18/10/17 : La CGT appelle à nouveau à manifester en Dordogne contre les ordonnances Macron sur le droit du travail. Les rassemblements auront lieu ce jeudi 19, à 17 h à Périgueux (palais de justice), Bergerac (palais de justice) et Sarlat (place de la Grande-Rigaudi

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | L'Agglomération bayonnaise joue la carte de l'innovation

14/01/2016 | Le président Etchegaray, avec la complicité de Jérome Bonaldi, l'ex de Canal+ a exprimé les ambitions économiques de l'agglomération. Avec un couplet "improvisé" sur l'EPCI, "big bang institutionnel"

Des chefs d'entreprise pour les voeux de l'ACBA

C'est la salle de spectacle du casino de Biarritz qui a servi de cadre pour les traditionnels voeux de la vaste agglomération Côte basque-Adour. Une cérémonie un peu longuette animée par Jérome Bonaldi, retraité actif de Canal+ -qui en fit plus aussi- sous le signe de l'innovation avec, après les discours d'usage, une présentation de cinq chefs d'entreprise innovants.

L'an dernier, la culture par le prisme des Malandain Ballet Biarritz, le petit joyau de la station balnéaire, avait été le fil conducteur des voeux de l'Agglomération Côte basque Adour (ACBA) qui rassemble, rappelons-le, les villes de Bayonne, Anglet, Biarritz, Bidart et Boucau. Cette année, l'Agglo a décidé" de mettre en  avant ses forces vives et innovantes en présentant, ou plus exactement faire présenter par le journalise Jérome Bonaldi cinq chefs d'entreprises installés au Pays Basque à l'issue des discours traditionnels conclus par le président de l'Agglomération.

"Ce soir, l'innovation est au cœur de notre propos parce que nous voulons l'ériger en priorité majeure pour 2016, a déclaré en préambule le président de l'agglomération Jean-René Etchegaray. L'innovation est synonyme de progrès, elle permet le développement de nos entreprises et la création d'emplois, elle est technologique mais pas seulement, elle est aussi sociale, solidaire et culturelle. De plus, l'innovation est au centre de nos politiques publiques, de nombre de projets actuels et futurs. C'est pour cela que l'Agglo joue la carte des technopoles, mêlant le monde de l'entreprise, de la recherche et des formations, favorisant les passerelles entre chacune d'entre elles. Dans ce cadre, nous avons relié les sites technopolitains entre eux pour mettre au point une offre globale puissante et nationale, la Technopole Côte Basque. qui regroupe en une seule démarche, une seule marque (qui a été labellisée !), toutes les spécialités de chacun des sites : le numérique pour Izarbel à Bidart,  l'aéronautique et les matériaux composites pour Technocité à Bayonne, l'éco-construction pour le site des Landes de Juzan à Anglet (qui prendra le nom de Arkinova) et enfin les technologies de la filière Océan, futur site technopolitain qui se situera à Biarritz."
Dans le cadre du projet de technopole de l'Océan, le président a souligné le soutien et l'accueil du Salon international sur les énergies marines renouvelables qui se tiendra à Biarritz avec plus de 200 exposants.
En lien avec la thématique de l'eau, comme il a annoncé que "l'Agglo allait lancer un programme pluriannuel d'investissement, qui consacrera la somme de 80 millions d’euros d’ici 2020 dans le domaine de l’assainissement."
En matière d'innovation urbaine, Jean-René Etchegaray a évoqué le projet de rénovation de l'îlot Biremont à Boucau. " Avec le maire du Boucau, Francis Gonzalez, nous allons faire du logement 100% social, près de 130 logements sur un îlot qui jouxte le centre-ville. Il ne s'agira pas de faire seulement du logement, mais de fabriquer également un morceau de ville, un quartier centre et la vie qui va avec. De l’innovation urbaine ! " D'autres projets ont été évoqués en lien avec les politiques publiques fortes de l'Agglo : l'équipement continu des écoles d'art, avec notamment dans le cadre de la Cité des arts de Bayonne, le projet de salle multifonctionnelle, un « auditorium » ultra moderne, de 250 places créé pour la musique, le théâtre, la danse et les conférences."
Un petit couplet "improvisé" pour l'EPCIC'est alors que Jean-René Etchegaray maire de Bayonne, dont le Conseil municipal a voté pour cette disposition, s'est lancé dans un petit couplet (faussement) improvisé sur cet Etablissement public de coopération unique (EPCI) Pays basque. Quand il était, à titre consultatif, refusé en l'état par les quatre autres villes: Biarritz-Anglet-Bidart et Boucau. Un projet proposé par le préfet des Pyrénées Atlantiques Pierre-André Durand, dans le cas de la loi NOTRe. Une petite musique qui n'allait pas manquer de surprendre les autres maires de l'agglomération dont les Conseils municipaux et semblaient ne pas avoir été informés de son entrée dans les voeux. Mais oh combien douce pour le représentant de l'Etat, au premier rang en compagnie du sous-préfet Dalennes.

"Nous vivons un big-bang institutionnel, a-t-il lancé avec lyrisme. Nous l'affrontons avec le respect de chacun en continuant de travailler pour les interêts de l'agglomération. Il y a un débat d'une excellenre qualité. Il doit être respectueux de la part des uns et des autres. Bien évidemment le préfet nous a invité à fairfe une intercommunalité unique. Par rapport à 2010, cette année l'ambition est autre. Ce big bang il faut l'affronter et le moment venu décider et que toutes les informations possibles soient données dans ce dossier d'une difficulté rare. L'intercommunalité que je préside y travaillera dans l'intérêt de l'agglomération. Je n'avais pas prévu d'en parler, mais voilà je l'ai fait..."

Pour clôre le sujet -provisoirement- il semblerait, que la date butoir du vote définitif soit repoussée de février à mai...afin que la mega agglo de la Côte rejoigne le bercail.

Cinq chefs d'entreprises prometteurs pour l'Agglo

Après avoir évoqué un sujet plus rafraichissant, comme l'eau, c'est le Monsieur Loyal de la soirée, Jérome Bonaldi,  qui a présenté avec originalité ces chefs d'entreprises de ces cinq entreprises:

Aguila technologies, installée sur le site technopolitain d'Izarbel à Bidart, 15 salariés, créée en 2009, par Hubert Forgeot qui réalise un module à distance du niveau de remplissage des conteneurs de déchets.

La bouée de sauvetage de U Float créée en 2015 par trois sauveteurs expérimentés des Guides de bains d'Anglet, Loïc Vidal, Sylvain Prevautel et Mathieu Sanchez. Elle permet de rmener un nageur en difficulté sur la plage, quel que soit l'état de la mer. Grâce à un gaz sous pression au moment de son utilisation, elle entoure le nageur sous les aisselles, le maintenant à la surface.

Le vélo à hydrogène Alpha de Pragma Industries, de Pierre Forté, ingénieur aéronautique, et Rémi Succoia, ingénieur élctronicien qui a vu le jour en 2004 compte une dizaine de salariés dont sept ingénieurs et plus de 240 clients. En outre un partenariat est acté avec la poste. Cette société a donné naissance à Alpha, le premier vélo à assistance électrique basé sur l'hydrogène.

Robosoft, date déjà de 1985 grâce à Vincent Dupourqué et et installée, elle aussi à Izarbel. Depuis quelques années son créateur a développé le robot Kompaï (compagnon en langue basque). Un robot aujourd'hui deuxième génération de 1,40m, pour 40 kg monté sur roues, doté d'un écran tactile destiné au maintien à domicile des personnes dépendantes. un "aidant familial connecté" disponible 24h sur 24.

E motion motor, a été fondé en 2015 à Bidart par Silmon Falgaronne, champion de scooter des mers et élève ingénieur à l'ESTIA a conçu un prototype innovant de véhicule nautique motorisé à propulsion électrique dont la commercialisation devrait commencer à l'été 2016. Un challenge que sa création: moins polluant et plus économique et bleu de France...

Comme dirait Jérome Bonaldi, l'innovation c'est donc le dada de l'agglomération Côte basque Adour.

Voeux agglo

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : photo F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
11086
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
François | 18/01/2016

Combien a coûté la "prestation" de Bonaldi ?

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !