Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

  • 11/08/18 | 10ème Confituriades à Beaupuy (47)

    Lire

    Pour la 10ème édition des Confituriades, la fraise est à l’honneur du championnat du monde de la confiture. Seul salon en France entièrement dédié à la thématique des confitures, il se déroule les 18 et 19 août à Beaupuy, en Grand Marmandais. Une soixantaine d’exposants, plus de 500 confitures à la dégustation et à la vente, des ustensiles de cuisine pour réaliser ses confitures à la maison mais aussi des démonstrations, ateliers culinaires et animations ponctueront ce week-end festif.

  • 10/08/18 | Le Verdon a son relais touristique

    Lire

    L’inauguration du relais touristique au Verdon-sur-Mer a lieu ce 10 août par Sandrine Derville, vice-présidente de la région en charge du tourisme. Ce relais permet à la région Nouvelle-Aquitaine de conforter ce territoire en tant que destination touristique d’excellence qui conjugue richesses touristiques, infrastructures et activités. La région a contribué au financement de la mise en accessibilité handicapés ainsi que les travaux de réhabilitation à proximité de la capitainerie de Port-Médoc pour y installer un relais d’information touristique.

  • 08/08/18 | Alain Rousset réagit à la reprise des Menuiseries Grégoire (24)

    Lire

    Alain Rousset prend acte du choix du Tribunal de commerce de Paris de retenir l'offre de reprise des Menuiseries Grégoire à Saint-Martial d'Artenset par le Fonds Prudentia Capital. Il souhaite qu'un plan social pour l'emploi digne de ce nom accompagne cette restructuration. 157 licenciements sont prévus. Alain Rousset indique que "la Région est au travail pour aider le repreneur dans son projet et demande à l'actuel actionnaire, le Fonds Parquest Capital, de contribuer au financement du PSE.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | L’Aquitaine en force au Festival Futur en Seine à Paris

15/06/2013 | Dans les domaines de l’innovation, l’Aquitaine n’est pas en reste. Des entreprises prometteuses de la région se sont retrouvées à Paris pour le Festival Futur en Seine à Paris. Aqui les a rencontrés

Festival Futur en Seine au Centquatre à Paris

Un robot qui dessine des visages, des jeux vidéo en 3D, un siège entouré d’appareils photo qui rappellent les drôles d’objets du film de sciences fiction «Retour vers le futur», vous êtes bien «dans le futur», ou presque. Au festival Futur en Seine, start-up et entreprises d’innovation, se retrouvent jusqu’à dimanche au 104, l’un des lieux culturels les plus en vue de la capitale. Si l’Aquitaine y est à l’honneur, ce n’est pas un hasard.

«Il y a quatre ans, nous sommes partis d’un constat, explique Eric Culnaërt, d’Aquitaine Développement Innovation. Nous avions des potentiels en Aquitaine dans le numérique, avec certains secteurs qui commençaient à se structurer, d’autres pas encore. Seulement aucun n’avait une masse critique suffisante.» Face à ce constat, les acteurs avec le soutien de la CUB, de la région et de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bordeaux ont décidé de créer un pôle numérique de l’Aquitaine, en agrégeant les forces de la région. Autre objectif: se rapprocher d’un pôle de compétitivité mondial comme Cap Digital et faire connaitre les talents d’Aquitaine. «Avec Cap Digital, nous recherchons une ouverture sur le monde, et aussi leurs outils, leurs expériences, leur méthodologie, ajoute Eric Culnaërt. Ce rapprochement, un premier jalon de collaboration. »

Charles-Edouard Ray, Be TomorrowL’Aquitaine en forceParmi ces entreprises du futur, six boites d’Aquitaine ont fait le déplacement. Sylvain, 23 ans, chef de projet chez WSB et WSV est arrivé vendredi à Paris : « J’ai raté les politiques, nous dit-il. Jean-Marc Ayrault, NKM, Fleur Pellerin, Valérie Pécresse et Anne Hidalgo sont passés hier ». A 23 ans, il est ici pour présenter le projet « Blook Up ». Le mode d’emploi est simple : vous avez un blog, un compte facebook ou twitter et vous rêvez d’en faire un livre? Et bien, grâce à Blook up c’est possible. «Vous choisissiez votre mise en page, votre couverture et sous sept jours, vous pouvez le recevoir, précise Sylvain. Ici, nous avons pu rencontrer notre public en B to B».

A quelques mètres de là, Charles-Edouard Ray sort d’une matinée chargée: «Nous avons expliqué notre projet. Ce matin, notre espace était fermé au public». Le jeune homme représente l’agence Be Tomorrow. «Nous sommes ici avec le consortium Terra Dynamica», précise-t-il. Le but: monter les compétences que l’entreprise à acquises en utilisant des données mises sur un serveur par Thalès. «Nous proposons un jeu dans un quartier du Panthéon futuriste, où l’on doit désamorcer les bombes», précise-t-il. Mais le jeu n’est pas aussi simple qu’il y parait, car il prend en compte des séries de données comme des infos sur les rues barrées, les personnes sur place etc. Autre projet : le système de comptage de foule, Crowd Counting.

Jeux et pédagogie

Le jeux éducatif de Marie Merouze et sa société Marbotic

Gilles Brianceau, du cluster Inno’vin, présente un « serious game », en français comprendre un jeu sérieux. Sur ce jeu vidéo de rôle, vous êtes un viticulteur, ou un directeur d’exploitation. Le but : permettre aux jeunes de découvrir ce métier et pourquoi pas de s’y lancer. «A Bordeaux, 50% des viticulteurs ont plus de 50 ans, il y a donc une vraie crise de vocation d’ici une dizaine d’années», relève-t-il. Il s’agit de valoriser les métiers de la vigne. «Le lancement officiel aura lieu le 17 septembre au Château Dillon », rappelle-t-il.

Dans la foule, une petite fille de sept ans interpelle Marie Merouze, 30 ans, jeune chef d’entreprise. «Je peux jouer», demande cette dernière, avant de se jucher sur le grand tabouret blanc. Le principe: un jeu éducatif pour jeunes enfants qui allie tablette numérique et chiffres en bois. Marie, centralienne, après sept ans à Paris, a décidé de revenir en Gironde, sa région d’origine pour «la qualité de vie» mais aussi pour monter son entreprise: Marbotic, lancée en décembre dernier. «J’ai été étonnée du dynamisme de l’écosystème en Aquitaine,» explique-t-elle ravie.
Juste derrière elle, Véronique Desforges, responsable des collaborations industrielles et des partenariats du LaBRi, fait une démonstration aux badauds. Sur le comptoir, de quoi intriguer: un gilet avec une petite caméra accrochée. Mais cette invention  est le fait du LaBRi, le Laboratoire Bordelais de Recherche informatique. Ce dispositif , Immed, sert pour le suivi des patients atteints de la maladie d’Alzheimer pour analyser leurs gestes au quotidien. « On teste les patients sur leur façon de faire du café, d’ouvrir la porte, de prendre des tasses. Et ensuite les images sont envoyées sur un serveur et classées pour faciliter la tâche du médecin ». Le projet est passionnant et cherche un industriel pour le commercialiser.

Charlotte Lazimi
Par Charlotte Lazimi

Crédit Photo : CL-Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
986
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Webmestre | 17/06/2013

Oups, C'est corrigé !

Adrien | 17/06/2013

Bonjour,

Bravo pour cet article sur les projets Aquitains présent à Futur en seine.
Une seule remarque concernant le projet Blook Up l'agence de communication est "WSB agency" et non "WSV"

Merci

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !