Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

01/10/20 : Conçue pour la plateforme web de France TV, Girlsquad est une fiction audiovisuelle pour adolescents de 10x22 minutes. Accompagné par le BAT 40, le tournage a débuté le 24 septembre et s’étale sur 25 jours entre Dax, Seignosse et Capbreton.

30/09/20 : A l’occasion des 230 ans des Départements, une cérémonie hommage au premier Président de l’Administration Départementale est organisée ce 3 octobre par le Département de la Creuse, en présence de Jacqueline Gourault, Ministre de la Cohésion des Territoire

29/09/20 : A l'occasion de sa conférence de presse de rentrée, Jean-Jacques Lasserre, Président du Département des Pyrénées-Atlantiques, a annoncé sa candidature aux prochaines élections départementales prévues mars 2021.

28/09/20 : Une nouvelle opération de dépistage gratuit de la COVID-19 est en cours jusqu'au 30 octobre du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 à l'Arkéa Arena de Floirac. Cette opération s'adresse uniquement aux personnes prioritaires munies d’un justificatif.

28/09/20 : A Pau, l'édition 2020 de la manifestation culturelle "Les idées mènent le monde" qui aurait du se tenir les 20, 21 et 22 novembre prochains est reportée à 2021. En cause: la situation sanitaire et le bon respect des mesures de lutte contre l'épidémie.

27/09/20 : Sénatoriales Corrèze: Daniel Chasseing (les Indépendants) et Claude Nougein (LR) réélus.

27/09/20 : Sénatoriales Charente-Maritime : Corinne Imbert (LR) et Daniel Laurent (LR) retrouvent leur siège de sénateur avec 47,21% des voix. Remportant 28,51% des suffrages, Mickaël Vallet (PS) décroche le 3e siège. Il succède à Bernard Lalande (DVG - 21%).

27/09/20 : Sénatoriales Deux-Sèvres: Philippe Mouiller (LR) sortant réélu et Gilbert Favreau le président LR du conseil départemental élu au second tour.

27/09/20 : Sénatoriales Dordogne: deux sièges pour la gauche avec deux nouveaux élus: Marie-Claude Varaillas (communiste)groupe CRCE et Serge Mérillou élu dès le premier tour.

27/09/20 : Sénatoriales Charente: Nicole Bonnefoy (PS) réélue.

27/09/20 : Sénatoriales Creuse: Jean-Jacques Lozach (PS) réélu.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 01/10/20 | Une trentaine d'agents du ministère de l'économie rejoindront Bergerac en 2021

    Lire

    Entre 25 et 30 agents du ministère de l'Economie vont rejoindre le service des impôts de Bergerac. La décision a été annoncée ce 30 septembre. Ces fonctionnaires appartiennent au service de l'appui à la publicité foncière. Ils rejoindront la Dordogne en septembre 2021. La mairie va les accueillir et favoriser l'intégration des fonctionnaires qui viendront sur la base du volontariat. C'est une décision prise dans un plus large plan de redistribution des moyens de l'Etat dans les villes moyennes.

  • 01/10/20 | Le Championnat de tir aux armes préhistoriques se tient au Musée des Tumulus

    Lire

    Les 3 et 4 octobre, le Musée des Tumulus à Bougon dans les Deux-Sèvres accueille la 32ème manche du championnat européen de tir aux armes préhistoriques. Au programme de ce week-end, le public pourra observer des démonstrations de tir à l’arc préhistorique ou de tir à la sarbacane mais aussi voir l’épreuve de tir au propulseur préhistorique. L’entrée est gratuite le samedi.

  • 01/10/20 | Extension du port du masque à La Rochelle

    Lire

    En juillet, le maire de La Rochelle avait pris un arrêté pour obliger le port du masque en centre-ville - toujours en vigueur. Le préfet du 17 vient de prendre un nouvel arrêté pour étendre la mesure à l'ensemble de l'agglomération rochelaise, à partir du 1er octobre. Sont concernés les marchés, alimentaires ou non; les établissements scolaires et universitaires dans un périmètre de 50 m, entre 7h et 19h ; les centres commerciaux et leurs abords, parking inclus ; tous les lieux publics clos.

  • 01/10/20 | Les rassemblements de plus de 30 personnes interdits en Charente et en Vienne

    Lire

    En Charente et dans la Vienne, les rassemblements de plus de 30 personnes dans des lieux recevant du public sont désormais interdits jusqu'au 12 octobre. La raison? Les deux départements viennent de passer en "zone d'alerte", selon la nouvelle classification Covid de l'Etat, qui signale une forte activité du virus. Les arrêtés préfectoraux ciblent en particulier les "évènements festifs" - fêtes locales, de familles ou étudiantes. L'activité professionnelle ou associative n'est pas concernée.

  • 30/09/20 | Le congrès des départements de France à La Rochelle

    Lire

    Les 4, 5 et 6 novembre prochains, La Rochelle accueillera le 90ème Congrès des Départements de France, présidé par son président Dominique Bussereau. Ces "Assises" seront l'occasion de faire un bilan de ces 6 dernières années, et de revenir sur la réforme fiscale. Deux thèmes en particulier seront abordés : "La préservation de la biodiversité : une politique dynamique, partenariale et transversale" et "l’enjeu de l’organisation territoriale du champ médico-social à l’aune de la crise sanitaire".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | L’hôtellerie-restauration, « un métier passion »

13/12/2019 | Franck Chaumès, vice-président de l’UMIH33 a tiré la sonnette d’alarme concernant le manque de main d’œuvre dans son secteur d’activités, au micro d’O2 Radio…

Franck Chaumès entouré de Aicha Chapelard, Cendrine Brouard et Sybille Rousseau

Franck Chaumès, vice-président de l’UMIH33 (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie) et président du comité de pilotage d’Exp’Hôtel, était l’invité de l’émission 4Médias diffusée sur O2 Radio le jeudi 12 décembre à 19h, (rediffusée le lundi 16 décembre à 16h et le mercredi 18 décembre à 9h). Répondant aux questions de l’Echo des Collines, d’O2 Radio et d’Aqui.fr, ce dernier en a profité pour tirer la sonnette d’alarme. « Aujourd’hui, nous manquons cruellement de main d’œuvre et cela ne peut pas durer ainsi » a-t-il martelé…

Aujourd’hui, en France, 150 000 emplois sont à pourvoir dans les métiers de l’hôtellerie restauration, dont 1/3 en Nouvelle-Aquitaine. « Il ne faut pas oublier que nous sommes une très grande région, riche de douze départements, donc oui aujourd’hui nous proposons sur le seul territoire néo-aquitain près de 50 000 emplois », souligne Franck Chaumès, vice-président de l’UMIH33. Plongeurs, serveurs, cuisiniers, commis… Le secteur d’activités recrute tous types de personnels pour tous types de profils. Mais seulement voilà, en face, les jeunes sont difficiles à convaincre. « Le travail dans la restauration n’est pas de tout repos. C’est vrai ! Les horaires sont contraignants, fragmentés et denses. C’est véritablement un métier passion. » L’UMIH33 ne s’avoue pas vaincue pour autant, bien au contraire !

Exp’Hôtel, un véritable vivier…
La confédération des métiers de l’hôtellerie restauration tente de trouver des solutions pour convertir à cette passion du métier. Pour preuve, lors du dernier salon Exp’Hôtel qui s’est tenu du 24 au 26 novembre dernier, une journée dédiée à la formation et à la transmission était organisée. Des centaines de jeunes formés aux métiers de l’hôtellerie y étaient ainsi conviés. « Cette journée fut un réel succès. D’autant que nous avions organisé un concours pour cette jeune génération. Ainsi, l’ambiance était bon enfant, les uns soutenaient leurs amis qui concourraient sous l’œil avisés de chefs de renom. » Pour le prochain salon qui a lieu dans deux ans, Franck Chaumès espère bien que 80 % des écoles d’hôtellerie de la Région ferment leurs portes pendant une journée afin de donner la possibilité aux jeunes de se rendre au salon pour échanger avec les professionnels de la discipline. « C’est une occasion unique pour eux de rencontrer autant de professionnels en un seul et même lieu. »
Aujourd’hui, ce dernier déplore que tous les organismes de formation ne jouent pas forcément le jeu. « Certains m’ont dit qu’il serait difficile pour ces jeunes de se rendre au salon à 10h ! Il faut les habituer dès maintenant aux horaires et puis si on leur dit que c’est pour rencontrer des professionnels je ne pense pas qu’ils y aillent à reculons ! » Le vice-président de l’UMIH33 pointe quelque peu du doigt certains formateurs qui ne véhiculeraient pas forcément une très bonne image des conditions de travail dans l’hôtellerie restauration. « Des formateurs étaient des professionnels avant de rentrer dans le monde de la formation. Certains n’ont pas une image très positive du métier. C’est cette image-là malheureusement qu’ils transmettent aux jeunes et il faudrait que cela cesse afin de ne pas décourager la jeune génération. » Et, si, avant, la formation n’était pas indispensable pour travailler en cuisine, « aujourd’hui il est nécessaire de connaître les rudiments, d’autant que dans notre région nous possédons des écoles d’hôtellerie très performantes. » Le Salon Exp’Hôtel serait donc un levier pour pallier au manque de main d’œuvre et susciter des vocations.

Un Appli pour tout solutionner
L’UMIH33 vient également de lancer une application smartphone B To B pour faire que l’offre rencontre la demande sans intermédiaire. L’Appli a été baptisée U Me Job. Elle propose aux 12 000 adhérents de l’Union ainsi qu’à tous les autres professionnels de ce secteur d’activités de recruter par compétence et par géolocalisation en déposant des offres d’emploi directement sur l’appli. En face, chômeurs, salariés, étudiants, bénéficiaires des minima sociaux, après inscription gratuite, peuvent consulter ces offres d’emploi de différentes natures (CDD, CDI, extra, très ponctuelle). Des offres géolocalisées pour permettre une accessibilité optimale. L’UMIH33 table sur 50 000 potentiels candidats. Cette appli n’existe nulle part ailleurs en France, c’est une innovation, « une première et nous pensons vraiment qu’elle peut répondre à notre manque de personnel », conclut Franck Chaumès.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : ED

Partager sur Facebook
Vu par vous
6871
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !