Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Plusieurs centaines de personnes ont défilé ce jeudi à la mi-journée à Bordeaux comme un peu partout en France à l'appel de plusieurs syndicats (CGT, FSU, Solidaires) pour dénoncer le plan de relance gouvernemental et les plans sociaux.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

13/09/20 : A Beynac, plusieurs centaines de personnes, des dizaines d’élus dont le député des Pyrénées Atlantique, Jean Lassalle sont présents ce dimanche matin à la manifestation en soutien au projet de contournement, qui a été invalidé par la justice.

11/09/20 : Les fortes chaleurs annoncées ces prochains jours (de 31° samedi à 36° lundi et mardi)conjuguées à la sécheresse des sols, ont conduit la préfète de la Gironde à élever la vigilance risque feux de forêt au niveau orange du 12 au 15 septembre inclus.

10/09/20 : Reporté du 31 août au 7 septembre en raison de la COVID-19, le concours de Bordeaux dévoile son palmarès. 990 médailles ont été attribuées sur les 3 427 vins candidats soit 28,8% : 327 médailles d'or, 420 médailles d'argent et 243 médailles de bronze.+ d'info

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

10/09/20 : Pour le centenaire d'aquitanis, arc en rêve propose de visiter l'architecture contemporaine à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine. Les visites se dérouleront au Grand Parc le 19 septembre à partir de 11h puis à la Benauge le 20 septembre.

10/09/20 : "Adolescentes", le long métrage documentaire de Sébastien Lifshitz, sorti hier, a reçu 100 000€ d'aides de la Région (écriture et production). Ce film, dont le tournage s'est étalé sur 5 ans, suit l'adolescence de 2 collégiennes puis lycéennes brivistes

09/09/20 : Suite aux résultats positifs au test Covid de l’un de ses agents à la crèche municipale du quai Chaho, 3 nouveaux cas d'agents du même établissement ont contraint la Ville de Bayonne à une fermeture de celle-ci pour au moins 8 jours jusqu'au 9 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/09/20 | Covid 19 : 14 cas à la mairie de Périgueux

    Lire

    Suite à la déclaration de plusieurs cas de Covid au sein des personnels municipaux, la ville de Périgueux a organisé une journée de dépistage. Il en résulte six cas positifs sur les 105 tests pratiqués, qui s'ajoutent aux huit cas détectés précédemment. Les 14 agents testés positivement sont en arrêt de travail pour une durée de sept jours et le recensement des cas contacts est en cours. Aucun agent concerné n'occupe de fonction en contact direct et quotidien avec le public.

  • 19/09/20 | Le Grand marché Bio du Bourgailh se tiendra dimanche

    Lire

    L’association Écosite du Bourgailh valorise l’agriculture biologique lors d’un grand marché bio festif au coeur de la Forêt du Bourgailh. Une vingtaine de producteurs biologiques proposeront ce 20 septembre une offre de produits variés (fruits et légumes, viandes, épicerie, vins et bières...). Certains produits pourront être dégustés sur place lors d’un repas en plein air. Cette 4ème édition se tiendra dans le respect du protocole sanitaire lié au Covid 19 : port du masque obligatoire pour les plus de 11 ans, restauration sur place assise, respect de la distanciation physique.

  • 18/09/20 | Des CRS à demeure à Bordeaux

    Lire

    À partir du 29 septembre, une demi-compagnie de CRS viendra s'installer à demeure à Bordeaux (une trentaine de policiers). Cette décision ministérielle fait suite à la demande de la préfète de la région Nouvelle-Aquitaine et de la Gironde, Fabienne Buccio, auprès du ministère de l'Intérieur pour faire face à une montée des agressions et des violences à Bordeaux. La même demande avait aussi été faite par la sénatrice Nathalie Delattre (Mouvement Radical) et le maire de Bordeaux, Pierre Hurmic. Les lieux de déploiement précis de la demi-compagnie de CRS ne sont pas encore connus.

  • 18/09/20 | Pascal Protano, élu président du syndicat des déchets de la Dordogne

    Lire

    Le syndicat mixte des déchets de la Dordogne (SMD3) a élu mardi 15 septembre son nouveau président. Il s'agit de Pascal Protano, maire de Coursac et deuxième vice président de l'agglomération périgourdine. Il est en charge de la gestion des déchets depuis sept ans et devra notamment gérer la mise en route des poubelles incitatives sur l'ensemble du département. Francis Colbac, demeure premier vice-président du SMD3. Pascal Protano a obtenu avec 46 voix sur 65 votants.

  • 18/09/20 | Charente-Maritime : l'apprentissage à la cote!

    Lire

    Après une hausse l'an dernier, les CFA du 17 confirment leur attractivité avec une nouvelle hausse de 6% des inscriptions en cette rentrée. Les aides de l’Etat pour l’embauche d’un apprenti ont contribué à cette dynamique. 1 958 apprentis font actuellement leur rentrée au CFA sur Lagord et Saint-Germain-de-Lusignan. Il reste des places. La Chambre des Métiers et le CFA organisent un Job Dating Alternance mercredi 16 septembre de 14h à 17h. Plus de 600 offres en apprentissage sont à pourvoir.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | L'apprentissage a survécu à la Covid-19 dans les Pyrénées-Atlantiques

09/09/2020 | Attractif tant auprès des jeunes que des chefs d'entreprises, l'apprentissage se refait une beauté et une réputation dans le département des Pyrénées-Atlantiques, et ce malgré la crise sanitaire.

Les apprentis de la section coiffure en formation au sein de l'Université des Métiers de Pau, entre deux semaines en entreprises

Au sortir du confinement, les craintes étaient fortes quant au sort des apprentis et de l'apprentissage. Force est de constater qu'en cette période de rentrée, Gérard Gomez, le président de la Chambre des Métiers et de l'artisanat des Pyrénées-Atlantiques a plutôt le sourire, l'effectif des apprentis est en légère hausse au sein des deux Universités des métiers de Pau et de Bayonne. Ce 8 septembre, Préfet du département Eric Spitz est venu rencontrer responsables, formateurs et étudiants de l'Université des métiers de Pau, pour un point de situation... plutôt encourageant.

Dans les deux ateliers de l'Université des métiers de Pau, visités ce mardi matin par le Préfet des Pyrénées-Atlantiques, boulangerie et coiffure, « les étudiants n'auront pas de difficultés à trouver du travail » à l'issue de leur formation. Ce sont les enseignants qui l'assurent, Lionel Mur pour la boulangerie, et Elisa Carrère en coiffure.
Avec cet atout que « les jeunes formés en apprentissage sont opérationnels très vite. Ils acquièrent une maturité, une aisance du geste et un rythme de travail, qui les rendent vite autonome en entreprises. On leur fait rapidement confiance dans les entreprises », explique Lionel Mur, entre deux indications à es étudiants en Mention complémentaire. Concrètement ceux-ci alternent 1 semaine de cours et 3 semaines en entreprises.
Autre atout de ces formations : "elles sont qualité", défendent les enseignants et le président de la CMA64. Pour preuve les élèves de la structure participent régulièrement à des concours professionnels, à l'image du concours des meilleurs apprentis de France. « Ca donne une motivation et de l'émulation entre les jeunes... Et c'est aussi un plus sur leur CV ».

"Les entreprises jouent le jeu"
Ces deux secteurs n'ont pas non plus été choisi au hasard : ils attirent les vocations, même si reconnaît Gérard Gomez, ce n'est pas le cas de tous les métiers. « Pour ceux-là, il faut croire que n'avons pas su mettre en valeur, mais surtout en fin d'année dernière nous n'avons pas été aidé avec l'annulation des salons étudiants. Ca a causé une certaine complexité pour communiquer et les promouvoir auprès des jeunes ».
Cela dit, quand on regarde les effectifs globaux des apprentis au sein de l'Université des Métiers 64, ils sont, au 5 septembre, « en hausse sensible » se satisfait Gérard Gomez. Tant sur le site de Pau (+2,7%) que sur celui de Bayonne (+2,1%) pour un total 977 apprentis. C'est donc sur les deux sites, 2,4% d'effectif supplémentaire, « après ce qui était déjà une belle année 2019 », reconnaît-il.

Cela signifie aussi que derrière chaque apprenti il y a une entreprise qui l'accueille. Pourtant, en raison de la crise sanitaire et économique qui l'accompagne, « on nous avait prédit des -10 -20, jusqu'à -30% des effectifs par manque d'implication des entreprises... Si en cette période de rentrée, les chiffres ne sont pas encore définitifs, on peut déjà dire que le département ne s'en tire pas mal, les entreprises jouent le jeu. Et l'Etat a appuyé son accompagnement », adresse-t-il au préfet avec reconnaissance. La Covid 19 n'aura donc pas eu la peau de l'apprentissage.

A l'Université des Métiers de Pau, visite d'un atelier boulangerie par le préfet des Pyrénées-Atlantiques Eric Spitz accompagné de Gérard Gomez, président de la CMA 64


Des aides aux entreprises "pour booster les embauches"
Un soutien de l'Etat dont l'enjeu est « l'accès à l'emploi pour les jeunes », rappelle Eric Spitz. « Ils sont 700 000 à entrer sur le marché du travail cette année, or l'apprentissage est un des outils privilégiés pour l'accès à l'emploi de ces jeunes ». Et en effet les taux d'insertion sont très bons confirme le président de la CMA 64 précisant que  « le taux d'insertion dans l'emploi est en moyenne de 80% dans les 6 mois qui suivent la fin des études ». Et certains métiers frôleraient les 100%, selon le Préfet Eric Spitz.
D'où « le souhait de l'Etat que l'apprenti ne coûte rien à l'entreprise », indique-t-il. Et de citer une double mesure pour l'entreprise qui signe un contrat d'apprentissage : « l'exonération des charges sociales sur ce contrat et une aide de 5000 euros si l'apprenti à moins de 18 ans ou de 8000 euros s'il en a plus de 18 ». En bref selon le Préfet, « Il n'y a aucun coût, que des avantages pour l'entreprises. Et grâce à ces incitations fortes, les jeunes pourront trouver plus facilement une entreprise où réaliser leur apprentissage ».
Un coup de pouce important, en réalité surtout, pour la première année d'embauche de l'apprenti, l'aide de 5000 ou 8000 euros n'étant pas renouvelable. L'exonération des charges, elle, peut être reconduite, précise Monique Guillemot-Riou, Directrice de Unité Départementale 64 de la Direccte. « Avec ces aides, l'idée ici est bien de booster les embauches en apprentissage, donner une impulsion », appuie-t-elle.

De voie de garage à voie de lancement...
Mais le travail de la DIRECCTE se fait aussi en auprès des Centres de Formations, des parents et des jeunes avec des réunions régulières pour faire connaître les dispositifs, et fournir des informations « pratico-pratiques ». « Deux référents apprentissages ont d'ailleurs étaient récemment mis en place, au sein de l'Unité Départementale : un en Béarn et un au Pays Basque » précise-t-elle.
Outre les entreprises, différentes aides sont aussi prises par les collectivités pour l'attractivité de l'apprentissage auprès des jeunes. « Il existe une aide au premier équipement à hauteur de 500 €, une aide au permis de conduire de 500 € également, des aides sur la restauration ou encore l'hébergement », liste en vrac le président Gomez qui attire tout de même l'attention du Préfet sur « la vraie difficulté, notamment à Bayonne, concernant le logement des jeunes. Il faut créer urgemment une solution d'hébergement sur le site ! ».

Entre de bons chiffres de rentrée et des dispositifs de soutien renforcés, l'heure était à la satisfaction ce mardi dans les murs de l'Université des métiers de Pau. « Je me félicite que la France, avec 50 ans de retard, suive le chemin tracé par l'Allemagne sur la question de l'apprentissage. Cette évolution des mentalités me paraît porteuse pour la suite » jugeait en effet le Préfet Spitz. Quant au président de la CMA 64, il note lui aussi avec satisfaction « que de voie de garage, l'apprentissage est devenu pour un jeune une voie de lancement sur son avenir professionnel ».

Le site palois de l'Université des Métiers de la CMA 64

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2370
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !