Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/05/20 | Les Jardins de l'Imaginaire à Terrasson (24) rouvrent le 30 mai

    Lire

    Après les jardins d'Eyrignac et de Marqueyssac, c'est autour des Jardins de l'Imaginaire à Terrasson-Lavilledieu de recevoir à nouveau les visiteurs à partir du samedi 30 mai. Face au contexte sanitaire, le port du masque sera obligatoire. Les visites seront uniquement guidées et limitées à 9 personnes à la fois. Il faut donc réserver à l'avance. Les départs sont programmés de 10 h à 11 h 30 et de 14 h à 17 h 30. La saison doit durer jusqu'au 31 octobre.

  • 25/05/20 | Drones: L'UAV Show 2020 annulé, mais pas oublié

    Lire

    Initialement prévu les 15, 16 et 17 septembre à Bordeaux, la 10ème édition de l'UAV Show est annulé. Mais, pour ne pas être absent une année de plus l'événement se déclinera en 3 temps forts tout au long de l'année 2020/2021. Le 16 septembre avec l'UAV Day, rdv au centre d'essais CESA Drones et en ligne, entre expositions statiques, démonstrations en conditions réelles sur des applications métiers et tables rondes. Au printemps 2021, dans le cadre du salon Electric Road. Et enfin les 19, 20 et 21 octobre 2021, l'UAV Show fêtera ses 10 ans au Parc des Expositions de Bordeaux.

  • 25/05/20 | Un projet de "circuit pré-historique" inter-départemental

    Lire

    A l'initiative de la Maison de la Dame de Brassempouy (musée sur la préhistoire et Archeoparc dans les Landes), un projet de coopération, accompagné par la Région a vu le jour entre 5 sites préhistoriques du Grand Sud-Ouest : les Grottes d'Isturitz et Oxocelhaya (Pays Basque), la Maison de la Dame de Brassempouy (Landes), le site de Castel Merle (Dordogne), le musée d'Arudy (Béarn) et l'espace préhistorique de Labastide (Hautes-Pyrénées). Les sites partenaires construisent leur projet autour de l'Itinérance, à l'image de celle des hommes de la préhistoire entre ces sites, au gré de la saisonnalité des campements.

  • 25/05/20 | Aéro: des cabines connectées et modulables fabriquées à Rochefort

    Lire

    Equipementier aéronautique depuis plus de 40 ans, l'entreprise Simair à Rochefort développe une stratégie d'innovation de produits et de services en proposant notamment une nouvelle gamme d'équipements modulables permettant aux compagnies aérienne de reconfigurer des avions (3000 par an) en réduisant les coûts environnementaux mais aussi financiers sur la destruction et le réaménagement. La Région soutient son projet de développer une seconde génération de ces produits avec des matériaux recyclables, connectés et adaptables tout au long de leur vie à hauteur de 892 316 €.

  • 25/05/20 | Des planches de surf sur-mesure et écoresponsables produites à Anglet

    Lire

    Lors de la dernière commission permanente, les élus régionaux ont voté une subvention de 20 000€ à Hexa (Anglet - 64), afin de soutenir l'amorçage de cette start-up émergente de la filière Glisse, engagée dans une démarche de production écoresponsable, dans un contexte économique tendu compte tenu de la crise sanitaire Covid-19. La start-up a l'ambition de fabriquer localement et de commercialiser sous sa propre marque des planches de surf sur-mesure (imprimées en 3D), à partir de plastique recyclé. 9 embauches sont prévues sur les 3 années à venir.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | L'alternance : un chemin vers l'emploi

27/09/2016 | Considérée comme un des meilleurs chemins vers l'emploi, l'alternance semble aujourd'hui plébiscitée tant par les jeunes que par leurs employeurs potentiels.

Altea formation

Ils seraient près de 35 000 apprentis (chiffres Onisep), inscrits dans une filière de formation allant du CAP aux diplômes de l'enseignement supérieur, dans la Région Nouvelle-Aquitaine en 2016. Avec près de 1620 formations, 941 certifications et un taux d'insertion de 70 à 80% de diplômés, l'alternance demeure aujourd'hui pour les jeunes, un des meilleurs tremplins vers l'emploi.

« Les employeurs apprécient beaucoup ceux qui ont fait une formation en alternance car ils savent que c'est difficile et qu'ils en veulent », témoigne Maryline Renard, Directrice d'Altéa Formation. Et il est vrai qu'avec 2 jours de cours et 3 jours en entreprise dans la semaine, le parcours des apprentis relève du « marathon » et nécessite de leur part, un important investissement personnel. La motivation des candidats étant d'ailleurs, pour la Directrice de cet organisme qui affiche un taux de réussite aux examens (toutes filières confondues), de plus de 80%, un des éléments clé du succès.
Également vice-Présidente du Club des Entreprises de Mérignac, (voir notre article), Maryline Renard, dont la société est implantée sur ce secteur stratégique («le plus gros pôle économique de la Région »), bénéficie donc d'un large vivier d'entreprises capables d'accueillir les jeunes en apprentissage. Un élément essentiel pour des formations qui misent sur la continuité et la confiance entre partenaires. « Il n'est pas rare que d'anciens élèves deviennent nos clients », précise celle dont 70% des stagiaires sont embauchés après leur formation, au sein des quelques 500 entreprises de son réseau.

Un pied à l'étrierUne insertion professionnelle du jeune favorisée par son expérience dans l'entreprise et sa bonne connaissance de celle-ci. Un argument majeur pour de nombreux recruteurs et professionnels qui forment avant tout des « collaborateurs », comme le note Alain Pieruccioni, Maître de stage d'Antoine Robin, apprenti ingénieur logiciel XAO chez Thalès Systèmes Aéroportés. Une entreprise qui favorise ce mode de recrutement puisque le prévisionnel 2016 prévoit pour la France, 2000 à 2500 nouvelles embauches et parallèlement 1800 contrats en alternance dont près de 30% devraient rester dans le groupe.
S'inscrivant dans la durée (1 à 3 ans), le contrat en alternance vise, non seulement à permettre au jeune de mettre en pratique ce qu'il a appris à l'école, mais aussi à lui faire acquérir la politique de l'entreprise et de nouvelles compétences. « C'est l'ensemble des services qui forme un apprenti », note Alain Pieruccioni. Ce que confirme Antoine Robin, qui, entré chez Thalès il y a deux ans, devrait être diplômé en octobre. « Outre le développement de logiciels, je possède aujourd'hui des compétences en simulation mécanique. Si on me propose un poste, je serai prêt ; un stagiaire pas forcément », reconnaît-il. Pouvoir se familiariser avec du matériel de pointe « dont ne disposent par forcément les écoles », être rémunéré et cotiser d'ores et déjà pour la retraite font également partie des avantages dont a bénéficié le jeune homme grâce à son contrat en alternance. « J'ai du mal à comprendre ceux qui ne souhaitent pas tenter l'expérience. Il y a tellement de stagiaires qui peinent à trouver du travail », conclut-il.

Le sixième rendez vous d'aqui.fr, à ne pas manquer pour faire le point sur apprentissage et alternance : le 7 octobre à 18H30 à la Médiathèque de Mérignac avec les Amis d'aqui.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : E.Diaz

Partager sur Facebook
Vu par vous
10225
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
loubet | 27/09/2016

De trop nombreuses personnes ignorent à dessein ou non la formation dispensée en entreprise artisanale , commerciale et surtout mésestiment le travail réalisé dans les CFA(centre de formation d'apprentis )et autres organismes de formation tels les MFR etc...
Professeur retraité d'un CFAI, j'ai souhaité réparer cet ostracisme .J'ai fait éditer en ligne ( www.edilivre.com ou www.amazon.fr ) un ouvrage autobiographique intitulé / PROF EN CFAI :memoire d'un marginal de l'éducation.
auteur JACQUES LOUBET .
C'est une premiére en france . L'ouvrage est un témoignage de mon parcours professionnel atypique au moment des cours professionnels artisanaux itinérants (avant 1977) et après dés la création d'un grand centre de formation d'apprentis .
Mon dessein est de contribuer à faire connaitre cette formation professionnelle initiale avec en particulier la connaissance des publics (professeurs , éducateurs etc...) à travers des moments précis. l'ensemble de l'ouvrage n'est pas exhaustif.
Je mets en avant le travail réalisé, j'évoque le système de formation, j'effectue des comparaisons avec la formation sous statut scolaire des LP (lycées professionnels ) ,les 2 formations concourant aux mémes objectifs éducatifs de la nation. je pointe du doigt les différents statuts, les moments de travail mais aussi de confrontation.
Sans être polémique, j'évoque brièvement le fait syndical , ses problèmes épineux , ses difficultés.
Au moment ou tout gouvernement semble trouver quelques vertus à cette formation( par ailleurs perfectible) et souhaite augmenter le nombre de jeunes en alternance ,cet ouvrage peut aider modestement à la compréhension et à la sensibilisation de la problématique ;

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !