Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

16/04/19 : Emmanuel Macron au 20 heures ce 16 avril: "Je vous le dis ce soir avec force : nous sommes ce peuple de bâtisseurs. Nous avons tant à reconstruire. Nous rebâtirons Notre-Dame plus belle encore. Je veux que ce soit achevé d'ici cinq années"

16/04/19 : Patrick Bobet, président de Bordeaux métropole, frappé par la tragédie qui touche Paris et les français va demander au Conseil de métropole de participer, par le versement d’une subvention, à l’effort de reconstruction de la cathédrale Notre Dame.

12/04/19 : Pierre Camani, président du Conseil départemental de Lot-et-Garonne depuis 2008, a annoncé aujourd'hui sa démission aux membres de la majorité départementale. Démission qui sera effective à la fin du mois.

10/04/19 : Les Chambres d’agriculture de Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Vienne, estampillées Coordination rurale, ont créé, le 9 avril, l’Association des Chambres d’agriculture de Nouvelle Aquitaine pour le développement agricole et rural

10/04/19 : Le Comité Régional de Vigilance Ferroviaire appelle "celles et ceux qui refusent, que l'avenir du ferroviaire se fasse sous le seul prisme de l’austérité budgétaire", à manifester le vendredi 12 avril à 10h30 devant la Gare Saint-Jean à Bordeaux.

03/04/19 : La Rochelle : l'association de l'organisation du Grand Pavois vient de dévoiler son invité d'honneur 2019. Ce sera L'Andhra Pradesh, une région de l'Inde. 250 nouveautés sont attendues pour cette 47e édition, qui se tiendra du 18 au 23 septembre.

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/04/19 | Châtelaillon-Plage célèbre le cerf-volant ce week-end

    Lire

    C'est un rendez-vous incontournable des amoureux du cerf-volant. Le festival du vent de Chatelaillon-Plage attend ses 70 0000 visiteurs durant ces trois jours de week-end de Pâques. Au programme : démonstrations de cerf-volants, des combats de rokkakus, compétitions, exposition de cerf-volants revisités par des artistes, dont ceux du dessinateur BD américain Scott Hampton, en avant-première en France. Un nouvel espace est dédié aux mobilités, aux nouvelles énergies et à des expériences en 3D.

  • 19/04/19 | Bordeaux : du mouvement à la MÉCA

    Lire

    La Maison de l'Économie Créative en Nouvelle-Aquitaine sera inaugurée le 28 juin prochain. En attendant cette échéance, le site béglais de l'ALCA (Agence Livre, Cinéma et Audiovisuel) Nouvelle-Aquitaine, s'installe à la MÉCA à partir de fin avril. Les équipes de l'ALCA - site de Bègles conservent leurs lignes téléphoniques le temps du déménagement. Les professionnels du livre et de l'audiovisuel pourront s'y rendre sur rendez-vous uniquement.

  • 19/04/19 | Pau : 10 ans de logement solidaire !

    Lire

    L'association paloise Presse Purée fête cette année son dixième anniversaire. Une décennie d'alternatives à la crise du logement des jeunes et de lutte contre l'isolement des personnes âgées. En effet, Presse Purée compose des "duos" ou "trios" de jeunes et de séniors. Ces derniers proposent un hébergement gratuit à des jeunes en échange de services du quotidien (acheter le pain, etc.) et d'une présence rassurante, notamment le soir. En dix ans, Presse Purée a accompagné 350 personnes.

  • 19/04/19 | Le Tour de France des Hôpitaux en Charente-Maritime

    Lire

    Les hôpitaux de La Rochelle et Rochefort seront mis à l'honneur. Dans le cadre du "Tour de France des Hôpitaux" lancé par la promotion Albert Camus de l'École de Directeur ou directrice d'Hôpital, les centre hospitaliers de Rochefort et La Rochelle-Ré-Aunis sont mis en vidéo par des étudiants stagiaires. Ces clips de 140 secondes font partie d'un documentaire réalisé à partir des différents tournages, dévoilé à la fin du Tour de France des Hôpitaux.

  • 19/04/19 | Les Landes s'engagent auprès des agriculteurs

    Lire

    Le département des Landes se classe en 2019 parmi les départements ayant le plus de productions sous signes officiels de qualité. Il va donc, avec Agrilocal40, consacrer 1.7M€ à la préservation des exploitations agricoles familiales et 2.3M€ pour inciter les agriculteurs à des pratiques plus respectueuses de l'environnement, tout en développant l'ancrage territorial de l'alimentation, entre espaces tests agricoles et circuits-courts.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | L'aéroport de Biarritz veut devenir multimillionnaire

29/01/2016 | Malgré les conflits sociaux à Air France et les attentats de Paris, la marque déposée aéroport Biarritz Pays basque reste millionnaire en nombre de passagers et espère redécoller grâce à Roissy

voeux aéroport Biarritz 2016

Deuxième aéroport d’Aquitaine, le quinzième aéroport français métropolitain a accueilli 1 039 817 passagers (-2.31 %), enregistré 9 742 mouvements commerciaux (+1.65 %) et assure les rotations de 11 compagnies aériennes à destination de 17 aérogares. En 2016, plus de 6 millions d’investissements seront engagés pour améliorer l’accueil dans l’aérogare et sur les parkings.

Pour ces vœux annuels, le président du Syndicat mixte de l’aéroport et maire de Biarritz Michel Veunac et Didier Riché, son directeur arboraient un magnifique pin’s « Happy derby » pour le match qui allait opposer dans la soirée Aviron et BO. Anglet se contentant d’offrir 80 % de son territoire à la piste de cet aéroport devenu « Biarritz Pays basque », une des vingt marques déposées et reconnues par le gouvernement pour faire la promotion des territoires. Une marque dont le vernis aurait pu être érodé, en raison des conflits sociaux à Air France et des événements dramatiques de novembre à Paris et passer sous la barre fatidique du million de passagers. Par bonheur, elle en affiche 1 039 817, soit un recul de 2,31 %. Dans le détail on notera 812.590 voyageurs nationaux (-2,31 %), 226.756 voyageurs internationaux (+1,23 %)

« On constate un fort recul sur Paris tant avec Air France (-2.69 %) qu’avec EasyJet (-12.46 %) annonçait Didier Riché qui a fêté en 2015 ses dix ans à la tête de l’aéroport. Cette érosion s’explique en partie par les événements de fin d’année, mais aussi possiblement par un changement d’habitude des voyageurs. Le volume de trafic global au-delà donc du million de passagers, ne met pas ainsi en péril la situation financière de l’aéroport. » Or, paradoxalement le trafic a augmenté de 1,65 %, 9742 mouvements. « Ce qui veut dire que les avions sont moins remplis » constate Didier Riché.

Malgré tout, au printemps, une bonne nouvelle a évacué les nuages et éclairci le ciel basque : le retour, dès le 27 mars prochain, de la ligne Biarritz-Roissy. Indispensable pour la clientèle étrangère qui ne sera plus obligée de traverser la capitale et jongler avec des horaires et perdre quasiment une journée pour gagner la Côte basque. « Ce retour du Paris Charles de Gaulle avec Air France, toute l’année est le travail collaboratif avec Air France, et l’implication des élus sur ce dossier ont permis la réouverture de cette ligne », se réjouissait le président du Syndicat mixte. Présents parmi la nombreuse assistance Jean-Luc Cousty et Bruno Sagné, respectivement directeurs de l’Hôtel du Palais et du Sofitel Miramar, acquiesçaient avec le sourire.

En revanche sur les lignes intérieures, si l’on note d’excellents résultats sur Marseille (+9.76 %) remise en service en mai avec 26 000 voyageurs, en revanche, la liaison sur Lyon végète depuis des années avec 100 000 voyageurs/an et ne parvient pas à décoller. « Le prix élevé du billet ne doit pas y être étranger constatait Didier Riché en faisant un appel du pied à la compagnie nationale.
Satisfaction pour ce qui concerne les lignes européennes du nord avec les bons résultats sur Londres avec Ryanair et EasyJet : près de 120 000 passagers au global. La Scandinavie, Helsinki tire son épingle du jeu avec une croissance de 16 %. Stockholm et Copenhague de SAS sont en retrait. Swiss, troisième compagnie à opérer sur Genève, a apporté près de 3 000  passagers supplémentaires sur un marché en développement. "Comme quoi, la concurrence favorise le développement", commentait-il.
 19 liaisons internationales, symbole de séductionAu niveau de l'international, la meilleure nouvelle sera l'ouverture d’une liaison sur Madrid qui avait été expérimentée il y a quelques années. Cette fois c'est Air Nostrum, qui est à Iberia ce que Hop est à Air France qui assurera la liaison toute l’année.  Il s’agit pour l’aéroport d’une très belle opportunité de lancer cette ligne l’année de l’évènement San Sebastian  2016, capitale européenne de la culture a du favoriser cette décision.Michel Veunac Riché aéroport 2016 Ouverture au printemps également d'une liaison vers Londres-Heathrow avec British Airways, de mai à septembre comme d’une liaison vers Southampton (située sur la côte sud de l’Angleterre) avec Flybe, de juillet à septembre. Ces nouvelles lignes avec leurs connexions internationales sont importantes  pour une meilleure desserte du territoire, autant au profit du tourisme notamment pour les Britaniques grâce à la destination golf développée depuis des années par Olivier Lépine, ancien directeur de Biarritz Tourisme, ainsi que des entreprises.

C'est-à-dire que l’aéroport comptera en 2016, 19 liaisons au départ de Biarritz, et 12 compagnies aériennes.  En 2015, Atout France a sélectionné la marque « Biarritz Pays Basque » parmi les 20 dont elle fera la promotion à l’étranger. Cette marque est aujourd’hui portée par les acteurs majeurs de l’économie, l’aéroport faisant partie de ceux-là; aéroport qui a donc logiquement débouché sur « Biarritz-Pays Basque », et a profité de ces voeux pour dévoiler un nouveau logo. "Mais attention, avertit Didier Riché (à droite au côté de Michel Veunac), fermer une ligne peut intervenir du jour au lendemain c'est automatique si elle n'est pas rentable. En ouvrir une est difficile, en rouvrir une autre l'est encore plus". (NDLR, l'ancien aéroport du BAB en a déjà fait l'expérience...)

Investissements: après le taxiway, le réaménagement de l'aérogareSi en 2015 les investissements ont concerné essentiellement  à  la rénovation de la voie de relation entre la piste et l'aérogare appelée taxiway dont les travaux avaient démarré en novembre 2014, pour une mise en service en avril 2015 pour un budget total de 3 millions d’euros, en 2016, une grande partie sera consacrée à l’amélioration du service aux passagers : nouvelle conception du bar-restaurant, plus réduit pour un meilleur rapport surface rentabilité (notre photo), de nouvelles salles d’embarquement, reconfiguration des parcs-autos et voirie, réfection des parkings avion, mais également, et un nouveau site internet lisible qui remplacera celui mis en service il y a cinq ans. Le montant prévisible d’investissement en 2016 est de plus de 6 millions d’euros, après une première tranche de plus de 9 millions d’euros réalisée de 2012.
Mais tout cela doit s'accompagner de l'essentiel, par-dessus tout, la satisfaction du client. "Un passager est avant tout un client qui paie un service. Le client est roi. Aujourd'hui avec les réseaux sociaux, son insatisfaction peut faire le tour de la planète très rapidement et cela peut vous détruire",  ajoute Didier Riché qui a toujours choisi la ligne la plus droite pour exprimer ce qu'il pense.

futur aérogare Biarritz

Et de dénoncer quelques lourdeurs internes -syndicales- ou externes comme le fonctionnement des taxis dont il regrette l'organisation du système. "Ils ne nous offrent aucune perspective en raison de la règlementation de cette corporation. Il ne s'agit pas de la critique de ceux qui sont là, mais d'un système." L'excellence, toujours l'excellence. Didier Riché, avec l'aide des élus et des acteurs économique, tient à ce que cet aéroport international qui s'affirme de manière croissante le point de décollage des Donostiars de Saint-Sébastien passe en nombre de passagers de millionnaire à multimillionnaire.

Tous renseignements, les départs et arrivées à l'aéroport en direct sur: www.biarritz.aeroport.fr

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : photos F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
7534
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !