Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/09/18 : Nuit européenne des chercheur(e)s vendredi 28 septembre de 18h30 à minuit. A cette occasion, Cap Sciences proposent de partager avec plus de 50 chercheurs, 1001 histoires sur la magie de leur métier, au travers de récits, de jeux, de mises en scène…

25/09/18 : Renaud Lagrave, vice-président de la Région Nouvelle-Aquitaine en charge des infrastructures et des transports, animera le comité de ligne Ter 32 Bordeaux - Arcachon le lundi 1er octobre à 17h45 à la Maison des arts de Gujan-Mestras.

25/09/18 : Le 26 septembre, la Coordination Rurale 47 sera mobilisée devant l’abattoir de volailles de Bazas pour « défendre les éleveurs face aux mensonges des associations véganes qui organisent à nouveau, cette année, une veillée devant cet abattoir ».

25/09/18 : Avec l’appui de la DRAC, la CCI Bordeaux Gironde restaure les toitures du Palais de la Bourse. Un chantier d’une durée de 3 ans et d’un montant de 3,7 millions d’€. Début des travaux : septembre 2018. Surface à restaurer : 7 000 m2.

25/09/18 : Le Crédit Agricole d’Aquitaine organise un Café de la création le 4 octobre baptisé le Pitch de la création. « Vous avez un projet ? Pitchez-le et repartez avec votre financement » le 4 octobre de 9h à 11h30 au Campus des Bassins à Flot à Bordeaux.

24/09/18 : Le maire d'Anglet Claude Olive, vice président du Conseil départemental, va présenter sa candidature à la présidence départementale Les Républicains des Pyrénées Atlantiques occupée (?) jusque-là par Michèle Alliot-Marie.

24/09/18 : Pont de Ré : des travaux d'inspection étant programmés ce lundi, la circulation est interdite à tous les véhicules de transport de marchandises dont le Poids Total Autorisé en Charge (PTAC) est supérieur à 3,5 t à du 24 à 20h au 25 septembre à 6h.

20/09/18 : Charentes : la rivière Né passe en alerte de crise, niveau sécheresse. Un arrêté prévoit l'interdiction totale des prélèvements à usage d’irrigation agricole, y compris les cultures dérogatoires déclarées, à partir de ce matin 8h.

19/09/18 : Pont de l'île de Ré : Menée cette nuit, la visite d'inspection des services spécialisés du réseau scientifique et technique de l'Etat a confirmé le bien-fondé des mesures de restriction de circulation, qui restent appliquées jusqu'à nouvel ordre.

19/09/18 : Forum pour l’emploi organisé par l’ARCA, Association pour la Relation Client en Nouvelle-Aquitaine, jeudi 20 sept de 9h à 13h à la Maison des Associations de Mérignac. 10 recruteurs présents et 150 postes à pourvoir immédiatement.

19/09/18 : Fermeture du Pont d’Aquitaine dans les deux sens sur la section de la rocade A630 entre les échangeurs 2 et 4 du mercredi 19 à 21h au jeudi 20 sept à 6h, du jeudi 20 à 21h au vendredi 21 sept à 6h, du samedi 22 à 22h au dimanche 23 sept à 18h.

19/09/18 : Charente-Maritime : un nouvel arrêté limite l'irrigation à compter de ce matin 9h à un volume hebdomadaire de 7% du volume restant à consommer depuis le 15 juin, sur les bassins Seudre, Bruant, Charente aval, Marais Sud et Nord de Rochefort, Seugne.

Banque Alimentaire, Agrisud International: la solidarité et le partage, ici et là-bas!...

Rencontres, rencontres ! Ce métier, le mien, offre ce privilège rare des rencontres, de la découverte de notre commune humanité et parfois, souvent, pour peu qu'on le veuille, dans ce qu'elle a de meilleur. Ce vendredi 21 septembre nous a permis, successivement, ce bonheur et l'irrésistible envie de le partager. D'abord, ce fut de bon matin au sein de la Banque Alimentaire de Bordeaux et de Gironde pour s'informer, à l'initiative de l'association des Amis d'Aqui!, de l'extraordinaire travail accompli, à moins que ce ne soit avant tout une mission, par l'équipe réunie autour de Pierre Pouget. Découvrir, aussi, cette ruche où s'affairaient des dizaines de personnes, de tout âge – la doyenne des quelques 200 bénévoles de la Banque revendique joyeusement ses 86 ans – et de toute condition, parfois venues de très loin, du sud de la Méditerranée en attente de statut, occupés à trier les légumes et les fruits arrivant du Marché d'intérêt national de Brienne qui seraient redistribués par une noria de camions portant fièrement ce slogan : « Investissons dans la solidarité alimentaire ». Une ambiance où la convivialité, à l'heure de la pause café, fait merveille et où le moteur de chacun porte un nom : servir ! Second temps de ce samedi enchanteur : les retrouvailles, à l'Hôtel de Région, d'une autre équipe, celle d'Agrisud International, cette ONG magnifique née chez nous, ici en Gironde, du côté de l'Entre-deux-Mers à l'initiative d'un homme d'exception Jacques Baratier, comme Robert Lion son président l'a rappelé.


- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/09/18 | Les Jeudis de l’Installation en Corrèze

    Lire

    Le 27 septembre, la Chambre d’Agriculture de la Corrèze organise à Montaignac St Hippolyte, dans le cadre des Jeudis de l’Installation, un après-midi sur le thème du maraîchage bio à destination des porteurs de projets et des jeunes en formation. Cet après-midi sera l’occasion de mieux connaître la filière maraîchage, et sa spécificité en bio, ainsi que d’échanger avec des agriculteurs récemment installés, des conseillers spécialisés mais aussi de visiter une exploitation.

  • 24/09/18 | Le désamiantage du Signal à Soulac se prépare

    Lire

    Les travaux préalables au désamiantage de l'immeuble Le Signal à Soulac-sur-Mer qui menace de s'effondrer,ont débuté mercredi 19 septembre afin de conforter la dune par un apport de sable et de mettre en sécurité le bâtiment pour permettre l’intervention des entreprises en toute sécurité. Les premiers travaux dureront une dizaine de jours, et en plusieurs étapes dont la protection des espèces floristiques. Ces travaux seront intégralement financés par l’État ainsi que les travaux de désamiantage de l’immeuble qui seront menés en début d’année prochaine.

  • 24/09/18 | La brigade "loup" missionnée dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Conformément à son engagement pris le 20 septembre, lors de sa venue à Pau, François de Rugy, ministre de la transition écologique et solidaire, a missionné la brigade mobile d’intervention spécialisée de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage pour remédier aux attaques de troupeaux par le loup hybride en vallée d’Ossau. "La mission sera préparée la semaine prochaine avec les maires et bergers. Des équipes seront sur place la semaine suivante pour une période d’une quinzaine de jours", annonce la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

  • 24/09/18 | La Gironde informe sur la fibre optique

    Lire

    A l'occasion du déploiement de la fibre optique sur le territoire de la Gironde à travers le plan "Gironde Haut Méga" visant à raccorder, d'ici 2014, "410 000 logements, entreprises, services publics et collectivités à un réseau public de fibre optique", le département lance officiellement une nouvelle phase de réunions publiques d'information. Ces dernières démarreront le 24 septembre à Avensan et se termineront notamment à Cadillac et Cestas les 2 et 3 octobre prochain. Pour retrouver l'ensemble des dates, des horaires et des lieux de ces réunions, rendez-vous sur www.girondehautmega.fr.

  • 21/09/18 | Gironde : les ministres "en action"

    Lire

    Programme chargé pour les visites ministérielles en Gironde ce vendredi. Les ministres de l'Agriculture et de l'Environnement (François De Rugy et Stéphane Travert), en "opération séduction post-Hulot", visitent une entreprise développant une micro-algue censée remplacer les intrants chimiques en viticulture et un domaine viticole en agriculture raisonnée (château Sénéjac). Bruno Le Maire devait rencontrer syndicats et élus autour du dossier Ford Blanquefort à Bordeaux. Enfin, la ministre des transports Elizabeth Borne, intervenait à 15h à l'occasion d'une conférence "mobilité et santé" à Bordeaux.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Le Palais dans le giron d'un groupe hôtelier international ?

14/01/2015 | La municipalité qui le gère depuis 1962 a établi toutefois trois incontournables à ce projet de gestion: la Ville de Biarritz restera propriétaire des murs, exigera qu'il soit ouvert 12 mois sur 12 et conserve ses 200 employés.

Hôtel du Palais

Le Conseil d'administration de la Socomix (Société d'économie mixte de l'hôtel du Palais qui se réunissait ce mardi a unanimement voté en faveur de l'exploration d'une solution de type "contrat de gestion". Ce à l'occasion du départ à la retraite en février prochain de son emblématique directeur, Jean-Louis Leimbacher. C'est à dire qu'elle fera appel à un grand groupe hôtelier international pour en assurer la gestion. Hors liste normalement Accor qui, avec le Sofitel Miramar voisin possède le fleuron du groupe. Dix groupes internationaux seraient intéréssés

Quand, aux environs du 10 février, Jean-Louis Leimbacher ira inspecter pour la dernière fois les lieux pour voir si tout est nickel avant de boucler sa valise, le célébrissime hôtel du Palais tournera une de ses pages les plus célébres: celle de la notoriété acquise grâce à un Alsacien de la grande époque de l'hôtellerie, Jean-Louis Leimbacher. Qui, il y a plus de 50 ans y fit ses premieres armes comme stagiaire à la reception, avant d'acquérir quelque expérience hors du Pays Basque et d'y revenir et d'en tenir - fermement - les rênes comme directeur. Sans jamais oublier d'où il venait. Inspectant lui même la propreté de la glace des toilettes ou interpellant un maître d'hôtel un peu oisif après un match du Biarritz Olympique, oubliant l'appel d'un client. "N'oubliez pas de penser à ce qu'il laisse chez nous. Il ne doit manquer de rien", rappelait-il Vous voulez que je fasse le service à votre place?. L'Alsacien qui a reconstruit ses racines au Pays basque aura eu la fierté de transformer dans un long bail, depuis le mois de mai 2011 le cinq étoiles en palace. Sur 14 dossiers déposés pour l'obtention de cette appellation officielle par arrêté en novembre 2010 , sur 11 retenus, 8 ont obtenu ce label dont l'Hôtel du Palais. De quoi ravir l'impératrice Eugénie dont ce fut la demeure qu'elle partagea avec l'empereur Napoléon III.  " Son fonctionnement est bien rodé avec 250 à 300 employés, suivant la saison, pour 150 chambres. Le restaurant gastronomique Villa Eugénie a acquis ses lettres de noblesse en obtenant une étoile au guide Michelin. Le spa haut de gamme de 3 000 m2, a également été nommé en 2008 « Meilleur Spa Europe & Méditerranée ». « L'investissement en rénovation et maintenance est un autre paramètre important », soulignait il n'y a guère  Jean-Louis Leimbacher qui rappelait aussi que les travaux avaient été réalisés en autofinancement et que l'hôtel faisait partie des derniers établissements de luxe qui avaient conservé leur indépendance. Apparament il en irait donc différement. Raison de cette exploration, le chiffre d'affaire (20 millions d'euros) aurait tendance à stagner. Trouver pour 14-15 ans (renouvelables?) un groupe international qui le boosterait grâce à une politique commerciale planétaire serait l'idéal, sans pour autant larguer ce bijou de famille.

Dans le luxe, la concurrence est de plus en plus rudeMalgré une conjoncture difficile l'hôtellerie de luxe a tiré ses marrons du feu mais se remet en permanence en question. La rénovation -à grand frais- du Régina, ex groupe Accor entré dans le giron de Naos Groupe, malgré tout à travers la franchise M Gallery cousin du Numéro Un français de l'hôtellerie. Mais aussi, de l'autre côté de la frontière, le Maria Cristina de Saint-Sébastien qui a été lui aussi  entièrement rénové.

inauguration salon imperialJean-Louis Leimbacher (ici au centre cravate rouge en compagnie de Michel Veunac, le maire et son prédecesseur, Didier Borotra, ancien président de la Socomix lors de la rénovation du Salon impérial) aura largement donné de sa personne pour aller chercher la clientèle, du Moyen-Orient à la Russie. Faisant un bras de fer avec Bart Van Cauwelaert, ancien directeur du Sofitel Miramar parti depuis la rentrée à Quiberon qui aura réussi à capter -evidemment- la clientèle belge, mais aussi celle de l'Europe de l'Est. Avec quelques extras non négligeables d'émirs du koweit venus en cure de thalasso en toute simplicité: par avion privé, et accompagnés d'une vingtaine de personnes parmi la suite.
Mais aujourd'hui, le luxe s'appuie sur les reseaux spécialisé de groupes internationaux qui ont déployé le luxe sur toute la planète.  Qui dispatchent leur clientèle selon ses goûts, le dépaysement, la table -de préférence exceptionelle. Ainsi le Régina a-t-il fait appel à Georges Blanc, le célèbre chef de Vonnas pour établir sa carte de restaurant- , l'accès et le service. Le Conseil d'administration de la Socomix, comme l'a rappelé le maire Michel Veunac de manière très emberlificotée à France 3, "se dirige vers ce genre d'option....." Qui conduira, on le saura de manière officielle en octobre prochain, vers un groupe international. 20 millions de chiffres d'affaire annuel, au coeur d'une station de notoriété mondiale, la mariée est séduisante avec plus de 200 employés que la mairie souhaite conserver et ajouter dans la corbeille, tout en en  conservant les murs...

Dix groupes en lice sur la feuille de routeLe challenge est malgé tout ambitieux. Quel grand groupe, cela va de soit, acceptera de faire l'impasse sur des murs si remarquablement exposés avec vue sur mer imprenable? Là est la question. Ils sont, au bas mot, une dizaine parmi lesquels Waldorf Astoria Collection, dont l'origine est le célèbre hôtel gratte-ciel art-déco de 47 étages, new yorkais créé en 1931  et qui appartient au groupe Hilton; Four Seasons, qui possède ses plus beaux hôtels à Baltimore, en Uruguay, à Bora Bora, à l'Île Maurice, voire à l'île de Mahé dans l'archipel des Seychelles; Park Hyatt, avec pignon sur rue à Paris place Vendome, Zurich, Genève, baie d'Oman, Dubaï, Abu Dhabi; le groupe Mandarin Oriental,  qui est installé certes de Londres à Barcelone en passant Paris et Zurich, mais surtout a plusieurs établissements dans la péninsule chinoise, Macao, Bankok, Hong Kong jusque Singapour, sans oublier New York et Las Vegas  et enfin le groupe allemande Oetker qui, lui aussi possède quelques bijoux: le Bristol à Paris, l'Eden-Park de Saint Bath, et celui de Cap d'Antibes; mais aussi un hôtel dans l'île protégée de la Fregate aux Seychelles.. Bref, ce ne sont pas des touristes qui lorgnent sur la belle résidence de l'empereur Napoléon III et d'Eugénie de Montijo.

La municipalité de Biarritz a décidé de prendre son temps comme elle l'a exprimé donc hier en reconnaissant que le palace était arrivé à la croisée des chemins. Le choix sera déterminant. Tant et si bien, qu'afin de ne pas précipiter le tempo de l'opération, il y a de fortes chances qu'elle nomme un directeur provisoire à la place de Jean-Louis Leimbacher pour traverser la saison. Il - ou elle - car la directrice d'un palace parisien était sur les rangs il y a quelques mois encore- aura tout le loisir de mesurer l'importance de ce navire de luxe... qu'il ne faudrait en aucun cas faire échouer. On l'aura compris, malgré ses dimensions, le Palais n'a pas pour vocation de devenir le Titanic.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
5785
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !