13/12/17 : Pont d’Aquitaine fermé dans les 2 sens : rocade A630 entre échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4a (Bordeaux - Nouveau Stade) du jeudi 14 décembre 21h00 au 15 à 6h00. Déviations rocade intérieure et extérieure, via le pont François Mitterrand.

12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 13/12/17 | Près de 500 000 visiteurs pour Lascaux en un an

    Lire

    Inauguré le 10 décembre 2016 par François Hollande, Lascaux a accueilli en un an près de 500 000 visiteurs. Un chiffre supérieur aux objectifs fixés par les acteurs du projet (400 000). Pour son 1er anniversaire, le site propose une nouvelle exposition temporaire intitulée "Pariétal". Ce vendredi, une plaque en hommage aux 4 inventeurs sera dévoilée en présence du dernier vivant, Simon Coencas et des familles des trois autres inventeurs. En 2018, le Sentier de la Découverte ouvrira au public.

  • 12/12/17 | Germinal Peiro a rencontré le maire de Bordeaux

    Lire

    Germinal Peiro a rencontré lundi, Alain Juppé afin d’évoquer plusieurs dossiers transversaux pour l’avenir de la métropole bordelaise et de la Dordogne. Ils partagent le même point de vue sur la nécessité d’un grand contournement de Bordeaux par la création d’un barreau autoroutier reliant l’A89 à l'A65 et à l'A62, à hauteur de Langon. Ils ont aussi abordé la nécessité de l'amélioration des liaisons ferroviaires : trajet Bordeaux-Périgueux, modernisation des lignes Périgueux-Agen et Sarlat-Bergerac-Bordeaux.

  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | L'aéroport de Bordeaux mise sur le low cost pour booster son trafic

13/07/2009 |

L'aéroport de Bordeaux

Le transport aérien subit de plein fouet la crise économique. L'aéroport de Bordeaux-Mérignac n'y échappe pas. Son trafic accuse une baisse de 8 % sur les cinq premiers mois de l'année par rapport à 2008. Et cette tendance ne devrait pas s'inverser au second semestre. A plus long terme aussi, les nuages s'amoncellent. L'arrivée de la ligne à grande vitesse, qui reliera Paris à Bordeaux en deux heures dix à l'horizon 2016, devrait faire perdre à l'aéroport 800 000 passagers, si l'on en croit son directeur, Pascal Personne. Prenant les devants, l'aéroport a décidé de concentrer tous ses moyens sur la construction d'un aérogare low cost de 4000m2.

« C'est une excellente arme anti-crise », assure Pascal Personne. L'investissement est à la mesure des ambitions : 5,5 millions d'euros, mais il devrait créer 2 300 emplois directs et indirects sur 10 ans. Le coût sera pris en charge par la société gestionnaire, à savoir la Société aéroportuaire de Bordeaux-Mérignac, détenue par l'Etat, la Chambre de commerce de Bordeaux et les collectivités locales. Les premiers travaux viennent de débuter. Contrairement à beaucoup d'autres projets en France (Marseille, Lyon...), il ne s'agit pas d'une restructuration de bâtiment mais d'une création propre. « C'est le premier aérogare low cost de la nouvelle génération construit en France », se félicite Pascal Personne.

Objectif : gagner deux millions de passagers d'ici 2016
Géographiquement, l'aérogare sera situé dans le prolongement du hall B. Sa mise en service est prévue en mai 2010. L'objectif est de gagner deux millions de passagers d'ici 2016. « A Marseille, dès la première année, l'aéroport a gagné 800 000 visiteurs supplémentaires grâce à son terminal low cost », rappelle Pascal Personne. Quasi inexistant en 2004, le low-cost représente aujourd'hui environ 15 % du trafic de l'aéroport (500 000 passagers) de Bordeaux-Mérignac. A l'horizon 2017, il devrait représenter 40% du trafic de l'aéroport. En fait, « les compagnies low cost sont aujourd'hui presque les seules à prendre des risques et à créer de nouvelles lignes, ce qui génère du trafic », explique-t-il.

De nouvelles liaisons à destination de l'étranger espérées
Ainsi, l'aéroport de Bordeaux espère que de nouveaux vols, à destination du Royaume-Uni, de l'Allemagne, de l'Italie, de la Scandinavie ou encore de l'Espagne vont voir le jour.
Bordeaux n'est pas un cas isolé. Ces dernières années, Marseille et Lyon ont mis en place un aérogare low cost. Peu à peu, le pays, handicapé par d'importances taxes aéroportuaires, comble ainsi son retard dans secteur. En 2007, les compagnies «low cost» n'atteignaient en France que 15,7% du trafic des aéroports, alors qu'elles représentaient près de 1 vol régulier sur 4 en Europe... Selon le Conseil national du tourisme, la clientèle «low cost» représente, par an, 8 millions de touristes étrangers venant visiter la France. Ils dépenseraient durant leurs séjours environ 4 milliards d'euros. Dans le Périgord, par exemple, les touristes voyageant en «low cost», notamment les Anglais, rapporteraient 73 millions d'euros par an pour la seule ville de Bergerac en Dordogne. Bordeaux et sa région peuvent donc légitimement attendre de leur aérogare d'importantes retombées économiques.


Nicolas César

Partager sur Facebook
Vu par vous
274
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Victor | 13/07/2009

Investissement irresponsable, une fois de plus ! Le contribuable finance directement les lignes low-cost : tous les aéroports cités, y compris Bergerac, sont archi-déficitaires. Ainsi la Dordogne est le deuxième département le plus endetté de France. Les retombées touristiques sont un mythe : aucune étude scientifique sérieuse n'a été menée sur les prétendues retombées touristiques à Bergerac. La plus grande partie des touristes seraient venues en Périgord même sans low-cost.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !