Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | L'agglo Côte basque-Adour entame sa révolution numérique

07/11/2014 | Mercredi les maires des cinq communes de l'ACBA ont signé une convention avec Orange afin qu'en 2020 leurs communes soient toutes couvertes par le réseau très haut débit

Grosses tetes

Précurseur, le maire de Biarritz, Bernard Marie, avait expérimenté la fibre optique en 1983, avant de renoncer pour des questions de coût à l'époque. Le maillage en fibre optique du territoire de l'Agglomération Côte basque-Adour est à nouveau sur la table. Tous les foyers et entreprises du territoire de l’Agglomération Côte Basque - Adour devraient être couverts par le réseau de fibre optique assurant un service très haut débit. Cette révolution numérique a été actée par une convention signée mercredi entre l’Agglomération Côte Basque - Adour, (Bayonne, Anglet, Biarritz, Boucau, Bidart) et l’opérateur Orange.

« Une révolution numérique est en marche pour le territoire », a lancé Jean-René Etchegaray, président de l’Agglomération Côte Basque - Adour, à l’heure de signer la convention de programmation et de suivi des déploiements de la fibre optique sur le territoire. « La révolution du numérique est une opportunité pour notre territoire de prendre le virage de la modernité, de réinventer les nouveaux modèles sociétaux et économiques durables et responsables".

Le sous préfet de Bayonne Patrik Dalennes, les maires Michel Veunac pour Biarritz, Claude Olive (Anglet), Françis Gonzales (Boucau) et Marc Berard, premier adjoint de Bidart, représentant le maire Emmanuel Alzury  s'étaient déplacés pour cette signature effectuée avec l'opérateur Orange qui financera seul ce déploiement. "Il était essentiel pour le territoire de prévoir cette mutation et d'accompagner cette initiative privée, laquelle permet au territoire de disposer d'un réseau très haut débit sans avoir d'investissement public à réaliser. Pour autant, ajouta le président de l'ACBA et maire de Bayonne, la concurrence pourra jouer librement, puisque le citoyen sera seul, in fine, à choisir  son fournisseur d’accès internet."

Pour Bruno Jamet, directeur des relations avec les collectivités locales du groupe Orange,  « le passage au très haut débit via ce réseau fibre optique sera révolutionnaire en ce qu’il servira de booster pour l’attractivité du territoire et pour la compétitivité des entreprises. Plus encore, il permettra de répondre aux besoins des citoyens, de plus en plus exigeants en termes de rapidité et de puissance de débit. » Et de plus en plus… connectés avec pas moins de 7 écrans par foyer en moyenne. Et d'utiliser une image pour expliquer que la fibre optique offrira un débit 40 fois plus rapide que l'ADSL: "avec le réseau de fil en cuivre, vous avez une autoroute à deux voies, avec la fibre optique elle va passer à 20 ou 30 voies. Nous pouvons parler de véritable révolution pour le territoire, au  même titre que l’arrivée du train dans les régions », a-t-il commenté.

Pour Orange, au même prix que l'ADSL: entre 30 et 35 eurosPour sa part, Patrick Dallennes, sous-préfet de Bayonne a rappelé la logique d’intervention du plan France Très Haut débit qui « repose sur une articulation cohérente entre les initiatives publiques et privées. » Car hors zones conventionnées (du type de l’Agglomération) où l’opérateur privé finance les réseaux de fibre optique jusqu’à l’abonné, les collectivités locales peuvent construire des réseaux avec le soutien de l’Etat.

Atelier de soudure de fibre optique

Merveilleux, zéro contribution, du rêve pour le contribuable, mais  Orange ne va-t-il gérer ce monopole en jouant sur les prix ? "Nous nous engageons à continuer à pratiquer les prix de l'ADSL, entre 30 et 35 euros. Les professionnels français du secteur internet sont ceux qui pratiquent les tarifs parmi les plus concurrentiel du monde."

Alors à quand les travaux? Tout d'abord il ne devrait pas s'agir d'un gros chantier qui devrait trop perturber les réseaux des villes concernées a annoncé Bruno Jamet, le directeur des relations avec les collectivités pubiques d'Orange. "On utlisera au maximum le génie civil existant. Il y aura peu de travaux....."

Biarritz, au centre-ville déjà en très haut débit, avait déjà 13 chaines télé en 1983Le programme  du très haut débit commencera par Biarritz, en 2017. On peut l'écrire, un juste retour des choses pour la ville qui avait osé tester la fibre optique quand personne n'y croyait. De quoi réjouir Michel Veunac qui rappela l'Histoire. Rappelons que c'est le 23 juillet 1983 qu'a été lancé la fibre optique depuis l'ancien casino Bellevue. Comme le soulignait en 2013 Communication Cairn, l’association  Biarritz communication nouvelle fût créée en 1982 pour développer une télévision locale (Biarritz Télé Câble) et mener les recherches sur les usages visiophoniques. Claude Latreille en sera l’un des acteurs tout comme Michel Veunac. Adjoint au maire de Biarritz et sociologue de métier. Michel Veunac mènera des recherches avec d’autres experts comme Dominique Wolton. 1300 foyers biarrots, 150 lieux institutionnels étaient cablés comme 50 sites promotionnels dont l'Office de tourisme. Ville choisie en 1979 par le président Giscard d'Estaing, c'est François Mitterand qui l'inaugura en 1984. A l'époque, ses bénéficiaires avaient droit à 15 chaines télé et le fameux minitel avec visiophone, l'ancêtre de la webcam. L'expérience se poursuivit pendant dix ans. Pour la petite histoire, c'est lors de cette expérimentation qu'une certaine Sophie Davant fit ses premiers pas sur le petit écran. Aujourd'hui, l'ensemble du centre-ville de la station balnéaire est équipé techniquement en très haut débit.

Suivra Anglet. Dans cette ville de près de 40 000 habitants, à ce jour, le secteur du Pignada de Chiberta est encore en voie de développement pour ce qui concerne le haut débit. Or, c'est dans ce quartier résidentiel que séjourne une clientèle au potentiel fort intéressant pour les opérateurs mais aussi un golf qui souvent "rame" sur la toile. Il y a urgence car de nos jours, il n'est plus concevable de commercialiser des résidences de luxe, et dieu seul sait si elles poussent dans le secteur, sans qu'elles soient au faîte des nouvelles techniques.
Un projet qui fera de l'agglomération Côte basque Adour une des vitrines les plus séduisantes d'Aquitaine.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
10378
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !