Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/03/19 : Dordogne : Ce 19 mars, l'appel à la grève des organisations syndicales CGT, FO et FSU, a été suivi par un petit millier de personnes à Périgueux qui revendiquent une hausse du SMIC, la réindexation des pensions et de retraites sur le coût de la vie.

19/03/19 : Jean-Frédéric Laurent, économiste de formation et spécialiste du transport maritime international est depuis le 13 mars dernier, le nouveau Président du Directoire du Grand Port Maritime de Bordeaux.

18/03/19 : Le préfet de Nouvelle-Aquitaine Didier Lallement est nommé préfet de police de Paris en remplacement de Michel Delpuech, après les violences sur les Champs-Élysées.

17/03/19 : Grande America : les "boues" observées par l'association Sea Shepherd hier à Hourtin en Gironde, ne sont en fait qu'un phénomène naturel de décomposions de déchets organiques bien connus des habitants, et non du mazout, relate ce matin la préfecture.

16/03/19 : Naufrage du Grande America : l'association Sea Shepherd rapporte que des plages de Gironde auraient été touchées. La préfecture maritime ne confirme pas et demande de "ne pas se fier aux photos alarmiste", et promet des prélèvements sur zone.

15/03/19 : Naufrage du Grande America : une nappe d’hydrocarbures d’une longueur de 4.5 km et d’une largeur de 500 mètres, d’aspect compact, a été observée à proximité de la zone de naufrage, à environ 175 nautiques (environ 325 km) des côtes françaises.

12/03/19 : Prévoyant une trentaine de recrutements en 2019, la Sobeval, spécialisée dans le veau de boucherie, organise un forum pour l’emploi, le 20 mars de 13 h à 17 h dans ses locaux de Boulazac (Dordogne). Un test par simulation sera proposé par Pôle emploi.

12/03/19 : En Lot-et-Garonne, la semaine prochaine, inauguration des sites multi-opérateurs d'accès à l'internet mobile à Hautefage La Tour, Massels, Thézac. Les communes de Frespech et Auradou sont également concernées par la couverture de ces nouveaux sites.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/03/19 | Bordeaux : un tunnel sous la Garonne

    Lire

    Le Nord de la France possède le tunnel sous la Manche, la capitale girondine aura également son tunnel subaquatique. La seule différence est que ce dernier ne permettra pas le transit de voyageurs. En effet, le tunnel sous la Garonne est destiné au transfert et traitement des eaux usées de la Rive Droite. Il reliera les quartiers Bastide et Brazza à la station d'épuration Louis Fargue, située à côté du pont Jacques-Chaban-Delmas sur la rive gauche.

  • 19/03/19 | Neuf nouveaux cars au bioéthanol pour l'île de Ré

    Lire

    Neuf nouveaux cars au bioéthanol viennent d'être inaugurés sur la ligne 3 La Rochelle-Ré, avec des services numériques à bord, un meilleur confort et des nouvelles fréquences de passage. Ce biocarburant 2e génération est obtenu par fermentation industrielle permettant la transformation du sucre de marc de raisin en alcool brut, ensuite distillé et déshydraté - fourni par Raisinor France, société basée à Coutras (G33). La Région a investi 2,385M€ dans cette opération sur une période de six ans.

  • 19/03/19 | Finale régionale de "Ma thèse en 180 secondes"

    Lire

    La finale régionale du concours "Ma thèse en 180 secondes" a eu lieu le 19 mars à la Salle de spectacle de la Maison des Arts de l’Université Bordeaux Montaigne. Elle a réuni les 16 candidats sélectionnés au sein des universités de Bordeaux, Pau et La Rochelle. Ce concours, organisé par le CNRS et la Conférence des présidents d’université (CPU), propose aux doctorants d’expliquer leur sujet de thèse en trois minutes. Leur exposé s'est voulu le plus clair possible pour le grand public. L'enjeu : une place en demi-finale nationale, à Paris en avril prochain.

  • 19/03/19 | La Quinzaine des talents agenais

    Lire

    Le théâtre Ducourneau d'Agen organise du mardi 19 au vendredi 29 mars la première Quinzaine des talents agenais. En partenariat avec la ville d'Agen, le théâtre souhaite soutenir des acteurs culturels locaux et les aider à se développer professionnellement. Plusieurs pièces et un concert de gospel auront lieu au théâtre Ducourneau. Des pièces seront proposées également à Saint-Hilaire-de-Lusignan et Pont-du-Casse. Toute la programmation est à retrouver ici.

  • 18/03/19 | Le maire de Poitiers rencontre des jeunes pour le climat

    Lire

    7 jeunes représentants poitevins de l’association « Youth for climate » ont choisi ce lundi 18 mars de sécher les cours pour rencontrer Alain Claeys. Le maire de Poitiers leur a parlé des initiatives en matière d’écologie lancées sur le territoire de Grand Poitiers. Il a aussi évoqué les objectifs du plan climat-air-énergie territorial : réduction à l’horizon 2030 de 25% des consommations d’énergie, et la multiplication par 3,6 de la production d’énergie renouvelable. À la fin de l’entrevue, Alain Claeys a signé des mots d’absence et leur a donné rendez-vous dans un mois.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | "L'Arsenal des Mers" : le projet post-Hermione de Rochefort

11/01/2019 | Rochefort compte renouer avec le succès touristique de 2015 en créant un Arsenal des Mers, parc d'activités regroupant le patrimoine maritime local

Vue sur la forme de radoub Louis XV à l'arsenal de Rochefort

Il y a eu l’âge d’or, de 1997 à 2015. Avec la construction de L’Hermione dans l’une des anciennes formes de radoub de l’ex arsenal du Ponant, Rochefort avait augmenté de manière exponentielle sa fréquentation touristique, avec des retombées pour tous ses acteurs économiques. Jusqu’à 300 000 visiteurs avaient été enregistrés par l’Arsenal à la veille du départ de la frégate pour les Amériques en 2015. Depuis, l’intérêt des touristes est retombé et la fréquentation du bassin rochefortais mais 92 600 visiteurs ont tout de même franchi les portes de l’Arsenal en 2018.

Pour renouer avec le succès, l’agglomération Rochefort Océan et l’association Hermione- La Fayette ont eu l’idée d’un nouveau projet touristique qui devrait voir le jour sur cinq ans. L’idée générale est de rassembler les principaux acteurs touristiques en lien avec le passé maritime de Rochefort pour en proposer une approche globale, avec un parcours commun. Le projet fédère l’association Hermione -La Fayette – gestionnaire de la frégate éponyme, la Corderie Royale, le musée national de la Marine, le service Patrimoine de la ville de Rochefort (qui s’occupe notamment les jardins historiques) et la société Weekn’go, qui gère la reproduction du Radeau de la Méduse et l’Accro-mâts, un site d’accro-branches avec des mats de voilier créé en 2016 dans la forme de radoub Louis XV.

Au-delà de billets et de pass communs (dont les tarifs sont toujours en discussion), les sites touristiques qui composeront cet  «Arsenal des Mers » comptent s’inscrire dans une démarche de proposition d’activités communes ou les mettant en lien. Par exemple, les animations nocturnes du lundi les soirs d’été seront étendues et diversifiées, et pourront se tenir en différents lieux de l’Arsenal des Mers. Autre moyen de faire le lien : un « Parcours des Légendes » emmènera le visiteur à travers la ville et les jardins historiques. Cette application téléchargeable sur téléphone permettra de découvrir les sites emblématiques de l’Histoire maritime de Rochefort à travers un cheminement ponctué de quiz et de défis ludiques. Des animations théâtralisées auront également lieu en journée, avec notamment du tir au canon par la garde, en costume d’époque. Ces nouveautés seront proposées dès l’été 2019.

A terme, l’Arsenal prévoit également de construire de nouveaux locaux autour de ses formes de radoub. De nouvelles billetterie et boutique devraient voir le jour, ainsi que des ateliers pour assister à la création ou à la restauration d’éléments de voiliers anciens. Autre projet : une « salle immersive », dans le concept du Futuroscope, où le visiteur aura l’impression d’être en mer à bord de L’Hermione. Les partenaires veulent également créer un lieu d’élaboration de « machines manèges » : à partir d’archives de machines anciennes ou de maquettes, les visiteurs pourront élaborer leur propre machine en version numérique. Certaines pourront être réalisées en vrai, et seront exposées dans les jardins du roi.   

Objectif à terme : faire de l’Arsenal des Mers une sorte de parc d’attraction où le visiteur pourrait à la fois jouer, apprendre et se divertir dans une seule journée ou durant un périple de plusieurs jours.

La programmation estivale 2019 devrait être dévoilée courant avril. Rendez-vous est donné le 5 juillet prochain pour vivre les toutes premières expériences de ce nouvel Arsenal des Mers.

 Alain Rousset et Dominique Bussereau sont venus apporter leur soutien, moral et financier, au projet de l'Arsenal des Mers de Rochefort

De gauche à droite : le président du Département 17 Dominique Bussereau, le maire de Rochefort Hervé Blanché, le président de Région Alain Rousset et Henri Jobbé-Duval, président du centre international de la mer (La Corderie Royale).

 

Quel financement de projet ?

25 millions d’euros de coût du projet total (investissement des 5 premières années) dont 5 millions financés par la Région, 5 millions par le Département de Charente-Maritime, 12 millions par la Communauté d’agglomération Rochefort Océan et 3 millions de l’Etat en cas de réponse favorable dans le cadre du classement Grand Site. Les 5 partenaires du projet Arsenal des Mers ont été clairs, lors de la présentation du projet le 10 décembre : « L’objectif à terme est de trouver un modèle économique, avec un financement équilibrant public et privé, et de pouvoir se passer de l’aide des collectivités en investissement ». L’association Hermione-La Fayette annonce avoir déjà trouvé un partenariat privé avec la société France Mutualiste. De son côté, le président de Région Alain Rousset  a demandé aux 5 partenaires de réfléchir à une éventuelle création de centre de formation aux métiers de la mécanique navale. « Il faut se saisir de tous les outils de formations attractifs sur les savoir-faire que nous possédons », a-t-il expliqué, évoquant en exemple le bassin du cuir entre la Dordogne et la Charente. « Nous avons besoin de créer des formations qu’on pourrait ouvrir à tous les demandeurs d’emploi ou aux personnes en demande de reconversion, dans une logique de transmission des savoirs », a-t-il expliqué avant de promettre le soutien de la Région si l’Arsenal des Mers s’embarquait dans ces eaux-là.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
4240
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !