Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/07/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques la tour sud de la cathédrale de Bayonne et la Chapelle des Prébendés, ainsi que le Château de Pau, le couvent des Récollets à Ciboure et l’Espace Jéliote à Oloron vont bénéficier du plan France relance pour leur rénovation

19/07/21 : Face à la montée en puissance du nombre de contaminations au Covid-19 en Charente-Maritime, le préfet a étendu l'obligation du port du masque dans tout espace public pour 45 communes, essentiellement littorales.

16/07/21 : Eté Jeunes est un nouvel agenda en ligne, à destination des jeunes Bordelais. Il permet d'accéder à l'ensemble de l'offre municipale et associative ainsi qu'à toute l'actualité culturelle, sportive et de loisirs proposée cet été à Bordeaux.+ d'info

13/07/21 : Du 15 juillet au vendredi 13 août inclus, l’Hôtel de ville de Poitiers fermera ses portes à 16 h 30 au lieu de 17 h 30. Sur cette période, du lundi au vendredi, l’accueil du public s’effectuera de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30

07/07/21 : Pyrénées-Atlantiques - 1 compagnie de CRS, 23 nageurs-sauveteurs CRS, 13 agents de police-secours et de BAC, 4 agents spécialisés dans l’investigation, 8 motards CRS soit 118 policiers vont cet été venir renforcer les forces de sécurité du département

07/07/21 : Saint-Médard-en-Jalles : le centre intercommunal de vaccination Covid 19 restera ouvert tout l’été, grâce à l'implication des 50 agents et 229 professionnels de santé des 6 communes partenaires qui s'y relaient. En 3 mois, 31000 doses ont été injectées

05/07/21 : EthicDrinks, le négoce vert bordelais est lauréat du 1er prix du “Millésime 2021” organisé par l’Adelphe, éco-organisme à but non lucratif axé sur le recyclage des emballages ménagers des entreprises et notamment dans le secteur des Vins et Spiritueux.+ d'info

05/07/21 : Les inscriptions universitaires 2021-2022 de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour démarrent, de manière entièrement dématérialisée, mardi 6 juillet pour tous ses campus : Pau, Bayonne, Anglet, Mont-de-Marsan et Tarbes.+ d'info

01/07/21 : Mmes Albenga et Poulet, MM. Patin et Stambolis-Ruhstorfer, enseignants-chercheurs à l’Université Bordeaux Montaigne, ont été nommés membres de l'Institut Universitaire de France. La récompense la qualité scientifique de leurs activités universitaires.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/07/21 | Ouverture des candidatures pour la Semaine de la Diversité 2022

    Lire

    Pour la 6ème édition, la Ville de Bayonne organise du 1er au 8 mars 2022 la Semaine de la Diversité et de l’égalité des droits. Jusqu’au 20 septembre, les associations peuvent déposer leurs propositions sur les thèmes de la lutte contre les discriminations et la promotion de l’égalité ainsi que de la diversité culturelle et de la citoyenneté. Les projets sélectionnés percevront une aide de la ville. Toutes les informations sont disponibles sur le site de la Ville

  • 30/07/21 | A la découverte du bijou régional

    Lire

    Jusqu’au 19 septembre, le Musée Bernard d’Agesci de Niort propose l’exposition « Le bijou régional, une spécialité niortaise, fonctions, types ». Les visiteurs partiront à la découverte de plus de 200 bijoux traditionnels, d’outils et de machines ayant servi à leur fabrication. Autour de l’exposition, le Musée propose également 2 accrochages dans le grand hall : « Trésors d’archéologie : parures et objets de prestige » et « Bijoux contemporains ».

  • 29/07/21 | France Relance : Repeuplement forestier, les entreprises lauréates landaises

    Lire

    Forelite-Evolution à Arue, la SCEA Pépinières Planfor à Uchacq-et-Parentis, Bois de Gascogne à Saint-Eulalie-en-Born, Landes Forêt à Levignac, Planfor SAS à Uchacq-et-Parentis sont les 5 entreprises landaises soutenues dans le cadre du plan France relance pour leurs investissements dans des outils et matériels performants pour la production de plants qui seront utilisés pour le repeuplement forestier. Objectif: permettre plus de compétitivité et de résilience face aux défis climatiques. Au total, un coup de pouce de 386 470 euros.

  • 29/07/21 | La Nature a rendez-vous en Creuse en août

    Lire

    Tout au long du mois d’août, la Réserve Naturelle de l’étang des Landes en Creuse propose aux petits et aux grands des « Rendez-vous Nature ». Le 6 août, les petits pourront observer le plumage des oiseaux, le 11 août, partez à la découverte de la vie des abeilles en devenant le temps d’une journée un apiculteur ou encore devenez explorateur avec 4 épreuves sur le thème des oiseaux le 18 août. Programme et réservation

  • 29/07/21 | Les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes

    Lire

    Comme chaque année, les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes au public. Cette année, le rendez-vous est donné du 30 juillet au 1er août pour découvrir ou redécouvrir les vins et leur mode d’élaboration. Le public pourra par exemple pique-niquer au Château Tour Bel Air et se balader au milieu du vignoble Médocain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | L'apprentissage a survécu à la Covid-19 dans les Pyrénées-Atlantiques

09/09/2020 | Attractif tant auprès des jeunes que des chefs d'entreprises, l'apprentissage se refait une beauté et une réputation dans le département des Pyrénées-Atlantiques, et ce malgré la crise sanitaire.

Les apprentis de la section coiffure en formation au sein de l'Université des Métiers de Pau, entre deux semaines en entreprises

Au sortir du confinement, les craintes étaient fortes quant au sort des apprentis et de l'apprentissage. Force est de constater qu'en cette période de rentrée, Gérard Gomez, le président de la Chambre des Métiers et de l'artisanat des Pyrénées-Atlantiques a plutôt le sourire, l'effectif des apprentis est en légère hausse au sein des deux Universités des métiers de Pau et de Bayonne. Ce 8 septembre, Préfet du département Eric Spitz est venu rencontrer responsables, formateurs et étudiants de l'Université des métiers de Pau, pour un point de situation... plutôt encourageant.

Dans les deux ateliers de l'Université des métiers de Pau, visités ce mardi matin par le Préfet des Pyrénées-Atlantiques, boulangerie et coiffure, « les étudiants n'auront pas de difficultés à trouver du travail » à l'issue de leur formation. Ce sont les enseignants qui l'assurent, Lionel Mur pour la boulangerie, et Elisa Carrère en coiffure.
Avec cet atout que « les jeunes formés en apprentissage sont opérationnels très vite. Ils acquièrent une maturité, une aisance du geste et un rythme de travail, qui les rendent vite autonome en entreprises. On leur fait rapidement confiance dans les entreprises », explique Lionel Mur, entre deux indications à es étudiants en Mention complémentaire. Concrètement ceux-ci alternent 1 semaine de cours et 3 semaines en entreprises.
Autre atout de ces formations : "elles sont qualité", défendent les enseignants et le président de la CMA64. Pour preuve les élèves de la structure participent régulièrement à des concours professionnels, à l'image du concours des meilleurs apprentis de France. « Ca donne une motivation et de l'émulation entre les jeunes... Et c'est aussi un plus sur leur CV ».

"Les entreprises jouent le jeu"
Ces deux secteurs n'ont pas non plus été choisi au hasard : ils attirent les vocations, même si reconnaît Gérard Gomez, ce n'est pas le cas de tous les métiers. « Pour ceux-là, il faut croire que n'avons pas su mettre en valeur, mais surtout en fin d'année dernière nous n'avons pas été aidé avec l'annulation des salons étudiants. Ca a causé une certaine complexité pour communiquer et les promouvoir auprès des jeunes ».
Cela dit, quand on regarde les effectifs globaux des apprentis au sein de l'Université des Métiers 64, ils sont, au 5 septembre, « en hausse sensible » se satisfait Gérard Gomez. Tant sur le site de Pau (+2,7%) que sur celui de Bayonne (+2,1%) pour un total 977 apprentis. C'est donc sur les deux sites, 2,4% d'effectif supplémentaire, « après ce qui était déjà une belle année 2019 », reconnaît-il.

Cela signifie aussi que derrière chaque apprenti il y a une entreprise qui l'accueille. Pourtant, en raison de la crise sanitaire et économique qui l'accompagne, « on nous avait prédit des -10 -20, jusqu'à -30% des effectifs par manque d'implication des entreprises... Si en cette période de rentrée, les chiffres ne sont pas encore définitifs, on peut déjà dire que le département ne s'en tire pas mal, les entreprises jouent le jeu. Et l'Etat a appuyé son accompagnement », adresse-t-il au préfet avec reconnaissance. La Covid 19 n'aura donc pas eu la peau de l'apprentissage.

A l'Université des Métiers de Pau, visite d'un atelier boulangerie par le préfet des Pyrénées-Atlantiques Eric Spitz accompagné de Gérard Gomez, président de la CMA 64


Des aides aux entreprises "pour booster les embauches"
Un soutien de l'Etat dont l'enjeu est « l'accès à l'emploi pour les jeunes », rappelle Eric Spitz. « Ils sont 700 000 à entrer sur le marché du travail cette année, or l'apprentissage est un des outils privilégiés pour l'accès à l'emploi de ces jeunes ». Et en effet les taux d'insertion sont très bons confirme le président de la CMA 64 précisant que  « le taux d'insertion dans l'emploi est en moyenne de 80% dans les 6 mois qui suivent la fin des études ». Et certains métiers frôleraient les 100%, selon le Préfet Eric Spitz.
D'où « le souhait de l'Etat que l'apprenti ne coûte rien à l'entreprise », indique-t-il. Et de citer une double mesure pour l'entreprise qui signe un contrat d'apprentissage : « l'exonération des charges sociales sur ce contrat et une aide de 5000 euros si l'apprenti à moins de 18 ans ou de 8000 euros s'il en a plus de 18 ». En bref selon le Préfet, « Il n'y a aucun coût, que des avantages pour l'entreprises. Et grâce à ces incitations fortes, les jeunes pourront trouver plus facilement une entreprise où réaliser leur apprentissage ».
Un coup de pouce important, en réalité surtout, pour la première année d'embauche de l'apprenti, l'aide de 5000 ou 8000 euros n'étant pas renouvelable. L'exonération des charges, elle, peut être reconduite, précise Monique Guillemot-Riou, Directrice de Unité Départementale 64 de la Direccte. « Avec ces aides, l'idée ici est bien de booster les embauches en apprentissage, donner une impulsion », appuie-t-elle.

De voie de garage à voie de lancement...
Mais le travail de la DIRECCTE se fait aussi en auprès des Centres de Formations, des parents et des jeunes avec des réunions régulières pour faire connaître les dispositifs, et fournir des informations « pratico-pratiques ». « Deux référents apprentissages ont d'ailleurs étaient récemment mis en place, au sein de l'Unité Départementale : un en Béarn et un au Pays Basque » précise-t-elle.
Outre les entreprises, différentes aides sont aussi prises par les collectivités pour l'attractivité de l'apprentissage auprès des jeunes. « Il existe une aide au premier équipement à hauteur de 500 €, une aide au permis de conduire de 500 € également, des aides sur la restauration ou encore l'hébergement », liste en vrac le président Gomez qui attire tout de même l'attention du Préfet sur « la vraie difficulté, notamment à Bayonne, concernant le logement des jeunes. Il faut créer urgemment une solution d'hébergement sur le site ! ».

Entre de bons chiffres de rentrée et des dispositifs de soutien renforcés, l'heure était à la satisfaction ce mardi dans les murs de l'Université des métiers de Pau. « Je me félicite que la France, avec 50 ans de retard, suive le chemin tracé par l'Allemagne sur la question de l'apprentissage. Cette évolution des mentalités me paraît porteuse pour la suite » jugeait en effet le Préfet Spitz. Quant au président de la CMA 64, il note lui aussi avec satisfaction « que de voie de garage, l'apprentissage est devenu pour un jeune une voie de lancement sur son avenir professionnel ».

Le site palois de l'Université des Métiers de la CMA 64

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4496
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !