Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/05/20 | Les Jardins de l'Imaginaire à Terrasson (24) rouvrent le 30 mai

    Lire

    Après les jardins d'Eyrignac et de Marqueyssac, c'est autour des Jardins de l'Imaginaire à Terrasson-Lavilledieu de recevoir à nouveau les visiteurs à partir du samedi 30 mai. Face au contexte sanitaire, le port du masque sera obligatoire. Les visites seront uniquement guidées et limitées à 9 personnes à la fois. Il faut donc réserver à l'avance. Les départs sont programmés de 10 h à 11 h 30 et de 14 h à 17 h 30. La saison doit durer jusqu'au 31 octobre.

  • 25/05/20 | Drones: L'UAV Show 2020 annulé, mais pas oublié

    Lire

    Initialement prévu les 15, 16 et 17 septembre à Bordeaux, la 10ème édition de l'UAV Show est annulé. Mais, pour ne pas être absent une année de plus l'événement se déclinera en 3 temps forts tout au long de l'année 2020/2021. Le 16 septembre avec l'UAV Day, rdv au centre d'essais CESA Drones et en ligne, entre expositions statiques, démonstrations en conditions réelles sur des applications métiers et tables rondes. Au printemps 2021, dans le cadre du salon Electric Road. Et enfin les 19, 20 et 21 octobre 2021, l'UAV Show fêtera ses 10 ans au Parc des Expositions de Bordeaux.

  • 25/05/20 | Un projet de "circuit pré-historique" inter-départemental

    Lire

    A l'initiative de la Maison de la Dame de Brassempouy (musée sur la préhistoire et Archeoparc dans les Landes), un projet de coopération, accompagné par la Région a vu le jour entre 5 sites préhistoriques du Grand Sud-Ouest : les Grottes d'Isturitz et Oxocelhaya (Pays Basque), la Maison de la Dame de Brassempouy (Landes), le site de Castel Merle (Dordogne), le musée d'Arudy (Béarn) et l'espace préhistorique de Labastide (Hautes-Pyrénées). Les sites partenaires construisent leur projet autour de l'Itinérance, à l'image de celle des hommes de la préhistoire entre ces sites, au gré de la saisonnalité des campements.

  • 25/05/20 | Aéro: des cabines connectées et modulables fabriquées à Rochefort

    Lire

    Equipementier aéronautique depuis plus de 40 ans, l'entreprise Simair à Rochefort développe une stratégie d'innovation de produits et de services en proposant notamment une nouvelle gamme d'équipements modulables permettant aux compagnies aérienne de reconfigurer des avions (3000 par an) en réduisant les coûts environnementaux mais aussi financiers sur la destruction et le réaménagement. La Région soutient son projet de développer une seconde génération de ces produits avec des matériaux recyclables, connectés et adaptables tout au long de leur vie à hauteur de 892 316 €.

  • 25/05/20 | Des planches de surf sur-mesure et écoresponsables produites à Anglet

    Lire

    Lors de la dernière commission permanente, les élus régionaux ont voté une subvention de 20 000€ à Hexa (Anglet - 64), afin de soutenir l'amorçage de cette start-up émergente de la filière Glisse, engagée dans une démarche de production écoresponsable, dans un contexte économique tendu compte tenu de la crise sanitaire Covid-19. La start-up a l'ambition de fabriquer localement et de commercialiser sous sa propre marque des planches de surf sur-mesure (imprimées en 3D), à partir de plastique recyclé. 9 embauches sont prévues sur les 3 années à venir.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | "L'Arsenal des Mers" : le projet post-Hermione de Rochefort

11/01/2019 | Rochefort compte renouer avec le succès touristique de 2015 en créant un Arsenal des Mers, parc d'activités regroupant le patrimoine maritime local

Vue sur la forme de radoub Louis XV à l'arsenal de Rochefort

Il y a eu l’âge d’or, de 1997 à 2015. Avec la construction de L’Hermione dans l’une des anciennes formes de radoub de l’ex arsenal du Ponant, Rochefort avait augmenté de manière exponentielle sa fréquentation touristique, avec des retombées pour tous ses acteurs économiques. Jusqu’à 300 000 visiteurs avaient été enregistrés par l’Arsenal à la veille du départ de la frégate pour les Amériques en 2015. Depuis, l’intérêt des touristes est retombé et la fréquentation du bassin rochefortais mais 92 600 visiteurs ont tout de même franchi les portes de l’Arsenal en 2018.

Pour renouer avec le succès, l’agglomération Rochefort Océan et l’association Hermione- La Fayette ont eu l’idée d’un nouveau projet touristique qui devrait voir le jour sur cinq ans. L’idée générale est de rassembler les principaux acteurs touristiques en lien avec le passé maritime de Rochefort pour en proposer une approche globale, avec un parcours commun. Le projet fédère l’association Hermione -La Fayette – gestionnaire de la frégate éponyme, la Corderie Royale, le musée national de la Marine, le service Patrimoine de la ville de Rochefort (qui s’occupe notamment les jardins historiques) et la société Weekn’go, qui gère la reproduction du Radeau de la Méduse et l’Accro-mâts, un site d’accro-branches avec des mats de voilier créé en 2016 dans la forme de radoub Louis XV.

Au-delà de billets et de pass communs (dont les tarifs sont toujours en discussion), les sites touristiques qui composeront cet  «Arsenal des Mers » comptent s’inscrire dans une démarche de proposition d’activités communes ou les mettant en lien. Par exemple, les animations nocturnes du lundi les soirs d’été seront étendues et diversifiées, et pourront se tenir en différents lieux de l’Arsenal des Mers. Autre moyen de faire le lien : un « Parcours des Légendes » emmènera le visiteur à travers la ville et les jardins historiques. Cette application téléchargeable sur téléphone permettra de découvrir les sites emblématiques de l’Histoire maritime de Rochefort à travers un cheminement ponctué de quiz et de défis ludiques. Des animations théâtralisées auront également lieu en journée, avec notamment du tir au canon par la garde, en costume d’époque. Ces nouveautés seront proposées dès l’été 2019.

A terme, l’Arsenal prévoit également de construire de nouveaux locaux autour de ses formes de radoub. De nouvelles billetterie et boutique devraient voir le jour, ainsi que des ateliers pour assister à la création ou à la restauration d’éléments de voiliers anciens. Autre projet : une « salle immersive », dans le concept du Futuroscope, où le visiteur aura l’impression d’être en mer à bord de L’Hermione. Les partenaires veulent également créer un lieu d’élaboration de « machines manèges » : à partir d’archives de machines anciennes ou de maquettes, les visiteurs pourront élaborer leur propre machine en version numérique. Certaines pourront être réalisées en vrai, et seront exposées dans les jardins du roi.   

Objectif à terme : faire de l’Arsenal des Mers une sorte de parc d’attraction où le visiteur pourrait à la fois jouer, apprendre et se divertir dans une seule journée ou durant un périple de plusieurs jours.

La programmation estivale 2019 devrait être dévoilée courant avril. Rendez-vous est donné le 5 juillet prochain pour vivre les toutes premières expériences de ce nouvel Arsenal des Mers.

 Alain Rousset et Dominique Bussereau sont venus apporter leur soutien, moral et financier, au projet de l'Arsenal des Mers de Rochefort

De gauche à droite : le président du Département 17 Dominique Bussereau, le maire de Rochefort Hervé Blanché, le président de Région Alain Rousset et Henri Jobbé-Duval, président du centre international de la mer (La Corderie Royale).

 

Quel financement de projet ?

25 millions d’euros de coût du projet total (investissement des 5 premières années) dont 5 millions financés par la Région, 5 millions par le Département de Charente-Maritime, 12 millions par la Communauté d’agglomération Rochefort Océan et 3 millions de l’Etat en cas de réponse favorable dans le cadre du classement Grand Site. Les 5 partenaires du projet Arsenal des Mers ont été clairs, lors de la présentation du projet le 10 décembre : « L’objectif à terme est de trouver un modèle économique, avec un financement équilibrant public et privé, et de pouvoir se passer de l’aide des collectivités en investissement ». L’association Hermione-La Fayette annonce avoir déjà trouvé un partenariat privé avec la société France Mutualiste. De son côté, le président de Région Alain Rousset  a demandé aux 5 partenaires de réfléchir à une éventuelle création de centre de formation aux métiers de la mécanique navale. « Il faut se saisir de tous les outils de formations attractifs sur les savoir-faire que nous possédons », a-t-il expliqué, évoquant en exemple le bassin du cuir entre la Dordogne et la Charente. « Nous avons besoin de créer des formations qu’on pourrait ouvrir à tous les demandeurs d’emploi ou aux personnes en demande de reconversion, dans une logique de transmission des savoirs », a-t-il expliqué avant de promettre le soutien de la Région si l’Arsenal des Mers s’embarquait dans ces eaux-là.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
6527
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !