aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

03/05/16 : Depuis ce mardi soir, avec Tardets 80eme commune favorable à l'intercommunalité unique du Pays basque (sur 158) et plus de la moitié de la population (56,7%)favorable à cet EPCI, on peut considérer cette proposition du préfet Durand comme entérinée.

30/04/16 : Une ancienne MDSI dans le quartier Saint-Michel est devenue le nouvelle "Maison du mouvement" de Nuit Debout. Ouverte par des membres de plusieurs collectifs, elle doit accueillir des débats. La mairie s'est donnée trois jours de délais avant de négocier.

26/04/16 : La Cour Régionale des Comptes a annoncé un déficit annuel d'exploitation de 1,6 millions d'euros pour l'Auditorium de Bordeaux, une charge supplémentaire de 1,3 millions d'euros pour l'Opéra. En 2015, la mairie avait diminué sa subvention annuelle d'1M€

25/04/16 : Martine Alcorta, conseillère régionale EELV déléguée à l'innovation sociale, a annoncé l'ouverture ce lundi d'un comité de pilotage pour l'étude de faisabilité d'un revenu de base universel dans certains territoires volontaires de la grande région.

25/04/16 : Les élus Les Républicains/CPNT du Conseil régional se sont associés "à la tristesse du monde rural basco-béarnais" après le décès de Jean-Michel Anxolabehere, président de la chambre d'agriculture des Pyrénées Atlantiques, décédé dimanche.

14/04/16 : Le film "La Mort de Louis XIV" sera projeté hors compétition du festival de Cannes, qui se déroulera du 11 au 22 mai. Ce long-métrage de l'Espagnol Albert Serra a été principalement tourné en Dordogne, au château de Hautefort, à l'automne dernier.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 06/05/16 | Start up: EDF Pulse....« Mon Toit vert

    Lire

    La végétalisation de toiture, très ancienne technique de protection de l'habitat, consiste à faire pousser sur une toiture un tapis végétal afin d'en assurer la protection thermique. Rien d'étonnant à ce que "EDF Pulse" qui est un appel à projet d' EDF accompagne et soutienne, par le biais de sa délégation régionale ALPC, la start up bordelaise « Mon Toit vert », en compétition nationale dans la catégorie "Ville Bas Carbone" d'EDF Pulse 2016. Le vote est en cours et jusqu'au 10 mai. (pulse.edf.com mais également sur Twitter : @EDFpulse ! )

  • 05/05/16 | 50 000 personnes attendues à Saint-Pée pour la langue basque

    Lire

    Herri Urrats (Le pas du peuple) est une des plus importantes manifestations pour la langue basque et a pour cadre le lac de Saint-Pée-sur-Nivelle. Seaska, la Fédération des ikastola revendique 3400 élèves,compte 31 ikastolas, 3 collèges devrait en ouvrir un quatrième, 1 lycée (Etxepare) en attendant un nouveau en 2017 à proximité. Dimanche, ce sera la 33eme édition, tournée vers les jeunes, avec son lot d'animations, de concerts et son hymne, "Jaldi", un hommage au premier écrivain basque, Beñat Etxepare

  • 04/05/16 | La Fondation de la Cité du Vin vandalisée

    Lire

    A moins d'un mois de l'ouvertue de la Cité du Vin, on a appris que les bureaux de sa Fondation pour la culture et les civilisations du vin, installés provisoirement au 94 quai de Bacalan, avaient été cambriolés le week-end dernier. Un vidéoprojecteur, une enceinte, un ordinateur, quelques bouteilles de vin et des vêtements ont été dérobés en pleine nuit. La police a été informée et a ouvert une enquête pour tenter de découvrir l'identité des cambrioleurs.

  • 03/05/16 | A la découverte des artisans d'art en Bergeracois

    Lire

    Organisé par le Pays du Grand Bergeracois, la 8e édition du Salon Métiers & Arts a lieu du 5 au 8 mai au château de Monbazillac, à 7 kilomètres de Bergerac. Ce salon permet au public de rencontrer 50 artistes et artisans d’art du Pays de Bergerac, de découvrir leurs créations et d’assister à des démonstrations de leur savoir-faire. Des ateliers découverte gratuits sont prévus pour les enfants. Entrée gratuite, restauration sur place. Toutes les infos sur www.artisandart-perigord.com

  • 03/05/16 | Alerte au moustique tigre en Dordogne

    Lire

    La Dordogne fait partie des départements placés sous surveillance pour cause de risque de prolifération du moustique tigre. Elle a été inscrite sur la liste des départements où les moustiques constituent une menace pour la santé de la population. Le département est de ce fait classé au niveau 1 du plan anti-dissémination du chikungunya et de la dengue en métropole. Dans cette situation, le plan national prévoit de mettre en place une surveillance entomologique et épidémiologique renforcée.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | L'industrie du gemmage, un retour possible en Aquitaine ?

31/10/2012 | Un projet européen envisage le redéploiement du gemmage dans le sud ouest de l'Europe, Forêt des Landes de Gascogne comprise. Le retour des pots de résine?

Le retour du pot en résine dans la forêt des Landes de Gascogne?

Petits trésors du passé cachés, souvent cassés au pied de quelques vieux pins, les pots de résine se font rares dans le paysage de la Forêt des Landes de Gascogne. Après avoir fait l’or de cette forêt jusqu’au milieu du 20ème s., survivant péniblement jusqu’au début des années 90, le gemmage a bel et bien disparu d’Aquitaine. Pourtant ce 30 octobre, à Bordeaux Sciences Agro, il était au coeur d’une journée internationale de travail organisée dans le cadre du projet européen Sust-Forest. Celui-ci vise au redéploiement de cette industrie dans le Sud ouest de l’Europe en tentant d’en démontrer sa multifonctionnalité et sa rentabilité.

Quand on pense au gemmage dans les paysages landais ou girondins, ce sont bien quelques clichés noir et blanc de Félix Arnaudin qui reviennent en mémoires… et pourtant tout aussi séculaire, traditionnel voire folklorique que le gemmage peut parfois paraître, le projet européen Sust-Forest présenté, ce jour, par José Alcorta de Rescoll s’attache à démontrer le caractère moderne, rentable et durable de cette industrie. En termes d’utilisation finale, la gemme, que ce soit par son composant solide, la colophane ou par son composant liquide, la térébenthine, est présente dans de multiples utilisations: la parfumerie et la cosmétique, les adhésifs, le chewing gum, les peintures, les laques, les vernis, le marquage routier, etc. Si la France a abandonné l’extraction de gemme, tout en gardant des compétences dans l’analyse et le fractionnement de la matière première, comme par exemple l’entreprise historique DRT, l’Espagne et le Portugal n’y ont pas renoncé.

710 000T produites par la Chine
Avec des productions de 5000 T par an pour chaque pays, la production est loin, très loin, d’être impressionnante au regard des 710 000 T produites par la Chine en 2011, pas plus qu'elle ne tient la comparaison avec les 70 000 T produites par le Brésil, 2ème producteur mondial. Pour autant, sur ce marché mondial «rien n’est stable» assure l’expert brésilien Alejandro Cunningham. Pour preuve, les prévisions pour 2012 annoncent une chute d’un tiers de la production chinoise, entrainant dans son sillage une ixième  instabilité des prix, entre pic historique et retour à une normalité toute relative.  Un double phénomène qui s’explique, selon l’expert, à la fois par une ressource jusque-là surexploitée qui commence à se limiter, une spéculation importante, et une main d’œuvre que le gemmage peu rémunérateur n’attire plus.  
A long terme, et tous les intervenants de la journée s’accordent sur ce pronostic, l’offre mondiale va vers la stagnation voire la diminution, alors que la demande, notamment avec l’arrivée de nouveaux pays industrialisés, va croissante... Autrement dit, considérer qu’il y a de la place pour les acteurs européens, n’a rien d’irraisonnable. D’autant que le développement d’une telle industrie permettrait de « réduire la dépendance par rapport aux pays producteurs, de fournir un approvisionnement stable en prix et en volume aux industriels européens, et d’assurer des délais d’approvisionnement plus courts », souligne Marilys Blanchis, correspondante pour la France du projet Sust-Forest. Détail d'importance, la mise en route, en France, d'un gemmage industrialisé pourrait ouvrir près de 30000 emplois estime-t-elle.

Des initiatives en Aquitaine

José Alcorta, Rescoll

Elle indique également que du point de vue de la matière première, le pin européen n’a rien à envier à ses concurrents. Ses propriétés chimiques assurent une grande polyvalence d’utilisation à sa colophane, et sa térébenthine ne contient pas de D3 carène, composant irritant, ce qui est une qualité forte du point de vue de l’utilisation cosmétique de la térébenthine. Autre avantage, les forêts européennes sont éco certifiées, ce qui est loin d’être le cas chez les concurrents Chinois. Les perspectives sont donc encourageantes, et l’extraction de la gemme suscite déjà des initiatives economiques en Aquitaine. L’une pour le compte d’une entreprise d’aromathérapie, l’autre pour une société d’investissement forestier. Le pôle Xylofutur, est aussi sur le coup avec deux programmes de recherche autour de la chimie verte dans laquelle la résine du pin à toute sa part.

Vers un Conseil sectoriel de la résine au niveau européen ?
Mais, un frein reste présent : le prix de la résine si celle-ci venait à être extraite en Aquitaine. Certes moins lointaine, les volumes de cette production seront bien moindres que ceux dégagés par la Chine ou les pays chauds. Et, malgré des atouts environnementaux importants, le marché d’une résine éco certifiée n’est pas encore « assez mature » assurent certains industriels présents. C’est bien aussi dans le but de faciliter le dialogue entre tous les acteurs d’une future filière, des propriétaires forestiers, aux industriels et centres de recherche en passant par les gemmeurs, que le projet Sust Forest porte en lui l’espoir de créer un «Conseil Sectoriel de la Résine au niveau européen».
Débuté en 2010, le projet, qui mène également des expérimentations sur l’amélioration mécanique de l’extraction ou l’impact du gemmage en termes de prévention des incendies, devrait rendre ses conclusions en mars 2013.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Lunofabo

Partager sur Facebook
Vu par vous
413
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 8 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !