Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

  • 20/02/18 | Logement : la flambée bordelaise confirmée

    Lire

    Le nouveau baromètre des prix moyens de l'immobilier dans les villes de plus de 100 000 habitants est riche en enseignements. On y apprend, sans grande surprise, que Bordeaux figure dans le top 3 des dix villes les plus chères de France : 266 124 euros en moyenne (juste derrière Lyon et ses 279 524 euros), soit une hausse de 13,2%. En comparaison, la ville de Toulouse se situe loin derrière en douzième position (175 609 euros). Enfin, le baromètre d'LPI-Se Loger affirme que le prix moyen d'un logement dépasse les 200 000 euros dans sept villes (sur 34) de plus de 100 000 habitants.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | L'autoroute A65 produit de luxe ?

| L'autoroute A65 enregistre ses meilleurs chiffres en hiver, malgré l'absence de tarif incitatif

A65, autoroute vers les Pyrénées

Les stations de sport d'hiver doivent ouvrir leur domaine fin novembre et début décembre dans les Pyrénées. Lors des vacances de fin d'année et les vacances d'hiver l'autoroute A65, entre Bordeaux et Pau, se tourne vers le sud. C'est à cette période que le concessionnaire enregistre ses meilleurs résultats, doublés, voire triplés. Malgré son coût très élevé l'A65 n'est pas un service public et elle n'a pas de politique incitative. Financée à 100% par le Privé l'autoroute A65 aime les usagers qui payent au même titre que les entreprises de sport d'hiver aiment les vacanciers aisés.

L'A65 a été inaugurée en décembre 2010. L'autoroute du sud s'offrait aux voitures pleines de skieurs. Pour quatre forfaits achetés, le prix du péage était gratuit. En somme, le bonheur était au bout de la route ! «  Le message était de dire aux Bordelais et aux Charentais : au lieu d'aller dans les Alpes, restez dans votre région, c'est plus facile et plus rapide », nous expliquait Olivier De Guinaumont, président d'A'liénor. Mais l'année suivante, plus de ristourne, 20 euros l'aller, même tarif que le forfait ski.

Pas de cadeau s'ils sont gratuits Les entreprises des stations de ski pyrénéennes ont vu la construction de l'A65 comme une bénédiction. Aliénor a vu les entreprises de ski comme de parfaits partenaires commerciaux. « La clientèle bordelaise est venue nombreuse en 2010, grâce à l'autoroute, en dépit de la mauvaise saison, raconte-t-on côté montagne. Nous avons remboursé près de 140000 euros, le premier hiver, aux usagers de l'autoroute en échange de forfaits. On a sponsorisé A'liénor ! Aujourd'hui, plus rien...» Pourquoi A'liénor, qui ne participait qu'au financement de la campagne de pub, n'est plus entré en contact avec les comités départementaux de tourisme des Pyrénées-atlantiques et des Hautes-Pyrénées ?

Les stations de ski s'interrogent encore tandis qu'Aliénor, « ouvert aux propositions », ne semble pas pressé d'attirer davantage de skieurs dans les Pyrénées avant d'entamer des négociations commerciales. « Les retombées économiques sont importantes pour les entreprises des stations de ski. Et même après la période de sport d'hiver, il y a la randonnée » , lance le président d'A'liénor qui considère que l'autoroute a été pensée pour le développement économique, notamment des stations de ski. Pour Olivier de Guinaumont c'est l'autoroute A65 qui aide les stations de ski à recueillir une clientèle qui peut faire le choix des Alpes plutôt que les Pyrénées, et qui fournit aux skieurs un gain de temps et de confort incomparable, le reste peut se négocier. 

Pourtant la fréquentation de l'autoroute durant l'année 2011, première année complète pour le concessionnaire, n'a été que de 5332 véhicules par jour en moyenne. Des chiffres bien inférieurs aux prévisions de l'enquête publique de 2006 qui en prévoyaient 7660. Mais Olivier de Guinaumont n'est pas inquiet. Au même titre que lui, Bernard Uthurry, vice-président de la Région en charge des transports, reste confiant dans l'avenir de l'autoroute, même s'il aurait apprécié que le concessionnaire fasse un effort en faveur des usagers  : « Il me semble que le constat n'est pas aussi calamiteux que les chiffres le disent. Les premiers automobilistes sur la Bayonne-Toulouse ont aussi pris une autoroute déserte. Il y a surtout le problème du coût qui se mêle à la crise. C'est pourquoi une politique incitative aurait été la bienvenue... » 

Olivier Darrioumerle
Par Olivier Darrioumerle

Crédit Photo : Aliénor

Partager sur Facebook
Vu par vous
893
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !