Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | L'Aquitaine dans le top 5 des économies touristiques régionales

16/06/2014 | Résultat d'un partenariat avec le Comité Régional du Tourisme en Aquitaine, l'Insee Aquitaine publie une étude sur le poids du tourisme dans l'économie aquitaine.

La grande plage de Biarritz en été

Hébergement, mode de transport, loisir... Dans le dernier «Quatre pages» de l'INSEE, toutes les dépenses des touristes passés par l'Aquitaine ont été analysées permettant ainsi d'appréhender pleinement la part de l'économie touristique au sein de l'économie régionale, et bien sûr ses axes de progrès éventuels. Forte de nombreux atouts, paysagers, climatiques, gastronomiques, l'Aquitaine a plus d'un tour dans sa «poche» pour attirer les touristes qu'ils viennent pour loisir, santé, ou affaires. En 2011, année d'étude de la publication, la région se place en 5ème rang national pour la consommation touristique juste derrière le Languedoc-Roussillon et devant la Bretagne. Elle bénéficie en effet, de 7,4 Mds d’euros de consommation touristique.

7,4 Mds € de consommation touristique, c'est 8,3% du PIB aquitaine, contre 7,2% au niveau national, autant dire un moteur important pour l'économie régionale. Ces 7,4 Mds € prennent en compte la valeur locative des résidence secondaires qui elle même représente près d'un milliard d'euros. Si on décide de les exclure, les dépenses touristiques stricto sensu représentent alors 6,4 Mds €, plaçant l'Aquitaine au 3ème rang des régions de province, précise l'INSEE.
Une fois en Aquitaine les touristes dépensent prioritairement pour leur hébergement, puis les transports grâce à l’avion et enfin les restaurants et cafés. En effet, dans le budget moyen du touriste, 45 % de la dépense est destinée à se loger et se restaurer, 30 % à se déplacer et environ 16 % au “shopping” et aux loisirs. Une dépense pour l'hébergement qui est plus important en Aquitaine que partout ailleurs (sauf île de France bien sûr) en raison du caractère plus haut de gamme de l'offre proposée, analyse l'Insee et le CRTA. Au total, en 2011, hôtels, locations saisonnières, hôtellerie de plein air ou encore villages de vacances, représentent la première ressource touristique de l’Aquitaine, apportant plus d'1,4 Mds € à l'économie régionale.

Plus parcs d'attraction qu'activités culturellesCôté transport, cette dépense touristique s’élève à plus d’un milliard d’euros en 2011, dont les deux tiers proviennent du seul transport aérien, grâce notamment au développement du tourisme d’affaires. Il faut dire qu'avec 6 aéroports commerciaux dont celui de Bordeaux Mérignac, qui ne cesse de progresser, l'Aquitaine est particulièrement bien desservie en la matière. Le train quant à lui perd du terrain, avec 26% des dépenses là où ailleurs en France, il en représente 36%. Pour autant avec l'arrivée de la LGV mettant Bordeaux à 2h de Paris, à compter de 2017, les choses pourraient bien évoluées, plaçant Bordeaux au carrefour entre Paris, Toulouse et Bilbao.
Enfin, la part des dépenses de loisirs dans la dépense touristique est moindre en Aquitaine qu’en France de province. Les touristes dépensent davantage dans les parcs d’attraction que pour les activités culturelles comme les visites de musée. A noter tout de même la forte croissance (+47%) des recettes de ces derniers depuis 2005. Autre point fort de la région, ses casinos. Ils génèrent plus de la moitié des recettes liées aux loisirs touristiques soit 165 M€ sur un total de 319M€! Enfin, le restaurant, qui concilie à la fois loisir et alimentation, représente le troisième poste de dépense touristique (857M€).

Le tourisme social diminueSi, au total, et malgré la crise financière de 2008, le poids du tourisme dans le PIB régional est resté constant entre 2005 et 2011, le montant des dépenses touristiques a augmenté de 14,2%, essentiellement pour cause de montée des prix, mais aussi en raison d'une évolution de la consommation de l'offre touristique. Les séjours sont plus courts mais plus nombreux, avec notamment une montée en gamme de l’hôtellerie et de hôtellerie de plein air... En parallèle, le poids du tourisme social diminue (hébergement en villages de vacances, auberges de jeunesse...). Sa part a baissé de 2 points en cinq ans. Un sujet qui d'ailleurs, préoccupe le Conseil régional. Celui-ci l'a en effet inscrit en bonne place dans les différents aspects de son règlement d'intervention sur le tourisme pour 2014-2020.

Lire le "Quatre pages" de l'Insee Aquitaine:
http://www.insee.fr/fr/insee_regions/aquitaine/themes/4pages/ia218_0614/ia218.pdf

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Loïc LLH

Partager sur Facebook
Vu par vous
5017
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !