Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/11/18 : Lors de l'ouverture des Rencontres littéraires "les Idées mènent le monde" à Pau, François Bayrou a annoncé le désistement du penseur Edgar Morin, pour des raisons de santé. Il devait initialement intervenir ce 17 novembre dans la matinée.

15/11/18 : Une nouvelle invitée vient rejoindre les 21 personnalités des Idées mènent le Monde (Pau): Christine Ockrent interviendra sur "Europe : évitons la marginalisation", samedi 17 novembre à 16h30.

15/11/18 : L'auteur palois David Diop, lauréat ce 15 novembre du prix Goncourt des lycéens pour son ouvrage Frère d'âme (Editions du Seuil), participera au Grand débat de Lettres du monde – Welcome ! vendredi 23 novembre, 18h30 à la cour d'appel de Bordeaux

15/11/18 : Journée nationale d’action samedi 17 novembre. En Lot-et-Garonne, les accès aux supermarchés, stations-service, centres-villes et à l’A62 risquent d’être perturbés. Plus d'infos sur http://www.lot-et-garonne.gouv.fr/

14/11/18 : Rencontre/débat avec les parlementaires du 47 autour de la réforme des retraites et des nouvelles revendications de l'ADRA 47 le vendredi 16 novembre à 14 H 30 à la Salle de l'Orangerie du Conseil Départemental d'Agen.

14/11/18 : Dans la continuité de la réflexion d’Agen 2030, des tables rondes autour du handicap et de l’accessibilité de la Ville d’Agen sont proposées le lundi 19 novembre de 14 h à 16 h 30, Salle des Illustres à l’Hôtel de ville d’Agen.

14/11/18 : Dans le cadre de la Journée international des droits de l’enfant, le centre social Maison pour Tous de la Masse (Agen) présentera le 20 nov dans son local à 17 h 30 les travaux des enfants inscrits au CLAS autour de la charte nationale.

14/11/18 : Invitée en Martinique afin de partager son expertise en vue de la création de La Cité du Rhum, La Cité du Vin accueillera à Bordeaux les 21 et 22 novembre une délégation martiniquaise porteuse de ce projet.

14/11/18 : Une lecture du livre posthume de « Charb » « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » se tiendra le 19 novembre à 20 h au théâtre du Pont Tournant, à Bordeaux.

14/11/18 : 10 établissements touristiques de Gironde viennent de recevoir l’Ecolabel européen hébergement touristique label officiel de la Commission européenne pour les établissements qui souhaitent allier qualité et écologie. En NA, 82 sont dénombrés.

14/11/18 : 10ème Forum Environnemental du Vin de Bordeaux le 6 déc au Palais des Congrès de Bordeaux. « Après avoir dressé le bilan des actions menées, cette journée permettra de partager l'ambition d'amener la filière vers une politique RSE collective. »

14/11/18 : Conférence autour de « La forteresse de Blanquefort » proposée par l’association Tout Art Faire, le 15 novembre de 19 h à 20 h 30, à l’Athénée Municipal et animée par Marietta Dromain, docteure en Archéologie.

14/11/18 : Mobilisation des avocats le 15 novembre à 11 h devant les marches du TGI de Bordeaux contre les dispositions du projet de loi de réforme de la justice 2018-2022, les « cinq chantiers de la Justice ».

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/11/18 | Libourne et le dessin...180 ans d’amour

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, pour fêter les 180 ans de l’Ecole de Dessin de Libourne, l’école municipale se délocalise au sein de l’Hôtel de Ville pour proposer de nombreuses séances de dessins gratuites et ouvertes à tous : dessin d’observation dans l’Hôtel de Ville, dessin d’après des sculptures au musée, workshop arts graphiques, exposition...Mais attention le nombre de places est limitée. Inscription : 05 57 25 02 58

  • 16/11/18 | Tout ne va pas à l’égout

    Lire

    A l’occasion de la Journée mondiale dédiée aux toilettes et portant sur les enjeux de l’assainissement des eaux usées le 19 novembre, l’Eau de Bordeaux va mener une campagne de sensibilisation « Le geste essentiel : les lingettes dans la poubelle » durant 3 semaines. Celle-civise à rappeler qu’il est primordial de jeter les lingettes dans la poubelle. Cette campagne cible les structures de la petite enfance de Bordeaux Métropole mais aussi le grand public avec un affichage dans les bars et restaurants de Bordeaux.

  • 16/11/18 | « Pas vu, pas protégé, soyez un cycliste éclairé »

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, Grand Poitiers, en partenariat avec la Police Nationale, la préfecture de la Vienne, les villes de Poitiers, Buxerolles, Jaunay-Marigny, l’Atelier du Petit Plateau et Vélocité 86, organise sa 9ème semaine de sensibilisation pour la sécurité des cyclistes. Pour informer et aider les cyclistes à renforcer leur visibilité, des actions sont proposés et des accessoires de sécurité seront offerts.

  • 15/11/18 | La Fête de l'agriculture basque ce week-end à Biarritz

    Lire

    La 13e édition de Lurrama se tiendra vendredi, samedi et dimanche à la Halle Iraty (près de l'aéroport de Biarritz). Elle célèbre sur 6000M2 avec veaux, vaches, moutons, à travers conférence, expositions, chants et danses et bien sûr le repas des chefs, la culture basque à travers l'élevage et l'agriculture. Le thème de cette année "Pour une politique agricole alimentaire" évoquera la Politique Agricole Commune. Entrée: 4 euros pour les adultes, gratuit moins de 15 ans. Le programme sur: www.lurrama.org

  • 15/11/18 | De nombreux matchs de football reportés le 17 novembre en Dordogne

    Lire

    En raison du mouvement de protestation "Gilets jaunes" du samedi 17 novembre, le District de Football a sondé les clubs de Dordogne : 60% d’entre eux étaient favorables au report intégral des matches jeunes et féminines jeunes prévus à cette date. Les rencontres qui devaient avoir lieu dans le cadre du championnat brassage U15 poule B et D sont reportées au samedi 8 décembre. Idem pour les matches des coupes U18 et U15 Dordogne et District.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | L'autoroute ferroviaire atlantique a été enterrée au port de Ciboure par Alain Vidalies

01/05/2015 | Le secrétaire d'état aux Transports a confirmé l'abandon de ce projet lors d'une visite effectuée pour parler pêche et conchyliculture sur la Côte basque. Une solution se trouverait en Pays basque espagnol

Visite Vidalies à Ciboure

Attendu pour parler pêche et conchyliculture, le secrétaire d’État aux transports a dû après avoir visité la criée du port de Ciboure sur la Côte basque entrer dans le détail de l'abandon, la veille au soir, par le gouvernement du projet d'autoroute ferroviaire lancé en 2013 et qui devait relier Dourges (Pas-de-Calais) à Tarnos dans le sud des Landes. "Une bonne idée mal préparée" a-t-il d'entrée commenté. Il se tournerait vers un projet qui se fait jour à Vitoria en...Pays basque espagnol. Côté pêche, il a rappelé les vertus d'une politique commune indispensable. Avant de visiter le lycée maritime.

Il avait annoncé que le gouvernement prendrait sa décision concernant le projet d'autoroute ferroviaire mercredi. Dès jeudi matin, avant de se rendre au port basque français de Ciboure pour y parler pêche, Alain Vidalies, secrétaire d'Etat aux transports faisait une déclaration sur Radio France Gascogne pour annoncer l'abandon de cet onéreux projet lancé en 2013. Rappelons, qu'il devait permettre, sur le réseau ferré actuel de transporter 85 000 camions entre Calais et Tarnos  aux portes de Bayonne. Et suscitait de la part de la population une certaine réprobation. Autant dire que le secrétaire d'Etat était fort attendu sur la Côte basque. Aussi, bousculant l'emploi du temps, il tenait une conférence de presse improvisée sur le sujet après avoir visité la criée du port basque en compagnie d'une importante délégation d'élus et d'autorités préfectorales consulaires et portuaires.

"Cette décision a été prise mercredi tard dans la soirée. L'idée est bonne mais le projet a été mal préparé", a-t-il déclaré d'emblée. Notamment ce terminal en zone urbaine (Tarnos) qui causerait une forte gêne pour la population avec des passages à  niveaux qui seraient actionnés 167 fois par jour avec 7 à 8 minutes d'arrêts pour les automobilistes. Des perturbations pour la population constituant un fragilité juridique dont l'impact n'a pas été suffisament étudié lors de l'enquête publique.

"En outre, ajoutait le secrétaire d'Etat, un élément vient s'ajouter au passif du projet: l'avis négatif du Conseil général d'investissement qui constatait que ce projet supposait un investissement de 575 millions pour l'Etat et Réseau Ferré de France pour un résultat de rentabilité absolument pas garanti... Et de conclure: "Il y avait trop de risques. Cette autoroute ferroviaire atlantique était à l'état d'avant-contrat c'est à dire exonérée d'indemnité si le tribunal administratif l'avait annulé. 175 millions d'euros qui auraient été à la charge de l'Etat."
Alain Vidalies, en revanche, portait son regard vers un projet identique qui se dessine à Vitoria en Pays basque espagnol. "Cette concurrence serait aussi facteur de risque. Nous allons rencontrer mon homologue Ana Pastor, pour débattre de ce projet et de son calendrier...", a conclu le ministre sur le sujet avant de se rendre au lycée maritime.

Un abandon qui dans l'après-midi recevait le blanc-seing du président du Conseil général des Landes, Henri Emmanuelli par l'intermediaire d'un communiqué de presse:

Le Département, depuis que la localisation envisagée s’était portée sur Tarnos plutôt que sur la plateforme déjà existante à Mouguerre, avait proposé en substitution, un site mieux adapté, situé à Laluque. En effet, le choix du site de Tarnos posait de réelles difficultés et impactait les populations riveraines concernées : le trafic supplémentaire de 400 camions par jour sur un itinéraire de trois kilomètres dans la zone urbaine; la longueur des trains de 1 km empruntant trois passages à niveau posant de très sérieux problèmes de circulation. C’est ce que j’ai indiqué à Monsieur Bellier, ingénieur général des Ponts, des Eaux et des Forêts missionné par Alain Vidalies, lorsque je l’ai rencontré le 16 avril dernier. Je me félicite donc de cette décision qui est conforme à l’intérêt général."

Partagé par André Garreta, le président de la CCI Bayonne-Côte basque: "Je suis très satisfait de la décision qui vient d'être prise. D'abord cette autoroute n'allait pas être rentabilisée. Ellen'aurait retiré que 40 000 camions de la route, soit 4 jours de trafic surl'autoroute. Une importante faille qui n'aurait pas été à la mesure de l'investissement. Et le projet aurait pu être retoqué par le Tribunal administratif. J'ai remis au secrétaire d'Etat, un projet d'Opération ferroviaire de proximité sur le sujet."

Pêche: une indispensable politique communeCriée VidalisMais le secrétaire d'Etat venait a priori parler de la pêche. Aussi a-t- rappelé sur le sujet les accords communautaires et les zones de pêche et les quotas. Rappelant pour ce qui concerne les voisins espagnols "L'accord histoique de Bilbao pour la pêche à l'anchois qui s'est fait dans la douleur et doit être actualisé cette année. (notre photo: le secrétaire d'Etat avec Mathieu Bergé, conseiller régional, Sylviane Alaux, député; André Garreta, président de la CCI Bayonne-Pays basque et le préfet Durand). Évidemment il y a des intérêts locaux, parfois contradictoires, souvent avec ses voisins mais il n'y a pas d'autre solutions que de se soumettre à la politique euroépenne de la pêche. Il faut que chacun se pose la question: "qu'est-ce qu'il se passerait s'il n'y avait  pas cette politique commune de la pêche? Pourrait-on survivre dans une guerre permanente, des affrontements ou chacun pourrait pêcher n'importe où et n'importe quoi?"

Au lycée maritime aussi...Après avoir passé du temps sur le terrain et s'être entretenu avec Georges Strullu, conseiller du président de la CCI André Garreta et en charge des ports de Bayonne et du port de pêche, mais aussi Peio Bilbao, directeur de la criée et  Serge Larzabal, président du Comité interdépartemental Landes-Pyrénées-Atlantiques des pêches, il s'est rendu au lycée maritime de Ciboure qui forme marins et capitaines de bâteaux. Là, il a été accueilli par le tout nouveau directeur Eric Varin, en provenance de Boulogne. En début d'après-midi enfin, il devait se rendre à Hossegor et s'entretenir avec des ostreiculteurs du lac qui, en matière d'environnement, ont connu quelques avatars...

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F. D

Partager sur Facebook
Vu par vous
1799
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !