Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/07/19 : Plan canicule, une cellule de crise a été mise en place à l'Hôtel de ville de Poitiers pour porter secours aux personnes en détresse inscrites sur le registre canicule. Pour s'y inscrire et bénéficier de conseils adaptés, un numéro : 0549308075

23/07/19 : En raison de la canicule, la Ville de Bayonne a installé un brumisateur, place de la Liberté, pour rafraichir les promeneurs en ce lieu même où demain mercredi à 22 h sera donné le coup d'envoi de ses célèbres fêtes depuis le balcon de la mairie.

23/07/19 : Vigilance canicule à Agen. La piscine Aquasud est ouverte non-stop tous les jours de 11h à 19h. Des salles rafraîchies sont également ouvertes notamment dans la médiathèque, la résidence La Salève ou encore la Salle des Illustres de la mairie.

23/07/19 : Mémoires & Partages lance un appel à un rassemblement à la mémoire de Mamoudou Barry, ce chercheur en droit à Rouen battu à mort vendredi soir. Ce rassemblement se tiendra jeudi 25 juillet à 18 h 30 sur le Parvis des droits de l'homme à Bordeaux.

23/07/19 : Canicule. EDF a décidé d'arrêter les deux réacteurs de la centrale nucléaire de Golfech dans le Tarn-et-Garonne car l'eau de la Garonne qui sert à refroidir les réacteurs est trop chaude.

23/07/19 : Depuis le 19 juillet, au vu des conditions climatiques et de la hausse des températures, les maraudes du SAMU social ont été adaptées dans les rues de Bordeaux et de la métropole pour venir en aide aux personnes sans domicile.

21/07/19 : Canicule:Le département de Gironde active dès ce lundi 22 juillet une cellule de crise et un numéro d'information et d'orientation [05 56 99 66 99] afin d’apporter un soutien aux personnes âgées et aux personnes handicapées, ainsi qu’aux professionnels.

21/07/19 : La Gironde en alerte canicule ORANGE - niveau 3 - à compter de ce lundi 22 juillet à 6h00 et ce jusqu’à nouvel ordre. Les températures devraient dépasser les 35°C dès demain, les 40°C la journée de mardi et ne pas descendre en dessous de 21°C la nuit

19/07/19 : Un nouveau cas de dengue diagnostiqué en Lot-et-Garonne suite au retour d’une personne ayant séjourné sur l’île de la Réunion. Le traitement de démoustication interviendra dans la nuit du 22 au 23 juillet à Bajamont, Foulayronnes et Castelculier.

19/07/19 : Épisode de fortes chaleurs ce week-end dans le 47. Le risque de feux de forêt devrait basculer en niveau sévère dès lundi, avec un renforcement des effectifs et des moyens sapeurs-pompiers. Le SDIS active dés à présent sa vidéosurveillance.

19/07/19 : Le Château de Bonaguil en Lot-et-Garonne vient de recevoir le label « Sécuri-Site ». Délivré par la Préfète du Département, ce label certifie la mise en place d’un dispositif de sécurité complet, à l’intérieur comme aux abords d’un site touristique.

18/07/19 : Suite à l’interruption à mi-spectacle du traditionnel feu d'artifice du 14 juillet sur les quais de Bordeaux, pour cause d'incendie sur la barge de tir, Nicolas Florian a décidé d'en proposer un nouveau le samedi 7 septembre pour marquer la rentrée.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/07/19 | Canicule : le niveau 3 du plan déclenché en Dordogne

    Lire

    La Dordogne est en vigilance orange "canicule. Les températures maximales devraient dépasser les 40°C, les températures nocturnes elles, pouvant dépasser les 20° C pendant 3 jours. Entre le mardi 23 et jeudi 25 juillet, les minimales seront de 22° et les maximales de 41,6°. Le préfet a déclenché le niveau 3 alerte canicule qui se traduit par des mesures pour les sans abri avec l'ouverture de places en hébergement d'urgence et des maraudes. Les activités sportives entre 12 h et 20 h sont déconseillées.

  • 23/07/19 | Municipales à Périgueux : Patrick Palem désigné par laRem Dordogne

    Lire

    Patrick Palem, ancien PDG de la Socra, société spécialisée dans la restauration du patrimoine, et désormais conseiller a été désigné par les instances départementales de la République en Marche comme chef de file du parti présidentiel pour les municipales à Périgueux. Patrick Palem bénéficie du soutien Philippe Chassaing, député LaREM et du sénateur Bernard Cazeau, du Modem et de Jérôme Gabuteau, chef d'entreprise et référent local de laREM, qui devrait être numéro 2 sur la future liste. ^

  • 23/07/19 | Candidatures ouvertes pour "Les trophées de l'accueil"

    Lire

    Les candidatures sont ouvertes pour la 2ème édition des « Trophées de l’accueil », un concours qui récompense les professionnels du tourisme et les commerçants girondins qui accordent de l'importance à la qualité du traitement réservé aux touristes. Les participants peuvent s'inscrire dans l'une des quatre catégories proposées : commerce, hébergement, restauration ou loisirs. A la clé, 12 lauréats seront mis à l'honneur dans le guide annuel Bordeaux Shopping. Candidatures ouvertes jusqu'au 20 août. Inscriptions en ligne ici

  • 23/07/19 | Collège et lycée du Barp (33), les choses se précisent!

    Lire

    L'équipe Atelier des architectes Mazières associé à Nicolas Ragueneau, Antoine Roux Architectes, et Patrick Arotcharen a été sélectionnée pour la construction du futur lycée et collège du Barp. Le futur établissement accueillera, sur 22 000 m², un lycée de 1 200 élèves et un collège de 800 élèves. Au menu : construction en bois, espaces mutualisés, création d'un Centre de Connaissances et de Culture, salles de classes modulables et informatisées, certification HQE et démarche de bâtiments à énergie positive et bas carbone. Budget total estimé 60 M€, début du chantier au 2ème semestre 2020 et mise en service à la rentrée 2022.

  • 23/07/19 | Ouverture d'une Première année commune aux études de santé à Agen en sept. 2019

    Lire

    En septembre prochain, la PACES, cette année d’enseignement qui prépare aux concours des cursus des médecins, pharmaciens, dentistes et sages-femmes, verra le jour à Agen. L’enseignement sera assuré à distance par les enseignants du collège des sciences et santé nourris de cours magistraux audio et vidéo en différé, d’enseignements dirigés dispensés par visioconférence interactive. Une aide régionale de 800 000 euros a été accordée pour l'ouverture de cette année d'enseignement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | L'APÉE lance un site Internet pour référencer les entreprises des quartiers et des zones rurales

08/07/2019 | Ce mercredi 3 juillet, L'Agence pour l'Égalité Entrepreneuriale a lancé un site qui recense les TPE et PME des quartiers et des zones rurales sur l'ex Poitou-Charentes

L'APÉE a lancé son site Internet ce mercredi 3 juillet à la Maison de la Région à Poitiers

L’Agence pour l’Égalité Entrepreneuriale (APÉE) est une association qui vise à soutenir les entrepreneurs des quartiers et des zones rurales. Elle les met en relation avec des entreprises plus importantes sur le territoire de l’ex Poitou-Charentes. D’ailleurs, à terme, ce dispositif devrait se développer sur l’ensemble de la Nouvelle-Aquitaine. Ce mercredi 3 juillet, à la Maison de la Région à Poitiers, l’APÉE a lancé son site Internet où vont être référencées gratuitement les entreprises et les structures de territoires fragiles.

À peine un an que l’association a été créée et c’est déjà la consécration : le lancement du site Internet de l’Agence pour l’Égalité Entrepreneuriale (APÉE), ce mercredi 3 juillet, à la Maison de la Région à Poitiers. Il s’agit en fait d’un annuaire qui référence gratuitement les entreprises installées dans des quartiers prioritaires de la ville (QPV) ou en zone rurale. Pour  l’instant cela concerne les départements de la Vienne, des Deux-Sèvres, de la Charente et de la Charente-Maritime. Ce dispositif, unique en province, est calqué sur une expérience réussie et concluante en Ile-de-France, menée par l’ADIVE (Agence pour la DIVersité Entrepreneuriale).  

Capture d'écran du site Internet de l'APÉE

L’objectif de l’APÉE est avant tout d’accompagner le développement des activités de TPE et de PME installées dans les Quartiers prioritaires de la Politique de la Ville (QPV) ou en zones rurales. Pour cela elle propose des dispositifs d’accompagnement (auprès d’une quinzaine d’experts bénévoles), des formations adaptées aux entreprises, un soutien pour intégrer des réseaux d’acheteurs. Le but est de consolider et de créer de l’emploi pour les habitants des quartiers. Cette structure joue véritablement un rôle d’intermédiaire pour la mise en relation des acteurs qui n’ont pas l’habitude de travailler ensemble, tout en participant au développement économique. 

Le fait d’être référencé sur le site Internet, nouvellement mis en ligne, agit sur le développement économique. L’association SATE 86, qui souhaite tout simplement développer de nouveaux partenariats avec le secteur marchand, est déjà référencée sur le site Internet de l’APÉE. Ce qui va lui permettre de créer du lien avec les acteurs du territoire et les autres entreprises. « Nous travaillons avec un public prioritaire. Nous avons essentiellement des habitants des quartiers parmi nos salariés. Nous les accompagnons durant deux ans dans leur recherche d’emploi et la formation. L’objectif est d’aller vers l’emploi durable », explique Sandrine Aguer, responsable RH et développement/référence qualité. En résumé, l’association met du personnel à disposition d’entreprises. « Des clients nous appellent pour du remplacement de personnel, des congés, des congés maladie ». Leurs secteurs d’activité sont essentiellement la restauration collective, la manutention, le périscolaire, l’administratif. « Nous voulons étendre ces compétences ». SATE 86 compte bien sur l’APÉE pour cela. 

Accélérer le développement 

Autre témoignage, celui d’une jeune femme, Aissatou Diakhaté, qui a créé sa start-up : Energipo, comme énergie positive dans l’entreprise. Elle la définit elle-même comme une start-up « sociale et solidaire ». « Les entreprises font appel à moi pour améliorer leur qualité de vie au travail. Je propose des box de fruits bio, des animations autour de smoothies, des ateliers bien-être. Je collabore avec des producteurs locaux », explique-t-elle. Aissatou Diakhaté est convaincue par ce que propose l’APÉE. « C’est une belle initiative pour les jeunes entrepreneurs. Ça peut accélérer leur développement commercial. Ce que j’attends de mon côté, c’est qu'elle me permettre de développer mon portefeuille clients et d’amplifier mon chiffre d’affaires ». Aissatou Diakhaté travaille déjà pour des entreprises de renom dans le châtelleraudais et espère étendre son activité. Elle regrette même de ne pas avoir fait d’animation ce mercredi à la Maison de la Région à Poitiers. Mais, Sourabad Said-Mohamed, déléguée de l’APÉE, lui a justement fait remarquer avec un trait d’humour : « Tu ne peux pas témoigner et animer, mais nous ferons appel à tes services lors d’un prochain rendez-vous ». 

Le soutien de la Région 

Dans cette démarche, l’Agence pour l’Égalité Entrepreneuriale est soutenue par le région Nouvelle-Aquitaine. Elle a fait l’objet d’une aide régionale de 30 000 euros votée par la commission permanente du Conseil régional en novembre dernier et une autre délibération sera soumise au vote de la commission permanente du 8 juillet, portant sur une subvention régionale de 76 050 euros. « Derrière ce que vous entreprenez, il y a la question de l’emploi dans les quartiers. De nombreux acteurs ont des idées et certains ont des pépites entre leurs mains, mais souvent ils n’arrivent pas à développer leur activité », dénote Benoît Tirant, conseiller régional, en charge de la politique de la ville, des quartiers prioritaires. Vous allez accompagner ces entreprises, créer du lien. Ce sera un bon coup de pouce, une effet levier. Je souhaite tout le succès pour les habitants des quartiers. Ce sera dans leur intérêt. »

Autre soutien, celui de l’État représenté par Yann Le Formal de la direction régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale et du Commissariat général à l'égalité des territoires. « L’Etat est ravi que cette initiative se mette en place. L’idée est de créer des opportunités pour les entrepreneurs et les habitants dans les quartiers. Il va falloir travailler ensemble pour l’ensemble des quartiers de la Nouvelle-Aquitaine. Développer ce genre de relation un peu partout, le plus vite possible. On essaiera d’accompagner, nous sommes ravis d’être partenaire sur ce genre d’opération ». 

Car, la finalité de l’APÉE ce sera bien de se développer à l’échelle régionale. « Tout en conservant notre siège à Poitiers », confie Sourabad Said-Mohamed, déléguée de l’APÉE. Les quartiers de la région ont besoin de se consolider et de se renforcer et il faut développer une politique dans ce sens. Car trop souvent, les entrepreneurs découragés décrochent et l’un des objectifs majeurs de l'agence luttre contre cela.

Plus d'informations : 
www.apee-na.org

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2318
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !