Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

31/03/20 : La ville de La Rochelle a déposé une plainte lundi suite à un grave cambriolage de l’un de ses équipements de services publics. Du matériel d'entretien et de l’alimentation destinées aux écoles ont été volés. La Police national enquête.

30/03/20 : Transport. Suite à l'interpellation du Conseil Régional par la FNAUT Nouvelle Aquitaine, les prélèvement bancaires des abonnements TER annuels sont suspendus jusqu'à nouvel ordre.

30/03/20 : Covid-19. 19 professionnels de santé de NA répartis en 2 équipes - 9 et 10 personnes - sont partis en mission de 4 jours au CHR de Metz-Thionville et au CHU de Nancy en lien avec la SNCF et la Mairie de Paris qui coordonnent leur transport.

30/03/20 : L'Université de Bordeaux et la RoboCup Federation, au nom du comité local d'organisation, annoncent le report de la 24ème édition de la RoboCup en France du 22 au 28 juin 2021. L'évènement est donc décalé d'une année.

27/03/20 : Confinement prolongé jusqu'au 15 avril annonce Edouard Philippe: "Avec l'accord du président de la République, j'annonce aujourd'hui le renouvellement de la période de confinement pour deux semaines supplémentaires à compter de mardi prochain"

27/03/20 : En raison de l’accueil prévu ce week-end de 6 patients des hôpitaux du Grand Est au service de réanimation du Centre Hospitalier de Bayonne, le niveau 1 du plan blanc système de santé pour répondre aux situations sanitaires exceptionnelles a été déclenché

26/03/20 : Charente-Maritime : A Rochefort, le marché reste ouvert les mardi et samedi (fermeture les jeudis), avec les conditions de sécurité sanitaire renforcées et un nombre maximum de personnes : 100 avenue De Gaulle et 40 sous la Halle.

26/03/20 : Michel Hidalgo qui fut pendant neuf ans l'entraîneur de l'équipe de France de football des Platini, Giresse et Tigana vainqueurs du championnat d'Europe de 1984 et un familier de la Gironde est décédé à l'âge de 87 ans

26/03/20 : Covid-19. Compte-tenu des incertitudes liées au confinement sanitaire, les organisateurs de Forexpo ont décidé de reporter la 26ème édition du salon européen de la sylviculture et de l'exploitation forestière au 16, 17 et 18 juin 2021 à Mimizan (40).

26/03/20 : E.Macron annonce une prime exceptionnelle pour les soignants. La crise passée "un plan massif d'investissement pour l'hôpital". Une opération Résilience de l'armée lancée en soutien aux populations et aux services publics en métropole et en Outre-mer

25/03/20 : La Rochelle : suite à une dérogation préfectorale, le Marché central se tiendra le mercredi et le samedi matin, dans la halle intérieure (pas de marché extérieur). Idem pour le marché de La Pallice le dimanche matin.

25/03/20 : Dès aujourd'hui 7 psychologues de la Ville de St-Médard-en-Jalles (33) proposent des permanences téléphoniques gratuites aux familles fragilisées ou en difficulté psychologique face au confinement. Du lundi au vendredi de 13h à 18h: 06 32 59 53 82

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 31/03/20 | Vote de la taxe sur le foncier bâti en Dordogne

    Lire

    En raison des restrictions de déplacement pour faire face à la crise sanitaire du Covid-19, le conseil départemental de la Dordogne a donc procédé à un vote électronique pour l’examen du seul et unique rapport à l’ordre du jour. Conformément à ce qui avait été annoncé lors de l’examen du budget primitif 2020, l’Assemblée départementale a voté à l’unanimité la reconduction du taux de Foncier Bâti identique à celui de 2019, s’établissant à 25,98 %, sans augmentation pour la deuxième année consécutive.

  • 31/03/20 | Grand Angoulême se mobilise pendant la crise sanitaire

    Lire

    Suite à la demande de l'ARS, Grand Angoulême a mis en place un soutien pour assurer des collectes et des distributions d'équipements individuels (masques, gants, blouses, charlottes, lunettes, etc). Depuis vendredi, la Préfète a autorisé la vente de plants de fruits et légumes en Charente. Grand Angoulême vient soutenir l'agriculture et la consommation locale en ces temps de crise. Les producteurs du territoire peuvent contacter Grand Angoulême à l'adresse suivante : agriculture@grandangouleme.ff.

  • 31/03/20 | Charente-Maritime : à Royan, le transport en commun est désormais à la demande

    Lire

    A compter du mercredi 1er avril, l'ensemble des lignes urbaines (10, 11, 12, 13 et 14) et des lignes inter-urbaines (21, 22, 23, 24 et 25) sont transformées en lignes "à la demande". La totalité des horaires et trajets habituels restent disponibles mais nécessitent une réservation au 0.810.810.977 (n° Azur - Service 0,08€ / appel + prix appel). Avant 17 heures pour pouvoir voyager le lendemain matin, avant 10 heures pour voyager l’après-midi.

  • 31/03/20 | À Bordeaux, Darwin accueille des SDF

    Lire

    La Direction Départementale de la Cohésion Sociale a indiqué que, sur proposition de l'écosystème Darwin basé sur la rive droite de Bordeaux, un hangar est mis dès ce lundi à disposition pour les SDF durant la période de confinement. Au départ composé d'une vingtaine de lits, le site est géré par Darwin pour les repas et la logistique (installations de cloisons mobiles et de douches). Un jardin proche permettra aussi l'accueil de leurs chiens, un garde maître-chien mis à disposition et de l'alimentation pour animaux fournie par des associations.

  • 30/03/20 | ADS Show à Mérignac les 24, 25, 26 septembre

    Lire

    Le Salon International de l'Aéronautique et de la Défense, l'ADS ShOW, se tiendra bien les 24, 25 et 26 septembre à la BA 106 de Mérignac: la confirmation a été apportée, ce 30 mars par Jérôme Verschave, le directeur général d'Aérocompus à Latresne (33): " Cet événement sera l'occasion de démontrer la capacité de résilience et de mobilisation de la filière Aéronautique, Spatial, Défense pour faire face aux enjeux qui seront d'autant plus cruciaux au sortir de cette crise inédite" note Jérôme Verschave.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | L'horizon se dégage pour la papeterie de Condat

13/02/2020 | La secrétaire d'état auprès du ministre de l'économie a confirmé ce jeudi l'accompagnement de l'Etat au côté de l'entreprise dans son projet de diversification.

La secrétaire d'état auprès du ministre de l'économie s'est rendue sur le site de Condat au côté d'Alain Rousset a rencontré les salariés

La secrétaire d’État auprès du ministre de l'économie, Agnès Pannier-Runacher était ce jeudi à la papeterie de Condat au Lardin Saint-Lazare. Elle a annoncé un vaste plan d'aides qui va permettre au groupe papetier Lecta d'investir 92 millions d'euros afin de diversifier la production et de réduire le coût de l'énergie en changeant une chaudière. Cet investissement est soutenu par l'Etat, via notamment son agence de l'environnement qui apporte 14 millions et la Région qui a voté une aide exceptionnelle de 19 millions d'euros sous forme d'emprunt à taux 0. De bonnes nouvelles pour les 457 salariés.

Après des mois voire des années d'inquiétudes concernant  l'avenir de leur usine, les 457 salariés de la papeterie de Condat ont vécu "très positivement" les annonces d'Agnès Pannier Runacher, sécrétaire d'état auprès du ministre de l'économie, en visite sur le site ce jeudi. Elle a présenté le plan de relance de la papeterie de Condat, évoquant non pas "une sauvegarde", mais un "véritable retournement". On passe d'une situation qui semblait désespérée avec une menace de fermeture à une industrie  compétitive et qui réduit son empreinte carbone." Ce plan prévoit la reconversion de la ligne de production numéro 8 arrêtée depuis avril 2019, vers une nouvelle production,  la fabrication de papiers pour étiquettes adhésives, un créneau plus porteur et la contruction d'une chaudière biomasse pour diminuer le coût de la facture énergétique du site.  La reconversion de la ligne de production suppose un changement de process industriel, de la formation du personnel et de lourds investissements. Ce plan s'accompagne de l'effacement de la moitié de la dette. "L’entreprise va ainsi arrêter de courir avec un boulet au pied," souligne la ministre.
Ce vaste plan d'aides qui assure aux personnels une nouvelle lisibilité pour quelques années, va permettre à l'actionnaire principal, le groupe espagnol Lecta (leader dans la fabrication et la distribution de papiers spéciaux pour étiquettes et emballages souples) d'investir 92 millions d'euros. L'Etat va apporter son soutien à hauteur de 14 millions d’euros, via l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), pour financer la nouvelle chaudière biomasse dont le coût est estimé à 36 millions d'euros. Ce qui va permettre de gagner en productivité et d'économiser des émissions de dioxyde de carbone  de l'ordre de 30 000 tonnes par an. Les créanciers (dont l'Etat) ont également abandonné entre 3 et 400 millions d'euros de créances, en contrepartie d'actions du groupe Lecta. " Nous sommes le principal contributeur sur ce dossier," indique Agnès Pannier -Runacher, ne souhaitant pas dévoiler les chiffres  précis de la restructuration.

Le soutien exceptionnel de la Région


La réindustrialisation du site de Condat est également soutenue financièrement par la Région Nouvelle Aquitaine. Celle-ci a voté à l'unanimité en début de semaine une aide de 19 millions d'euros sous la forme d'un prêt  public à taux zéro. La Région accompagne aussi la formation des personnels, qui doivent monter en compétences en vue de la nouvelle production. L'objectif est de permettre à la papeterie de Condat de rester une entreprise rentable face à la concurrence internationale d'autres groupes papetiers sur un marché plus porteur. Les différents partenaires, l'Etat, la Région et Andréa Minguzzi, PDG de lecta,  ont qualifié ce dossier d'exemplaire. "Les investissements qui viennent d’être lancés marquent donc un nouveau chapitre de l’histoire de Condat et je veux ici remercier la Région qui par son financement inédit a à nouveau témoigné de son indéfectible engagement au service de l’industrie, a souligné la ministre. Ils ont tous tenu à remercier l'attitude des salariés, qui n'ont jamais bloqué l'usine, les organisations syndicales qui ont su interpeller parfois avec véhémence et aussi faire des propositions. Chez les salariés il y a eu de vrais efforts avec de réels moments de doute, avec les mesures d'activité partielle. "Certains se sont engagés dans des formations sur site, sans savoir s'il y aurait l'émergence d'un vrai projet pour assurer la pérennité du site, souligne Patricia Canto, de FO. Une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule, les premières commandes ont été passées le 4 février et la première production d'étiquettes adhésives sur la ligne 8 est espérée d'ici quinze à dix-huit mois. Présent ce jeudi matin sur l'usine de Condat, Alain Rousset, le président de la Région, a exprimé un sentiment de fierté, de soulagement. C'est aussi un territoire rural qui va pouvoir revivre et la municipalité va pouvoir réinvestir." Condat, c'est 457 emplois directs, 1800 emplois induits, c'est le premier employeur privé du département de la Dordogne. On semble désormais avoir échappé à un séisme social. 

 

 

 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
3126
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 33 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !