33).

  • 15/02/18 | La justice manifeste à Bordeaux

    Lire

    Ils étaient plusieurs dizaines à se réunir ce jeudi sur les marches du Palais de Justice : les avocats bordelais ont répondu à l'appel national de mobilisation intersyndicale et interprofessionnelle. Principaux sujets d'inquiétude : la refonte de la carte judiciaire, une suppression des tribunaux d'instance et une numérisation accélérée des procédures, trois priorités semblant se dessiner dans le projet de réforme de la justice du gouvernement Macron. Plusieurs audiences ont été renvoyées en signe de protestation. Un mouvement similaire a eu lieu dans la journée devant les marches du tribunal de Libourne.

  • 15/02/18 | Les agriculteurs soutenus à l'unanimité par les élus du 64

    Lire

    Ce 15 février, les élus départementaux des Pyrénées-Atlantiques ont voté à l'unanimité une motion sur la réforme des zones défavorisées adressant ainsi 3 demandes fortes au Ministère de l'Agriculture. D'abord, la prise en compte "des anomalies de la carte établie le 20 décembre". Ensuite "que le zonage final réponde à l'objectif de conforter et pérenniser les exploitations d'élevage et de polyculture-élevage". Enfin, que les communes actuellement reconnues en piémont "préservent, à l'issue de ce chantier de révision, une reconnaissance de leurs handicaps particuliers, avec un niveau de soutien distinct".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | L'aéroport de Biarritz veut devenir multimillionnaire

29/01/2016 | Malgré les conflits sociaux à Air France et les attentats de Paris, la marque déposée aéroport Biarritz Pays basque reste millionnaire en nombre de passagers et espère redécoller grâce à Roissy

voeux aéroport Biarritz 2016

Deuxième aéroport d’Aquitaine, le quinzième aéroport français métropolitain a accueilli 1 039 817 passagers (-2.31 %), enregistré 9 742 mouvements commerciaux (+1.65 %) et assure les rotations de 11 compagnies aériennes à destination de 17 aérogares. En 2016, plus de 6 millions d’investissements seront engagés pour améliorer l’accueil dans l’aérogare et sur les parkings.

Pour ces vœux annuels, le président du Syndicat mixte de l’aéroport et maire de Biarritz Michel Veunac et Didier Riché, son directeur arboraient un magnifique pin’s « Happy derby » pour le match qui allait opposer dans la soirée Aviron et BO. Anglet se contentant d’offrir 80 % de son territoire à la piste de cet aéroport devenu « Biarritz Pays basque », une des vingt marques déposées et reconnues par le gouvernement pour faire la promotion des territoires. Une marque dont le vernis aurait pu être érodé, en raison des conflits sociaux à Air France et des événements dramatiques de novembre à Paris et passer sous la barre fatidique du million de passagers. Par bonheur, elle en affiche 1 039 817, soit un recul de 2,31 %. Dans le détail on notera 812.590 voyageurs nationaux (-2,31 %), 226.756 voyageurs internationaux (+1,23 %)

« On constate un fort recul sur Paris tant avec Air France (-2.69 %) qu’avec EasyJet (-12.46 %) annonçait Didier Riché qui a fêté en 2015 ses dix ans à la tête de l’aéroport. Cette érosion s’explique en partie par les événements de fin d’année, mais aussi possiblement par un changement d’habitude des voyageurs. Le volume de trafic global au-delà donc du million de passagers, ne met pas ainsi en péril la situation financière de l’aéroport. » Or, paradoxalement le trafic a augmenté de 1,65 %, 9742 mouvements. « Ce qui veut dire que les avions sont moins remplis » constate Didier Riché.

Malgré tout, au printemps, une bonne nouvelle a évacué les nuages et éclairci le ciel basque : le retour, dès le 27 mars prochain, de la ligne Biarritz-Roissy. Indispensable pour la clientèle étrangère qui ne sera plus obligée de traverser la capitale et jongler avec des horaires et perdre quasiment une journée pour gagner la Côte basque. « Ce retour du Paris Charles de Gaulle avec Air France, toute l’année est le travail collaboratif avec Air France, et l’implication des élus sur ce dossier ont permis la réouverture de cette ligne », se réjouissait le président du Syndicat mixte. Présents parmi la nombreuse assistance Jean-Luc Cousty et Bruno Sagné, respectivement directeurs de l’Hôtel du Palais et du Sofitel Miramar, acquiesçaient avec le sourire.

En revanche sur les lignes intérieures, si l’on note d’excellents résultats sur Marseille (+9.76 %) remise en service en mai avec 26 000 voyageurs, en revanche, la liaison sur Lyon végète depuis des années avec 100 000 voyageurs/an et ne parvient pas à décoller. « Le prix élevé du billet ne doit pas y être étranger constatait Didier Riché en faisant un appel du pied à la compagnie nationale.
Satisfaction pour ce qui concerne les lignes européennes du nord avec les bons résultats sur Londres avec Ryanair et EasyJet : près de 120 000 passagers au global. La Scandinavie, Helsinki tire son épingle du jeu avec une croissance de 16 %. Stockholm et Copenhague de SAS sont en retrait. Swiss, troisième compagnie à opérer sur Genève, a apporté près de 3 000  passagers supplémentaires sur un marché en développement. "Comme quoi, la concurrence favorise le développement", commentait-il.
 19 liaisons internationales, symbole de séductionAu niveau de l'international, la meilleure nouvelle sera l'ouverture d’une liaison sur Madrid qui avait été expérimentée il y a quelques années. Cette fois c'est Air Nostrum, qui est à Iberia ce que Hop est à Air France qui assurera la liaison toute l’année.  Il s’agit pour l’aéroport d’une très belle opportunité de lancer cette ligne l’année de l’évènement San Sebastian  2016, capitale européenne de la culture a du favoriser cette décision.Michel Veunac Riché aéroport 2016 Ouverture au printemps également d'une liaison vers Londres-Heathrow avec British Airways, de mai à septembre comme d’une liaison vers Southampton (située sur la côte sud de l’Angleterre) avec Flybe, de juillet à septembre. Ces nouvelles lignes avec leurs connexions internationales sont importantes  pour une meilleure desserte du territoire, autant au profit du tourisme notamment pour les Britaniques grâce à la destination golf développée depuis des années par Olivier Lépine, ancien directeur de Biarritz Tourisme, ainsi que des entreprises.

C'est-à-dire que l’aéroport comptera en 2016, 19 liaisons au départ de Biarritz, et 12 compagnies aériennes.  En 2015, Atout France a sélectionné la marque « Biarritz Pays Basque » parmi les 20 dont elle fera la promotion à l’étranger. Cette marque est aujourd’hui portée par les acteurs majeurs de l’économie, l’aéroport faisant partie de ceux-là; aéroport qui a donc logiquement débouché sur « Biarritz-Pays Basque », et a profité de ces voeux pour dévoiler un nouveau logo. "Mais attention, avertit Didier Riché (à droite au côté de Michel Veunac), fermer une ligne peut intervenir du jour au lendemain c'est automatique si elle n'est pas rentable. En ouvrir une est difficile, en rouvrir une autre l'est encore plus". (NDLR, l'ancien aéroport du BAB en a déjà fait l'expérience...)

Investissements: après le taxiway, le réaménagement de l'aérogareSi en 2015 les investissements ont concerné essentiellement  à  la rénovation de la voie de relation entre la piste et l'aérogare appelée taxiway dont les travaux avaient démarré en novembre 2014, pour une mise en service en avril 2015 pour un budget total de 3 millions d’euros, en 2016, une grande partie sera consacrée à l’amélioration du service aux passagers : nouvelle conception du bar-restaurant, plus réduit pour un meilleur rapport surface rentabilité (notre photo), de nouvelles salles d’embarquement, reconfiguration des parcs-autos et voirie, réfection des parkings avion, mais également, et un nouveau site internet lisible qui remplacera celui mis en service il y a cinq ans. Le montant prévisible d’investissement en 2016 est de plus de 6 millions d’euros, après une première tranche de plus de 9 millions d’euros réalisée de 2012.
Mais tout cela doit s'accompagner de l'essentiel, par-dessus tout, la satisfaction du client. "Un passager est avant tout un client qui paie un service. Le client est roi. Aujourd'hui avec les réseaux sociaux, son insatisfaction peut faire le tour de la planète très rapidement et cela peut vous détruire",  ajoute Didier Riché qui a toujours choisi la ligne la plus droite pour exprimer ce qu'il pense.

futur aérogare Biarritz

Et de dénoncer quelques lourdeurs internes -syndicales- ou externes comme le fonctionnement des taxis dont il regrette l'organisation du système. "Ils ne nous offrent aucune perspective en raison de la règlementation de cette corporation. Il ne s'agit pas de la critique de ceux qui sont là, mais d'un système." L'excellence, toujours l'excellence. Didier Riché, avec l'aide des élus et des acteurs économique, tient à ce que cet aéroport international qui s'affirme de manière croissante le point de décollage des Donostiars de Saint-Sébastien passe en nombre de passagers de millionnaire à multimillionnaire.

Tous renseignements, les départs et arrivées à l'aéroport en direct sur: www.biarritz.aeroport.fr

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : photos F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
6379
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !